Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 13:04

 COORDINATION DEPARTEMENTALE  DU MOUNGO : TEL 94 68 98 52

126 EME FETE INTERNATIONALE DU TRAVAIL 2012 A N'SAMBA

ALLOCUTION DE LA FENTEDCAM PRONONCEE PAR LE CAMARADE YON TESEMPA BASILE,  COORDONNATEUR DEPARTEMENTAL DE LA FENTEDCAM 

  Monsieur le Préfet  du département du MOUNGO

Monsieur le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba

 Honorables Députés à l’Assemblée Nationale

Messieurs les Sous-préfets de Nkongsamba 1er ,2ème ,3ème

 Messieurs les Maires des communes du MOUNGO

Autorités judiciaires, politiques, civils et religieuses

Mesdames et Messieurs les délégués régionaux départementaux et d arrondissement

 Mesdames et Messieurs les chefs d’entreprises publiques, para-publiques et privées du Moungo

Majestés chefs traditionnels

Chefs de groupements et de communautés

Mesdames, Messieurs

Chers Camarades Travailleurs,                                         

     Permettez-moi tout d’abord  d’adresser à  Monsieur le Préfet du département du Moungo  mes sincères remerciements pour  avoir accepté de présider personnellement  la 126 ème édition de la fête internationale du travail à NKONGSAMBA, et cela  malgré ses multiples  occupations, et son emploi du temps si chargé. Votre présence effective monsieur le préfet ce jour à cette place des fêtes de Nkongsamba nous honore. Nous saisissons cette circonstance pour vous exprimer la profonde gratitude de l’ensemble des travailleurs du département du Moungo

  Permettez-moi ensuite  de m’acquitter d’un devoir, celui de vous adresser le salut syndical et fraternel de notre Président National de la FENTEDCAM, le camarade Philippe NJIFON qui se trouve actuellement hors de nos frontières pour  répondre présent aux nombreuses sollicitations syndicales internationales.

 J’exprime enfin ma gratitude à Monsieur le Délégué Départemental du Travail et de la Sécurité Sociale  du MOUNGO, M. MONEKOSSO Magnus, ainsi qu’à tous ses collaborateurs pour l’efficacité de leur contribution technique   sans laquelle nous n’aurions pu avoir cette réussite totale.

              Je souhaite une  chaleureuse bienvenue à tous les  travailleurs  des communes  venus  des 13 arrondissements du Moungo pour célébrer  la 126ème édition de la fête internationale du travail a Nkongsamba, et j’adresse naturellement mon salut cordial et l’expression de ma franche camaraderie à tous les membres adhérents et sympathisants de la FENTEDCAM.

                                  Monsieur le Préfet, Mesdames et Messieurs les employeurs,

 La rencontre  de la représentation syndicale au niveau de la coordination Départementale dont nous sommes l’expression sociale,    avec les employeurs, est toujours un moment privilégié d’échanges et d’enrichissement mutuels indispensables, en ce moment précis où nous célébrons cette fête internationale du travail ayant pour thème «TRIPARTISME  ET COHESION SOCIALE » (Renforçons le Tripartisme pour le développement durable du Cameroun – Renforçons le Tripartisme pour assurer la cohésion sociale). Ce thème tire son fondement juridique de la Convention Internationale de l’Organisation Internationale du Travail n° 144,  Convention de 1976 sur les consultations tripartites relatives aux normes internationales du travail,  Cette Convention concernant  les consultations tripartites destinées à promouvoir la mise en œuvre  des normes internationales du travail est entrée en vigueur le 16 mai 1978.  Selon l’Organisation Internationale du travail,  le tripartisme est un pouvoir exercé par trois groupes, au même pied d’égalité. Il est constitué des représentants du gouvernement, des représentants des syndicats des travailleurs et des syndicats d’employeurs. Telle est  la composition du conseil d’administration de l’OIT. La cohésion sociale veut dire homogénéité, unité ou solidarité ; La FENTEDCAM  prône que seul, on est faible et pauvre, mais solidaire et uni, on est fort  et riche pour le développement durable du Cameroun en passant par nos entreprises. Et c’est Fini donc la politique d’exclusion et d’autoritarisme caractérisé.

 LE TRIPARTISME ET la thématique de la COHESION SOCIALE s’adresse particulièrement aux partenaires sociaux et gouvernementaux. Chacun en ce qui le concerne devra donc  jouer son rôle , Pour les Travailleurs, nous devons bien nous organiser par corporation afin de mieux défendre nos intérêts  et ce, en toute connaissance de cause ; les responsables syndicaux doivent en permanence renforcer leurs capacités afin de mieux défendre les intérêts  des travailleurs dans les différentes commissions ou groupes de travail tripartites tant à l’échelon local que national. 

Le dialogue social est une exigence fondamentale de la décentralisation et des réformes administratives ainsi que des restructurations des entreprises publiques ou privées, au stade de l’étude des mesures, de la mise en œuvre et de l’évaluation. Il ne s’agit pas d’un dialogue ponctuel,  mais d’un processus continu de consultation ou de négociation entre les organisations professionnelles d’employeurs, des travailleurs et les pouvoirs publics. Il permet d’obtenir des résultats durables en associant toutes les parties intéressées aux décisions. Ce dialogue réclame une implication forte des organisations des travailleurs et les  organes de suivi de la décentralisation. La participation conduit à une plus grande responsabilisation qui débouche sur une plus grande paix sociale, condition nécessaire au développement durable du Cameroun.

   Je m’adresse ensuite aux Employeurs, c’est-à-dire aux Maires:  le TRIPARTISME ET COHESION SOCIALE  voudrait que vous convoquiez très régulièrement les commissions paritaires d’avancement et de reclassement des personnels dans vos entreprises avec la participation équitable des représentants des travailleurs élus librement ; ce thème vous demande : de conclure des accords d’établissement avec la participation équitable et juste des représentants des travailleurs ;  de reconnaitre et d’appliquer la liberté syndicale   et la protection du droit syndical de 1948, la convention sur le droit d'organisation et de négociation collective de 1949, et la recommandation sur la consultation aux échelons industriel et national de 1960  qui affirment le droit des employeurs et des travailleurs d'établir des organisations libres et indépendantes et demandent que des mesures soient prises pour promouvoir des consultations efficaces ; De reverser les retenues sociales et syndicales aux organismes concernés ; de développer en permanence  le dialogue social avec les employés et les responsables syndicaux ;

     Ma troisième adresse interpelle les partenaires gouvernementaux : TRIPARTISME ET COHESION SOCIALE voudrait qu’une attention particulière des autorités administratives soit appelée sur l’implication équitable et juste des représentants des syndicats professionnels  dans les différents organes de décision  sur les questions économiques et sociales dans les entreprises privées et établissements publics ainsi que le respect des droits syndicaux et de négociation collective ; Il voudrait que les pouvoirs publics déclenchent l’ouverture des négociations des nouvelles conventions collectives de travail ainsi que leur révision avec la participation des organisations professionnelles des travailleurs et d’employeurs réellement concernées. Ce thème prone la nomination équitable des représentants  d’organisations professionnelles des travailleurs  dans les conseils d’administrations et de structures telles que le FEICOM et le CEFAM  Il voudrait enfin le rétablissement du rang protocolaire des Responsables syndicaux lors des manifestations publiques au niveau communal et département

                       Monsieur le Préfet,

              Le bien fondé du syndicalisme de classe que nous développons aujourd’hui repose et se fonde sur un  partenariat social et de solidarité syndicale agissante pour le développement durable des Collectivités Territoriales Décentralisées  en faveur du bien être social des travailleurs.

    Dès lors la situation sociale nationale et internationale nous interpelle et nous oblige à bien des égards

Sur le plan national : Les travailleurs des communes du MOUNGO sont affiliés à la Fédération Nationale des Syndicats des Travailleurs des Collectivités Territoriales Décentralisées du Cameroun (FENTEDCAM) enregistrée depuis le 20 mars 2003 par le Greffier des syndicats.    Celle-ci est affiliée à la FEDERATION SYNDICALE MONDIALE (FSM) et aussi à l’UITBB et l’UISTAACT dont les sièges sont en Athènes, Helsinki et à Paris.

            En outre, nous vous faisons connaitre que le grand travail syndical que nous avons abattu ces dernières années a mérité les félicitations et les encouragements du Gouvernement et aussi des CVUC  à savoir : le plaidoyer et la proposition au Gouvernement d’un AVANT PROJET DE STATUT DES PERSONNELS DES COLLECTIVITES TERRITORIALES DECENTRALISEES AU CAMEROUN ayant suscité la volonté du Gouvernement  qui a mis  en place par Décision DU MINATD du 6 SEPT 2011,   un groupe de travail dont la FENTEDCAM et les CVUC sont membres afin de rédiger et remettre dans un bref délai des textes relatifs aux STATUTS des personnels des communes et des Elus Locaux. Nous avons travaillé très sereinement jusqu’au moment où lorsqu’il fallait descendre sur le terrain pour le recensement des personnels communaux et des élus locaux, le nouveau Gouvernement est sorti et tout a été suspendu jusqu’à ce que le nouveau Ministre de l’Administration Territoriale prenne connaissance du dossier. Et maintenant, son OK est donné pour la reprise des travaux et il ne reste que la mobilisation des fonds nécessaires pour le fonctionnement du groupe de travail ainsi dans les prochains jours, le  groupe de travail pourrait se réunir avec l’aide de Dieu et nous allons finaliser ces textes que nous remettrons au Gouvernement ;  des séminaires de formations de haut niveau ont été organisés à Douala et Yaoundé avec la participation des représentants du MOUNGO.

                   En outre, la FENTEDCAM a un statut consultatif auprès du MINATD en qualité de partenaire du gouvernement dans le processus de mise en œuvre de la décentralisation en cours d’approfondissement au Cameroun, par lettre N°00534/L/MINATD/DCTD/SDACTD/SF du 30 Mars 2009.

                Sur le plan International :  la FENTEDCAM a conduit une forte délégation des ses membres à la 3eme Conférence de l’UISTAACT à Paris en Juin 2011, à la réunion du  Secrétariat de l’UITBB à Lisbonne en Novembre 2011, à la réunion du Comité Exécutif de l’UITBB à Larnaka  en Chypre  en Mars 2012.                                  

               Sur ce, Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une chaleureuse et conviviale bonne fête internationale du travail à NKONGSAMBA et dans le MOUNGO

VIVE LE DEPARTEMENT DU MOUNGO

VIVE LA FENTEDCAM

   VIVE LA FEDERATION SYNDICALE MONDIALE

    VIVE LE CAMEROUN                                              

 Je vous remercie.

  Le Coordonnateur  Départemental,                                         

 YON TESEMPA BASILE  

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens