Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2020 6 22 /08 /août /2020 13:54
Ce 20 Août 2020 à 10 heures pile, sous la coordination de M. Serge Francis EKAK, représentant du coordonnateur du Fonds routiers, le Cercle Municipal de Nkongsamba a servi de cadre de travail d'une importance capitale pour les 14 Communes du Moungo. Au-delà des thèmes de référence et du contexte de justification. Dans l'accomplissement de ses missions, les Fonds Routiers interagissent avec plusieurs intervenants (MINMAP, Autorité contractante, Commission de passation des marchés, ARMP, Maitre d'ouvrage, Prestataire, MINFI), qui opèrent au sein d'une chaine de traitement des opérations. Ce processus qui va de la programmation au paiement des prestations, comprend également le visa des contrats, l'exécution et le contrôle des travaux des prestations. La maîtrise des interventions de ces différents acteurs reste une condition nécessaire à la célérité du traitement des opérations, concourant ainsi à la performance du système et tout particulièrement des Fonds Routiers.

Le chef de la cellule de la programmation MINTP prendra la parole tout comme le chargé de la communication au fonds routiers, le chef de la division Contrôle des Opérations aux Fonds Routiers ainsi que l'ingénieur vérificateur aux Fonds Routiers. El Hadj Oumarou y a pris part, comme membre du Comité de Gestion des Fonds Routiers - par ailleurs maire de Nkongsamba premier, en souhaitant la bienvenue aux participants et donnant son avis sur les procédures et les rôles à jouer par ses pairs.

Dans ce cadre, il s'est avéré nécessaire de mettre sur pied un guide technique à l'usage des intervenants pour clarifier les rôles et responsabilités des différentes parties prenantes, afin d'améliorer la compréhension des procédures en ce qui concerne les marchés soumis au financement du Fonds Routiers. Cette vulgarisation qui a commencé en 2016, a permis de relever le niveau de performance de certaines administrations impliquées ainsi que les magistrats communaux.

Toutefois, ce niveau reste à améliorer du fait des rejets des décomptes toujours enregistrés et le faible niveau de consommation des crédits par les magistrats communaux, n'ayant pas été ou alors peu sensibilisés sur les procédures en ce qui concerne les marchés à financement Fonds Routiers.

Par ailleurs, le besoin d'harmonisation de la codification de certains outils de travail tels que les DQE en vue de leurs importations dans le système intégré de Gestion participative de cette dynamique constructive pour l'amélioration des performances. Dans ce contexte, l'appropriation du contenu du guide à l'usage des intervenants par les services déconcentrés des administrations impliquées, et en priorité des magistrats communaux à travers une vulgarisation des proximités reste nécessaire pour collecter l'essentiel des effets positifs attendus

Selon  MENGBUKA Jean Jacques, l'objectif général était de faire connaître les modes opératoires et les interactions définies et décrites dans le guide et d'attirer l'attention sur les conséquences des insuffisances et des manquements qui découlent de leur inobservation. De façon spécifique, il s'agit de faire en sorte que les magistrats communaux et leurs services techniques:

* Connaissent l'existence du guide et s'imprègne des objectifs de son élaboration et de son contenu

* Apprécient clairement les responsabilités des différents intervenants de cette chaine (MINIMAP, Autorités contractantes, Commissions de passation des marchés, ARMP, Maître d'ouvrage, Maitre d'œuvre, Prestataire, MINFI);

* Expriment les difficultés pratiques rencontrées sur le terrain et les propositions de solutions pour y remédier

Pour l'essentiel au cours de cette séance de travail, la méthodologie aura reposé sur la meilleure articulation dans l'organisation de l'atelier de vulgarisation au niveau départemental. Pour y parvenir, un cadre d'échange entre les Fonds Routiers et les élus locaux a été mis en place. La configuration des ateliers devra dorénavant tenir compte des moyens disponibles, des infrastructures au niveau départemental, des opportunités et des contraintes locales.

D'une façon générale, la séance de travail aura fait allusion aux projets au niveau de la maturation, de la programmation et la passation des marchés. Il y aura aussi, la procédure d'exécution en elle - même, la validation des décomptes. Il a été rappelé que tout paiement aux Fonds Routiers passe par un décompte, le décompte initié par un contractant. La validation par le maitre d'œuvre et le passage dans les services du maitre d'ouvrage, pour authentifier de la qualité du travail avec visa du SG de la mairie. Une fois les marches achevés et réceptionnés, un procès-verbal de réception. L'émission du décompte général est définitif. C'est le dernier décompte qui conclure le contrat entre le maire et le chef d'entreprise, il aura été précisé en o7 exemplaires. S'assurer qu'il y'a l'effectivité de toutes les pièces requises, la présentation du décompte est très important et, il est urgent d'y apposer des signatures.

Ce fut enfin le moment de passer à la phase des Observations et discussions synthèse du modérateur avec les participants. Et les éléments de réponses. La parole est passée au représentant du CVUC (Communes et villes du Cameroun) qui est venu rappeler le rôle de cette association faîtière chargée de défendre les intérêts de ses membres et de les promouvoir devant les autorités et le public. Il fera également part du renforcement des capacités des communes par le CVUC. Il fera également part de la stratégie nationale de la décentralisation, le problème du statut du personnel communal, la réforme foncière, la localisation des cycles ODD au niveau des communes, la formation des élus locaux. Mme Sidiki Félicité epse Manon, présidente départementale des CVUC Moungo a exprimé la gratitude de tous à l’endroit des organisateurs de ce séminaire.

Serges Nana et Sylvain Tiamo - Contacts Rédaction de Scores2000 : +237 699451920/ 678894092

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens