Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2019 7 28 /04 /avril /2019 12:58

C’est jeudi 25 avril dernier que les Grands Conseillers de la Communauté Urbaine de Nkongsamba ont examiné les comptes de l’exercice précédent. Une séance présidée par le Délégué du Gouvernement, Dr Kollo Basile, en présence de la tutelle administrative représentée par le Dr Galim Ngong Irénée accompagné des trois Sous-préfets de la cité. Mr Wangue Georges Liberté trônait au perchoir du modérateur alors que Mrs Akoléa Jeannot et  Michard Ngondi Laurent, respectivement Receveur Municipal et Comptable Matières étaient aux feux des projecteurs. Sans surprise, quitus est donné à la gestion de l’ordonnateur par 17 voix sur 17. Absence encore remarquée des maires El Hadj Oumarou Dandjouma et Dr Mboula Elise-Henriette epse Essamè

Selon les notes de Mr Wangue Georges Liberté, le Secrétaire Général : « Le Compte Administratif de la Communauté Urbaine de Nkongsamba pour l’exercice 2018 est arrêté en recettes à la somme de FCFA 319 311 812 (trois cent dix-neuf millions trois cent onze mille huit cent douze francs) et en dépenses, à la somme de FCFA 385 995 623 (trois cent quatre-vingt-cinq millions neuf cent quatre-vingt-quinze mille six cent vingt-trois francs). Par rapport à l’exercice budgétaire 2017, il consacre une diminution de FCFA 87 959 139 puisque ce dernier était de FCFA 407 270 951. Pour la nième fois de son histoire, l’institution communautaire a stagné sur la barre symbolique de FCFA 300 000 000.

On s’en souvient que c’est en 2010 et en 2017 que la Communauté Urbaine de Nkongsamba avait franchi et dépassé la barre de FCFA 400 000 000. Si sur la forme cet état de choses traduit une certaine dégradation des finances de la Communauté Urbaine de Nkongsamba, il reste que sur le fond, la situation de ses finances locales reste très préoccupante. En effet, l’exercice budgétaire 2018 a été particulièrement difficile. Comme tout observateur averti peut le constater, la Communauté Urbaine de Nkongsamba continue de souffrir du déficit d’industries et de grandes entreprises sur son territoire auquel il faut ajouter une mobilisation très timide des pôles de recettes pourtant identifiés depuis 2009 mais, toujours sous exploités du fait de moyens logistiques inappropriés lorsqu’ils ne sont pas simplement inexistants.

Il y a également lieu de rappeler pour le regretter que la Communauté Urbaine de Nkongsamba n’ait jusqu’ici jamais reçu de Dotation Générales à la Décentralisation (DGD) ni pour ce qui est de l’investissement, ni pour ce qui concerne le fonctionnement. La situation n’est guère reluisante en matière de transfert des ressources dans la mesure où en 2018, comme au cours des exercices précédents, l’institution communautaire n’a reçu de l’Etat aucun crédit transféré. En tout état de cause, l’un des éléments majeurs qui a justifié la contreperformance de la Communauté Urbaine de Nkongsamba en matière de recettes, reste sans doute le fait que durant tout l’exercice 2018, le trésor public n’ait reversé que deux trimestres de Centimes Additionnels Communaux (CAC) et les autres impôts soumis à la péréquation, sur les quatre trimestres attendus. Au demeurant, le budget de l’exercice 2018 voté en équilibre  de recettes et en dépenses à la somme de FCFA 694 898 344 par délibération N° 001/D/CUN/SG/11-2017 du 16 novembre 2017, est au cœur du présent Compte Administratif. ».  Le total des entrées du Comptable Matières est de 70 031 468 francs, le total des sorties est de 64 717 342 francs. Soit un solde de 5 3 14126 Francs.

Dans l’exercice de la lecture des rapports des commissions et du débat contradictoire, la commission des finances de Mme Engola Mbongo Huberte et rapportée par le Conseiller Evina Raymond note que des émissions de recettes de 320 031 312 francs, des recouvrements de 319 311 812 francs. Les restes à recouvrer sont de 719 500 francs repartis en loyers communaux de 700 500 F et l’occupation du domaine public de 19 000 francs. Soit un taux de réalisation de 45,95%. Pour les dépenses, sont présentés des engagements de 452 679 434 francs, des paiements de 385 995 623 francs et un reste à payer de 66 683 811 francs. Soit un taux de réalisation de 56,94%.

Le Conseiller Ndjeme Léopold de la Commission des Affaires Sociales et Culturelles a appelé à la « conscience collective », rappelant que beaucoup d’objectifs n’ont pas été atteints depuis six ans. Il est suivi dans cette démarche par Mme Yamga Mokuche Françoise. Mr Fowoa Aimé René resté sur sa faim a respecté la consigne de discipline. Il a constaté la concordance des chiffres dans la présentation du Compte de Gestion de Mr Akoléa Jeannot, Receveur Municipal et du Dr Kollo Basile, l’ordonnateur.

Dr Galim Ngong Irénée prenant la parole au nom de la tutelle administrative a sollicité la compréhension des Grands Conseillers non sans fustiger l’absence encore remarquée des maires El Hadj Oumarou Dandjouma et Dr Mboula Elise-Henriette epse Essamè. Leur a demandé de travailler d’avantage et d’assister l’exécutif communautaire. De capitaliser les acquis et de faire en sorte que les résultats des prochaines élections à Nkongsamba soient en faveur de la couleur du conseil. Le Président de séance a remercié les uns et les autres pour l’adoption à 100% du Compte Administratif sous la conduite du Maire Wandji Alain Thomas. Dr Kollo Basile avant de dire la clôture de la séance s’est engagé à signer le document querellé constatant la dette de la Communauté Urbaine vis-à-vis des trois communes d’arrondissement de Nkongsamba. Plus de 53 millions francs par commune, sous la forme de Dotation Générale de la Décentralisation.

Tout s’est achevé par un buffet au domicile du Délégué du Gouvernement. Ce conseil de communauté étant le dernier avant les prochaines consultations électorales.

Ngomse Fondjo Joachim - Contacts Rédaction : +237 677 861 194/699 451 920678894092

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens