Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 12:41

Après sa nomination par le Saint Père Benoît XVI comme tout premier Evêque du tout nouveau Diocèse de Bafang, Monseigneur KOME Abraham a accepté d’accorder sa première interview à le Vigile Républicain. Il est l’invité du mois de cette édition. Il évoque dans quelles circonstances il accueille cette nomination, exprime le pincement de son cœur au moment de quitter Nkongsamba, manifeste sa gratitude à tous ceux qui ont comté et qui coptent dans sa vie,... 

Mgr Abraham KOME, félicitations !

Mgr KOME A. Merci mon frère!

Mgr-Kome-Abraham.jpgVous attendiez-vous à cette nomination ?

Honnêtement, non. C’est vrai qu’une fois qu’on est prête, on s’attend à tout du fait de la nature de l’ordination sacerdotale qui ouvre à l’épiscopat. Mais sur le plan du mérite personnel, je n’ai jamais espéré, je n’ai jamais pensé que l’Eglise pouvait me faire confiance à un niveau aussi élevé de responsabilité.

Par cette nomination à Bafang, nous quitte le Diocèse de Nkongsamba, votre Diocèse d’origine avez-vous un pincement au cœur ?

Oui ? bien sûr. Le Diocèse de Nkongsamba fait partie de moi-même. Toutes mes victoires, tous mes combats, toutes mes difficultés, toutes mes joies, je les ai portés dans ce Diocèse qui m’a tout donné et je suis content en parlant de ce Diocèse, de savoir que celui de Bafang n’est pas exclu. Ce qui autrefois était le Diocèse de Nkongsamba, c’est ma vie et il est clair qu’en le quittant, je quitte quelque chose d’important et je me rends compte que ma vie personnelle s’apparente à celle d’Abraham qui a quitté un lieu qui lui était cher, où il avait fait sa vie, pour aller vers l’inconnu. Certes, la différence entre lui et moi c’est que je ne vais pas vers l’inconnu, je vais vers mes frères, mais symboliquement il y a une ressemblance.

Comment Mgr KOME Abraham peut-il expliquer le choix porté sur lui pour être l’Evêque pionnier du Diocèse de Bafang plutôt que sur un autre ?

Le Seigneur ne réfléchit pas comme les hommes. Dans l’histoire biblique, il a toujours eu besoin des petits, des faibles, de ceux qui n’ont pas de noms,… J’ai eu l’occasion de réfléchir pendant mes petites recherches sur la notion de l’élection Divine. Que se soit David, avant lui, Abel ; il y a l’histoire de Jacob et de Saul, … le Seigneur est souverain et il a toujours montré qu’il est grand en  choisissant les tout petits qui ne peuvent pas être porteurs d’orgueil pour ce qui leur arrive, ils sont conscients que cela ne dépend pas de nous, que cela vient de la volonté de Dieu. Il n’y a pas d’explication spécifique à donner de mon point de vue.

Quel message adressez-vous aux fidèles et aux prêtes du Diocèse de Nkongsamba que vous laissez ?

Je suis votre fils, je suis votre frère. Le Seigneur m’appelle ailleurs mais en partant, je vous emporte avec moi parce que vous faites partie de moi et je continue à compter sur vous parce que vous êtes mes parents, mes frères. Vous avez le devoir de me soutenir de façon multiforme et je crois que je serai en droit d’exiger cela de vous.

D’entrée en jeu, qu’entendez-vous mener comme action dans le nouveau Diocèse de Bafang qui ne vous est pas inconnu ?

Je souhaite être un rassembleur. Dieu veut que tout homme soit sauvé. Je crois que la mission de tout prêtre, de tout Evêque, et donc ma mission aussi ,c’est de me donner sans réserve afin qu’un seul ne se perde.

Je vais dans ce Diocèse pour rassembler toutes les sensibilités, pour les ramener dans le cœur de Dieu pour qu’il puisse ressentir combien le Seigneur est bon pendant leur vie sur la terre et surtout que cette bonté du Seigneur continue de les porter quand ils seront appelés à le rejoindre au ciel.

En passant  le Diocèse de Nkongsamba au nouvel Evêque qui arrive qu’avez-vous à lui dire.?

Je lui dirai qu’au-delà des croix qui habitent toute charge d’Evêque, il a beaucoup de chances d’être Evêque de Nkongsamba. Je suis natif de ce Diocèse, j’y ai travaillé ; ce que je dis est sincère, Nkongsamba c’est un Diocèse qui a de quoi épanouir un Evêque. Nkongsamba a des prêtres dynamiques qui aiment le travail, des fidèles laïcs qui sont engagés et qui n’attendent qu’à être formés davantage pour s’engager davantage. Je pense que, être Evêque de Nkongsamba, au-delà des difficultés qui ne manquent nulle part, c’est quelque chose de bien. Je lui dis qu’il a beaucoup de chance et je souhaite qu’il exploite cette chance et qu’il soit heureux dans son ministère d’Evêque dans ce Diocèse. 

Mgr KOME Abraham, avez-vous un message de gratitude à ces nombreux fidèles, parents, confrères,…, qui vous ont accompagnés depuis votre entrée au grand séminaire jusqu’à cet instant et qui vont certainement être à vos côtés dans cette nouvelle charge ?

J’ai toujours pensé que l’homme est le produit de toutes ces personnes qu’il rencontre, de cet environnement qui le façonne, de ses parents, de ses enseignants, de ses amis, de toutes ces personnes qu’il rencontre ici et là;  ce qu’on devient est un peu le produit de toutes ces personnes là et donc conscient de cela, je ne peux qu’exprimer toute ma gratitude  envers toutes ces personnes. Toutes ces personnes m’ont beaucoup aimé, m’ont beaucoup apporté. Malheureusement, quand vient l’heure du « triomphe » même si beaucoup le perçoivent comme tel, c’est souvent une personne qui est mise en exergue. Justement, cette personne est le produit de toutes ces personnes rencontrées. Je suis très reconnaissant envers ces personnes qui m’ont façonné, qui ont fait de moi ce que je suis ,évidemment, la grâce de Dieu a fait sa part. Je ne remercie pas seulement ceux qui m’ont aimé, qui m’ont apporté dans le sens positif, je remercie tout le monde y compris ceux qui n’ont pas toujours été de mon côté. Ils sont peu, heureusement, mais tout cela fait grandir … les obstacles, les inimités, ce n’est pas bien de les vivre mais finalement, on n’est le produit de tout cela aussi tout le monde, y compris ceux qui n’ont pas toujours été de mon côté. Ils sont peu nombreux heureusement, mais tout cela nous fait grandir…  Les obstacles, les inimitiés, ce n’est pas bien de les vivre mais finalement, on est le produit de tout cela aussi.  Tout cela nous aguerris, tout cela nous aide à mieux être homme, tout cela nous aide à mieux être au service de nos frères.

Quelle est votre devise épiscopale?

« Avec Dieu, nous ferons des prouesses »

Merci monseigneur!

C’est moi qui vous remercie

Propos recueillis à Nkongsamba

Par TITAN YONKEU

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens