Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 12:38

«Susciter les candidatures des femmes camerounaises pour les élections municipales de 2012»

bureau-refemac.jpgC’est l’essentielle de la causerie éducative de «l’université de Ngwa» le 07 mai 2010.

Cette cérémonie présidée par Mme Yvette Claudine Ngono épouse Etoundi  Ayissi, Présidente nationale du REFEMAC et Maire de Yaoundé 5ème a connu une participation populaire des principaux partis politiques du Littoral, du Centre, du Nkam.


Les travaux ont commencé en fin de matinée après l’ouverture solennelle par M. Thomas Silla Charly, Premier adjoint Préfectoral du Moungo, accompagné des Sous-préfets de Nkongsamba 1, 2 et 3. Pendant 7 heures de travaux, les femmes ont longuement échangé sur  leurs expériences de la politique et  abouti à plusieurs résolutions. On a noté que tous les chefs traditionnels du Moungo étaient présents, conduits par Sa Majesté Epanda Ekoue Henri, Chef Supérieur du Canton Banéka. Mme Françoise Foning, Maire de Douala 5 à la suite de Mme Essame Elise-Henriette, Présidente Régionale du REFEMAC-LITTORAL a encouragé les femmes du RDPC et du SDF à être sur les listes électorales lors des prochaines élections. Pour se faire, elles doivent être dynamiques, disponibles, éviter les coups bas et faire du social.  Comme beaucoup d’hommes qui mettent de l’argent en politique pour leur image de marque, les femmes doivent de singulariser en communicant avec les médias, surtout la presse écrite locale, faire des actions en faveurs de la jeunesse et des femmes qui sont nombreuse au Cameroun. Il faut organiser des réunions de groupe et avoir des projets structurants. Cinquante ans après l’indépendance, il est nécessaire de faire la politique autrement.

Fait important, Mme Mony  Monique épouse Mbongue, adjointe au Maire de Nkongsamba 1er est installée comme présidente départementale du REFEMAC pour le département du Moungo. Dans son propos de clôture, L’adjoint Préfectoral, M. Silla Thomas Charly a émis le vœux que cette rencontre porte des fruits afin que plus de 400 femmes soient élues Maires au Cameroun en 2012.

Le réseau des Femmes  Maires du Cameroun a déjà organisé des rencontres similaires à Okola, Yaoundé, Zoétélé, Mboma.

Sylvain Timamo

www.scores2000.info

REFEMAC.jpgPrésentation du Réseau des Femmes Maires du Cameroun (REFEMAC)

A la suite des élections législatives et municipales camerounaises du 22 juillet 2007, le nombre de femmes élues locales a augmenté de façon significative :

-23 femmes sont maires titulaires sur 360, soit 6,38%.

- 182 femmes sont adjointes aux Maires sur un total de 941, ce qui représente 19,34%.

- Au total 205 femmes sont maires (pleines et adjointes) sur 1301 que compte le Cameroun, correspondant ainsi à 15,75%.

Conscientes de cette force de parole, d’engagement et d’action qu’elles représentent, des femmes maires, réunies à Yaoundé les 26 et 27 mai 2008 à la faveur d’une assemblée générale constitutive, décident de la création d’une association apolitique, à but non lucratif dénommée Réseau des Femmes Maires du Cameroun, en abrégé REFEMAC.

La mise en route du Réseau a également été rendue possible non seulement par la tenue de la conférence des Ministres sur le renforcement des capacités de leadership pour la gouvernance décentralisée et la réduction de la pauvreté en Afrique, mais aussi, grâce à l’organisation de la Conférence Africaine sur la Décentralisation et le Développement Local (CADDEL).

Le Réseau des Femmes Maires du Cameroun rassemble les Elues Locales (Maires et Adjointes aux Maires) de tous partis politiques confondus.

En plus de ses missions stratégiques de regrouper les femmes maires pour un développement participatif ; de créer un espace de dialogue permanent entre elles ; d’impliquer les femmes maires dans la lutte pour l’insertion socioprofessionnelle des couches défavorisées sur tous les plans, le Réseau des Femmes Maires du Cameroun s’adosse sur une volonté qui consiste à impulser une dynamique de développement de la femme camerounaise dans les domaines socio-économiques, politique et culturel. A ce titre, il a pour objectif principal de favoriser l’insertion des femmes dans la gestion de la cité en les encourageant à adhérer en politique et se porter candidates aux élections.

Adresse : REFEMAC, Récépissé de déclaration d’association N° 00938/RDA/J06/BAPP du 16 Septembre 2008. Boite Postale 3189 Yaoundé, Téléphone : 22180475. Email : refemac@yahoo.fr

 

Réaction de Mme Nobok Lydie (Présidente de la circonscription électorale SDF de Nkongsamba 3ème) : «Nous 1avons apprécié à juste titre les thèmes développés pendant le séminaire. Ce qui entre dans le projet de promotion à l’émergence d’un dynamisme féminin en prévision aux élections municipales de 2012. Une initiative du Réseau des Femmes Maires du Cameroun (REFEMAC) en partenariat avec l’UNIFEM. J’ai constaté la présence de 8 femmes du SDF, une femme de l’UNDP et plusieurs autres femmes du RDPC. Les thèmes développés sont les suivants : Pourquoi la femme se doit-elle d’être en politique ? Comment la femme doit-elle arriver en politique ? Quelles sont les difficultés que rencontre la femme en politique ? Pour mieux expliquer ces sujets, nous avons eu l’honneur d’avoir comme personnes ressources, Mme Yvette-Claudine Ngono, épouse Etoundi Ayissi, Maire de Yaoundé Vème ; Mme Foning Françoise, Maire de Douala 5ème, conseillère au Bureau National du REFEMAC ; Me Okala Nicole, Maire de Mbangassina ; Mme Mengue Nkili, Maire de Zoétélé ; Mme Ngoumou Marie-Thérèse, Maire d’Edzedouam ; Mme Biloa Ngameka épouse Abessolo, Maire de Mvengue et comme Modératrice, Mme Essame Elise-Henriette, Maire de Nkongsamba 3… Pour les plus expertes, c’était l’occasion de se remémorer les expériences acquises et pour les nouvelles en politique, d’apprendre. Après mon intervention, les femmes du Rdpc ont entendu que nous étions dans le cadre d’une association apolitique et révisé leurs chants. Il faut désormais faire la politique autrement, que les meilleurs gagnent avec la manière et soient fiers de leurs résultats. Ce que nous avons appris va servir aux femmes du SDF dans les trois communes d’arrondissement de Nkongsamba et bien au delà. Tout en espérant que les autorités administratives ne vont pas nous refuser les autorisations de nous réunir pour échanger comme cela a été le cas à Loum. Le 26 mai prochain, nous allons célébrer l’anniversaire du Social Demoratic Font (SDF) dans le Moungo et allons saisir cette occasion pour enseigner et donner le goût des responsabilités politiques aux femmes.»

Contact Rédaction : +237 99451920 / +237 33145954

www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0

commentaires

O

Les femmes maires peuvent aider les populations à la base en effectuant la pratique de petites activités. Nos échanges avec Mme Mony Monique, Maire de Nkongsamba premier montrent qu'il y a des
expériences à partager.


Répondre
R

Mme Essame Elise-Henriette vient de réaliser un acte important pour son arrondissement. Pouvoir organiser une causerie de cette hauteur est important pour les femmes de cette région. Une université
camerounaise à Ngwa pourrait être intéressant. Mme Foning Françoise, Président mondiale des femmes chef d'entreprise a fait le déplacement.


Répondre
N

Il faut faire un dossier sur cette rencontre historique à Nkongsamba... Mme Foning Françoise, Présidente Mondiale des femmes Chef d'entrepise était présente. Mme Okala Nicole, Mbongue Monique,
Eyidi yvonne et Zé Nguélé aussi...Mme Nobok Lydie... ce sont des personnalités au fémining


Répondre
P

L'action des femmes Maires du Cameroun est intéressante et doit bénéficier de l'appui de la société civile. Je découvre que Mme Essame Elise-Henriette, Maire de Nkongsamba 3ème a vu juste pour
cette délocalisation.


Répondre

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens