Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 13:13

Un séminaire  de formation  portant   sur la couverture de  l’actualité relative à la décentralisation, à l’intention des journalistes  s’est tenu hier au cercle Municipal de Bonanjo  à Douala.

  fai-yengo-francis.JPG«Pour parler de la décentralisation, le journaliste doit d’abord maîtriser le concept de décentralisation».  C’est par ces propos liminaires que   le professeur Albert  Mbida,  enseignant à l’Ecole  Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et  de la Communication (ESSTIC)), a débuté l’exposé portant sur les questions de décentralisation. Devant un parterre de journalistes qui ont répondu présent  à l’appel  du réseau des journalistes camerounais sur la décentralisation (Rjcd) que préside Blaise Testelin Nana, journaliste à la Crtv, l’imminent professeur a rappelé aux uns et aux autres qu’on ne peut bien traiter un sujet que si on le maîtrise. La décentralisation étant un phénomène nouveau au Cameroun. Il faudrait  que des journalistes domestiquent le thème et les mécanismes afin de le comprendre.  Pour le faire, ils sont obligés de se former en ce domaine, de lire des ouvrages qui traitent de cette affaire et de suivre des enseignements y relatifs.

C’est donc pour palier à ce déficit d’information dans ce domaine et surtout et amener les journalistes à traiter désormais et d’une manière professionnelle toute information relative à la décentralisation, que le séminaire susmentionné est organisé. Par ce séminaire, le Rjcd entend donner aux journalistes de Douala le background nécessaire pour affronter à l’avenir ce genre de sujet. 

Cours de journalisme:

Après l’exposé de M. Albert Mbida sur la décentralisation, celui-ci a pareillement  formé les journalistes sur le reportage, un genre journalistique très usuel. De la définition du reportage   aux préparatifs  à faire avant toute  descente sur le terrain,  en passant bien sûr par le reportage proprement dit, l’enseignant de journalisme a donné les mesures usuelles à suivre pour éviter le ridicule. Ayant définie le reportage comme un compte rendu fidèle d’un évènement qui se déroule à un endroit précis, il a rappelé que  c’est un compte rendu fidèle d’un évènement. Et pour faciliter sa lecture et la compréhension du récit qu’on fait, le journaliste doit écrire simplement. «Le journaliste ne doit pas renvoyer son auditeur dans le dictionnaire à chaque fois » a-t-il précisé.

Bien avant de parler de la simplicité du style rédactionnel, le professeur Albert Mbida a rappelé à l’intention de tous les journalistes qu’un reportage répond toujours aux six questions de références. (Qui, quoi, où, quand, comment  et pourquoi).

 A la fin de ce séminaire qui visait à renforcer les capacités des journalistes en matière de décentralisation et qui a vu la participation de Mme Michelle Ebongue, le délégué régional de la communication pour le littoral, Blaise Testelin Nana, le président de la Rjcd a présenté le reste des membres du bureau de cette association au public.

  Hervé Villard Njiélé/Cp

Contact Rédaction : (+237)78894092 /33491821/99451920

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens