Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 08:58
Entretien avec M. Fowoa Aimé René, Conseiller Municipal du Parti Libéral Camerounais (PLC) à Nkongsamba  

« Il faut dissoudre l’actuel fichier électoral à Nkongsamba et inscrire à nouveau les électeurs sur les listes électorales »

Fowoa.tifCe jeune qui fait dans le transport d’enfants est un habitué des salons, où il rencontre les populations dans l’optique de convertir de nouveaux militants pour son parti. Il a ainsi hérité du surnom de Mitterrand des Salons. Nous l’avons rencontré pour recueillir son avis sur de nombreux sujets d’actualité en ce début de mois de janvier 2010. Lisez-plutôt !

Scores 2000 : Qu’est-ce qui pour vous est l’événement le plus marquant de l’année 2010 ?

M. Fowoa Aimé René : Je voudrais d’abord présenter mes vœux les meilleurs aux militants et sympathisants du Parti Libéral Camerounais pour l’année qui commence. Ils sont de plus en plus nombreux parce qu’ils ont compris notre indépendance et notre souci de contribuer véritablement au débat démocratique au Cameroun. Ce qui a retenu mon attention est l’achèvement de la route qui part de Lélé au centre ville en passant par le Lycée du Manengouba. Nous avions dans un passé pas lointain essayé de boucher les nids de poule sur certains axes pour attirer l’attention du gouvernement. Aujourd’hui, c’est chose faite et nous apprécions à sa juste valeur le travail effectué pour le bien être des populations de Nkongsamba.

 

Scores 2000 : Que pensez-vous de la gestion de la cité, de la vie des partis politiques, des actions pour le développement de Nkongsamba ?

M. Fowoa Aimé René : J’ai souvent dit que la division de Nkongsamba en trois arrondissements était une bonne chose. Seulement, nos maires n’ont pas encore compris qu’il faut aller dans les quartiers poser des actes qui redonnent espoir à la vie. Tout se passe au centre ville et c’est vraiment dommage. Pour ce qui est des partis politiques, les autorités administratives jouent bien le jeu du multipartisme et ont même constaté que les meilleures contributions à la réflexion, à l’encadrement des populations vient des partis de l’opposition.

Scores 2000 : S’agissant des élections présidentielles, quelle est la position de votre parti ?

M. Fowoa Aimé René : Les propos de cet entretien n’engagent que moi et n’émanent pas de la coordination du PLC. Le Président Paul Biya malgré les sollicitations n’a pas encore dit s’il sera candidat à l’élection présidentielle. Je constate que l’opposition n’a pas donné suffisamment de réplique à la campagne qui se fait et les candidats du passé ne me rassurent pas. IL est souhaitable aujourd’hui, et c’est ce qui se dit dans les quartiers, que face au candidat du Rdpc, qu’on ai un candidat assez représentatif. Je n’ai pas encore de candidat, mais on peut sérieusement envisager la candidature de Christian Tumi, de Mathias Owona Nguini, de Milla Assouté, de Graga Haman Hadji et pourquoi pas du Président Mbougueng Bernard.

Scores 2000 : Selon vous, que faut-il faire pour développer Nkongsamba ?

M. Fowoa Aimé René : Premièrement, le gouvernement doit simplement changer sa politique agricole. Il faut subventionner l’agriculture et créer des filières de commercialisation. Nous devons contribuer à barrer la route aux cokseurs du café Robusta qui arnaquent les planteurs. Nos élus doivent aussi, dans les municipalités, tenir des discours promouvant la nouvelle philosophie agricole. Deuxièmement, les pouvoirs publics doivent encourager les promoteurs des PME par une exonération de taxes et mettre à leur disposition des cabinets conseils.

Propos recueillis par Sylvain Timamo 

Entretien avec Njikeu Paul, Président du Comité de Développement d’Ekel-Mbeng

« Le Président Paul Biya a promis des infrastructures au Moungo lors de l’élection de 2004. Le peuple doit être patient » 

Njikeu PaulCet homme, notable à Ekel-Mbeng, surveillant au Lycée Bilingue de Nkongsamba et membre influent de la sous-section d’Ekel-Mbeng, s’exprime sur les dérives dans le fonctionnement de son parti.

Scores 2000 : Vous avez toujours dit qu’il y a des problèmes dans le fonctionnement de votre sous-section. Lesquels ?

M. Njikeu Paul : Pour commencer, nous avons des militants qui ne sont pas résidents d’Ekel-Mbeng. Il existe une cacophonie telle qu’on retrouve souvent à la maison du parti des gens qui parlent au nom de cette sous-section sans mandat. Il y a des gens qui travaillent pour le parti depuis de nombreuses années, mais au moment des investitures, ils sont oubliés. Conséquence, nous n’avons pas de conseiller municipal pour un quartier aussi vaste. Pour ma part, je crois œuvrer pour que le Président de la République traduise en acte les grandes ambitions. C’est pourquoi j’attire l’attention du député et du président de la section sur ce fait pour qu’on évite de frustrer ceux qui travaillent pour le Rdpc.

Scores 2000 : Il y a souvent ces plaintes alors que ceux qui demandent considération  n‘ont pas d’expérience. Qu’en dites-vous ?

M. Njikeu Paul : Dans cette sous-section, il y a beaucoup de valeurs et des compétences. J’ai été joueur de football avec l’Aigle de Nkongsamba avant de me déplacer vers Sangmélima où j’ai fait presque 15 ans avec La Colombe. Je sais comment sont les hommes et comment on peut aboutir à des compromis. Pour preuve, j’ai pesé de tout mon poids pour l’élection du nouveau chef de quartier d’Ekel-Mbeng  il y a quelques semaines.

Scores 2000 : Quelles sont vos propositions pour résoudre les problèmes qui se posent ?

M. Njikeu Paul : Le sommet doit aller vers la base, rencontrer les militants dans les sous-sections. Nous avons apprécié la descente du Dr Kollo Basile, délégué du gouvernement à la communauté urbaine  sur le terrain, il est venu nous écouter et sur place,  il a même trouvé des solutions à quelques problèmes. Il faut assister les jeunes et nous le faisons à Ekel-Mbeng à travers notre comité de vigilance. Nous attendons toujours les conférences de section et de sous-sections plusieurs fois annoncées sans effet, qui tardent à venir pour dire une fois de plus comment le parti va marcher.

Scores 2000 : Pensez-vous que les jeunes de Nkongsamba sont des paresseux ?

M. Njikeu Paul : Non, ce sont des jeunes volontaires et déterminés. Ils vivent dans la paix en évitant des comportements déviants malgré la pauvreté qui nous envahi. Je dois tout de même reconnaitre qu’ils manquent de motivation et ne peuvent plus aller au champ cultiver le café robusta qui étaient la principale source de revenus de ce département. Les engrais et les pesticides sont trop chers et ne favorisent pas une insertion dans cette activité. Le sport aussi est en perte de vitesse parce que les autorités en charge du sport dans ce département ne font plus rien. Au temps où nous étions dans l’Aigle Royale du Moungo, il y avait des animations, les jeunes filles jouaient au handball,au basketball, au volleyball au club et c’était un plaisir pour les garçons d’aller regarder. Le sport est resté une activité scolaire aujourd’hui t et ce n’est pas une bonne chose pour les autres jeunes qui ne sont pas à l’école. Il y a lieu de créer d’autres activités et c’est l’occasion pour moi d’inviter tous les jeunes de mon quartier, les chômeurs à fréquenter le Salon International de l’Entreprenariat (SIE2010) qui se tiendra dans la ville du 01au 13 mars 2010.

Propos recueillis par Sylvain Timamo
Contact Rédaction: +237 99451920/ +237 33145954
www.scores2000.info
Partager cet article
Repost0

commentaires

R

Le Parti Libéral Camerounais (PLC) du Dr Mbougueng Bernard,politologue gagnerait à mieux se faire connaître.


Répondre

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens