Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 19:13

fengyep-rene-en-chef.jpg

Justin Mvondo, Préfet du Moungo aurait-il tout compris sur le fonctionnement de la société traditionnelle dans son département ?

C’est dans la matinée du 27 novembre 2010 que l’esplanade de Féré Hôtel à Nkongsamba a abrité cette cérémonie grandiose. A côté de nombreux Chefs Supérieurs venus de l’Ouest du Cameroun, on a vu les autorités traditionnelles, municipales et administratives du Moungo. Sans oublier que de nombreux hommes de culture à l’exemple de Mignoncité et Massa Yakop étaient présents. Le Prince fengyep rené3Ndedi Eyango a suspendu son voyage à l’extérieur du pays pour venir encourager un homme qui a le courage d’invertir dans le Moungo, une appréciation faite juste après les applaudissements de Mme Essame Elise-Henriette, Maire de cet arrondissement..

Des nombreux discours ont ponctué la cérémonie, particulièrement celui du Président de l’Assemblée Générale des Chefs Supérieurs de l’Ouest du Cameroun, Sa Majesté de Badouga qui a invité tous ses fils à rendre honneur à Mbeuh Sa’a Gong Fengyep René qui est à l’image de ce qu’ils attendent de leurs fils de la diaspora. Il a surtout insisté sur la paix et la préservation des acquis.

Le Préfet du Moungo a été très éloquent : On l’a entendu par exemple dire qu’il était venu écouter et il a effectivement écouté, voir et il a vu, comprendre et il aurait très bien compris. Fengyep René, un homme social malgré l’imperfection humaine travaille pour le développement de la société et de la culture en particulier.

Nous l’avons rencontré pour un entretien de début de règne.

Entretien avec MBEUH SA’A GUON FENGYEP René

Scores 2000 : Quel est votre sentiment ce jour, plus de 48 heures après votre installation comme Chef des 13 villages les plus importants de l’Ouest dans le Moungo ?

MBEUH SA’A GUON Fengyep René : Je suis heureux. Tout est bien qui fini bien et les invités sont repartis sans incident.

Sous quel signe placez-vous votre mandat ?

La paix et la prospérité de tous les fils du Ndé dans le Moungo. Les Hommes du Ndé doivent rester nobles et ne pas se prostituer auprès du premier venu.

Comment comptez-vous travailler puisqu’autour de vous, il y a plusieurs assistants ?

Un travail dans la transparence et surtout la lutte contre la pauvreté dans la communauté du Ndé dans le Moungo. J’ai déjà quelques projets à l’esprit, organiser un concours de fin d’année pour les meilleures élèves du Ndé, organiser tous les ans une conférence des Chefs de famille du Ndé dans le Moungo, aider les enfants les plus démunis à achever leur scolarité. Nous allons payer les frais universitaires des 13 meilleurs bacheliers du Ndé dans le Moungo et parrainer le meilleur jeune entrepreneur du Ndé chaque année.

Qu’est-ce qui fait votre force ?

J’ai signé un contrat de performance avec moi-même depuis des années et chaque fois que je fais un grand bon, je fais le bilan. Je crois fermement en Dieu et les obstacles humains ne me font pas peur.

Propos recueillis par Sylvain Timamo

 

Discours de Mbeuh Sa'a GUON FENGYEP René

fengyep-rene.JPGMonsieur le Préfet du Département du Moungo ;

Monsieur le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba ;

Messieurs les Sous-préfets des Arrondissements de Nkongsamba I-II-III ;

Madame et Messieurs les Maires de Nkongsamba I-II-III;

Honorables Députés à l’Assemblée Nationale ;

Leurs Majestés Chef Traditionnels ;

Distingués invités, Mesdames,  Mlles, Mrs.

C’est pour moi un très grand honneur de prendre la parole devant vous en ma qualité de Chef du Groupement des ressortissants de Département du NDE résidents à Nkongsamba, pour vous souhaiter la bienvenue et vous remercier très sincèrement de votre présence parmi nous.

Comment ne pas dire merci au Seigneur Dieu Tout Puissant parce qu’il nous a donné ce jour Inoubliable qui a permis à toutes ces Majestés des grands villages du NDE de sortir de leurs Royaumes pour fouler le sol de ce Grand Moungo, cette terre d’accueil, pour sceller les liens d’unité, de solidarité de fraternité et d’amour entre leurs populations et tous ceux qui vivent dans cette ville de Nkongsamba, berceau d’un Cameroun en miniature.

Comment ne pas dire Merci aux ressortissants des villages Bangangté, Bangoua, Bazou, Bamena, Batchingou, Bahouoc, Balengou, Bangoulap, Bakong, Bamaha,Badoumga, Bassamba et Badiengseu qui se sont levés comme un seul homme ce jour du 24 Mai 2009 pour élire pour la première fois leur Chef du groupement. J’allais dire pour plébisciter leur chef de groupement à 98,99% ceci sur la supervision du BINAM à qui je dis merci. Comment ne pas dire merci, mille fois merci aux représentants de chaque chef supérieur du NDE qui n’ont ménagé aucun effort pour le succès de ce grand jour qui marque, vous vous en doutez, un nouveau départ pour les ressortissants du NDE à Nkongsamba.

Cette fois-ci, nous les amenons vers leur plein épanouissement Economique, car ensemble nous avons dit non à la division du Groupement du NDE à Nkongsamba, nous avons tourné le dos à la médisance, à la calomnie à, à la jalousie et à la haine.

Nos populations sont composées de femmes et des hommes debout. De belles filles et de beaux garçons. Notre devoir est de leur assurer des lendemains meilleurs,  un héritage organisé. Votre jeunesse et votre intelligence vous permettent d’exploiter toutes les structures Educationnelles que l’Etat met à votre disposition pour avoir des meilleurs diplômes, afin d’être utiles au Cameroun de demain, comptez sur nous car nous ne ménagerons aucun effort pour mettre entre vos mains des outils de travail. Désormais les meilleurs élèves de tous les établissements seront récompensés, sans oublier d’autres agréables surprises.

Les morts ne sont pas morts comme nous lisons dans la bible, car ils intercèdent pour nous auprès du Seigneur.

C’est pourquoi en ce jour inoubliable nous avons une pensée pieuse à la mémoire de nos illustres disparus qui nous ont précédés. Nous pensons au Chef SAAH Jean, MBIAKOP, NJI SEP TCHOUMI, TANKOUA, NOUPA Henri. La liste n’est exhaustive. Ils ont accompli leur mission sur terre, nous sommes là aujourd’hui grâce à leur engagement à soutenir et à unir les ressortissants du NDE dans cette ville de Nkongsamba.

Monsieur le Préfet ; Mesdames et Messieurs, Chère Majestés,

Votre onction de ce jour nous permet désormais de scruter l’avenir plein d’espoir, car l’espoir est la plus grande liane qui attache l’homme au monde. Nous espérons que notre amour et notre solidarité agissante donneront plus de valeur à notre population ici à Nkongsamba, estimée à plus de 20 000 âmes constitue pour nous un capital humain dans plusieurs domaines. Notre loyalisme donnera plus de valeur à notre dignité. C’est ici le lieu de mettre en relief le rôle singulier du chef du Groupement NDE qui consiste à :

Assurer le rassemblement des ressortissants du NDE à Nkongsamba.

Promouvoir leur Développement socio- culturel et économique dans la paix et la concorde.

Veiller à ce que chaque représentant du chef manifeste son loyalisme en vers sa Majesté dans son village d’origine en lui rendant compte de la gestion de son peuple qui est à Nkongsamba.

Envers les Institutions républicaines, chaque représentant est un Auxiliaire de l’administration. Il est la courroie de transmission pour les différents responsables de l’administration publique à Nkongsamba.

En somme, le chef du groupement du NDE est le digne porte parole de ce beau Département partout où besoin se fait sentir et nous pouvons dores et déjà vous assurer de notre disponibilité et de notre loyalisme sans faille dans la noblesse, dignité et élégance qui nous caractérisent et comme nous venons de recevoir la bénédiction de tous nos rois du NDE, nous sommes sûrs que leurs sages conseils nous ne faillerons point pour que :

Vive les ressortissants du NDE dans cette ville de Nkongsamba

Vive le Département du Moungo,

Vive le Cameroun.

Je vous remercie

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens