Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2021 1 20 /09 /septembre /2021 15:30

  

Chacun y va de sa sensibilité et de ses intérêts pour motiver le choix de ses candidatures. Aujourd’hui dans le parti proche du pouvoir, on a compris lors des deux derniers scrutins que la force des propositions, le choc des idées vont désormais conduire la politique dans nos localités. C’est certainement une motivation suffisante après avoir observé les candidats suscités. Le Ministre Ernest Ngalle Bibehe, envoyé du Rassemblement Démocratique du peuple Camerounais dans le Département du Moungo a du pain sur la planche.

Nzoki Epoh Frédéric, actuel vice-président de la Section Moungo-nord2 est un homme politique bien connu qui a toujours été au cœur des meilleurs conciliabules pour favoriser les affaires de ce parti. C’est l’homme qui souvent au nom des sacrosaints principes a laissé ce qui lui revenait de droit pour éviter « les bagarres ». Il vient d’être élu maire de la ville de Nkongsamba et a été pendant plusieurs années et tour à tour proviseur des Lycées, Délégué des Enseignements Secondaires du Moungo. Dans le monde des affaires, avec l’appui de son épouse, il est propriétaire d’une école maternelle, propriétaire d’’un hôtel et aujourd’hui est à la tête du Conseil d’Administration de la Mutuelle Financière de Développement de Nkongsamba qui compte près de 6000 membres. Preuve qu’il est au centre et maitrise les problèmes des populations de Nkongsamba.

Dr Edimo Nana Ferdinand, enseignant des universités et avocat international est Chef de la famille Nana depuis un âge très jeune à Nkongsamba, président d’une association caritative qui depuis plus d’une décennie contribue au rayonnement de la dimension sociale de l’humain au Cameroun ; Une association qui a construit plusieurs salles de classe à Manjo, Buea, Ekom-Nkam, dans le grand nord, des foyers et cases traditionnelles, financé des voyages d’étude et de formation en tourisme business pour plusieurs, soulagé des souffrances dans plusieurs domaines. Il est actuellement le vice-président de la Section Rdpc du Moungo-nord3, Conseiller Régional du Littoral.

Me Ekanje Njanga Eitel, avocat au barreau du Cameroun est le président du Comité de développement du Canton Baneka, vice-president de la section Rdpc du Moungo-nord1, premier adjoint au maire de la ville de Nkongsamba. Il a pendant toutes ces années apporté son soutien à l’organisation de tous les grands événements culturels et sportifs de la ville de Nkongsamba. Il faisait déjà le choix de la diversité au moment ou des tribalistes acharnés s’impliquaient dans la récupération à des fins masochistes de l’Ascension du Mont Manengouba. C’est un homme d’une très grande humilité.

La grande qualité de tous ces trois hommes est leur capacité à gérer les ressources humaines, à faire fusionner les esprits des enfants de Nkongsamba dans une synergie d’ensemble. Ils ne gardent pas de rancunes politiques et estiment que chaque acteur de la scène peut accéder à tous les postes. Ils veulent faire leurs preuves et conduire la ville de Nkongsamba vers la modernité. Et pour cela, ce pouvoir politique de président de la section serait parmi les atouts. Enandjoum Bwanga, Otti André Ledoux n'ont pas encore dit leur derniers mots en terme de plaidoyer auprès de la hiérarchie du parti. Ces tribulations arrivent au moment ou les Doyens comme Henko Michel Wilson et encore l'ancien député supléant Mbella sont en observation.

Les seuls freins à l’acceptation majoritairement consensuelle de ces candidatures seraient le député Sime Pierre, El Hadj Oumarou et sieur Samen Patrice qui estimeraient avoir investi beaucoup de leurs avoirs financiers dans ce parti. Comme s’ils étaient nés avec des sacs d’argent dans leur berceau. Les plus éveillés du Rdpc à Nkongsamba ayant encore la libre pensée estiment que les deux premières cités ont plus d’un quart de siècle de management politique. Ils n’auraient rien donné comme satisfaction aux populations et se décarcassent pour rester au pouvoir. Dr Ngollo Ngama Emmanuel, un autre membre du comité central auraient travaillé pour que la ville soit divisée en 3 arrondissements, mais ces derniers ont tout sacrifié au préfet de l’époque pour leur poste politique et du coup les personnels des communes, des administrations n’étaient plus le militants préparés pour. Les inondations, le développement infrastructurel, l’organisation des milieux culturels et sportifs seraient un échec et les gens seraient suffisamment divisés pour ne pas évoquer le manger ensemble. Loin d’intenter un procès contre eux pour mensonges et non respect du contrat social et politique, ils seraient peut-être utile qu’ils deviennent de simple conseillers dans ces structures, faisant place à ces candidats qui pourraient opposer de nouvelles forces face au SDF, MRC, PCRN, MPCN, MDP et à d’autres partis qui trouvent en Nkongsamba en grand enjeux politique ; 75 conseillers municipaux, 06 conseillers régionaux, 02 députés et un senteurs. Qui vivra verra.

Nathalie Flore Ngassa Wandji

Contacts Rédaction de Scores2000 : +237 699451920/ 678894092

................................................................................................................................

Renouvellement des bureaux des organes de base du Rdpc : Ngalle Bibihe fixe les règles du jeu dans le Moungo.
En lançant le début des opérations de renouvellement des organes de bases du RDPC ce lundi 9 août dans la maison du parti RDPC de Nkongsamba le président de la commission départementale de supervision a épluché point par point les deux textes qui encadrent cette opération de renouvellement des organes de base, à savoir la circulaire du président national du RDPC, son Excellence Paul Biya signé le 08 juillet 2021 et la note d’application du secrétaire général rendue publique le 22 juillet dernier.
La crème politique des 13 sections RDPC que compte le Moungo, a fait le déplacement pour être au même niveau de compréhension des subtilités que cachent les textes qui encadrent ces opérations de renouvellement des organes de base du parti RDPC. Un exercice qui a permis aux uns et aux autres, d'être au même niveau de compréhension et d'en mesurer les enjeux à travers l'exercice des questions réponses.
Même si la circulaire du président national l'a mentionné et martelé à plusieurs fois par le président de la commission départemental de supervision de renouvellement des organes de base dans le Moungo, à savoir faire preuve de patriotisme, de loyalisme bref être un militant engagé et rassembleur, ces renouvellements des organes de bases s'annoncent plutôt très tendus dans certaines sections RDPC du Moungo.
Au cours de ces travaux, une somme de 15 millions de FCFA a été cotisée par les cadres des différentes sections à l'effet de soutenir ces opérations qui se dérouleront dans les 13 sections RDPC que compte le Moungo et dont la périodicité est fixée entre le 7 août et le 30 Septembre 2021.
Place maintenant à l'élection des meilleurs potentiels candidats dans les différents bureaux de section RDPC, Ofrdpc et Ojrdpc
Partager cet article
Repost0
20 septembre 2021 1 20 /09 /septembre /2021 11:05

MBARRESSOUMTOU? MON DIEU NKONGSAMBA CONNAIT- IL UNE MALÉDICTION DANS LE MONDE DU FOOTBALL ? MON CŒUR SAIGNE. ET NOTRE OISEAU QUE DEVIENT-IL ? ENTRE QUERELLES, BAGARRES, ETC... NKONGSAMBA, J’AI MAL TRES MAL. RÉVEILLONS -NOUS MES FRÈRES. MARCHONS MAIN DANS LA MAIN POUR LE DEVELOPPEMENT DE NOTRE VILLE CITE. Cri de cœur de la princesse Edimo Florence Martine.

Et des réactions dans le monde

Tchuisseu Lowe : « Il faut l'humilité et l'écoute entre nous pour faire avancer notre ville. Nkongsamba a tellement de talents et de valeureux à tous les niveaux. Mais la désunion et la concurrence inutiles font reculer notre cité. Trop de génies qui ne parviennent pas à s'exprimer d'une seule voix pour redorer le blason d'antan de notre chère et belle ville. Peut-être qu'une assemblée générale des fils et filles de Nkongsamba va nous aider à l'avenir avec pour ambition de purifier les cœurs et de redéfinir les stratégies pour le redécollage de la cité des deux Monts. On ne peut pas gaspiller autant de génies et d'énergies pour les choses qui ne nous avancent pas. Nkongsamba est une ville historique, légendaire. Elle ne mérite pas d'être malade avec autant de guérisseurs, ici et dans la diaspora. Nkongsamba before ! »

Avier Kengne : « On ne construit pas un Stade dans une ville ou il y a pas de club de football. Bientôt 20 ans que l'aigle est en division inférieure, si ce n'est les querelles internes et la guerre du leadership, les dirigeants de l'aigle ne savent rien faire. »

Alain Naoussi : «Les dirigeants et les natifs de Nkongsamba n’aiment pas leurs propres villes de Nkongsamba, quand tu veux même investir pour développer la ville on te met les battons dans les roues, ils sont tous égoïstes et veulent manger une place seulement 🤨 ».

 

Collins Tsamo : « L'égo, la haine et les divisions par des fractions politique et tribale ont eu raison sur l'Union, l'amour et le développement réel et concret d'une belle cité comme Nkongsamba.

Le mal est très profond vous ne pouvez imaginer. Les gens n'ont plus de simple pensée ils agissent désormais par intérêt personnel et par positionnement.

--------------

La proposition que vous faites ici est d'or, mais est ce que les récupérateurs qui tiennent tout des mains de fer vont laisser ?

Est-ce que des luttes féroces ne vont pas s'engager au tour d'une telle initiative innocente et magnifique pour la torpiller au gré de ses intérêts ?

On se connait bien même.

-------------

Réussir un tel projet c'est réussir à avoir un groupe de personnes neutres, solide avec une rectitude Moral forte et inébranlable.

C'est parvenir à bâtir un groupe de base fort et avec un temps et un calendrier bien défini.

-----------

Suspicion et tractation,

A chaque fois que des gens pensent le développement ou une action en faveur de Nkongsamba sans insérer ou faire avec nos hommes politiques déjà bien établi, ils prennent peur de vous du fait qu'ils n'ont pas le contrôle sur le projet et pense directement que vous êtes pour eux un adversaire politique, que vous lorgnez leur place. Alors ils organisent votre échec dans des messes de minuit et des chambres obscur. Et quand vous les impliquez, ils veulent tout contrôler.

Problème tribal

C'est désormais un problème devenu trop sérieux. Des gens qui n'osent pas faire des mauvaises déclarations à visage découvert utilisent aujourd'hui les réseaux sociaux par le biais des faux profils pour mettre sur la place public des débats qui freine et qui ne devront jamais exister. Le débat sur des personnes alors que le vrai débat doit être centré sur le développement de la cité et le bien être social.

Nous avons de sérieux défis à relever si jamais nous voulons réaliser un tel projet »

Pierre Dupont Kom : « On a fini avec le tribalisme ? Les présidents autochtone ou bien allogène ? Les batailles pour le poste de président ? Les ingérences de toutes natures ?....

A Bafang, on ne connaît pas ces conneries. »

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2021 5 17 /09 /septembre /2021 16:51
Établissement Scolaire fondé en 1946
1er et 2nd Cycles, Enseignants Technique Commercial et Industriel
Section francophone et Anglophone
Parents et élèves, soyez nombreux à postuler pour la nouvelle année 2021/2022
Nos spécialités : Employé des Services Comptables (ESCOM) ; Secrétariat Bureautique (SEBU); Secrétariat Médical (SEME); Électricité d'équipement (ELEQ); Comptabilité et Gestion (CG); Action et communication Administratives (ACA); Action et Communication Commerciale (ACG); Électrotechnique (F3); Sciences et Technologie de la Santé et du Social (F8).
RÉSULTATS AUX EXAMEN OFFICIELS 2020/2021
CAPI ELEQ 88,33%, CAP SEME 100%, CAP ESCOM 42,85%, PROBATOIRE F3 24,24%, PROBATOIRE CG 60%, PROBATOIRE F8 62,50%, BAC CG 50%
Contacts et Renseignements : 699 506135 / 677 203722 / 682 889920 / 699 814060 / 677 370325
CCCS BILINGUE DE NKONGSAMBA ; "LA VOIE VERS LE SUCCÈS ET LA PROFESSIONNALISATION"
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2021 4 16 /09 /septembre /2021 14:04

(Investir au Cameroun) - La Banque camerounaise des PME (BC-PME), en collaboration avec l’Agence de promotion des PME (APME), se prépare à lancer un guichet agricole. Ce dispositif permettra de faciliter aux PME œuvrant principalement dans la transformation des produits agricoles, l’accès aux crédits bancaires.

« Nous avons engagé un processus dans le cadre du programme de transformation des produits agro-alimentaires, pour la création d’un guichet agricole au sein de la Banque camerounaise des PME (…) Nous avons commencé ce processus par des études, pour identifier un certain nombre de produits financiers », a révélé Jean Marie Louis Badga, le directeur général de l’APME, au cours d’un récent atelier organisé à Douala, la capitale économique du pays.

Parmi les produits financiers identifiés par l’APME pour booster le financement des PME par les banques, se trouve le « cautionnement mutuel ». « Les sociétés de cautionnement mutuel (SCM) sont des associations à but non lucratif créées par de petits entrepreneurs (…) et/ou par divers organismes de production. La principale fonction des SCM consiste à offrir aux banques une garantie, afin que les PME puissent obtenir un crédit à des conditions favorables », explique l’APME.

À en croire la même source, « la principale caractéristique des SCM est la mutualité, un principe de solidarité qui unit les petits entrepreneurs (…) économiquement faibles, et leur permet de s’apporter une aide réciproque grâce aux garanties constituées par les versements des différents adhérents ». De l’avis des experts de la finance, ce mécanisme pourrait révolutionner l’accès des PME camerounaises aux crédits bancaires, qui leur sont généralement refusés non seulement du fait du peu de structuration qui les caractérise, mais aussi est surtout à cause du manque de garanties fiables pour couvrir le risque.

BRM  /Source : https://www.investiraucameroun.comInvestir

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2021 4 16 /09 /septembre /2021 14:00

Qui vous a demandé d'aller à l'église pour être riche, pour avoir un visa, pour avoir une grossesse, ..... Ce sont les églises de réveil qui veulent faire des églises des temples de la loterie. Dieu n'est pas le PMUC ! Si tu ne connais pas la doctrine de Dieu et si tu n'as pas la foi, Oublie cette histoire de Dieu. Les feymen des églises de réveil, Makosso, TB Joshua, Essomba et autres ont compris que les soi-disant chrétiens fatigués d'attendre Jésus, ont soif des miracles. C'est pourquoi ils vont au Bénin et Nigeria chez les grands maîtres sataniques pour acheter des pouvoirs mystiques de guérison.

Ils font des miracles mais au nom du diable. Les églises classiques : adventiste du 7eme jour, catholique, évangélique, protestante..se vident au profit des églises réveillées. Elles ont réveillé la foi des personnes qui ont perdu espoir : séropositifs, personnes stériles, chômeurs,......bref les églises de réveil vendent les miracles. Leurs pasteurs sont plus célèbres que Jésus. Leurs adeptes ont plus foi en eux qu'en Dieu. Les pasteurs deviennent riches avec une facilité effroyable. Dès qu'ils ne remplissent pas leurs contrats avec le diable, leurs pouvoirs mystiques de guérison disparaissent avec leur popularité, les églises commencent alors à se vider. Ils sont tous prophètes comme si Dieu faisait de tout le monde prophète. Dieu a t'il besoin de publicité ou de propagande ? Jésus est célèbre du fait de la pureté de son message et de sa doctrine depuis des siècles en l'absence des réseaux sociaux. Le bien et le mal sont en chaque être humain, pourquoi allez vous cherchez Dieu hors de vous ? Faites le bien et fuyez le mal, c'est aussi simple que ça. La richesse matérielle n'est jamais loin de la débauche, seules les églises réveillées ne le savent pas, voilà pourquoi elles parlent comme les politiciens en promettant toujours le bonheur : Visa, guérison, mariage, enfants...

Moukouje bonis/CP

Contact rédaction de Scores2000 : +237 678894092 / 699451920

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2021 4 16 /09 /septembre /2021 13:29
Ce sont majoritairement des élèves méritants de certains établissements secondaires de Nkongsamba qui viennent de bénéficier d'un soutien en fournitures scolaires, financiers et moral pour le compte de l'année scolaire 2021-2022 Activité menée en présence des plus hauts dignitaires traditionnels du Cameroun sous l'encadrement de l'Association des Enfants Solidaires du Conseiller Régional Me EDIMO NANA Ferdinand.
 
L'initiative est de l'Association des enfants solidaires (AES) dont le président est Me EDIMO NANA Ferdinand est salué par M. Yves Bertand NDJANA, Préfet du Département du Moungo. C'était au cours d'une cérémonie solennelle fort couru, présidé par le préfet du département du Moungo, et en présence de hautes personnalités politiques, administratives et traditionnelles parmi lesquelles, le président Of South West Chief Conférence, Chief MAFANY NJIE Martin, et de ses collègues venus du Nord-Ouest et de l'Ouest Cameroun.
Les différents discours, prononcés par les hautes autorités sur la place des fêtes de Nkongsamba, théâtre de cette cérémonie de haute facture, tournaient autour du bien fondé de l'école. Le président de cette association, Me EDIMO NANA Ferdinand, a appelé ces élèves à tourner le dos aux maux qui minent la jeunesse ; à savoir, la consommation de la drogue et de l'alcool, d'être des citoyens exemplaires sur qui le Cameroun pourra compter demain.
C'est pas la première fois que Me EDIMO NANA Ferdinand à travers de son association, AES vient en aide aux enfants en période de rentrée scolaire, a rappelé le Maire NZOKI EPOH Frédéric lors de son mot de bienvenue dans la cité des montagnes. Il faudrait en passant saluer le talent organisationnel de Mme SEN Michel de l'amicale des enseignants du Lycée du Manengouba et le talent de la jeune Amichka de AFAKA qui a interprété une belle mélodie en relation avec la dimension de la cérémonie. Dr Edimo Nana Ferdinand, enseignant des universités et avocat international est Chef de la famille Nana depuis un âge très jeune à Nkongsamba, président d’une association caritative qui depuis plus d’une décennie contribue au rayonnement de la dimension sociale de l’humain au Cameroun ; Une association qui a construit plusieurs salles de classe à Manjo, Buea, Ekom-Nkam, dans le grand nord, des foyers et cases traditionnelles, financé des voyages d’étude et de formation en tourisme business pour plusieurs, soulagé des souffrances dans plusieurs domaines.
Contact Rédaction ;+237 678894092 / 699451920
Partager cet article
Repost0
5 septembre 2021 7 05 /09 /septembre /2021 15:05
Le concret pour les organisations de producteurs dans la régions du Littoral s'est tenu le mardi 17 aout 2021 dans la salle de la délégation régionale du littoral a Douala .
Il était question pour le Délégué Régional du Ministère de l'élevage, des pêches et des industries animales y compris avec la collaboration du Délégué Régional de l'agriculture et du développement rural de donner de l'espoir aux agriculteurs du Moungo et du Nkam. Après cette première cérémonie pour le compte de cette année 2021 où il était question de remettre les chèques d'un montant de 166 130 730 FCFA à 29 organisations de producteurs venant du Moungo et Nkam.
Rappelons que c'est un financement des projets qui a pour but de promouvoir l'entrepreneuriat agricole et augmenter la transformation et la production dans les filières a travers le financement des projets d'investissement. D'augmenter la production qualitative et quantitative.
Lea Nzegap/CP
Contact Rédaction de Scores2000
678894092/699451920
Partager cet article
Repost0
5 septembre 2021 7 05 /09 /septembre /2021 14:55
L'esplanade de l'Etat-Major de Compagnie de Gendarmerie du Moungo-Nord à Nkongsamba, a servi de cadre le 23 août 2021 à la traditionnelle Inspection annoncée, sous la houlette du COGROUP (Commandant de Groupement Territorial de Gendarmerie) du Moungo le Chef d'Escadron Lieutenant-colonel Jean Alain NDONGO, qu'assistait le COCOM (Commandant de Compagnie) du Moungo-Nord le Capitaine MEBOUINZ Daniel Fritz. Neuf brigades de l’unité ont été inquisitionées et les méthodes de travail actualisées dans l’optique de hautes performances et partant le respect de droits humains.

Pour les responsables de la Gendarmerie du Moungo, il s'agit ce jour, entre 9 et 14 heures, de satisfaire à un rituel traditionnel propre au corps, consistant à s'assurer de la maîtrise quotidienne des consignes de maintient de l'ordre et de la sécurité, non sans s'assurer de la capacité opérationnelle des troupes sur le terrain. Pour cet autre exercice de ce jour, le COGROUP NDONGO Alain s'est appesanti sur le Module d'Ordre Serré, qui consiste en l'harmonisation des techniques de présentation des honneurs pendant des cérémonies spécifiques dû au rang de celui pour qui les honneurs sont rendus.

Conforté du statut de "Grande Muette", la suite des travaux s'est poursuivie à huit-clos autour des Chefs des pandores du Département ponctuée par une photo de famille suivie du repas de Corps. Il faudrait noter pour les archives historiques que la clôture de cette activité s’est faite en en présence des personnalités des autres institutions tels le préfet Yves Bertrand Noel Ndjana accompangé de son Etat-major, les Sous-préfets des trois arrondissements de Nkongsamba, le Commandant du Régiment d'Artillerie Sol-Sol (RASS), le maire de la ville de Nkongsamba ceux des trois arrondissements, la mairesse Ekosso Njanjo Téclaire de Manjo, quelques opérateurs économiques, les patrons des organes de presse ainsi que les autorités traditionnelles et religieuses du Moungo-Nord. Ils ont tous été très attentifs aux allocutions de circonstance prononcées en premier par le Commandant de la Compagnie de Gendarmerie du Moungo-Nord Capitaine Mebouinz Daniel Fritz suivi dans le protocole cérémoniel par le Chef d'Escadron et Commandant du Groupement de la Gendarmerie territoriale du Moungo le Lieutenant-Colonel Jean Alain Ndongo.

Regards croisés sur les bilans

Cette année, les mesures sanitaires ont été respectées. Tous les élus de la circonscription ont été invités et c'est donc devant une assistance élargie qu'une prise d'armes s'est tenue, dans la cour de la gendarmerie. Ce fut également l'occasion de rendre hommage aux personnels de la « communauté des brigades » pour leur engagement dans un contexte particulièrement difficile. Ainsi, le Chef d'escadron Lieutenant-colonel Ndongo Jean Alain et Commandant du groupement de gendarmerie territoriale a félicité les gendarmes pour leur engagement, notamment dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme qui sévit sur le corridor. Il a souligné pour chacun la très bonne collaboration avec la hiérarchie, invité le Commandant de la Compagnie de Gendarmerie du Moungo-Nord à œuvrer d'avantage pour le maintien de la paix et la protection de l’environnement des affaires avec au centre de sa préoccupation quotidienne l’humanité, le respect des Droits de l’Homme.

Pour sa part et relevant le rôle sur lequel s'inscrit une visite annoncée, le Capitaine Mebouinz Fritz Daniel a donné comme étant le but principal, de vérifier l'action des unités subordonnées dans l'accompagnement de leurs tâches. Ajoutant, que c'est l'occasion pour le Lieutenant-colonel Ndongo Jean Alain de toucher du doigt l'état du moral des hommes, faire un bilan à mi-parcours et surtout, de se parler, de se regarder dans les yeux. Ensuite, revenir sur les hautes instructions de la hiérarchie, remobiliser les hommes, réactiver la collaboration avec les autres mailons de la chaine horizontale et verticale.

Dans la synergie globale, le maitre de compagnie des lieux et COCOM du Moungo-Nord depuis mai 2o2o, le Capitaine Mebouinz Daniel Fritz est passé à l’heure des comptes et dont les bilans sont dressés, les chiffres clés d'un bilan exhaustif depuis sa prise de fonction dans la lutte contre le grand banditisme, la délinquance et autres perversités sociales.

Lea Nzegap et Sylvain Timamo/CP

Contact Rédaction de Scores2000 : +237 678894092/ 699451920

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2021 6 04 /09 /septembre /2021 17:04

Il est évident de constater que l'avènement de la démocratie dans les pays pauvres a permis aux détenteurs des pouvoirs financiers, généralement des analphabètes chez nous au Cameroun, d'accéder aux fonctions politiques classiques, à savoir maires et députés. En effet, le peuple en général, avec la sous scolarisation, est constitué des illettrés et analphabètes à qui le droit de vote et l'éligibilité ont été octroyés. Sans pouvoir comprendre la portée du pouvoir de voter et son impact dans le changement souhaité de la société, ces électeurs votent en direction de la provenance du riz, maquereau et quelques victuailles qui accompagnent la modique somme à eux remis pour être partagée après une campagne électorale.

La conséquence de cet état de choses est que les plus riches deviennent les plus élus. Combien sont-ils nombreux, ces maires et députés analphabètes qui légifèrent et gèrent nos institutions décentralisées ? Manifestement inaptes à le faire, les députés applaudisseurs sont plus nombreux. Quel changement est on en droit d'attendre ? Au Cameroun, lorsque les opposants évoquent le changement du code électoral, personne ne pose le problème du détenteur du droit de vote et de l'éligibilité des analphabètes et illettrés aux fonctions qui requièrent une aptitude intellectuelle. Ils sont nombreux qui diront que les premiers présidents de la République des jeunes états africains, étaient autodidactes ou relativement nantis intellectuellement. Et pourtant, il est difficile d'espérer qu'un illettré soit un bon député, c'est vrai qu'à l'hémicycle les députés ne font pas la dictée, heureusement bien sûr, mais il n'est pas normal qu'un député soit illettré. L'ironie au Cameroun est visible, tous les supposés hommes d'affaires sont devenus maires dans leurs villages respectifs. L'effet escompté est difficile à identifier. Suivisme moutonnier ou démonstration de force économique, comment le savoir ? Depuis l'annonce des renouvellements des organes de base dans le parti des flammes, la nation est en effervescence, les analphabètes sont toujours dans la course et généralement favoris. Pourquoi a t'on peur d'instituer un vote capacitaire dans nos pays sous scolarisés ? Imaginons qu'un conseil municipal soit uniquement constitué des titulaires d'un baccalauréat ? Que tous les députés soient essentiellement titulaires au minimum d'une licence ? Il est évident que beaucoup de choses et dérives seront évitées. Tout le monde peut être électeur, cela est tolérable mais tout le monde ne peut pas être éligible à des fonctions qui requièrent une aptitude intellectuelle. Tous les partis politiques ont intérêt, au minimum à proposer à la nation des candidats sérieux. Que les riches analphabètes et illettrés aillent développer les entreprises grâce aux compétences de toutes les tribus, au lieu de pérenniser le tribalisme dans leurs entreprises inaptes à la concurrence. Ils continuent à être des grands délinquants fiscaux entretenant la corruption et méprisant l'importance des fiscalistes et avocats. Licenciant au gré de leurs humeurs les brillants collaborateurs incompris. Oui l'école aux écoliers, Oui les fonctions politiques aux personnes aptes intellectuellement. Les états Unis d'Amérique ont marqué beaucoup d'hésitation avant d'accéder au suffrage universel, on a connu les votes sexistes, capacitaires et autres. Tel mérite encore d'être le cas si nous voulons espérer une émergence rapide.

Moukouje Bonis/CP

Contact Rédaction de Scores2000 : +237 678894092/ 699451920

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2021 6 04 /09 /septembre /2021 16:08

Ce tournoi de football empreint d’une volonté de multiplier les loisirs des vacanciers de l’arrondissement de Baré qui en ce jour entre dans les annales de l’histoire. C'est une activité démarrée le 02 août dernier sous l'encadrement de l'autorité administrative, M. ATANGANA TSALA Jean Pierre représentée par le Délégué d'Arrondissement des Sports et de l'Education Physique de Baré-Bakem, Mr Essoh Legrand. Mr TCHAHA Armand Duclair, membre de l’Association des Enfants Solidaires a voulu faire d’une pierre deux coups et a réussi selon les observateurs dans sa démarche. Il a voulu encadrer les jeunes en donnant en parallèle un espace de vie aux adultes tous les après-midi. Il a de plus dans cette initiative voulu par ailleurs pérenniser une action de promotion des talents sportifs lancés par l’AES il y a quelques années et qui malgré la COVID19 a toute sa symbolique. En plus des encouragements des populations et supporters des équipes en compétitions, il a reçu ce message de Me EDIMO NANA Ferdinand qui est le Président National de l'Association des Enfants Solidaires (AES) : "Toutes mes félicitations à Mr TCHAHA Armand Duclair. C’est ce que chaque membre de l’AES doit à son niveau initier pour asseoir son implantation locale et non pas toujours attendre que tout vienne de moi. J’APPRÉCIE. Rappelant toutefois que tout doit être toujours mis en œuvre pour une synergie de groupe. Une fois encore, toutes mes félicitations".

 
 

Ayant échangé avec la direction technique du tournoi, on noté que "Les équipes ayant participé au tournoi sont :

- Bareko FC

- AGBB (Anciennes Gloires de Baré-Bakem)
- Fondation WAMBA
- Brothers FC
- JC FC.
En guise de mot de l'organisateur du tournoi, le plus important à retenir est cette prononciation : "nous sommes très satisfaits du déroulement du tournoi car il s'est déroulé sans incident. Au début, n'ayant pas de moyens escomptés, j'ai pensé que tournoi devrait être un échec. Mais après y avoir mis de l'abnégation, tout a réussi, ceci grâce à une équipe organisationnelle expérimentée composée de
- Nkongo Essoh serge
- Kamdem Raoul
- Yamedjeu Macaire
- Essame Alain
- Ketchadji Talla Serge.
Je tiens à remercier cette équipe qui n'a ménagé aucun un effort pour la réussite.
Je profite de cette occasion pour remercier tout particulièrement Me EDIMO NANA FERDINAND, président-fondateur de l'Association des Enfants Solidaires qui n'a cessé d'accompagner la jeunesse du Moungo et celle de Baré-Bakem en particulier.
Un merci tout particulier à Monsieur le Sous-préfet de l'arrondissement de Baré-Bakem pour son encadrement inconditionnel à l'endroit de la jeunesse et du délégué d'arrondissement des sports qui assurait l'encadrement technique. Le rendez-vous est pris pour l'année prochaine". Les vainqueurs et de nombreux fans après avoir reçu le trophée et la prime ont fait la parade habituelle des grands jours chez les footballeurs.
Romel Nguifo/CP
Contact Rédaction : +237 67889492 / 699451920
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens