Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 11:35

3000 congressistes et touristes pour magnifier le nouvel élan de solidarité des enfants du Moungo.
moukete-ngoh-magellan.JPGLa ville mythique de Mbanga dans le Moungo-Sud a abrité du 13 au 15 août 2010 son tout Premier Congrès Ordinaire qui a connu une participation populaire avec la présence effective des Chefs traditionnels, une forte majorité d'associations culturelles et de danses mystiques.
mpacko-kotto-jean-claude.JPG

Pendant trois jours, les bureaux des antennes d'arrondissement, les élus locaux, les autorités traditionnelles et administratives ont passé au peigne fin les obstacles pour le développement de cette partie du territoire national camerounais qui, depuis 1960 est à la traine... Espoirs repris dans le mot de bienvenue de M. Jacques Mbonjo, Maire de Mbanga qui plus tard a apprécié la présence du Préfet de l'Océan.
Sa Majesté Mouketé Ngoh Magellan, Chef Supérieur du Canton Balong a pendant une vingtaine de minutes entretenu les filles et fils du Moungo, résidents ou non sur les grandes pistes de salut. Pour ce patriarche, il est impératif de multiplier les unités administratives dans le Moungo et permettre une augmentation du pouvoir d'achat des populations.  Le Moungo aurait presque la même superficie que la région de l'Ouest du Cameroun. Cependant, l'Ouest compte environ 8 départements alors que le Moungo ne dispose que d'un seul. Il faudrait que l'Etat crée quatre autres départements dans le Moungo et érige Nkongsamba en Chef-lieu de région. Que sur la répartition des responsabilités politiques, que le Moungo du Nord au Sud puisse compter au moins 8 députés à l'Assemblée Nationale et que le nombre d'intervenants dans les communes également soit revu à la hausse.
Le Président Jean Jules Ebongue Ngoh dans son discours de fin a apprécié le chemin parcouru depuis la prise de fonction du bureau exécutif provisoire du Regroupement des enfants du Moungo (REGEMO) à Douala, sans oublier une évolution dans la façon de penser des fils du Moungo, des autorités administratives qui ont été un grand soutien dans l'éclosion de cette synergie.

L'honorable Mpacko Kotto Jean Claude, député à l'Assemblée Nationale et principal responsable politique du Moungo-Sud pour mettre fin à une certaine suspicion a dit dans son discours qu'il ne s'agit point d'un repli identitaire, mais d'une prise de conscience collective sur des données réelles et une manière de contribuer à un solidarité agissante. Il s'est d'ailleurs engagé à porter les doléances des congressistes de cette assemblée historique et particulière à l'auguste chambre.

M. Justin Mvondo, Préfet du Moungo qui pour la circonstance représentait le Gouverneur de la Région du Littoral empêché a bien pris note des doléances et compte bien les transmettre au Président de

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens