Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2019 5 15 /11 /novembre /2019 20:34

Je dénonce l'archaïsme politique camerounaise. Nous sommes dans un pays où les pontes du régime confondu aux pontes du parti au pouvoir Rdpc ont décidé de faire chier les camerounais et d'empester l'atmosphère politique camerounaise. Comment comprendre qu'en plein 21ème siècle, on en arrive encore à museler les partis politiques d'oppositions au Cameroun. Malgré le fait que, ces mêmes responsables clament haut et fort que le Cameroun est un pays démocratique. À chaque fois que ces derniers ont voulu aussi occuper la scène politique des interdictions formelles de manifester se sont dressées sur leurs chemins. Les raisons avancées sont : troubles à l'ordre public, risques d'émeutes, etc...

Par contre, quand le Rdpc tient ses meeting, on a jamais vu des policiers, gendarmes et militaires cagoulés investir le lieu de leur rencontre. Et tout se passe généralement sans heurts. Pourquoi ne pas aussi accorder cette même opportunité aux partis d'oppositions? Et si jamais on juge des éventuelles émeutes ou affrontements, pourquoi est-ce que l'Etat ne peut pas déployer les mêmes moyens sécuritaires pour encadrer la manifestation.

Grave encore, ces mêmes Sous-préfets et Préfets sont très souvent aux côtés de ces responsables politiques du Rdpc lors de leurs meeting. Parfois, se trouvent même souvent à applaudir et chanter auprès des militants du RDPC. Pourquoi deux poids deux mesures dans le traitement des partis politiques au Cameroun?

Je dénonce cet archaïsme politique que j'observe dans mon pays. Oui je dénonce cela....

La scène politique dans notre pays devient de plus en plus tendue et je pense que le moment est venu de la décrisper réellement, de permettre à tous ces partis politiques de s'exprimer. Car en interdisant les meetings, c'est le Rdpc qui en prend un coup; parce que dans l'imagerie populaire, quand un meeting est interdit on se dit tout de suite que c'est le RDPC. Pourtant il n'en est souvent rien dans beaucoup de cas. Durant les préparatifs du 37ème anniversaire de l'accession à la magistrature suprême du Président Paul Biya à Nkongsamba, j'ai vu des Sous-préfets passer des nuits blanches dans les réunions préparatoires auprès de certains hommes forts du RDPC à Nkongsamba. Je souhaite aussi les voir, répondre aux invitations des partis d'oppositions comme le MRC, SDF, MDP, etc. Mais je sais que c'est un leurre.

Et lors du 06 novembre alors, tous les Sous-préfets de Nkongsamba et en première ligne, le Préfet du vaste Département du Moungo, étaient présents à la grande cérémonie d'anniversaire sur la place des fêtes de Nkongsamba. Lorsque je l'ai dit, c'est pas pour en être contre. Mais pour leur demander de faire de même pour les autres partis d'oppositions. Car il me souvient que, nous sommes tous camerounais et que la politique est un jeu d'idées et d'opinions.

Je dénonce ces interdictions tous azimuts des meetings des partis politiques d'opposition. Il faut faire la guerre à arme égale. Nkongsamba comme partout ailleurs au Cameroun n'est la chasse gardée d'aucun parti politique. Si jamais nous sommes dans une vraie démocratie, ils viendront certainement me chercher pour m'entendre. Mais je dénoncerai toujours cette injustice politique

Riphin Ngoppe: journaliste engagé

Madame Manon Félicité est depuis plusieurs jours

absente de son poste, y compris ses adjoints...

Des informations circulent depuis quelques temps dans les réseaux sociaux selon lesquelles la mairesse de l'arrondissement d'Ebone, Madame Sidiki Félicité epse Manon aurait déserté ses bureaux en compagnie de ses adjoints. La raison de cette Fugue serait le refus de signer certaines pièces des candidats aux élections municipales et législatives.

Informée de cette situation, la Radio Nkongsamba fm, jalouse de son professionnalisme, s'est rendue cette matinée du mercredi 13 novembre 2019 dans ladite commune aux fins d'apprécier cette information grave. Justement, ces informations sont vraies si on s'en tient aux déclarations recueillies auprès des agents.

Madame Sidiki Félicité epse Manon est depuis plusieurs jours absente de son poste, y compris ses adjoints. Aucun d'eux n'est visible sur le terrain. Nous avons essayé d'avoir les informations complémentaires auprès de son secrétariat général, mais rien n'a filtré. Nous nous sommes même rendu à son domicile, pour creuser davantage et lui accorder le bénéfice du doute. Le gardien de la maison dit qu'elle est absente depuis plusieurs jours, mais qu'elle pourra être là vendredi soir.

Toujours curieux de comprendre cette attitude malsaine, nous mettons le cap dans les bureaux du Sous-préfet afin de l'en informer. Bengondo Faustin nous a informé que, tous ceux qui souhaitent signer des documents pour les élections municipales et législatives peuvent venir le faire dans ses services qui assurent l'action administrative de l'état; lui-même étant en poste et au service des usagers. Jusqu'ici pas de signature de documents à la mairie d'EBONE. Les bureaux du maire Félicité Sidiki épouse Manon et de ses adjoints restent fermés.
Source=Rifin NGOPE, Nkongsamba fm

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens