Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 20:34

Le gouvernement camerounais vient de valider son Plan national d’investissement agricole (PNIA), qui vise à investir 3350 milliards de francs Cfa dans le développement de l’agriculture sur une période de sept ans (2014-2020). Sur ce pactole, apprend-on, plus de 1500 milliards de francs Cfa (42% de l’enveloppe) sont à mobiliser auprès de bailleurs de fonds.

Le PNIA propose, concrètement, les modalités de développement des filières de production (végétales, animales, halieutiques et forestières) ; de modernisation des infrastructures de production et d’élaboration des mécanismes d’accès aux financements ; de gestion et de valorisation durable des ressources naturelles ; de renforcement des capacités des acteurs et de promotion de la concertation entre ces derniers.

Ce plan d’investissement agricole est en droite ligne de la signature par le Cameroun, le 17 juillet 2013, du pacte du «Programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA)», mis en place dans le cadre du Nepad. En adhérant à ce pacte, apprend-on, le Cameroun s’engage à consacrer 10% de son enveloppe budgétaire nationale au secteur agricole, contre 3% actuellement.

Doté d’un impressionnant potentiel agricole, le Cameroun, pays dont plus de 25% du territoire est cultivable, croule malheureusement sous le poids de déficits de production dans pratiquement toutes les filières (riz, manioc, banane plantain, maïs, pomme de terre, sucre...). Véritable gisement d’emplois, l’agriculture, qui est encore pratiquée de façon artisanale dans le pays, occupe pourtant 70% de la population active, selon les statistiques officielles.

http://www.investiraucameroun.com

Le Cameroun lance sa campagne agricole 2014 placée sous le signe de l’augmentation de la production

C’est par le biais d’un tour en tracteur dans une plantation de Lélem, localité située près de Mélong, sur les terres volcaniques très fertiles du département du Moungo dans la région du Littoral, que le ministre camerounais de l’Agriculture, Essimi Menyé (photo), vient de procéder au lancement de la campagne agricole 2014. Une campagne, a-t-il insisté, placée sous le signe de l’augmentation de la production nationale.

 

Pour ce faire, le Ministre Essimi a plaidé pour une meilleure structuration des producteurs qui devrait passer, selon lui, par la création de coopératives. Et comme pour montrer l’intérêt que les agriculteurs camerounais ont à intégrer les coopératives, ce membre du gouvernement a remis aux responsables d’une coopérative locale, un lot constitué de deux tracteurs, de motos et véhicules 4x4 ainsi que de tonnes d’intrants agricoles.

 

En outre, le lancement de la campagne agricole 2014 au Cameroun a été l’occasion pour le gouvernement d’annoncer la création prochaine de centres d’excellence du café, du cacao et de palmier à huile dans certains bassins de production du pays.

 

Essimi Menyé a surtout invité les agriculteurs du Moungo et du Cameroun en général, à s’intéresser à certaines cultures vivrières devenues stratégiques au regard de leur potentiel en matière de transformation. De ce point de vue, le ministre de l’Agriculture a clairement cité le manioc qui, selon lui, «est le cacao de demain».

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens