Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 12:26

Le 30 Septembre 2013, se tiendra le double scrutin législatif et municipal au Cameroun. Dans les Etats-majors des différents partis politiques c’est le branlebas. Malgré les récriminations liées à la « brutalité » de la convocation du corps électoral, à la « mauvaise répartition des sièges de députés », etc, l’heure est à la confection des listes. Mais de tous les partis politiques engagés, le cas du RDPC préoccupe.

Mme NANA7En effet, après les douleurs et les frustrations nées du déroulement des investitures aux sénatoriales du 14 Avril 2013, de nombreux membres de ce parti entendent se rattraper soit aux législatives, soit aux municipales. Sauf que, les primaires ont été bottés en touche et que ce sont les investitures qui ont voie au chapitre. Du coup, des appréhensions naissent au sein de ce parti. Charles AtebaEyene, universitaire et écrivain déclare que « les investitures par le comité central seront ointes de corruption ». Comme pour dire que ce sont ceux qui paieront qui seront investis même s’ils ne font pas l’unanimité à la base. Un Président de sous-section RDPC de BaréBakem se dit inquiet car déclare-t-il « si le comité central investit les mauvaises listes, j’ai peur que certains camarades votent et appellent à voter les listes de l’opposition… » Un propos qui traduit la crainte ambiante qui règne au sein du RDPC. Dès lors, les observateurs entrevoient un RDPC « déchiré », « déstabilisé », « en lambeaux » après 2013. Beaucoup estiment que le parti de Paul Biya perdra de nombreux militants aux lendemains du double scrutin du 30 Septembre 2013, à moins que la base ne se reconnaisse dans les listes investies. Un cadre du RDPC du Wouri affirme sans ambages que « la notion de discipline du parti ne tiendra pas,si le comité central investi les mauvaises personnes » un propos qui sonne comme une menace. En attendant de voir ce qu’il adviendra du RDPC après 2013, à Loum, le maire Louis Henri Ngantcha maintient sa commune vers le Cap du développement, tout comme à Penja, le maire Jacques Antoine Ngole confirme sa proximité avec ses populations à travers d’autres réalisations pertinentes. A la Presby, Paul Ngam voit l’avenir en grand, Loum attend son député titulaire malgré l’activisme suspect de Lydienne Epoubé qui ne comprend pas que son sort est scellé et comme le député (sorti ?) NdonoMbanga André qui vient d’être renvoyé au quartier par la PHP pour âge. Un RDPC en lambeaux après le 30 Septembre 2013, voilà les perspectives sombres que pronostiquent certains analystes. Wait and see !

Source : www:levigilerepulicainloummoungo

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Après 2013 le RDPC non seulement dans le Moungo mais dans les 4 coins du pays sera plus fort et d’avantage aura conquis des cœurs et des esprits pour les amener vers la grande politique du<br /> président Paul Biya qui est celle des grands projets structurants d’un pays qui avance vers l’émergence.
Répondre

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique &quot;Le Chasseur&quot;.
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique &quot;Le Chasseur&quot;.

Recherche

Pages

Liens