Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 13:56

Permettre au grand public de mieux comprendre ce qu'on entend par ORL était l'objectif premier de la Société Camerounaise d'ORL et de chirurgie de la face et du cou lors du 11ème Congrès de Yaoundé.

C'est sous le patronnage du Pr Ndjolo Alexis, Conseiller Technique N02 au Ministère de la santé Publique et du Représentant du Ministre de l'Enseignement Supérieur, que s'est tenu ce congrès le 11 juin à l'Hôtel Djeuga Palace. Au cours des travaux, les agrégés, les spécialistes de medécine, les docteurs en pharmacie ainsi que les étudiants finissant , soit en cours de spécialisation, ont fait l'etat des lieux, les besoins et les perpectives de l'ORL (Octo-Rhino-Laryngologie) et la chirurgie Cervico-faciale au Cameroun. Ce qui a permis aux journalistes et autres invités de mieux comprendre cette spécialité et de pouvoir se faire prendre en charge en cas de necessité.

Née en 1987 sur l'initiative des premioers ORL exerçant au cameroun, la Société camerounaise d'ORL et de Chirurgie Cervico-faciale (S.C.O.R.L) est une société savante et scientifique qui se préoccupe de l'amélioration de la qualité des soins aux patients, de la formation des personnels et de la recherche médicale dans le domaine de l'ORL.

Etat des lieux de l'ORL au cameroun

En réalité, le cameroun compte actuellement une trentaine de médecins spécialisés en ORL. Seize d'entre eux, dont trois professeurs de rang magistral, sont enseignant dans les facultés de médécined e Yaoundé. La plupart d'entre eux à savoir 81%, sont en poste dans les grandes villes du pays. Pour le moment, seulement quatre chefs-lieux de région du cameroun sur onze bénéficient des services d'ORL à savoir : Garoua dans le Nord, Bafang et Bafoussam dans l'Ouest et Limbe dans le Sud-Ouest.

La repartition par secteur présente 45% des ORL exerçant dans le secteur public et parapublic, 11% dans le secteur privé et 19% sont en attente de statut ou de poste.

S’agissant des personnels médico-sanitaires, ils ont reçu leur formation sur le terrain, dans les services d’ORL. Depuis cinq ans environ, la faculté de médecine et des sciences biomédicales (FMSB) de l’Université de Yaoundé I forment les personnels d’appui dans le cadre d’un Masters en ORL. Les candidats sont recrutés parmi les diplômés de l’Enseignement Supérieur, titulaire d’un diplôme d’infirmier. Au sortir de la faculté, ces diplômés sont destinés à des postes d’appui aux médecins ORL, dans les services d’ORL, les Laboratoires d’exploitation fonctionnelles et autres laboratoires.

Pour des audioprothésistes, on en dénombre moins de cinq dans tout le pays. Jusqu’alors, les activités d’audioprothèse sont assurées surtout par des étrangers qui viennent ponctuellement en mission, offrant des coûts de service très élevés et souvent inaccessibles pour la plupart des patients à savoir 750 000 FCFA à 1 500 000 FCFA par prothèse.

Les jeunes médecins dans la spécialisation ORL sont en formation depuis la rentrée académique 2007-2008 à la faculté de médecine et des Sciences Humaines et Biomédicales de l’Université de Yaoundé I. Les candidats sont en fait, les médecins recrutés sur concours ; et le niveau de base pour ce concours est le diplôme de médecine générale. A ce jour, plus de vingt jeunes médecins sont en formation à la FMSB ; et les premiers diplômés seront mis sur le terrain en 2012.

 Les besoins et les difficultés de l’ORL au Cameroun

S’agissant de l’audiologie, les principaux besoins s’expriment en termes d’infrastructures à développer ou à créer, de matériel à acquérir et de formations appropriées des personnels à assurer. Tout ceci nécessite une réorganisation de l’offre de services dans la communauté des hôpitaux.

Dans les cinq prochaines années et conformément aux options de la stratégie sectorielle de santé 2001-2010 et révisée et en cours de mise en œuvre au Ministère de la santé publique, les principaux objectifs à atteindre en matériel d’ORL et de chirurgie cervico-faciale sont à savoir : diagnostiquer au moins 50% des surdités de l’enfant dans le cadre de la lutte contre la surdité en zone urbaine et rurale ; prendre en charge ces sujets diagnostiqués dans le cadre des écoles spécialisées ;  offrir la possibilité d’appareiller sur place et à moindre coûts tous les patients identifiés ;mettre en place au moins un laboratoire public d’audioprothèse ; activer les partenaires au développement dans la mise à disposition des stages et des bourses de formation en chirurgie ORL et cervico-faciale pour la construction des équipes locales expertes ; et équiper complètement au moins un centre devant servir de pôles d’excellence au Cameroun en ORL et chirurgie cervico-faciale.

En somme, les activités de la SCORL, s’inscrivent dans le cadre de la lutte contre la maladie, organisée l’appui du Ministère de la santé publique. Leurs congrès nationaux visent à amélioration, la collaboration de l’ensemble des personnels de santé et à l’améliorer les expertises ORL nationales au plan scientifique, pour le grand bénéfice des patients. La vision de la Société Camerounaise d’ORL et de Chirurgie Cervico-faciale (SCORL) est le développement de cette spécialité au Cameroun

Israël Matakoutgnigni (Correspondance particulière)

http://www.scores2000.info-B.p.:375N kongsamba-cameroun

Contact Rédaction : +237 99 45 19 20 / +237 33 01 75 32 / +237 73 18 17 05 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens