Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2021 1 04 /10 /octobre /2021 14:04

L'une des résolutions de la concertation du Pr Nalova Lyonga,  à Douala, avec les responsables des services déconcentrés de la Région du Littoral du département ministériel dont elle a la charge indique que les frais d’APEE seront élevés au maximum à 25 000 francs. Ce plaidoyer engagé par le Cercle des Initiatives des Parents d’Elèves (CENIPE) de M. Victor KALLA relooké depuis le 21 juillet lors d’un séminaire-atelier à Nkongsamba commence véritablement à exacerber les pouvoirs publics Camerounais et la Communauté Internationale.

Trêve de polémique au sujet de la hausse vertigineuse des frais d'Associations des parents d'élèves et Enseignants (APEE) dans les établissements d'enseignements secondaires. Le Ministre des Enseignements secondaires a tranché le débat le vendredi 17 septembre dernier, au cours de la concertation qu'elle a tenue à Douala avec les responsables des services déconcentrés de la Région du Littoral à savoir, le Délégué Régional, Guillaume Edjang, le Délégué Départemental et les Chefs d'établissements. Nalova Lyonga était accompagnée pour l'importante occasion par le Secrétaire d'État auprès du MINESEC,  M. Boniface Bayaola et le Secrétaire Général, M. Pierre Fabien Nkot que suivaient de proches collaborateurs. C'était sous le regard attentif du Gouverneur de la Région du Littoral, M. Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.

Inscrits à l'ordre du jour des échanges qui se tiennent dans la salle de conférences des services du gouverneur, les frais dits indûment perçus par les Chefs d'établissements pour l'accès en form 1 et Lower 6, le recrutement des déplacés de la crise anglophone et le montant jugé excessif des frais d'APEE dans les établissements secondaires, objet de la polémique qui enfle depuis des semaines au Cameroun.

*Etat des Résolutions*

Au cours des échanges qui suivent, il est clairement démontré que les frais perçus par les établissements à la suite des résultats du common entrance et du Lower 6 n'ont aucun fondement légal et leur perception doit être stoppée en conséquence. Sur la question des élèves déplacés, tous les chefs d'établissements du Littoral sont des modèles d'humanisme, doublés de patriotisme en ce qu'ils admettent lesdits élèves sans condition et sans frais.

Relativement aux frais d'APEE jugés trop élevés, parce qu’oscillant, seulement dans la ville de Douala, entre 20000 et 40000 FCFA, les raisons évoquées n'ont malheureusement pas pu convaincre le Ministre Nalova et sa suite. Ainsi, à *compter de l'année scolaire en cours (2021-2022), les frais d'APEE dans les établissements scolaires secondaires du Cameroun sont plafonnés à 25 000 FCFA. Ainsi parle Nalova Lyonga, pour donner une réponse aux pauvres parents qui ne savaient plus à quel saint se vouer, au moment où le Chef de l'État, Paul Biya, lutte contre la vie chère et cherche à améliorer les conditions de vie des Camerounais. Un message fort du Cercle des Initiatives des Parents d’Elèves (CENIPE) incompris depuis plusieurs années et M. Georges NDENGA, un des membres influents expliquait aux médias que c’est une injustice qu’il faudrait corriger.

Henri Bomba et Richard Mboma/CP

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens