Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 14:53

La tête de liste Sdf Nord réagit aux mauvais résultats du parti de la balance dans le nord lors des sénatoriales.

Dernier de la classe dans la région du Nord aux sénatoriales du 14 avril, le SDF dans cette partie du pays n’est pas à l’image de son président national. Celui-là qui est considéré comme le premier opposant au Cameroun.

N’ayant pas de conseillers municipaux dans le Nord, le Social Democratic Front ne comptait que sur les militants frustrés par l’affaire Marafa Hamidou Yaya et Iya Mohamed pour moissonner. « Le SDF dans le Nord est sur un terrain conquis par le RDPC. Notre parti avait misé sa chance sur les mécontentements dans les rangs du parti en face, des mécontentements, comme vous le savez bien, liés à l’affaire Marafa ou à l’affaire Iya Mohamed qui est intervenue au cœur des sénatoriales. Ces mécontentements ont été aggravés par le rejet de certaines listes où se trouvaient des ténors du parti dans le Nord. Tout ceci a convaincu le SDF de se jeter dans leurs bras, mais à la fin, nous avons été lobés par les conseillers du RDPC, ceux-là même qui nous avaient assurés de nous offrir leurs voix », dit la tête de liste SDF Nord.

En vue des prochaines élections, municipales et législatives, Hassana Tchiroma dit que le SDF doit transformer son échec du passé en victoire. Pour cela, ce responsable du parti de la balance est conscient du poids de travail qu’il portera sur ses épaules. « Le SDF n’a jamais été implanté dans le Nord. Dans les jours à venir, nous allons créer des comités de base, des sous-sections et sections du parti et nous installerons les différents responsables». Sans siège à Garoua, Hassana Tchiroma réfléchit déjà au moyen de trouver un repaire à son parti dans le Nord.

En ce qui concerne l’organisation des sénatoriales, la tête de liste du SDF tire son chapeau à Elections Cameroon. « Pour un coup d’essai, Elecam a fait un coup de maître. Au début, nous nous attendions à un fiasco. Il y a eu les fondamentaux de la démocratie, à savoir : le dialogue entre les partis politiques, la concertation, le consensus et la transparence. Je n’oublie pas le grand travail fait par la cour constitutionnelle qui est allée aussi loin en rejetant même les listes RDPC dans certaines localités. Une chose qui était impensable il y a quelque temps. Même si certains estiment que c’est un jeu pour voiler les yeux, je pense que le jeu en vaut mieux que la chandelle », conclut-il.

Peter Koum/Cp

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens