Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2019 7 27 /01 /janvier /2019 14:48

Annoncé depuis la fin de l’année 2018 comme militant du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun), Sa Majesté KAMSU Joseph Gentil a rendu publique cette information à l’occasion de l’installation le jeudi 24 janvier dernier de l’Unité MRC de Nlonko commissariat. Cérémonie qui a durée plus de six heures d’horloge.

Elle débute à 16 heures avec l’arrivée et la mise en place au sous-sol de l’espace baptisé «Bunker» des militants et invités spéciaux. Suivra l’entrée des maitres de cérémonie parmi lesquels Monsieur TEKEU Joseph, Secrétaire de la Fédération Départementale du Moungo-Nord I et Monsieur PROMBO Justin, Secrétaire de la Fédération Communale de Nkongsamba 1er.

Sous la modération de Mr DJOME BONNY, plusieurs allocutions sont prononcées pour soit expliquer les statuts du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun), soit remonter les griefs contre la malgouvernance au Cameroun, le calendrier électoral. Bref, l’ensemble des maux qui entravent l’amélioration des conditions de vie des populations,.

Monsieur PROMBO Justin a présenté Sa Majesté KAMSU Joseph Gentil comme une élite de Nkongsamba, un leader de haut niveau qui a conscience de la nécessité d’agir favorablement pour la renaissance de cette localité dans laquelle presque tout tombe en ruine. Avec des routes dégradées, les bornes fontaines publiques fermées, les jeunes au chômage ou dans l’oisiveté, les parents abandonnés à eux-mêmes. Il a rappelé les images des époques du Maire NGAMBO et du Président du Conseil Municipal TCHOUAFFE à l’ancienne Commune Urbaine à régime spécial de Nkongsamba.

Monsieur TEKEU Joseph prenant la parole, a invité Sa Majesté KAMSU Joseph Gentil et les membres de son unité à œuvrer pour que le plus grand nombre de personne en âge de voter s’inscrive sur la liste électorale, particulièrement tous ses jeunes qui viennent d’acquérir 20 ans, âge de la majorité électorale au Cameroun. Prenant à son tour la parole, le tout nouveau Secrétaire Général de l’Unité MRC-QUARTIER6 NLONKO a remercié tous les participants pour leur présence. Un auditoire de près d’une centaine de militants et sympathisants, des invités des Unités sœurs, des parents, des médias. C’est en toute humilité que Sa Majesté KAMSU Joseph Gentil a donné confirmation de sa démission du RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais) pour rejoindre le MRC. Ceci en invitant les siens dans une prière qu’il leur a adressée à lui demeurer fidèle et le suivre dans le MRC. Il s’agit des militants et sympathisants des antennes "BUNKER" de Manengolè, de Ndoungué, Ebonè, Manjo, Loum et Baré. Avec le MRC du Pr KAMTO Maurice, il est temps de contribuer efficacement et durablement au développement de la localité.

C’est à la suite de cette ponctuation que les autres membres du bureau sont invités à se mettre débout, puis installés dans leur fonction respective. Le bureau de l’Unité rebaptisée «MRC BON-KEUR» de Nlonko Commissariat est composée de la manière suivante.

- Secrétaire général de l’Unité : Me KAMSU Joseph Gentil ;

- Secrétaire Adjointe de l’Unité : Mme MAPO Hélène ;

- Rapporteur de l’Unité : Mr NZOUKOU Henri Claude ;

- Trésorier : Mme ANGAL Alphonsine Caroline ;

- Secrétaire Chargé des questions électorales, administratives, traditionnelles et de la vie locale : Mr SIRI Philbert ;

- Secrétaire chargé des activités sportives et de l’animation : Mme NDONGO Régine

- Commissaire aux comptes : Mme PENDA DIPOKO Lydie.

Après l’exécution de l’Hymne nationale du Cameroun avec beaucoup d’émotion, un buffet est offert aux militants du MRC de Nlonko commissariat et rendez-vous est pris pour la fête de la jeunesse qui se tiendra dans quelques jours.

Entretien avec Sa Majesté KAMSU Joseph Gentil

Scores2000 : Qu’est-ce qui explique votre démission du RDPC, un parti politique dans lequel vous avez milité pendant plus de deux décennies ?

SA Majesté KAMSU Joseph Gentil : J’ai démissionné du RDPC à cause de l’égoïsme des responsables locaux de ce parti qui ne font pas grande chose pour le bien être des populations. Ceci après avoir travaillé durement pour sortir le Moungo des mains de l’opposition politique. Je partage les ambitions du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun), attitude qui a aussi contribué à ma démission. Il faut reconnaitre que nous avons soutenu le Président Paul BIYA dans sa pensée politique inscrite dans le Livre «Pour le Libéralisme Communautaire». Et je crois que le handicap pour son implémentation  a été des Hommes pas soucieux de bâtir une Nation forte et prospère. Nous avons l’espoir qu’avec le MRC, les pratiques systémiques vont laisser place à la bonne gouvernance, à la création des richesses en faveur de nos populations.

Après cette cérémonie d’installation de votre Unité à Nkongsamba 1er, quelle sera la suite de vos activités politiques ?

Avec mon unité, nous travaillerons à faire inscrire les retardataires sur la liste électorale, particulièrement les jeunes qui viennent d’acquérir 20 ans, âge de la majorité électorale au Cameroun. Il va de soit que la lecture et la compréhension des textes du parti MRC sera au menu de nos séances de travail dans le but de capaciter les nouveaux venus et dans la même optique, d’enrôler le maximum de sympathisants de notre circonscription dans le mouvement, dans la paix et la convivialité.

Quelles sont vos ambitions par rapport aux échéances électorales prochaines ?

Personnellement, je refuse de me prononcer. Seules les instances du parti sauront nous confier le moment venu des rôles à jouer en fonction de notre poids politique et notre compétence. Ce qui nous semble plus urgent en ce moment est la mobilisation des acteurs sociopolitiques pour les inscriptions sur les listes électorales et l’amélioration des règles du jeu pour ne pas nommer le code électoral Camerounais. Tout cela dans la paix et la non violence.

Sur quoi va se fonder votre argumentaire pour fédérer les femmes et hommes de cette circonscription politique ?

J’invite très humblement les populations de Nkongsamba à jeter un regard rétrospectif sur mon bilan dans le «RDPC-BUNKER» lorsque pour lutter contre le chômage et la pauvreté, j’avais mis en place à mes dépends et à ma charge personnelle un centre de formation pour encadrer les jeunes dans les domaines suivants : boulangerie, sérigraphie, couture, jardinage, cuisine, informatique, auto-école outre les activités sportives. Il est opportun de signaler qu’en son temps, le Préfet NWOS A KOS accompagné d’une forte délégation dans laquelle se trouvait le Délégué du Gouvernement, Dr NGOLLO NGAMA Emmanuel est venu remettre les diplômes de fin d’apprentissage aux lauréats. Cérémonie qui s’était achevé par un buffet dans la salle des fêtes de l’Hôtel FERE.

Aviez-vous reçu pour vos activités une subvention ou une aide du RDPC, ou encore d’un de ses élus ?

Non, je n’ai jamais reçu un seul francs du RDPC, ni de qui que ce soit pour les activités du «BUNKER». Il faut préciser que les deux véhicules HIACE et LITEACE griffées avec les logos du RDPC étaient achetées avec mes modestes économies pour sillonner tout le Moungo et visiter mes antennes citées plus haut, notamment à Manengolè, Ndoungué, Ebonè, Manjo, Loum et Baré.

Propos recueillis par Sylvain Timamo

Contact Rédaction : +237 699451920/ 678894092

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens