Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 10:12

C’est depuis le début de janvier 2013 que la confirmation de sa désignation comme représentant du Chef du Groupement Bayangam à Nkongsamba est connu. Il sera assisté dans cette lourde mission historique par M. NAINKAM Ebénezer et CHOUACHEU Jacob II. Nous l’avons rencontré et il nous livre ses impressions ainsi que son plan de travail.

fotso-jean-paul.JPG

Scores 2000 : Comment avez-vous apprécié votre désignation comme représentant du Chef Supérieur à Nkongsamba ?

FOTSO Jean-Paul : J’ai reçu cette désignation avec beaucoup de calme et un sentiment de choix partagé. Vous savez que de nombreuses consultations avaient été faites sur ce sujet, nous étions vraiment embarrassés et lorsque le choix s’est porté sur moi, j’ai accepté de tout cœur.

 

La Communauté Bayangam attend beaucoup de ce nouveau départ, pensez-vous avoir les moyens d’une représentation efficace et utile pour le bien de tous ?

Il faut reconnaitre que le Chef Supérieur a associé à ma modeste personne deux adjoints, en plus de cela, il y a un Comité de Gestion des Affaires Administratives et Financières conduit par M. NGUENSU Samuel, les chefs des neuf quartiers, sans oublier que dans chaque arrondissement, nous avons des responsables. Je pense que c’est un travail d’équipe que nous allons faire. Je suis disposé à écouter les conseils et les avis des membres de notre très grande communauté.

 

Dans quelques jours, Sa Majesté POUOKAM II sera personnellement à Nkongsamba pour votre installation, qu’est-ce que cela vous inspire ?

Je suis très heureux de savoir que notre guide vient personnellement à Nkongsamba pour cette cérémonie d'installation, cela va faire plus de 20 ans que nous n’avons pas vu un tel déploiement à Nkongsamba. Personnellement, je voudrais exprimer toute ma gratitude à notre Chef Supérieur qui a énormément pesé pour que les travaux avancent. Sa Majesté POUOKAM II depuis 13 mois a les oreilles attentives sur Nkongsamba. Dans la tradition bamiléké, lorsque le Chef assisté des notables prend une telle décision, cela relève d’une grande volonté. Nous attendons plus de 1000 (mille) invités le 30 mars 2014 à Nkongsamba. Nous avons créé un Comité d'Organisation présidé par le proviseur KOM Pierre et des commissions spécifiques. Dans l'optique de la maîtrise des différentes articulations, les commissions de l’accueil, du protocole et de la sécurité, du marketing et de la communication doivent persévérer dans un état d'alerte et vigilance maximale. Les participants et autres invités viendront du grand Moungo, de Yaoundé, de Douala, d’Ebolowa, de Dschang, de Bafoussam et même de l’étranger. J’annonce que nous avons confié à la commission de Communication et du Marketing l’organisation d’une grande soirée culturelle le 28 mars 2014 à partir de 17heures , elle va servir de reflet à ce que nous voulons mettre sur pied pour la pérennisation de notre culture à Nkongsamba et ainsi contribuer au développement durable de cette contrée accueillante où les ressortissants de l’Ouest par devant l’indépendance du Cameroun pesaient sur l’économie. Je compte énormément sur notre point focal en communication et particulièrement sur l'enseignant de classe exceptionnelle OUEMEGNE Victor, président du jury de l’ «excellence culturelle Bayangam 2014 » pour garantir les critères d’éthique et de durabilité.

 

Faisant allusion à la grande volonté du Chef et des notables sur le choix porté sur vous, voulez-vous parlez des choses visibles et invisibles ?

Oui, comme vous les journalistes vous êtes curieux, … des choses visibles et invisibles.

 

Que comptez-vous faire pour améliorer ce qui a été fait jusqu’ici dans la conduite des Bayangam du Moungo en général et de Nkongsamba en particulier ?

fotso jean paul au travailC’est d’abord à Nkongsamba que le travail va commencer par une plate forme de réconciliation des ressortissants Bayangam et ensuite, nous travaillerons pour que tous, nous regardions dans la bonne direction, celle du développement. Mettre les jeunes au travail pour envisager que dans quelques années, lorsque nous autres seront fatigués, qu’ils assurent bien la relève, faire appliquer le plan d’action 2014 que nous avons adopté en assemblée générale mixte. Par la suite, si les choses marchent bien, nous allons nous déployer dans les arrondissements pour aider nos frères et sœurs à bien se structurer. La première observation sur l'ensemble du grand district de Nkongsamba composé de tous les 13 arrondissements montre que ceux qui ont encadré la communauté sont aujourd’hui fatigués. Il faudrait aider à faciliter le remplacement par de nouvelles énergies. Il faudrait que des bureaux de gestion fonctionnent partout, nous ne voulons plus entendre qu’un individu a disparu avec les fonds de solidarité d’un quartier ou d’un arrondissement. Je m’emploierais personnellement a informer le Chef Supérieur sur les dérives de tous ceux qui perturbent la communauté dans le Moungo si à jamais les conseils locaux n’y trouvaient pas de solution. Je demande à chaque Bayangam de commencer par participer aux réunions hebdomadaires dans les neuf quartiers. Notre communauté ne peut être forte que si les quartiers sont forts.

 

  Votre mot de fin ?

Je voudrais avant toute chose remercier les élites qui sont en train de contribuer au succès de la visite du Chef Supérieur à Nkongsamba, particulièrement l’Association des femmes Bayangam, l’honorable Sime Pierre, Souptcha Serges et M. WABO SIMO Jacques qui contribuent en énormément aux travaux de réhabilitation du Foyer Culturel, les membres du conseil de chefferie, les membres du comité d’organisation et les délégués des arrondissements qui prennent des risques tous les jours en voiture pour venir assister aux réunions préparatoires. Nous restons ouverts aux propositions et comptons sur nos enfants, élites intérieures et extérieures pour leurs contributions multiformes. Je voudrais vraiment bénéficier de l’assistance de Mrs NGUENSU SAMUEL, CHATUENG YONING Philemon, NINKOUO Philipe et SIAKA Engelbert du Comité de Gestion pour que les finances de la communauté soient saines.

Propos recueillis par Sylvan Timamo et Anna Larches

Contact Rédaction : +237 78894092 / +237 33491821 / +237 99451920 - email: scores2000@hotmail.com

 

Programme des activités 2014 de la Communauté Bayangam  de Nkongsamba

Est laborée par le bureau de la Communauté une fourchette d’actions à réaliser en 2014 adoptée par l’assemblée générale mixte  du 01 décembre 2012.

-         - Mise sur pied d’un système d’assistance en cas de malheur à compter du 15 février 2014 ;

-         - Visite officielle de Sa Majesté le Chef Supérieur à Nkongsamba et dans ce cas, nos frères et sœurs des autres arrondissements du Moungo devront être associés aux groupes de travail. Nous informerons régulièrement nos frères du Koung-Ki (Bandjoun-Batoufam-Bandrefam) ;

-         - Production en quantité suffisante de la tenue des Bayangam (demander une nouvelle série à CICAM) ;

-         - Sécurisation des fonds de roulement de la Communauté ;

-         - Augmentation de nos équipements générateurs de revenus (bâches, chaises, assiettes, marmites, plaques pour le service traiteur, attributs pour les cérémonies, bibliothèque, fanfares, etc...). Pour le suivi de ces actions, un comité de travail élargi aux jeunes des quartiers sera constitué et mis sous l’autorité du Président du Comité de gestion M. NGUENSU Samuel avant fin mars 2014.

-         - Création d’un site web : lieu de rencontre, d’échange culturel et de promotion des activités de tous les ressortissants Bayangam nés ou ayant séjourné pendant longtemps dans le Moungo.

-         N.B. : Les éléments du programme des activités 2014 qui ne seront pas exécutés seront reconduits dans les programmes 2015 et 2016.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens