Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 12:18
 digg
Ainsi que nous l’annoncions dans ces mêmes colonnes, en exclusivité, il y a une semaine (Lire La Nouvelle Expression n° 3395 du 09 janvier), le Parquet ayant requis «l’arrêt des poursuites» contre Yves Michel Fotso dans l’affaire Etat du Cameroun/Autorité aéronautique, le Tribunal Criminel Spécial, en a pris acte.
En toute logique. Ces évolutions, consacrées en début de semaine, sont réputées conformes à la loi. Elles étaient en effet attendues- voire espérées- depuis que l’ex Administrateur directeur général de la Cameroon Airlines – accusé de détournements de fonds en coaction avec Roger Ntongo Onguene, ex Directeur général de l’Autorité aéronautique – avait effectivement reversé au Trésor public les 230 millions Fcfa mis sur son compte dans le cadre de cette «affaire». Une certaine jurisprudence se met donc en place. Elle est appelée, selon des sources crédibles, à se renforcer et à se densifier, s’agissant d’une institution judiciaire toute nouvelle. Mieux : «l’arrêt des poursuites» - qui n’a pu intervenir qu’avec l’accord de Laurent Esso, le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, lui-même sous les ordres de Paul Biya- devrait, si l’on se fie à des indiscrétions, inciter d’autres prises de l’Opération épervier. Et pas seulement les plus en vue.
D’ores et déjà, des sources avancent l’éventuel projet pour Yves Michel Fotso, de tirer avantage de la tournure des évènements au Tribunal criminel spécial, pour étendre l’opération «remboursement/arrêt des poursuites» au dossier de l’achat foireux d’un avion présidentiel qui lui a valu une peine de 25 ans de prison. Dans le même ordre d’idée, Haman Adama, ancienne ministre de l’Education de base- dont le dossier est pendant devant la Cour suprême- est depuis toujours prête à ce troc juridico-financier, bien qu’elle conteste les sommes dont elle est accusée de détournement. Les tractations visant à faire aboutir cette offre – qui n’est pas récente de la part de l’ex Minedub- avaient déjà été conduites par divers «avocats»- dont le plus célèbre est René Emmanuel Sadi. L’actuel ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, du temps où il était secrétaire général du Comité central du Rdpc, avait vu ses démarches refroidies par un certain Amadou Ali, alors Vice Premier ministre, ministre de la Justice, Garde des Sceaux. Reste que dans le sillage du dossier Minedub, des familles de hauts fonctionnaires, déjà happés par l’opération épervier, se sont récemment rapprochés du Tribunal Criminel spécial, se proposant de remboursement en contre partie de l’arrêt des poursuites contre leurs parents. Il se peut que ces démarches aient trouvé dans les couloirs de la Justice, des oreilles bienveillantes.  Les prochaines semaines pourraient être marquées par l’aboutissement heureux de ces transactions. Tout comme il n’est pas exclu que l’ancien Premier ministre, Ephraïm Inoni, à qui l’on prête tant d’intentions, fixe la Justice «d’ici à  mi février» selon un calendrier crédible. En attendant, c’est l’institution présidée par le magistrat Yap Abdou, qui envoie une série de signaux aussi bien aux «clients » actuels et futurs du TCS, qu’à une opinion désabusée par des arrestations aussi spectaculaires qu’inefficaces s’agissant du remboursement des fonds réputés détournés.  CQFD ?
Source : http://www.lanouvelleexpression.info
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Ce voyou a fini par reconnaitre ses tors et c’est ainsi que tous y compris Marafa vont se comporter dire toute la vérité ainsi vous qui parlez à tort et à travers vous allez remercier le président<br /> Biya d’avoir mis sur pied cette opération de lutte contre la corruption qui profite au peuple et rien qu’au peuple camerounais.
Répondre

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique &quot;Le Chasseur&quot;.
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique &quot;Le Chasseur&quot;.

Recherche

Pages

Liens