Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 18:06

Le Cabinet Chrisbat conseil avec la contribution des Ministères concernés est au chevet des enfants sexuellement violés au sein des familles au Cameroun, c’est à travers une campagne communicative que ce cabinet mène depuis plus d’un an au Cameroun.

 L’acte final de la campagne nationale de lutte contre le Viol domestique des enfants au Cameroun s’est tenu le 26 Avril 2011 dernier sous la diligence du cabinet international de conseil en communication ChrisBat Conseil au Hilton hôtel de Yaoundé. Il s’est agi d’une vaste opération de communication qui a mobilisé les maires, les députés, les représentations diplomatiques, les parents d’enfants, les élèves et chefs d’établissements, les médias, la société civile, les collectivités territoriales décentralisées, les entreprises publiques et privées, les réseaux sociaux et avec la contribution fort remarquables du MINPROFF, du MINAS, du MINTOUR, du MINJEUN, du MINJUSTICE. Cette action de sensibilisation avait pour thème: Viol domestique des enfants au Cameroun : Etat des lieux, sensibilisation, prévention et prise en charge; cette opération hautement communicative a commencé le 09 août 2010 dernier sur l’ensemble du territoire. Pour le MINAS, il est souhaitable de mettre sur pied une stratégie et une action de prise en charge sociale et psycho sociale, Pour le MINTOUR, la lutte contre le viol impliquant des enfants dans la perspective du trafic des enfants engageant des touristes est fortement renforcée, pour le MINJUSTICE, il faut déverrouiller le verrou qui limite les possibilités de dénonciation du viol domestique.

 Selon Monsieur Christian BATCHEGANE, le Directeur Général de ChrisBat Conseil, promoteur dudit évènement« Il est difficile de rester impassible devant le tableau sombre d’un parent qui use et abuse sexuellement de sa fille ou de son fils ; or ce phénomène est devenu très courant dans notre société au grand malheur tragique d’innocentes et fragiles victimes. Le Viol est considéré par le Code pénal camerounais comme un crime, passible d’une peine d’emprisonnement de cinq à dix ans. La sanction est commuée du simple au double et ce jusqu’à l’emprisonnement à vie, si le coupable est un parent de la victime …En tant qu’acteur structurant de la communication dans l’espace public national, il s’est agi de faire impacter l’action de sensibilisation par une stratégie performante et offensive de communication, contre le viol domestique des enfants, à savoir, celui qui est perpétré par les parents sur leurs propres progénitures. »

Cependant, de l’avis de certains réseaux et organismes en charge des enfants comme le Réseau International des Enfants Sexuellement Abusés (REIDESA) ou encore le Réseau National des Associations des Tantines (RENATA), ces peines ne sont presque jamais appliquées ; très peu de violeurs arrivent devant la barre, 7% selon les statistiques du RENATA, avec par ailleurs à peine 5% d’entre eux condamnés. Le silence est encore plus assourdissant quand il s’agit d’un père qui abuse de sa fille ou de sa nièce ou alors carrément de son fils. Et pour cause. Le présent atelier se déploie contre la pratique licencieuse et spécifique qu’est le viol domestique, celui qui est perpétré par les parents sur leur  propre progéniture ou sur celle de leurs frères et sœurs. Le viol domestique selon une récente étude menée par le REDESA croît de façon exponentielle et  plusieurs victimes ont moins de 10 ans..

Les cas de viols dits domestiques (à domicile, à la maison) sont de plus en plus récurrents dans notre société et le phénomène gagne en intensité au regard des préjudices multiformes que causent ces actes incestueux, immoraux et fortement mémoriaux. Ces conséquences sont généralement d’ordre psychologique et psychanalyste, physique et affectif, avec un impact négativant sur la personnalité, l’équilibre psychique et affectif, et même sur la pathologie en cas par exemple d’infection ou de polyinfection sanguine (et très souvent à VIH SIDA), sexuelle ou rectale…toutes choses qui ricochent sur le plan de l’évolution des infortunés sur le plan scolaire et de la vie dans le futur foyer conjugal.

Les actants en présence dans le cadre du viol  domestique sont souvent des cas, où un cousin beaucoup plus âgé, use de la naïveté ou de la fébrilité de sa cousine pour s’éconduire avec elle dans un doux égarement ; le cas du père qui abuse de sa fille est aussi très actuel, le fils sur sa mère, l’oncle sur la nièce et même le père sur le fils. Nous voulons ici souligner le non-consentement d’une des deux parties qui est amenée à s’avilir par la force physique, psychologique ou matérielle.

 Les raisons évoquées par les spécialistes pendant cette croisade, sont disparates et portent entre autres sur les fantasmes et l’incontinence sexuels, sur la malédiction, sur le déséquilibre psychologique des bourreaux,  les aléas culturels et cultuels, l’ignorance, la promiscuité des vacances au village ou chez un parent en ville, la pauvreté, l’irresponsabilité parentale qui n’assure pas toujours la cohésion du tissu familiale, sur la modernité, les cœrcitions pouvoiristes et mystico exotériques, la mondialisation ou l’’occidentalisation et son cortège de dérives, sur une attirance franche…brisant ainsi les cloisons de la sacrée sainte parenté.

Cette pratique contrenature et contreculture dans notre société est perçue comme une vergogne, ce qui très souvent impose le règne du silence au vu et au su des faits. L’un des objectifs de ce séminaire vise justement à briser le silence, à dénoncer les parents violeurs, à assurer la prise en charge des victimes et à prévenir. On se rappelle que Le Docteur Petseko, animateur et personnalité ressource de l’émission “ Santé et vie ” sur  Sweet Fm, vient d’être  écroué dans une cellule du tribunal de première instance (Tpi) de Yaoundé. Il est accusé de viol et sodomie sur ses propres enfants par son épouse. Selon le certificat médico-légal, la fillette, deux  ans, présente “ un écoulement vaginal jaunâtre. L’hymen est irrégulier.  En conclusion, « elle a une vulro-virginité sur probable traumatisme vulvaire ». Pour les deux garçons, on évoque “ un traumatisme anal sur déchirure des sphintus et traumatisme vulvaire ”.

Depuis le début de cette campagne, on note le témoignage d’une kyrielle d’enfants, victimes silencieuses. En Europe comme au Cameroun et un peu partout dans le monde, le phénomène des abus sexuels domestiques ou intrafamiliaux est maintenant bien connu; il semble très fréquent, puisque d'après les différentes enquêtes, l’on peut retenir qu'une fille sur huit et un garçon sur dix sont victimes d'abus sexuels avant l'âge de 18 ans. Une fille sur 25 et un garçon sur 33 seraient victimes de viol ou d'inceste.

Dans 85 % des cas, l'enfant connaît son agresseur (parent, ami de la famille, voisin) ; dans 40 % des cas, c'est le père ou celui qui joue ce rôle; 8 fois sur 10, les abus sont répétés. La grande majorité des abuseurs sont des hommes (97 %). Les enfants de tous âges sont concernés, garçon ou fille ; ils sont généralement âgés de 4 à 11 ans ; 22 % ont moins de 6 ans. Chez l'adolescent et plus spécialement l'adolescente, il faut penser à des comportements incestueux devant certains actes de délinquance (fugue, absentéisme scolaire) ou lors de tentatives de suicide, ou lors de certains troubles psychosomatiques.

Les enfants victimes de violences sexuelles intra-familiales présentent souvent un choc psychologique se traduisant par de l'anxiété, un état dépressif, des cauchemars, de l'insomnie qui nécessite une psychothérapie. Mais la durée de ces troubles et leur intensité dépendent essentiellement du comportement de l'entourage. Les incestes ont des effets plus sérieux et plus durables, surtout si l'inceste a commencé dès le jeune âge, se prolongeant sur plusieurs années, si l'agresseur est le père ou le beau-père, si l'évènement est tenu secret pendant une longue période. La victime d'un inceste est habituellement envahie par un sentiment de culpabilité et de honte qui conduit à un état dépressif et à un comportement d'autodestruction et, devenue adulte, elle présentera souvent de sérieux problèmes sexuels.

http://www.scores2000.info

Contact Rédaction : +237 33 01 75 32 / +237 99 45 19 20 / +237 73 18 17 05

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens