Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 15:15

Subjugué entre les consultations avec certains responsables dans le cadre des élections à la Fécafoot, la réponse à la lettre de menace de suspension de la Fifa et l’arbitrage dans la « guerre » qui oppose les clubs d’élite à la Ligue de football professionnel du Cameroun, la semaine du ministre des sports et de l’éducation physique (Minsep) n’est pas de tout repos.

Semaine très chargée pour le patron des sports. Adoum Garoua sera sur tous les fronts au courant de cette semaine. Ce jour déjà, il démarre et ce jusqu’au 23 avril 2013, avec les consultations devant aboutir à la sortie de crise née de la suspension le 26 mars dernier de la tenue de l´assemblée générale de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) à Yaoundé. En effet, il entreprendra des consultations élargies avec plusieurs associations ayant trait au football et avec plusieurs personnes-ressources parmi lesquelles son prédécesseur Edjoa Augustin, l’Association des entraîneurs de football, l’Association nationale des arbitres de football, les membres du Comité citoyen de redressement du football camerounais, Electfoot, syndicats pro et contre la Fécafoot, journalistes, direction technique nationale, comité national olympique, Fécafoot.…. Objectif, «permettre de faire au Minsep son analyse de la mise en œuvre jusqu’à ce jour des principales conclusions de la réunion tripartite Fifa-Minjes-Fécafoot tenue à Zurich le 05 novembre 2004, au bénéfice des acteurs directs et indirects du football et de la Fédération, de formuler d’éventuelles propositions» pour la bonne renaissance du football camerounais. Un objectif qui risque de ne pas être atteint, tant les positions sont en train de changer.

Autre dossier chaud, la réponse à la fameuse lettre de la Fifa. Il y a cinq jours, le secrétaire général de la Fifa par voie de courrier, demandait au président de la Fécafoot de prendre contact avec le ministre des sports pour lui faire part de la position de la Fifa. A savoir un rappel strict de l’article 17 de ses statuts, qui stipule que les associations membres mènent leurs affaires de façon indépendante et sans aucune ingérence. Dans son rappel à l'ordre, le Sg de l’instance du football mondial donnait jusqu’à ce mardi 9 avril 2013 au président de la Fécafoot pour lui rendre compte de la réaction du Minsep. Si ce dernier ignore l'avertissement et décide de maintenir la suspension du processus électoral à la Fécafoot, Jérôme Valcke indique qu’il sera dans l’obligation de transmettre le dossier Cameroun aux organes approprié de la Fifa pour de plus amples considérations. Une issue qui pourrait être une suspension du Cameroun de toutes les compétitions et autres activités organisées par la Fifa. Adoum Garoua va-t-il se plier aux désidérata de la Fifa ? On attend.

Arbitrage

Le patron des sports devrait également se pencher sur l’épineux problème de la mutation des clubs de D1 et d2 en entreprises commerciales telle que l’exige le professionnalisme. Nous l’annoncions dans Le Messager du jeudi 4 avril 2013. La semaine dernière, les équipes de Mtn Elite One et two, sous le couvert de l’Association des clubs d’élite du Cameroun (Accec), ont saisi la Ligue de football professionnel (Lfpc) par voie de correspondance pour demander la prorogation de la date butoir jusqu’à la fin de la phase aller. En réponse, la Lfpc à travers un communiqué dont Le Messager a eu copie, estime qu’une telle demande est contraire aux dispositions de la loi n° 2011/018 du 15 juillet 2011 relative à l’organisation et la promotion des activités physiques et sportives. Et que par conséquent l’interprétation de ladite loi faite par la Cour suprême ne relève pas des prérogatives du président de la Ligue. C’est peut-être pour cette raison que « le ministre en charge des sports, garant des institutions et de l’application des lois de la République a été saisi et sa décision reste attendue », écrit Pierre Semengue, président de la Lfpc. En rappel, jusqu’à mardi, 02 avril dernier, délai de rigueur fixé par la Ligue, seuls sept clubs parmi les vingt huit que comptent les championnats Mtn Elite One et Mtn Elite Two, ont déposé leurs dossiers de mutation. C’est dire que la balle est désormais dans le camp d’Adoum Garoua.

Source : © Christian TCHAPMI | Le Messager

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens