Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 14:31

Ces images sont assez significatives et nul n’ignore que le
Moungo est l’un des grands bassins agricoles du Cameroun. L’occasion de la fête
du travail à Nkongsamba a donné la possibilité à certains, du moins ceux qui en
avaient la possibilité de vanter leur produit et de profiter pour en faire la
promotion. Mais pour les entreprises basées à Nkongsamba celles qui défilent se
font de plus en plus rares.
Déjà tôt le matin du 1er mai, certains planteurs venant
de Njombé, Loum , Penja et même Dibombari  s’étaient installés non loin de l’ancien stationnement de Manjo, pour vendre soit des rejetons de bananiers plantain, soit de palmiers à huile soit de
l’huile de palme et ceci à des prix battant toute concurrence. Cette pratique
est devenue une habitude et les populations ne ménagent aucun effort pour se
l’approprier au plus tôt et malheur à tous ceux qui arrivent en retard.
Le défilé commencera après les longs discours des différents
syndicalistes. A  chaque fois ces
derniers ont réclamé des conditions plus descentes pour les travailleurs, et solliciter les autorités parmi lesquelles le préfet
du Moungo, Monsieur HONA Thomas, la plus haute autorité en ces lieux
représentant du  Chef de l’état, de les
aider en servant de meilleur courroie de transmission entre  employeurs et employés. Tous ont plaidé contre la corruption, ce fléaux qui gangrène toute la société camerounaise.
TRAVAIL DESCENT ET LUTTE CONTRE LA CORRUPTION est le thème de cette année et on espère que les inspecteurs des impôts, les inspecteurs de police auront bien pris la leçon du
président départemental de l’USLC (Union des Syndicats Libres du Cameroun) car
à cause de la corruption, affirme le président départemental de l’UGTC (Union
Générale des Travailleurs du Cameroun) « le monde s’effondre »
et l’état doit reprendre la main afin de faire éviter à certains Directeurs
Généraux de prétendre être plus fort que celui là même qui les a nommé.
C’est vers 15h que la fête prendra fin  à Nkongsamba et place aux réjouissances ;
celles-ci avaient commencées depuis longtemps dans la vielle ville et pour
cause beaucoup d’entreprise refusent désormais de prendre part au défilé du 1er mai : elles affirment que  le
lendemain de la fête la pression fiscale devient plus forte car les collecteurs
d’impôts et autres (CNPS) sont devant leurs portes prétextant qu’elles ont
menti sur la déclaration du nombre de leurs employés. Hors tout le monde sait
que pour des besoins de promotion la plupart de petites entreprises sollicitent
la présence des jeunes, le plus souvent membres de leur famille, pour grossir
leurs effectif pendant cette cérémonie devenue au fil du temps plutôt festive.                      

  JOACHIM NGOMSË F.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens