Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2021 4 25 /11 /novembre /2021 14:48
Alors que les plaintes fusent de partout ou dénoncer la qualité des ouvrages livrés par les entreprises adjudicateurs des marchés publics d'une part et la lenteur observée dans la mise en œuvre les projets de développement d'autre part, les questionnements sur le respect de délai d'exécution physico financière du BIP 2021 se posent toujours avec acuité. En effet au cours des travaux du 3e comité départemental de suivi de l'exécution de l'investissement public pour le troisième trimestre ce 14 octobre 2021, présidée par l'honorable DISSAKE Marguerite en présence du premier adjoint préfectoral Ondobo représentant le préfet a empêché avec une absence fortement critiquée des maires et des autorités traditionnelles, les participants à ce forum ont pu constater avec amertume quelques égarement des différents acteurs.
Et c'est la salle des Actes de la commune d'arrondissement de Nkongsamba 1er qui a servi de cadre à ces assises. Les ingénieurs de suivi, certains gestionnaires de crédit,les acteurs de la société civile, les médias et les autres acteurs de la chaîne de dépense publique durant ce temps d'échange, ont eu l'occasion d'évaluer le niveau d'exécution des projets dans le département du Moungo pour l'année 2021, ceci à deux mois de la fin de l'exercice budgétaire... force est de constater avec amertume qu'en dépit des remarques faites par le chef de l'État constatant la sous-consommation du budget de l'État et de l'interpellation sans cesse croissante de la société civile, le pas reste marqué sur place. Sur 180 projets BIP pour une enveloppe de 3 284 537 000 francs CFA, inscris pour cet exercice, le taux d'exécution financier affiche 28,34 % contre 50,75 % d'exécution physique... chiffres inquiétant au regard de la physionomie moribonde des villes et campagnes du département du Moungo assombries davantage par le chômage des jeunes et l'absence ou l'insuffisance des services sociaux de base, toute chose qui vient rappeler la triste situation des années précédentes période durant laquelle de nombreux marchés n'avaient pas été livrés tandis que certains étaient livrés mais jugés non conforme par la brigade de contrôle de la délégation départementale du MINMAP... sans oublier la pléthore des chantiers abandonnés au non démarrés à l'instar des chantiers routiers. Toutefois certaines communes se frottent les mains pour avoir tenue leurs engagements à l'instar des communes d'EBone, Manjo et Nkongsamba1er.
Le délégué départemental du MINEPAT Adalbert NYALEVÉ devrait doubler d'ardeur au travail en associant véritablement tous les acteurs dans le processus de suivi sans considérer les autres comme des parias notamment les médias. Toutefois au-delà de ce qui précède, le représentant du préfet a énuméré de nombreux maux qui entament l'exécution des investissements publics, notamment l'incompréhension entre les différents acteurs, l'absence des véritables acteurs au comité, l'existence des rapports incestueux entre certains acteurs, l'absence des ingénieurs sur le terrain.. beaucoup parmi eux suivant les projets dans leur bureau. En espérant que ce nouvel engagement viendra booster le suivi et que les mers et les autres gestionnaires de crédits se donneront à cœur joie à cet exercice d'évaluation afin que le Moungo puisse sortir de ce gouffre d'enclavement très bientôt.
Paul Fouté F. Convergences Agro
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens