Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2020 5 24 /01 /janvier /2020 23:22

Arrivés au terme de leur mandat, les conseillers municipaux de la CAN1er se sont réunis le 27 décembre dernier dans la salle des actes, à l’effet de plancher sur le projet de Budget de ladite Commune pour l’exercice 2020. Les travaux étaient présidés par le Maire sortant El Hadj Oumarou, en présence de la tutelle à savoir le Préfet du Département du Moungo, Yves Bertrand Noël Ndjana. Il s’élève à la somme de 772 349 220 FCFA en recettes et dépenses. Soit une augmentation de 51 583 570 FCFA en valeur absolue et 06,77% en valeur relative.

Augmentation essentiellement orientée sur quatre axes à savoir : le relèvement de l’enveloppe des projets maturés, l’emprunt reçu du FEICOM pour a la construction de l’immeuble futuriste de l’Hôtel de ville, le reversement par la Communauté Urbaine de Nkongsamba du produit de la DGF (Dotation Générale de Fonctionnement), et la dotation des CAC (Centimes Additionnels Communaux). Dans ce budget, les recettes de fonctionnement s’élèvent à la somme de 244 693 220 FCFA. Pour ce qui est des dépenses de fonctionnement global, elles se chiffrent à 202 856 629 FCFA, soit 26% du budget global ; les dépenses d’investissements et d’équipement s’élevant à 569 492 591 FCFA.

Les détails de ce budget

Au regard des ratios qui ressortent de ce budget et qui accordent une place importante à l’investissement, il convient de relever que l’exécutif municipal sortant demeure inquiète quant à la disponibilité des fonds nécessaires. On retient tout de même que de nouveaux textes sur la décentralisation ont été adoptés au parlement Camerounais ainsi qu’une session spéciale du Sénat consacrée à la loi des finances au mois de Novembre 2019. L’exécutif municipal avant de rendre son tablier a annoncé des chantiers achevés dans la ville de Nkongsamba 1er, notamment le reprofilage de plusieurs kilomètres de routes communales, l’électrification des grandes artères, la construction d’un abattoir municipal moderne, d’un pont d’accès, la construction des salles de classe dans deux Écoles Publiques, la revalorisation et l’extension du Paquet minimum aux écoles privées et bien d’autres actions caritatives telles que l’encadrement des personnes déplacées victimes de la crise du NOSO.

Pour l’atteinte des objectifs budgétaires et la poursuite de la modernisation de la Commune, l’accent doit être mis sur la capacitation du personnel pour la mise sur pied d’un fichier actualisé des contribuables, le recrutement d’un personnel qualifié dans le but de booster les services, l’activation du Service d’hygiène et salubrité, la franche et sincère collaboration avec le Centre Divisionnaire des Impôts, la sensibilisation des contribuables pour l’acquittement de leurs taxes, la perception des droits de place dans le hangar construit par la Mairie au quartier Eboum-Mbeng, la poursuite de l’électrification, le reprofilage des routes communales et des pistes de collecte pour l’amélioration de la mobilité urbaine, sans oublier la collecte des ordures ménagères et bien d’autres.

Intervention du Préfet

Le Préfet a pris la parole juste après le simulacre de l’épisode de débat changé en intervention de motion de soutien du conseiller municipal sortant Ekombo Raymond. Il a dit que les choses se passent apparemment bien à Nkongsamba 1er. Pas comme dans certaines communes ou il a assisté aux règlements de compte. Espéré qu’une nouvelle équipe plus dynamique va faire son entrée à la Mairie après les élections du 09 février 2020. Pour lui, le visage de Nkongsamba n’est pas bien par rapport à son statut d’ancienne troisième ville du Cameroun.

Lors des échanges avec les médias, les conseillers Ebweme Mbole  et Ndengoué Noumbissi Jean Marie ont laissé entrevoir leur insatisfaction et espèrent que lors de sa tournée économique, le nouveau Préfet va laisser le scenario favori des administrateurs du centre-ville pour descendre dans les quartiers. On s’attendait que lors de ce n-ièmemandat d’El Hadj Oumarou, que le stade mythique de football de Mbaressoumtou soit réhabilité, que le problème des inondations d’Eboum-Mbeng soit résolu, ou que la suggestion récurrente de la décongestion de la ville vers Ngalmoa-Moambo avec la construction des logements sociaux, des nouveaux marchés soit mise en chemin. Du moins c’est une session de conseil qui pose les bases de la vie de cette collectivité en 2020.

Ngambo Louis Marie et Sylvain Timamo

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens