Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 11:53

YEMELE Félix, le départemental du Minepdep a du pain sur la planche

Nkongsamba est ses environs, un marché de plus un demi-million e consommateurs a connu une effervescence particulière suite aux interventions des autorités mettant fin à l’utilisation des emballages plastiques non biodégradables. Mettait déjà fin à la cacophonie l’arrêté ministériel N° 004 du 24 octobre 2012 dans lequel le Ministre de l’environnement, de la protection de la nature du développement durable et portait interdiction d’utilisation des emballages plastiques non biodégradables. Cet ensemble de texte est entré en vigueur le 24 avril 2014.

M. SIDI BARE, régional du ministère de l’environnement et de la protection de la nature il y a quelques jours donnait les grandes lignes de la phase répressive qui s’est accentuée sur le terrain dans les grandes surfaces commerciales du vaste département du Moungo. Désormais, l’heure est à la saisie des emballages prohibés, et à leur destruction. Ce qui s’est traduit le 29 avril 2014 par la descente musclée dans le marché Central de Nkongsamba du délégué départemental du MINEPDED, Monsieur YEMELE Félix. Ce dernier a rappelé que les contrevenants auront une amende pour la destruction de l’écologie. Sauf que, les vendeurs souvent discourus dans le langage du PCA NGALAMO Evariste, conseiller municipal à Nkongsamba 1er et MOUSSA ISSA MALAM SALO, grand conseiller à la Communauté Urbaine de Nkongsamba ont du mal à se plier à la norme zéro plastique. Ces commerçants et consommateurs en majorité issus d’un supposé groupe social influent semblent ne pas avoir été préparés à cette saisie. Dès lors les observateurs semblent expliquer cela par la rétention de l’information ou de l’utilisation de mauvais relais sociaux. Certains promettent rendre compte à leur hiérarchie ; FENEKU Roger, le responsable CONPECAM Nkongamba et KITCHA NGASSA Merlin du Fan Club mange bien ont exprimé leur mécontentement et la surprise partagée. A quelques mètres de l’endroit où les emballages plastiques non biodégradables viennent d’être saisies, c’est le même cliché, à la pharmacie de Manengouba où on affirme s’être approvisionné du biodégradable mais qui a été saisie par les éléments du haut responsable du MINEPDEP Dr ETEMBE reste confus.

Malgré toute cette campagne faite au tour des emballages plastiques non biodégradables, certains semblent ne pas prendre les risques et dangers que ces emballages non biodégradables peuvent causer à notre santé et environnement. Et font même fi des menaces de répressions par les autorités administratives. Ceux-ci développent l’argument selon lequel, ils n’ont pas reçu des indications sur les emballages de substitution.

Les plaintes des responsables des marchés et des organisations de la société civile à Nkongsamba et dans les grands villes du Moungo sont aussi fondées parce qu’en dehors de la communication effectuée depuis le niveau central à Yaoundé ou dans la moindre mesure à Douala, on s’attendait a ce qu’un séminaire regroupant les principaux acteurs soit organisé dans le chef-lieu du département du Moungo. Lesquels acteurs à un niveau plus bas pouvaient également sensibiliser les consommateurs.

Lijouom Chetou

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens