Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 16:56

Toujours flottée aux vents de l’histoire sans jamais se démentir, la grande muette n’a pas dérogé à son code d’honneur.

logo50-ans-armee-camerounaise.jpgAyant pour charge d’assurer en tout temps, en toutes circonstances et contre toutes les formes d’agressions, la sécurité et l’intégrité du territoire ainsi que la vie des populations, l’Armée nationale voit ainsi le jour le 11 novembre 1959, par ordonnance N°59 /57 en ce temps,  relevant de l’autorité du premier ministre chef du gouvernement .Laquelle  autorité, a été rétrocédée après l’indépendance, à la charge du pouvoir exécutif.

Composée de la gendarmerie, l’armée de l’air, la marine, et l’armée de terre, la grande armée nationale ainsi donc structuré, définit l’ergot du caractère propre qui lui est permanent et universel, L’HONNEUR ET la FIDELITE. Sous le thème « Armée camerounaise et nation, cinquante ans de symbiose exemplaire au service de la paix, de l’intégrité territoriale et du développement, gage d’un Cameroun prospère », tradition décennale relevons-le était  rentrée dans les mœurs depuis les années 1970 à Yaoundé. Koutaba quant à lui prend la relève en 1989,  S’en est suit de Ngaoundéré qui entre dans la danse en 2000 et, pour cette année, le relais est donné à Bamenda.

Participer au développement de la jeunesse Camerounaise par un service de qualité, tel est le crédo d’une armée où, l’on peut voir les soldas du feu devenir les soldats au service humanitaire. Entre outre,  c’est une armée entièrement rénovée et relookée vu la circonstance,  qui s’estime une certaine fierté,  de défiler au devant de son dirigeant exécutif,  qui est le président Biya en personne bien sûr, sous la diligence du colonel Tumenta Chomu commandant des troupes originaire de la région du Nord Ouest et, l’on peut imaginer les nuits blancs passées par le ministre Alain Edgard Mebe Ngo’o pour la réussite de cet évènement.

Pourquoi Bamenda?

 Le choix émane en effet de la décision du chef de l’Etat, chef suprême des armées Camerounaise. En fait, ce n’est point un fait de hasard dans la mesure où, il devient plus facile de comprendre la contribution des dignes fils de cette région dans l’émergence du Cameroun. Les figures emblématiques telles John Ngu Foncha, Solomon Tandeng Muna, Ndeh Tumasah, Ngom Jua, Philémon Yang, Atanga Paul Nji, Simon Fonkam Azu’u et la liste est loin d’être exhaustive. Aussi, Bamenda a vu naître deux grands mouvements politiques, le Rassemblement Démocratique du peuple Camerounais (RDPC) et, le Social  Démocratic Front (SDF).

Chef- lieu de région d’une superficie de 17300 km2 avec une population de 1,840million d’habitants, la région dont gouverne ABAKAR AHAMAT  est, une région  calme, apaisée et consciente  de son rôle dans l’histoire du Cameroun, loin des conflits agropastoraux inter-villages et inter communautaires d’antan, laquelle, se voudrait plus positive,  tournée vers des axes de développement attractif aux investissements, malheureusement la plus affectée par le SIDA.

Sur le plan communicationnel, l’évènement à été fortement médiatisé. Près de cinq cent(500) journalistes et assimilés, ont fait leur descente à Bamenda, pour la plupart, depuis mercredi 7 décembre.  Seul problème véritable car il est aussi bon de le souligner, sur les cinq cent (500) journalistes accrédités seule une infime partie près d’une soixantaine,  avaient été pris en charge (transport hébergement restauration perdièmes y compris),  le reste suivez mon regard, se devraient d’agir en patriotes en observant trois jours durant, le martyr du froid de la soif et de la faim en ajout du transport. Difficile de croire que c’était un évènement national qui se voudrait être d’une importance on ne peut plus capitale pour la nation Camerounaise. Hélas c’est aussi cela le plus beau métier du monde.

Lionnel Bayong  (+237 70 10 42 48)- Correspondance spéciale depuis Bamenda

www.scores2000.info

e-mail : scores2000@hotmail.com

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> Une fête haute en couleurs et en faits historiques marquants, qui resteront à jamais marqués dans la mémoire collective des camerounais.<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> La grande muette ? Pourquoi un tel surnom pour l'Armée ? C'est vraiment bizarre.<br /> Eléonor.<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique &quot;Le Chasseur&quot;.
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique &quot;Le Chasseur&quot;.

Recherche

Pages

Liens