Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 20:08

Les populations de Baré Bakem ont vécu un spectacle pathétique le samedi 21 Avril 2012. En effet, une causerie politique judicieuse au vu des thèmes arrêtés, initiée et impulsée par Maximilien NKOUE NKONGO, P.C.A de l’autorité Aéronautique du Cameroun, élite de Baré-Bakem s’est plutôt transformée en objet de division et d’affrontements tendancieux.

nkoué nkongo maximin paulA l’origine de  situation malheureuse, le camp de TCHAMBA Martin reproche « la méthode utilisée par Monsieur NKOUE NKONGO pour tenir sa rencontre ». Il est reproché à l’ancien Minpostel d’avoir « méprisé et sous-estimé  le Maire TCHAMBA Marti ». Ce dernier qui, de ses dires ne comprend pas comment « on peut tenir une cérémonie de cette envergure dans la mairie de Baré Bakem sans que le Maire en soit formellement informé… » Selon toujours un proche du Maire TCHAMBA Martin, « le Maire TCHAMBA ne s’est pas opposé à la tenue de cette cérémonie mais le fait qu’il la découvre en train de se tenir dans les structures dont il est le premier responsable n’est que du mépris à son égard et ce n’est pas tolérable… » Un propos qui justifie pourquoi, le Maire TCHAMBA Martin a été suivi à sa sortie de salle par une bonne frange des jeunes, adultes et autres invités ; ceux-ci témoigneraient alors leur solidarité à leur premier magistrat municipal. Du côté de NKOUE NKONGO, on ne comprend pas la réaction du Maire. Un collaborateur du Ministre NKOUE NKONGO dans l’organisation de cette causerie éducative affirme sous anonymat que « touts formalités administratives ont bel et bien été remplies au niveau de la mairie… si les collaborateurs du Maire ne lui ont pas rendu compte, c’est tout simplement regrettable… ». Un chef de service de Baré Bakem, intervenant au cours de cette causerie dénonce l’attitude incompréhensible du maire TCHAMBA. Cet intervenant affirme sans ambages «j’ai été témoin d’un entretien à huis cloc entre le patriarche NKOUE NKONGO et le maire de Barre au domicile du ministre où nous étions conviés pour préparer la rencontre. Lorsque le maire TCHAMBA insinue qu’il n’était pas au courant cela relève simplement de la malhonnêteté…»

Deux postures qui illustrent clairement que la guerre est ouverte entre le camp NKOUE NKONGO et celui de martin TCHAMBA. Les observateurs estiment que derrière cette causerie éducative se cachait bien des intentions de positionnement politique. D’après des sources bien introduites, cette causerie éducative participait d’un plan bien élaboré par le Ministre NKOUE NKONGO et visant à lancer dans le paysage politique de Baré Bakem, son frère cadet Bernard NKOUE. Pour étayer cette intention prêtée à tord ou à raison à Maximilien NKOUE NKONGO, des sources soutiennent que des réunions auraient eu lieu à Douala sur l’initiative du Patriarche et avaient mis en présence certains responsables politiques de Baré Bakem.

Au bout du compte, la causerie politique qui, du point de vue technique était bien préparée s’est finalement tenue dans une ambiance délétère avec moins de participants, le tout sous fonds de tensions perceptibles. Cette tension est restée permanente jusqu’à la fin des travaux car pendant que les séminaristes prenaient restés en salle prenaient part aux travaux et même au moment des rafraîchissements organisé par NKOUE NKONGO, le camp de TCHAMBA Martin a offert aussi à boire dans les bars de Baré. Deux bars auraient ainsi été réquisitionnés pour servir a boire a tous ceux qui voulaient se rendre a cette causerie politique. Selon une source proche du maire TCHAMBA, « pas moins de cinq cent mille francs auraient été dépensés à cet effet…»

Au bout du compte, l’on retient que les habitudes ont la peau dure dans le RDPC avec l’histoire des guerres de positionnement. Aux lendemains du passage du S .G Jean KUETE, l’on se serait attendu à ce que les acteurs politiques  de Baré Bakem mettent un peu d’eau dans leur vin.

Dans ce clash ouvert entre NKOUE NKONGO et le Maire TCHAMBA, les responsabilités peuvent être partagées : le Ministre NKOUE NKONGO aurait fait une promesse au maire et ne l’a pas tenu  indépendamment des formalités administratives engagées ? Cela  ne vaut pas ce spectacle qui a privé les populations des enseignements qui auraient permis a plus d’un de trouver leurs voies dans un contexte de pauvreté ambiante. De l’autre côté, le Maire TCHAMBA, informé même de façon informelle de la tenue de cette causerie aurait pu lui aussi appeler son aîné pour lui signifier son mécontentement. Certainement que les deux se seraient mutuellement expliqués et cela aurait évité aux militants et sympathisants RDPC de Baré Bakem d’être mis dans un embarras de choix de camp.  En espérant que cette crise se dénoue  l’on peut simplement constater qu’on a vu ce jour TCHAMBA Martin, Paul NGAM, NTCHO NDONGO, des gens qui ne sont pas réputés être de bons amis politiques d’un côté et NKOUE NKONGO, et les siens de l’autre. Ce qui fait dire à une opinion à Baré Bakem que le maire TCHAMBA aurait été manipulé par certaines personnes qui ne voient pas d’un bon œil les actions positives du patriarche NKOUE NKONGO. Vrai ou faux ? Toujours est-il que cette causerie politique dans laquelle le patriarche NKOUE NKONGO à beaucoup investi n’a pas profité a ceux a qui elle était destinée. Seules la grande communauté Bazou mobilisée par le conseiller Augustin KAMADJOU et la forte délégation venue de Mélong qui ont tiré un gain de ce forum.

Titan YONKEU, Le Vigile Républicain

http://www.scores2000.info - email:scores2000@hotmail.com

Contact Rédaction : +237 33017532 / +237 78 89 40 92

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens