Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 10:48

Le ministère des Sports est en ébullition depuis dimanche dernier, à la suite de la sortie de Samuel Eto’o, interviewé par nos confrères de Stv.

Le capitaine des Lions Indomptables a mis à nu, tout au long de l’entretien, les errements managériaux de l’équipe nationale, où l’incompétence générale la dispute à la légèreté. Il a surtout jeté un gros pavé dans la marre, qui devrait éclabousser du beau monde au ministère. L’air de rien, Samuel Eto’o dit n’avoir pas perçu la moindre prime en équipe nationale depuis trois ans. « Je paie moi-même mes billets d’avion », a-t-il dit.

Surpris, les interlocuteurs du capitaine des Lions Indomptables lui demandent s’il a vérifié la destination de son argent et s’il est sûr que son argent, au lieu de rentrer dans les caisses de l’Etat, ne finit pas dans les poches des individus. Le sourire en coin et l’air malicieux, Samuel Eto’o répond : « Je ne le pense pas. Il faut quand même avoir un minimum de confiance vis-à-vis de ces gens. Je ne vais pas regarder... Je ne pense pas qu’ils vont prendre ces sous. C’est de l’argent qui appartient à l’Etat. J’ai dit à Landry et à Monsieur Nguidjol, qui s’occupe de la gestion de l’équipe nationale : « je viens à l’équipe nationale jouer pour mon pays. Le jour où il y a un rassemblement quelque part, je n’attends pas qu’on me prenne un billet d’avion. J’achète mon billet d’avion, je débarque, je joue avec mes frères, je reprends mon avion, je pars ».

André Nguidjol

Si les propos de Samuel Eto’o se confirment, cela signifierait qu’il n’a pas touché le moindre sou en équipe nationale depuis 2009. C’est-à-dire pendant les éliminatoires Can/Coupe du Monde 2010, durant la Can en Angola et n’a donc pas pris un rond des 45 millions Fcfa qui avaient été versés à chaque joueur avant la Coupe du Monde en Afrique du Sud. Soit un total d’environ 80 millions de francs Cfa que Samuel Eto’o a laissés au Trésor public. Sans compter le montant des différents billets d’avion qu’il dit aussi avoir payé de sa poche.

Dans une autre interview après la Coupe du Monde foireuse d’Afrique du Sud, le quadruple ballon d’or africain avait affirmé avoir dépensé plus de 200 millions de francs Cfa de sa propre poche pour la qualification des Lions à la Coupe du Monde sud-africaine.

Les premières secousses de ces déclarations de Samuel Eto’o Fils ont eu lieu au ministère des Sports, notamment à la Direction administrative. Les explications qu’on y donne sont assez confuses. On affirme que les déclarations d’Eto’o ne concernent pas les trois dernières années, mais remontent à bien plus longtemps... Nous avons tenté, en vain, de rencontrer le directeur administratif des Equipes nationales, André Nguidjol, que l’on dit en mission hors du Cameroun.

Au ministère des Sports, l’on affirme que le maître des lieux, Michel Zoah, n’a été au courant de cette affaire de primes de Samuel Eto’o qu’en regardant l’interview à la télé. Il aurait alors interpellé André Nguidjol, qui lui a montré toutes les décharges, indiquant que Samuel Eto’o a régulièrement perçu ses primes.

Questions : les décharges présentées par le directeur administratif des Equipes nationales et supposées être celles d’Eto’o sont-elles authentiques ? Samuel Eto’o Fils aurait-il donc menti au micro de Stv ? Voilà des questions qui devraient donner du grain à moudre aux fins limiers de la police judiciaire de Yaoundé, qui enquêtent depuis quelque temps sur les malversations financières liées à la participation du Cameroun à la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud.

Jean-Bruno Tagne

Source : www.camfoot.com

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens