Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2021 4 01 /07 /juillet /2021 13:10
La Communauté Urbaine de Nkongsamba traverse depuis plus de 15 ans une crise de liquidité. Même avec son budget le plus faible par rapport à ce qui existe dans les 14 villes satellites du Cameroun, il est difficile de réaliser des recettes annuelles supérieures à 400 millions. La dernière tentative de résorption de ce problème est encore récente dans les esprits avec l'augmentation des prix des boutiques au marché B de 900 à 1200 francs. Tentative apparemment et fortement rejetée par des commerçants instrumentalisés par une certaine classe politique.
Selon un agent communal, la contradiction réside dans le fait que beaucoup ont refusé cette augmentation de 300 francs alors qu'ils seraient dans une posture de sous-locataires payant entre 5000 et 10000 francs aux " vrais bailleurs de ces boutiques". Ce dernier s'interroge véritablement sur ce certains "leaders" politiques entendent par développement de Nkongsamba dans leurs différents discours.
Un autre problème est la traçabilité et le règlement dans les délais des loyers communaux. Ici encore subsisteraient des influences politiques et administratives qui prêteraient le flanc à des protégés. Non satisfaite de certaines interventions de quelques conseillers municipaux en plénière ou dans les couloirs revendicationistes lors de l'examen des derniers comptes de gestion, Mme Mboene epse Mvondo Elanga Jeanne, Inspecteur du Trésor pense à la fermeté et à l'exploration de nouvelles niches de recettes conformément aux textes en vigueur. La conscience historique dans les délibérations de la Cité montagnarde nous rappelle que la mairie aurait droit à une taxe de spectacle comprise entre 10 et 20% sur les valeurs du ticket à l'entrée. Elle y pense en faisant une critique severte sur les deux derniers grands événements de l'année 2020 qui n'auraient rien rapporté dans les caisses de la municipalité notamment le SIEN2020 (Salon International de l'Entrepreneuriat de Nkongsamba) et le NSAMFE2020 (Nkongsamba en fête). Pour ce qui est du stationnement des véhicules au centre urbain, de la dégradation de chaussée par les véhicules administratifs et camions de livraison, c'est un autre casse-tête. Faisant suite aux complaintes, Mme le Receveur Municipal instruit ses collaborateurs à une introspection lors des prochaines éditions ainsi que des autres manifestations à venir, de faire le guichet dans les snacks-bars et hôtels de Nkongsamba. C'est en réalité, selon un des contrôleurs des finances de la cité, une action normale et citoyenne. Mais, il faudrait bien que du temps soit trouvé par elle-même et ses collaborateurs dans l'optique de sensibiliser ou éduquer les contribuables à cette donne. Selon la municipalité, les potentiels acteurs économiques de la ville de Nkongsamba devraient payer les impôts et taxes auxquels ils sont assujettis et contribuer par ces actes aux investissements infrastructurels communautaires, au développement des espaces de vie dans la cité. La rédaction se fera un devoir de revenir sur ce sujet dans quelques jours...
Fatimatou Ousseina Hassan et Sylvain Timamo - Contact Rédaction : +237 678894092/699451920
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens