Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 12:10

Voici le compte rendu de la rencontre entre Ndedi Eyango et Madame Ama Tutu Muna hier mardi 7 janvier 2013 à Yaoundé.

La Ministre des Arts et de la Culture(MINAC), Madame Ama Tutu Muna, a bouclé hier mardi 7 janvier 2014 à Yaoundé, sa série de consultations entamées le 31 décembre 2013 en vue de trouver une meilleure solution à la crise qui secoue la Société Civile Camerounaise de l’Art Musical(SOCAM).Elle a ainsi reçu hier pendant près de 4h d’horloge, l’ancien Conseil d’Administration élu le 2 novembre 2013 en violation des textes fondamentaux de la SOCAM et dirigé par Ndedi Eyango.

Ama Tutu Muna Minac...

Ama Tutu Muna,Ministre des Arts et de la Culture

Face à la presse hier 7 janvier 2014 à Yaoundé.

Et face à la presse au sortir de cette rencontre, la Ministre des Arts et de la Culture a fait des clarifications et mises au point : « Dans le cadre de toutes les concertations que je suis entrain de faire depuis le 31  décembre 2013, j’ai pensé que c’était important de rencontrer aussi l’équipe qui a été suspendue. Ça rentre dans le cadre de tout ce que je suis entrain de faire, on peut retenir que dans le groupe il ya ceux qui sont très très mécontents et puis ceux qui comprennent et qui ont fait des propositions pour qu’on évolue ».

Concernant le problème de la nationalité de Ndedi Eyango, Madame Ama Tutu Muna a donné des précisions : « j’ai dit en son temps et d’ailleurs à tous les moments où j’ai eu à rencontrer la presse que quelque jours avant les élections, j’ai été saisie par une requête avec une photocopie et j’ai transmis cela aux ambassades et je constate avec les réponses qui viennent de l’ambassade qu’il se pose un problème au niveau des statuts, je parle des statuts, qu’eux-mêmes(les artistes ndlr), ont dans leurs société et qui exigent qu’il faut entre autre être de nationalité camerounaise. Donc je fais un constat que j’ai en face de moi, deux  type de documents que l’ambassadeur d’ailleurs confirme ».

La Ministre des Arts et de la Culture, répondant à une question de journaliste sur le « vide » observé actuellement à la SOCAM, a indiqué que « l’Etat est aussi un ayant droit à la Socam », puisque son activité relève du patrimoine national. Elle ajoute même que c’est à tort que certains observateurs pensent que l’Etat veut s’ingérer dans le droit d’auteur.

Il est donc question de mettre un terme à la crise qui mine le secteur du droit d’auteurs et du droit voisin. Qui depuis 2000 fait face à d’énormes problèmes : « On est vite passé de la situation même de la nationalité pour se rendre compte qu’il existe un problème depuis très longtemps. D’où vient-il qu’à chaque fois qu’il ya une élection ou qu’il ya un passage, il ya toujours un problème de gestion, de management ? » S’interroge madame Ama Tutu Muna. Pour la Ministre des Arts et de la Culture « Il apparait qu’il faut consulter ».D’où l’importance et le sens donné à cette série de consultations et d’échanges avec tous les acteurs majeurs du secteur. Les propositions faites par les uns et les autres permettront sans doute à la Ministre des Arts et de la Culture, de trouver une solution consensuelle à la crise qui secoue le secteur de l’art musical au Cameroun.

 

EPN, yaoundeinfos.com

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens