Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 21:43

Hier, le Tpi de Yaoundé a rejeté les exceptions d'incompétence soulevées par le président du Conseil national de la communication.

C'est une première victoire pour Benjamin Zebaze. Depuis le début de la procédure judiciaire déclenchée contre Mgr Befe Ateba au Tribunal de première instance de Yaoundé, celui-ci s'est toujours refusé d'apporter des explications sur les faits qui lui sont reprochés. Les avocats du président du Conseil national de la communication (Cnc) prenaient le motif de ce que c'est le Tribunal administratif qui est compétent pour connaitre de «voie de fait administratif» reproché à Mgr Befe Ateba. Ils ont alors demandé au Tpi, premièrement, de se déclarer incompétent, deuxièmement de surseoir à statuer en attendant que le Tribunal administratif se prononce. Hier, lors d'une audience consacrée à cette affaire, la présidente du Tpi a rejeté les deux exceptions soulevées par les avocats de Mgr Befe Ateba. Elle a ainsi affirmé sa compétence. L'affaire a été renvoyée au mardi, 21 janvier 2014, pour que Mgr Befe Ateba s'explique sur la sanction 'prononcée contre Benjamin Zebaze et son journal Ouest Littoral.

Suspendu d'activités d'une durée de trois mois, suite à une plainte du président du Cnc, Benjamin Zebaze a déposé en décembre 2013 une plainte contre le président de cet organe afin que la peine qu'il a reçue soit levée. Le journaliste accuse Mgr Befe Ateba de s'«être octroyé, à titre individuel, les pouvoirs reconnus à l'institution qu'il dirige; de n'avoir pas motivé la décision rendue contre Ouest Littoral et son Directeur de publication, d'avoir violé ses droits à se défendre, et de s'être rendu coupable d'un détournement de pouvoirs».

Me Francis Ngnié Kamga, conseil de Benjamin Zebaze, souligne que «c'est le Cnc et non son président qui veille au respect de l'éthique et de la déontologie professionnelle, et qui peut infliger les sanctions. Or, la décision rendue n'est pas du Cnc mais de son président». Pour étayer cette accusation, l'avocat mentionne dans sa requête que «la décision ne précise pas si elle a été prise par consensus ou à la majorité de ses membres comme l'indique le décret présidentiel qui organise le Cnc. Elle mentionne juste à ses débuts «le président du Cnc décide». De ce fait, Mgr Befe Ateba a exercé un pouvoir de sanction auto octroyé, excédant ainsi ses pouvoirs», conclut l'avocat dans son mémoire.

© Eitel Elessa Mbassi | Le Jour

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens