Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 12:30

Samedi 23 janvier 2010, s’est tenue à Nkongsamba, chef-lieu du département du Moungo, la cérémonie de clôture de la vingt troisième Assemblée Générale de la Croix-Rouge Camerounaise, sur la présidence effective de Son Excellence William Aurélien Eteki Mboumoua. Des assises fortement marquées par le séisme qui vient de dévaster Haïti, ouvrant la porte du secourisme aux jeunes volontaires, des prémisses de l’action humanitaire aux bénévoles dans le Moungo, vaste département de plus de 750 mille habitants.
campus ismam                  Cérémonie riche en couleur, qui marque la fin de trois jours de travaux intenses à la Maison de la Paix de Nkongsamba, tel qu’a remarqué M. Joly Koum, responsable de la communication de cette organisation. La lecture des rapports et résolutions est faite sous le contrôle du Secrétaire Général, M. Nicolas Mbako. Après le repas offert par la Croix-Rouge vers 13 heures aux Délégations, les trois bus de la compagnie Charter Express Voyages réservés pour les navettes, ce sont dirigés vers les chutes d’Ekom-Kam.
                     Dans la dernière partie du programme de cette assemblée, le Président Départemental de la Croix-Rouge du Moungo, M. Ndjeme Léopold, a mis les petits plats dans les grands. Ce dernier aurait pris la peine comme explique le Prince Christian Panga Ewanè, d’invité Sa Majesté Epanda Henri, le Chef Supérieur Banéka et plusieurs autres notables qui dans leurs tenues traditionnelles occupent la tête de la caravane. C’est en somme ; le début d’une belle traversée exotique de près de dix minutes qui conduira les délégués à la chefferie d’Ekom, où les hauts dignitaires traditionnels vont rendre une visite aux maitres des lieux. Ensuite, accompagnée des gardiens de la tradition, l’équipe sera conduite tour à tour à la source de la chute, puis au flanc, où les délégués auront le plaisir de contempler la beauté du paysage et de faire des photos en souvenir de cet endroit historiquement célèbre.
                La chute d’Ekom-Nkam a une triple valeur traditionnelle, mystique et scientifique. C’est tout premièrement, un lit de pierres de plus de soixante mètres de diamètres où s’écrasent les eaux coulant des lacs males et femelles du Mont Manengouba, des sources, d’autres rivières de Mélong et de Baré-Bakem. C’est deuxièmement une forêt dense, faite de longues lianes, de variétés d’arbres, d’oiseaux et d’animaux rares, un lieu de culte de ces peuples de la foret qui ont l’appellation contemporaine Mbô. Troisièmement, selon certaines indiscrétions, cet espace où vivent les esprits des patriarches des montages, renferme de nombreuses plantes médicinales et l’eau qui coule ici est un élixir de purification, de vie et de rajeunissement. Ces éléments pourraient peut-être expliquer pourquoi le Royaume de Grande Bretagne est venu y tourner des séquences du film sur la colonisation Tarzan à Ekom-Nkam, ou encore les nombreuses excursions des Français, Belges, Allemands et Américains dans cette partie du Cameroun.
                Le Ministère du Tourisme au Cameroun et les bailleurs de fonds à travers l’initiative PPTE mesurent l’ampleur d’une telle diversité, puisque l’Etat Camerounais depuis 1996 a investir plusieurs millions de francs à «ékom-nkam» dans la construction des escaliers, des boukarous, des chaises en béton, des haies de sécurité et que les autres organismes entretiennent la route encore en terme ferme. Le post-tour de cette rencontre s’est achevée vers 16 heures et 22 minutes et les délégués régionaux de la Croix-Rouge venus des dix régions, de l’Afrique et de la Suisse ont pu regagner leurs hôtels n’ont sans avoir remercié le guide principal, Sa Majesté Epanlo, Chef traditionnel d’Ekom-Nkam, Léopold Ndjemé et les secouristes.
                 Plusieurs d’entre eux ont promis de revenir avec leurs familles le 13 mars 2010, dans l’optique de participer à une autre randonnée touristique, organisée cette fois par le Comité d’Organisation du Salon International de l’Entreprenariat (SIE 2010), qui se déroulera à Nkongsamba du 01 au 13 mars. Les inscriptions se font au Campus de l'Institut Supérieur du Management du Manengouba (ISMAM) à Nkongsamba.
Sylvain Timamo (+237 99451920, +237 33145954)
www.scores2000.info

 Réaction de quelques délégués
M. ALIOU DJIKA (Délégué de Faro et Déo, Conseiller Municipal de Galim-Tignere)
Une fois de plus, les débats ont été enrichissants et nous pensons que le rôle des secouristes de la Croix-Rouge est actuel. Nous avons aimé et apprécié l’accueil chaleureux de Nkongsamba.
M. FOUDA NAZAIRE (Délégué de la Lekié)
Tout est bien qui finit bien. J’ai apprécié le niveau assez élevé des recommandations. La Croix-Rouge Camerounaise a bien fait du chemin et nous pensons qu’il faut accroitre notre degré de communication et d’information pour intéresser les jeunes. Je garde enfin un très bon souvenir de l’excursion touristique qui nous a été offerte par la hiérarchie à la chute d’ékom-nkam.
M. EKANE NGODJO NORBERT (Secrétaire Général Croix-Rouge du Moungo)
Nous avons effectué un travail important pour accueillir les délégations dans notre section, dans l’esprit de solidarité et la transparence. C’est une autre image que les populations du Moungo et de Nkongsamba en particulier vont garder de la Croix-Rouge. Nous n’allons pas dormir sur nos lauriers parce que la clôture des travaux de la 23ème édition de notre Assemblée nous interpelle à plus de rigueur. Nous sommes sur «pression» parce qu’il faudrait rendre opérationnel notre bureau siège à Nkongsamba, atteindre les objectifs que nous nous sommes librement fixés.

 Discours du Président Départemental de la Croix-Rouge du Moungo, M. Ndjeme Léopold

leopold djemeMonsieur le Secrétaire d’Etat représentant Monsieur le Ministre de la Santé Publique ; 

Monsieur le Président National de la Croix-Rouge Camerounaise; 

Monsieur le Gouverneur de la Région du Littoral ; 

Monsieur le Préfet du Moungo ; 

Mesdames et Messieurs les  Membres du Comité Central de la Croix-Rouge Camerounaise ;

 

Messieurs, les Délégués Régionaux du Comité International  de la Croix_Rouge (CICR) et de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge (FISCR)  pour l’Afrique Centrale ; 

Monsieur le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba ; 

Leurs Majestés les Chefs Traditionnels et Chefs de Communautés du Moungo ; 

Honorables Députés à l’Assemblée Nationale, 

Mesdames, Messieurs les Délégués statutaires de l’Assemblée Générale de la Croix-Rouge Camerounaise ;  

Honorables Invités, Mesdames, Messieurs,  

Les forces vives du Département du Moungo en général et de Nkongsamba en particulier à travers ma modeste personne, vous souhaitent une chaleureuse bienvenue et un agréable séjour parmi nous. 

C’est avec un cœur rempli d’émotion que je prend la parole au nom des volontaires Croix-Rouge de la région du Littoral, tous grades confondus  (Secouristes, Moniteurs Secouriste et Instructeurs Nationaux de Secourisme et des Urgences) pour dire un grand MERCI à              S.E. William Aurélien ETEKI MBOUMOUA, Président National de la Croix-Rouge Camerounaise, Patriarche et désormais intronisé Notable dans la chefferie BANEKA, pour avoir accepté de délocaliser dans un chef lieu de département la tenue des assises de la 23ème assemblée générale de la Croix-Rouge Camerounaise. Ceci est un honneur pour nous, une marque de confiance.

 

Ce grand MERCI va également à l’endroit du Préfet Justin MVONDO,  du Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba le Docteur Basile KOLLO et du Maire de Nkongsamba 1er EL Hadj OUMAROU, Elus du peuple soutenus par les Honorables SIME Pierre, EPOUBE Lydienne et MPACKO Jean Claude, Elites du Moungo portées par S.E le Ministre d’Etat ETAME MASSOMA, Leurs Majestés les Chefs Traditionnels du Moungo, pour leurs soutiens multiformes. 

Je n’oublierai pas de dire MERCI à mes homologues Présidents des Comités Départementaux du Wouri, Nkam et Sanaga Maritime pour leur bonne collaboration, à tous mes Présidents des Comités Locaux du Moungo, à l’équipe d’organisation de cet évènement, à tous ici présent pour avoir honoré notre invitation.

 

Mesdames et Messieurs, 

La Croix-Rouge du Moungo, à l’instar de la ville de Nkongsamba naguère 3ème ville du Cameroun, a connu ses moments de gloire avant de plonger elle aussi dans une léthargie qui a failli l’éteindre.  

Depuis quelques années, l’équipe départementale de la Croix-Rouge que j’ai l’honneur de représenter s’atèle à donner un nouveau visage et une image convenable à la ramification locale de la plus grande organisation humanitaire du monde, j’ai nommé LA CROIX-ROUGE. 

Les missions assignées à la Croix-Rouge Camerounaise en tant qu’auxiliaire des pouvoirs publiques dans l’amélioration des conditions de vie des plus vulnérables, sont les mêmes que nous nous attelons à exécuter au niveau local et ce, malgré les difficultés conjoncturelles.

 

Nos actions auprès des populations du Moungo, sont déjà perceptibles à travers des réalisations concrètes et les programmes que nous avons mis en œuvre en partenariat. Je citerai entre autres : 

La sensibilisation des autorités locales des arrondissements du moungo soutenue au niveau départemental par la délocalisation de la célébration de la Journée Mondiale de la Croix-Rouge le 08 mai de chaque année ;

La redynamisation des Comités Locaux Croix-Rouge dans le Moungo ;

La réalisation d’un forage d’eau potable à Solè dans la localité de Dibombari ;

La conduite du projet Paludisme à travers la distribution gratuite de moustiquaires imprégnées ;

L’organisation régulière des sessions de formation en secourisme ;

La couverture sanitaire de tous les évènements publics ou privés auxquels la Croix-Rouge du Moungo est conviée ;

La distribution des voiturettes aux handicapés moteurs ;

Les visites et remises de dons à la prison de Nkongsamba et les orphelinats du Moungo ;

Etc …

  Ces actions seront davantage visibles avec l’octroi et la réhabilitation du nouveau bâtiment siège situé à l’entrée de la Maison de la Paix et en face de la Brigade de Gendarmerie de Nkongsamba.

  Remerciement une fois de plus à Monsieur le Préfet. 

Nous comptons y mettre en œuvre quelques activités génératrices de revenus telles : 

un centre de formation aux petits métiers pour jeunes filles non-scolarisées ;

un secrétariat public informatisé ;

un centre de gestion des projets communautaires et de secours en cas de situations d’urgences. 

Les activités traditionnelles contribuant à l’amélioration des conditions de vie des populations continueront à être exécutées, notamment : 

la lutte contre le VIH-SIDA ;

la promotion de la santé communautaire ;

la protection de l’environnement ;

la gestion des situations de catastrophes, qui ont souvent pour conséquences la propagation des épidémies.

 

Pour y parvenir, nous savons pouvoir compter sur le soutien de tous, les membres de la Croix-Rouge en premier.            

Notre Mouvement est riche parce qu’il a des volontaires prêts à aller au front de tous les combats, et pauvre en même temps car il  souffre et souffrira pour longtemps encore de la quasi précarité d’une partie considérable de ses membres qui parfois sont eux-mêmes vulnérables autant  que les personnes qu’ils sont souvent appelés à aider. C’est un sujet fondamental sur lequel il importe que tous les délégués et partenaires au développement se penchent.

 

Hier encore, nous nous demandions si nous n’avions pas vu grand en sollicitant la tenue de ces assises dans notre ville ; Mais au regard de la mobilisation tout azimut  et des progrès réalisés, nous sommes persuadés, et moi en tête de fil, qu’au 23 janvier 2010 au soir, au lieu du célèbre YES WE CAN prononcé sous d’autres cieux par une haute personnalité de ce monde, nous dirons WE DID IT (nous l’avons fait). Et ce que nous avons fait, en plus des personnes nommément citées supra et dont la liste est non-exhaustive, nous le devons aux personnes  morales ci-après :

  La Commercial Bank of Cameroun (CBC)

CAMGAZ

TRADEX

Nous exprimons toute notre compassion aux  populations frère de Haïti, et il convient pour nous d’exprimer nos inquiétudes quant aux moyens  presque inexistant dans nos comités locaux en cas de catastrophe. Préparons nous en tant de Paix pour pouvoir gérer efficacement ce type de désastre.  

Mesdames, Messieurs, 

En cette année nouvelle, permettez-moi de formuler mes vœux les meilleurs à toutes et à tous, tout en souhaitant un agréable séjour à toutes les délégations venues de tous les coins du pays. 

Je vous remercie.

 Léopold Ndjeme 

  www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Yes
Répondre

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens