Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 20:17

Cette importante cérémonie s’est tenue le 22 décembre 2009 dans le bureau du maire et les professionnels de la presse écrite et audio visuel ont été une fois de plus édifiés sur les ambitions réalistes de cet ancien délégué à l’éducation, chercheur et auteur de plusieurs ouvrages scientifiques devenu par la magie du destin, porteur des espoirs de plus de 8o milles citoyens camerounais. 

Voici en intégralité le contenu du document :

  1 – NOTRE IDENTITE 

- Une collectivité locale semi -urbaine et semi-rurale ;

- Création : le 13 / 04/ 2007 par décret présidentiel n°2007/115, suite à l’éclatement de l’ancien Arrondissement de Nkongsamba en trois (03) ;

-Aire géographique : Arrondissement de Nkongsamba 2e

- Limites  territoriales :

Au nord, par les Arrondissement de Mélong et de Baré - Bakem ;

Au Sud, par les Arrondissements  de Nkongsamba 1er, 3ème et la rivière Essoua ; 

A l’Est par l’Arrondissement de Baré Bakem 

A l’Ouest par le sommet du Mont Manengouba, limitrophe avec l’Arrondis-sement de Bangem.

-Superficie : 67 Km environ

Population : 80 000 habitants environ

Nombres d’agglomérations (villages et quartiers) : 11 (Ekangté-Mbeng – Ekangté Village, Ekangté Palmiers, Ekangté CRTV, Ndogmoa-Mbeng, Edjogmoa, Ehalmoa, Bonangoh, Sosso, Ediakap, Ndogmoa-    Nko’o)

Situation provisoire : à côté de l’école publique  Gr 6 (montée carrefour Leroy-Bonangoh)

Hôtel de ville : en construction au chef-lieu : Ekangté-Mbeng

II- NOS ATOUTS

-    Population :

- Une population cosmopolite, laborieuse, accueillante et habituée aux échanges interculturels ;

- Une équipe communale dynamique, à l’écoute et engagée à faciliter l’implantation des entreprises et micro entreprises, vecteurs de créations d’emplois et développement.

 

-Activités économiques :

Agriculture

- Sol riche, fertile s’adaptant à toute sorte de spéculation agro-alimentaire : culture de rente (café robusta), cultures vivrières (céréales, tubercules cultures maraîchères…),

 

¨Petit Elevage (chèvres, porcs, volailles etc …) 

¨Existence de quelques usines à café qui reprennent vie.

Infrastructures de base :

¨Etablissements Scolaires et Universitaires :

- 08 écoles maternelles ;

- 18 écoles primaires ;

- 11 établissements d’enseignement  secondaire dont le célèbre Lycée du Manengouba qui a formé une partie des Elites du pays, le Lycée Technique de Nkongsamba avec diverses spécialités dont celle d’Affûtage - Sciage qui fait de lui un exemple de professionnalisation en Afrique Centrale  car formant des techniciens directement opérationnels.

- 01 ENIEG : une des vieilles institutions scolaires de ce genre (Education de Base) au Cameroun ;

- 01 Ecole Supérieure Professionnelle Privée : l’Institut Supérieur du Ménagement du Moungo (l’ISMAM) dont la tutelle est l’Université de Yaoundé II.

-  Une  Ecole des Infirmiers Diplômés d’Etat

- 01 Faculté des Beaux Arts (une délocalisation de l’Université de Douala) qui démarre en janvier 2010.

¨ Formations sanitaires :

02 Hôpitaux dont 01 Hôpital Régional ;

06 Centres de santé ;

01 Clinique ophtalmologique (Eyes clinic) ;

01 morgue ;

 

Structures sportives et loisirs

01 Stade de football (Bonangoh)

01 cour de tennis (enceinte Travaux Publics)

Plusieurs infrastructures sportives scolaires dont 01 Gymnase au Lycée Manengouba

 

¨Petits Métiers (couture, coiffures, garage, boutiques, petites boulangeries/ONG, GIC, Call–Boxe, etc…) 

 

  ¨ Infrastructures routières

Commune traversée par la Nationale N°5 (se trouve  à  mi-parcours entre Douala et les Grandes Villes de l’Ouest) ;

Commune sillonnée par des routes internes en dégradation avancée.

 

¨ Infrastructures de communication

 

Existence d’une antenne relais et émettrice de la CRTV qui arrose toute la Commune et ses environs ;

Existence d’une antenne relais CAMTEL à Ekangté Mbeng qui garantit la télécommunication dans la Région ;

 

  Patrimoine touristique et structures d’accueil :

- Climat : un climat propice au tourisme toute saison ;

- Relief : un relief favorable au tourisme alpin ;

- De nombreux sites touristiques : la Chefferie Supérieur du Canton Banéka, la Cathédrale,

 L’Imprimerie Protestante, les Lacs mâles et femelles du Mont Manengouba (avec accès par Ekangté ou Ndogmoa), le Lycée Manengouba et le captage d’eau d’Ekangté offrent un charme devant lequel aucun visiteur ne résiste ;

- Des structures d’accueils adéquates :

* Hôtel  Le Moungo, Hôtel  La référence  et Hôtel  Mbifano.

 

Cathédrale de Nkongsamba

 

¨ Réseau hydraulique

- Un château construit après le point de captage

CDE d’Ekangté qui alimente aisément les 03 Communes de Nkongsamba par un système gravitaire.

 

¨ Electrification :

- Existence du réseau AES SONEL dans la Commune ;

- Ce réseau est insuffisamment présent dans quelques villages (comme Ndogmoa village) et nouveaux quartiers (comme Ekangté CRTV et Ekangté palmiers).

 

 

¨ Sécurité des hommes et des biens :

- La sécurité est assurée par le Commissariat du 2ème Arrondissement et les Sapeurs pompiers de Nkongsamba dont les locaux sont dans notre Commune.

 

 

III- NOS PROBLEMES :

Absence d’une place de marché ;

Absence des gares routières ;

Absence de sites touristiques aménagés ;

Insuffisance des structures d’accueil ;

Eclairage public insuffisant ;

Accès des populations à l’eau potable insuffisant ;

Misère du monde paysan victime de la mévente des cultures de rente (Comme le Café) ;

Routes internes non bitumées, sans dénomination et constamment dégradées par l’érosion. Comme il ressort de la photographie ci-dessous.

 

IV- NOS PROJETS :

- Construction de l’Hôtel de Ville pour abriter les services de notre jeune Mairie à Ekangté-Mbeng (Chef-lieu) ;

- Aménagement des Places des Marchés ;

- Elaboration du plan Directeur d’Arrondissement et de développement (feuille de route);

- Aménagement d’une Gare Routière ;

- Viabilisation des Accès des Quartiers (routes) ;

- Création d’un CDI ou d’un TCP (Télé Centre Polyvalent) ;

- Assurer la Collecte et le Traitement des Ordures Ménagères ;

- Créer un Parc de Loisirs et des Sports ;

- Créer un bois (forêt artificielle) pour améliorer l’environnement (apport en oxygène, lutte contre la désertification, etc…)

- Création des Stades multi-sports Municipaux ;

- Création des espaces verts et des places publiques;

- Susciter la création des Centres de Formation pour Emploi des Jeunes etc.…

- Continuer la politique à l’amélioration de l’éclairage public et de l’accès à l’eau potable ;

- Finaliser le processus de l’adressage des rues et des cases de la Commune.

V- NOTRE AMBITON :

FAIRE AVEC VOUS : POPULATIONS, ELITES, PARTENAIRES, AUTORITES ADMINISTRATIVES, POLITIQUES, TRADITIONNELLES, RELIGIEUSES,… DE L’ARRONDISSEMENT DE NKONGSAMBA 2EME, UNE COMMUNE PROPRE, MODERNE, DOTEE D’INFRASTRUCTURES APPROPRIEES.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

W

Cet homme veut certainement écrire son nom dans l'histoire de cette ville. Il faut encourager le Maire Alain Thomas Wandji. Pourriez-vous illustrer ces informations avec des photos des actions dans
cette mairie.


Répondre

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens