Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 18:07

         Le géant de l’éducation dans la ville de Nkongsamba des décennies 70 et 80 s’est doté depuis 2005 d’une nouvelle génération  de gestionnaires constitué des enseignants professionnels chevronnés et rompus à la tache depuis la disparition du père-fondateur Maître SOCKA.
       socka-bongue-vue-interieure.JPG

La vielle pratique africaine voudrait qu’après la disparition d’un patriarche ayant œuvré dans l’humanitaire, les successeurs ou les héritiers ne parviennent pas a pérenniser son œuvre. Tel n’a pas été le cas du Collège SOCKA BONGUE ( CO.SO.BO) qui a pu résister aux foudres de la crise économique, ceci grâce au dynamisme et à la pugnacité des différents responsables qui se sont succédés a la tête de cet établissement, à l’instar de Sa Majesté AMOUGOU JEAN PIERRE. Depuis son accession à la tête du  Collège SOCKA BONGUE (CO.SO.BO), l’établissement n'a cesser de briller grâce aux résultats satisfaisants obtenus aux différents examen officiels reflétant ainsi la qualité des enseignements dispensés dans cette institution qui s’affirme ainsi comme une institution fiable du secteur privé de l’enseignement technique industriel et commercial, para-médical dans la ville de Nkongsamba et même du Moungo avec un ordre d’enseignement qui va de la 6ème/1ère année technique en terminale.

UNE INFRASTRUCTURE A LA DIMENSSION DES AMBITIONS
           Situé dans la Zone Nord de la ville de Nkongsamba dans le 2ème arrondissement, le COSOBO est un cadre propice aux études et au succès. Cette institution dispose de 03 bâtiments R+2 , pour une  cinquantaine de salles de classe spacieuses  qui cadrent avec les normes requises par la réglementation, une soixantaine d’enseignant sortant des différents lycées de la ville encadrée par un personnel administratif d’une dizaine d’enseignants et sous la supervision de Sa Majesté AMOUGOU JEAN PIERRE (PLEG), deux bâtiments R+1 réservés aux ateliers d’électroniques et d’électro-technique, de génie-civil, de froid et climatisation, de Méca- Auto et menuiserie, et un laboratoire pour les sciences médico-social sans oublier deux salles informatiques, un complexe multi-sport. Arsenal infrastructurel à la dimension des résultats obtenus. 2ème au classement régional SEDUC 2011-2012, 68% au BEPC, 75% au PROBATOIRE toutes séries confondues et 74% au BACCALAUREAT, une assurance pour la performance et le culte du mérite.

Martial tchuenté Nono/Cp - Contact : +237 96 62 75 52

Entretien avec Sa Majesté AMOUGOU JEAN PIERRE , Principal du Collège Socka Bongue

amougou-socka-bongue.JPG

Scores 2000: Monsieur le principal, depuis combien de temps êtes-vous à la tête de la Fondation SOCKA ?
S.M. AMOUGOU Jean Pierre : Depuis un an. Il faut dire que je suis vice -principal depuis la signature du partenariat en 2005 entre la fondation et le collectif des enseignants de l’arrondissement de Nkongsamba –‘’C 16’’-.
Comment gérer vous le passif de votre prédécesseur ?
Dans la continuité, tout en éradiquant le négatif, en mettant le pied sur l’étrier pour apporter ma touche personnelle dans l’optique de la bonne marche de l’institution.
Comment procédez-vous au recrutement du personnel enseignant ?
De manière professionnelle, et surtout par ordre de priorité selon le département de la formation, surtout après délibération du conseil administratif.
Le COSOBO connait-il les mêmes difficultés sur le plan disciplinaire que les autres établissements secondaires de la ville de Nkongsamba ?
Ce n’est pas l’apanage d’une institution. Vous s’avez, la jeunesse  aujourd’hui est éprise des nouvelles valeurs et des libertés chez nous. Nous leur donnons l’opportunité de nous approcher  pour leurs problèmes rencontrés au lieu de se verser dans le libertinage ou l’anarchie ; ce qui ne nous honorerait point.  

Le COSOBO  ne connait-il pas les mouvements d’humeur des enseignants dû au non paiement des salaires, comme c’est le cas dans certains établissements ?
Il est vrai que c’est difficile, mais nous ne l’avons jamais connu. Même par des équations personnelles, ils sont satisfaits et nous comptons même revaloriser leur salaires et c’est pourquoi les résultats des examens sont toujours satisfaisants.
Quel est votre Mot de fin à l’endroit des parents?
Nous demandons aux parents de continuer à nous faire confiance et que nous sommes dans une bonne dynamique actuellement qui tant à remettre le COSOBO à ses  lettres de noblesses : informatisation du système de gestion scolaire tant au plan pédagogique qu’administratif.
Martial Tchuenté Nono et Ngambo Louis marie

http://www.scores2000.info - email: scores2000@hotmail.com

Contact Rédaction : +237 33017532/ +237 99451920/ +237 22771257

Partager cet article
Repost0

commentaires

K
A tous mes frères et soeurs de la ville de nkongsamba et environs je demande d'aller au COSOBO car au cosobo votre éducation est assurée. Alors ne vous demandez plus ou Aller.le cosobo remplir
toutes les conditions d'un bon établissement scolaire secondaire.
Répondre

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens