Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 14:13

Le 18 janvier 2012 est une date historique pour les producteurs de fruits et légumes de Njombé-Penja. En effet, le Ministre du Commerce M. Luc Magloire Mbarga Atangana est venu apporter une bonne nouvelle, celle du partenariat conclu entre la Société KAWADJI TRADING LCC et des hommes d'affaires du Moyen Orient. Une communication et un échange de bons procédés entre l'Etat, les producteurs et les experts du Commerce international et de l'agriculture.

atangana mbarga luc à penjaA cette occasion, les producteurs de fruits et légumes ont fait part des potentialités de production : Selon M. Sop, Foyet Michel, Mama Awal, Tiondji Patrick et bien d'autres, il est possible de fournir 20 tonnes d'ananas la semaine, 250 tonnes de papaye et 400 tonnes d'ananas par an en direction des Pays du Golfe Arabique.

Cette rencontre a permis de retenir trois temps forts. Le discours du Maire de Njombé-Penja, M. Jacques Antoine Ngollè qui considère sa localité comme le grenier du littoral, la mamelle nourricière du Cameroun et bientôt de l'Afrique et de l'ensemble du Monde entier. Pour réussir cette opération, le Maire  n'a pas manqué de souligner quelques doléances qui faciliteraient  cette importante offre : la construction des magasins qui devront servir de lieu de stockage des produits agricoles avant leur acheminement vers les zones de consommation, l'aménagement des routes agricoles, l'appui financier et même technique aux producteurs, la mise à disposition d'un terrain devant servir à l'embarquement des marchandises et parking des camions.

Le deuxième temps fort est le discours de M.MBIALEU Jean-Marie Noel, représentant des producteurs de fruits et légumes. Il a présenté la CONACFAC, Confédération Nationale des Coopératives et Fédérations Agropastorales du Cameroun qui est née le 14 avril 2010 et regroupe près de 100 000 petits producteurs agropastoraux repartis en 8 régions. Le représentant des producteurs a chuté par un lot de doléances : l'acquisition d'un agrément d'exportation pour sécuriser la qualité des produits depuis le point de départ jusqu'à l'arrivée, l'inscription de la CONAFAC dans le système d'information der l'ETAT, l'affiliation au grand projet de construction des magasins de stockage dans les bassins de production. Il a montré une ombre que le Colonel Hamad KALAKABA MALBOUM a éclaircit en donnant des précisions sur le sens du partenariat.

Le troisième temps fort est celui des questions et réponses. Occasion pour les observateurs de découvrir la richesse du Moungo. Des jeunes gens ici sont spécialisés dans la production et la conservation des ananas, pigment, poivre, vin de palme, miel et la fabrication de plusieurs modèles de confiture. La question de la norme et de la quantité est revenue et sur cette préoccupation, M. Armel François, Directeur Général des Plantations du Haut Penja a laissé entendre que son entreprise pouvait apporter son expertise dans la formation et si cela s'avérait nécessaire, les plantations du Haut Penja pourraient fournir un stock important de fruits et légumes. Le Ministre du Commerce M. Luc Magloire Mbarga Atangana a dit qu’il est temps de  "passer à l'action pour que le projet d'exportation des fruits issus de notre terroir vers les pays du Golfe Arabique prenne corps et devienne réalité, au bénéfice de notre économie de manière générale, et des populations laborieuses du Département du Moungo" dont il est un fils adoptif. Il a instruit le Préfet du Moungo et les sectoriels de se mettre à disposition pour aider les producteurs, faciliter le transport des produits et la commercialisation dans la sous-région, vulgariser et promouvoir le label Cameroun en la matière. A terme, il faut atteindre les objectifs de cette politique qui se résument en la réduction du déficit de la balance commerciale, la création des richesses, la lutte contre la pauvreté en zone rurale. L'Etat compte sur la jeunesse pour implémenter et tirer profit de cette ouverture avec le Golfe Arabique. Des jeunes comme MAMA AWAL, TIONDJI Patrick et ceux du Groupe à l’Honorable FOYET Michel ont retenu l'attention du Ministre du Commerce et du PCA de KAWADJI TRADING LCC...

Lijouom Chetou et Sylvain Timamo

http://www.scores2000.info - Contact Rédaction, +237 33 01 75 32 / +237 78 89 40 92 / +237 99 45 19 20

Entretien avec le Ministre du Commerce le 18 janvier 2012 dans le Moungo. Il était accompagné du Gouverneur de la Région du Littoral; M. Faï Yengo Francis, du Maire Jacques Antoine Ngollè de Njombé-penja, de M. Armel François, Directeur Général du Groupe PHP et de plusieurs autres perssonalités.

atangana-mbarga-luc-a-penja.JPG

Scores 2000 : Quel est le but de la visite du Ministre du Commerce à Njombé-Penja?

M. Luc Magloire Mbarga Atangana : Njombé-Penja occupe une place importante dans la Région du Littoral et plus spécifiquement dans le département du Moungo. J'allais dire de manière spéciale que l'arrondissement de Njombé-penja en matière de production vivrière et faîtière,  est un exemple patent. Vous allez constater qu'ici, il y a pas que la banane, il y a aussi la papaye polo, l'ananas, la mangue, le poivre, et il faut surtout dire que le poivre de Penja reconnu mondialement est consommé dans les grands restaurants et compagnies aériennes. Pour me résumer, le poivre de Njombé-penja est l'un des meilleurs de part la qualité de son parfum, son goût et d’autres vertus. Mais le problème qui se pose c'est la question de la structuration de la filière. Dans ce cadre et au regard de la demande du marché international, local et sous régional, les consommateurs sont exigeants sur la qualité des produits qui sont mis à leur disposition. Nous tenons à ce que les normes internationales soient respectées et le moment est venu d'impulser une nouvelle dynamique telle que prônée par le Chef de l'Etat qui vise par là à développer tous les secteurs de l'activité économique. C'est d’ailleurs dans ce sillage qu’est organisée cette rencontre avec les producteurs pour les amener à s'organiser de manière à permettre au gouvernement de mieux les accompagner à la conquête de ces nouveaux marchés qui foisonnent à travers le monde.

Scores 2000 : Le gouvernement à été longuement interpellé dans ce sens, l'appel à un appui conséquent dans le respect des normes requises. Est-ce que vous êtes prêt à faire le grand saut? Jusqu'où pouvez-vous aller?

Je veux vous prendre un exemple emblématique agricole qui se trouve aujourd'hui être une filière mieux structurée et mieux organisée et le gouvernement a entreprit un travail de fond avec cette filière. Non seulement la production de la volaille connait une amélioration, mais elle est en train de prendre de l'envol et c'est un élément essentiel pour notre économie. Le gouvernement pense à mettre une chaine d'abattage de la volaille au Cameroun, de manière à pouvoir conserver les produits, à mieux les valoriser, je prenais cet exemple pour vous dire qu’à partir des structures organisées, on peut aller loin. Nous souhaitons du courage à la Confédération Nationale des Coopératives et Fédérations Agro-Pastorales du Cameroun, à tous les autres paysans encore non organisés pour que tout le monde se mette au travail.

Entretien réalisé au Club Ndjoungo à Njombé

http://www.scores2000.info - email : scores2000@hotmail.com

Contact Rédaction : +237 78 89 40 92 / +237 33 01 75 32 / +237 99 45 19

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens