Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2019 3 17 /04 /avril /2019 13:49

C’est le 07 décembre dernier, entre 15h30 et 17h30 que s’est tenue la session du vote du budget de la commune de Manjo, présidée par le Maire, Sa Majesté Ebako Charles en présence de Mr  MFOMO MODO Martin Fabrice (Sous-préfet)représentant de la tutelle administrative. Mme Melong Kuete Rolande du service au développement des collectivités locales à la préfecture de  Nkongsamba était assise à côté de Mr KAN Jouse, Secrétaire général de ladite municipalité.

Le Projet de Budget Exercice 2019 de la Commune de Manjo est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de  598 330 836 (cinq cent quarter vingt dix huit millions trois  cent trente mille huit cent trente six) francs CFA. Par rapport à l’exercice précédent (798 288 278), on note une augmentation de l’ordre de 100 042 558 (cent millions quarante deux mille cinq cent cinquante huit)francs CFA en valeur absolue, soit 16,72% en valeur relative.

En mettant un accent particulier sur la mobilisation des ressources propres, la Commune de Manjo comptera aussi sur les enveloppes affectées respectivement par :

  • Le Budget de l’Investissement Public (BIP) 2019 d’environ 135 612 000 F CFA ;
  • L’allocation du Programme Nationale de Développement Participatif (PND) d’environ 64 062 285 FCFA ;
  • Les autres transferts multiformes du tout nouveau au Ministère de la Décentralisation et du Développement Local.

Ce budget qui s’inscrit en droite ligne dans la vision du Document Stratégique pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) présente des prévisions réalistes, qui épousent selon toute vraisemblance la vision du développement socio-économique et culturel impulsée depuis quelques années par l’exécutif communal de Manjo.

Le projet du budget à voter se présente en deux grandes parties que sont les recettes et dépenses qui, à leur tour sont divisées en deux sous-groupes (fonctionnement et investissement équipement).

  1. LES RECETTES : Budgétisées à un montant de 598 330 836 FCFA, elles sont formées en :
  1. Les recettes de fonctionnement

Elles s’élèvent à  528 100 308 (cinq cent vingt huit millions cent mille trois cent huit franc CFA)  en valeur absolue et de 88, 26% en valeur relative et proviendront :

  • Des recettes de fonctionnement courant     : 50 250 000 f ;
  • Des centimes additionnels communaux       : 135 000 000 f ;
  • De la taxe de développement local               : 6 500 000 f ;
  • Des produits des taxes communales              : 31 100 000 f ;
  • Des produit de l’exploitation du domaine et des services : 18 580 558 f ;
  • Des ristournes et redevances consenties par l’Etat : 150 000 f ;
  • Des produits financiers                                           : 3 000 000 f ;
  • Des subventions reçues                                          : 30 000 000 f ;
  • Des transferts reçus                                               : 239 619 750 f ;
  • Des autres  produits et profits divers                    : 13 800 000 f ;
  • Et des reprises pour amortissement                     : 100 000 f ;

 

  1. Les recettes d’investissement et équipement

Elles s’élèvent à 70 230 528 (soixante dix million deux cent trente mille cinq vingt) franc FCFA en valeur absolue, soit 11, 74 % en valeur relative et seront issue :

  • Des fonds de dotations reçus : 20 000 000 f ;
  • Des emprunts à LMT : 25 000 000 f ;
  • Des remboursements et autres créances  à LTM : 500 000 f ;
  • Des subventions d’équipement et d’investissement reçu : 24 730 528 ;

 

  • B- LES DEPENSES : Budgétisée à un montant de 598 330 836FCFA, elles comprennent :

 

  1. Les dépenses de fonctionnement

Elles sont estimées à 302 623762 (trois cent deux millions six cent vingt trois mille sept cent soixante deux)  francs CFA en valeur absolue soit 50,57% en valeur relative et serviront pour :

  • Les biens et services consommés                 : 84950 000frs
  • Les transports consommés                            : 5 600 000frs
  • Les  autres services                                        : 61 400  000frs
  • Les frais du personnel                                      : 74723762(20,81%) frs
  • Les impôts et taxes                                        : 1 650 000frs
  • Les subventions versées                                : 6 500 000frs
  • Les transferts versés                                     : 9 000 000frs
  • Les autres charges et pertes diverses           : 58 800 000frs

 

  1. Les dépenses d’investissement et d’équipement

Evaluées à 295 707 074 (deux cent quatre vingt quinze) francs CFA en valeur absolue soit 49,42% en valeur relative, elles serviront à la mise en œuvre des projets du plan d’investissement annuel (PIA), mais également pour :

  • Les remboursements des dettes à LMT                : 16 369 252 frs
  • Les immobilisations incorporelles et dépenses payables par annuité   : 17572537 frs
  • L’acquisition des terrains                             : 9 000 000 frs
  • Autres  immobilisations corporelles            : 147 965 285frs
  • Les agencements et aménagements          : 43 100 000frs
  • Les matériels et mobiliers                           : 61 700 000frs.

La réalisation effective de ce budget nécessite la mobilisation de tous les acteurs et l’appui des autorités.Pour ce faire, les actions mises en œuvre au cours de l’exerciez 2018 doivent s’accentuer et même s’intensifier en 2019. L’on peut citer entre autres :

  • La lute contre l’incivisme fiscal à travers les descentes consécutives pour le recouvrement des taxes communales ;
  • Le rapprochement de l’exécutif auprès de la tutelle pour un accord de gestion autonome de la carrière en vue de l’amélioration des recettes communales ;
  • L’accentuation de la coopération décentralisée à travers la recherche des partenariats et des financements ;
  • La mise en œuvre progressive d’un plan de communication communal.

Mr Eboué Njoumé de la Commission des Grands travaux a relevé quelques défaillances sur la nomenclature budgétaire. Il a insisté sur la section en plusieurs lots des travaux de la route Manjo-Mouandong-Sud qui est un axe important, mais pas pris en compte. Les conseillers municipaux Akolla Ecka Rigobert et Alex Stéphane Ewané ont recommandé à l'exécutif municipal de mettre un accent sur la communication. Pour ces derniers, Manjo a intérêt à faire connaître au monde entier ses nombreux sites touristiques, de faire savoir aux populations les réalisations de la mandature, de glaner des points au guichet de performance.

Richard Mboma de Ndobeng/CP +237 678894092/656845367

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens