Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2017 1 18 /12 /décembre /2017 20:33

Convoquée en session ordinaire,  la Commune d'Arrondissement de Nkongsamba 1er a voté son budget 2018 le jeudi 14 décembre 2017 dans la salle des actes de ladite Commune,  en la présence du Dr Galim NGong Irénée, Préfet du Département du Moungo avec à son côté le Sous-préfet Garba Bakari. Le Maire El Hadj Oumarou Dandjouma présidait la séance en compagnie de ses adjoints Taffou Bernard et Moni Mbongue Monique.

Les travaux qui se sont déroulés dans la tranquillité ont débuté aux environs de 11heures par l'exécution de l'hymne national, suivi du mot d'ouverture de maître de cérémonie qui en premier lieu n'a pas manqué d'adresser une pensée pieuse pour un conseiller municipal décédé, connu sous le surnom de Souop Guinness. Il a par la suite mis l'accent sur le problème de promiscuité et d'insalubrité que connaît la ville et exhorte par là,  ses conseillers à œuvrer pour le développement participatif de la commune et des populations, car «Les problèmes politiques sont les problèmes de tout le monde et les problèmes de tout le monde sont les problèmes politiques» a-t-il ajouté. Sous la modération de Ngoh Priso Léopold, le Secrétaire Général, on a eu droit de manière générale aux rubriques du budget de l'exercice 2018 qui s'élève en recettes et en dépenses à la somme de 700 765 650 francs,  budget qui connaît une légère augmentation par rapport à celui de 2017 qui était de 693 265 650francs. Il a continué son allocution en énumérant tous les grands projets réalisés au cours de l'année, entre autre, l'achat du matériel roulant.
Les travaux se sont poursuivis par la présentation des rapports de chaque commission : la Commission des affaires sociales,  la Commission des grands travaux et celle des finances. Chacune de manière précise, a présenté ses doléances et suggestions à l'exécutif communal.  Les membres de la Commission des Grands Travaux ont par ailleurs souhaité que les réalisations des travaux suivants soient exécutées:
- l'aménagement de l'axe Ecole-publique Groupe 2-plateau ;
- le rechargement de l'axe Foyer Balengu-Cebec Centre Equestre ;
- l'électrification de l'axe place des fêtes préfecture de Nkongsamba.
L'éclairage permettra entre autre de réduire les agressions dans ces tronçons. En dépit de quelques insatisfactions de la part des conseillers,  Ceux-ci ont néanmoins donné leur approbation à l'adoption du budget 2018 et une observation à été faite par rapport au plan de campagne 2018.

Après vote et adoption de toutes les délibérations, Mr le Maire Oumarou Dandjouma a rassuré, s'est engagé à prendre en considération tout ce qui a été dit, notamment le problème  des recouvrements questionnés sur le service des recettes.
Prenant la parole à son tour en sa qualité de tutelle des Communes,  le Préfet Galim Ngong Irénée n'a pas manqué une fois de plus d'adresser ses félicitations aux membres des différentes commissions pour le travail abattu,  et recommande à ces derniers de travailler tous ensemble afin qu'aucun projet ne soit lésé en 2018 car,  à t-il ajouté, la commune a pour mission première de promouvoir le développement et le bien être des populations, en assurant un service de proximité. Il a par ailleurs recommandé que des arbres fruitiers soient plantés et que l'autel de ville de Nkongsamba 1er soit visible avant les prochaines élections.

Pour clôturer, Mr le Maire El Hadj Oumarou Dandjouma a rassuré, que chacun ferait sa part afin que la Commune de Nkongsamba 1er soit toujours vue d'un bon œil. On aurait cru voir, tout de même voir une insatisfaction sur les visages des conseillers municipaux Evina, Ekombo Raymond, Yamga Françoise, Ndengoue Noumbissi Jean-Marie. Selon des informations de coulisse, le Maire fait depuis plus de 10 ans son cinéma politique, mais ne dispose jamais du temps matériels pour résoudre les vrais problèmes de la ville de Nkongsamba1er peuplée de plus de 90 mille âmes. On a dans la gorge la non réhabilitation du stade de football de Mbaressoumtou, la perte par forclusion de la dotation de 10 millions allouées par l’Etat à la construction du monument du café, la non réalisation en quantité suffisantes des forages d’eau dans l'arrondissement et plus particulièrement dans le village Ngalmoa, la perte de dotation de plus de 24 millions pour la construction des salles de classe. L’immeuble de l’Hôtel de ville avait eu sa dotation de financement depuis 2012, mais c’est seulement au début de cette année 2018 que les travaux en pris corps. Au quartier 8 dans le Mantoum-Eboum-Mbeng, il y a des inondations récurrentes et des moustiques qui sont désagréables aux populations qui y vivent et payent des Impôts. Le sport est malade et les marchés présentent un squelette de zone sinistrées, sans toilettes ni commodités humaines, etc.

La seule note d’espoir vient de Mr Garba Bakari, le Sous-préfet de la localité qui dans sa tournée de prise de contact à diagnostiqué et proposé des solutions aux maux qui plombent le bien être et le vivre ensemble.

Madola Marie Claire et Sylvain Timamo-Contact Rédaction : +237 663 956 404 / 699451920

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens