Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 12:05

Le  Secrétaire Exécutif des Synergies Africaines contre le SIDA et les souffrances, Jean Stéphane  BIATCHA était face à la presse Jeudi dernier pour faire  le point sur les dix derniers mois de travail, depuis le 03 Mars 2009, date à laquelle les premières dames d’Afrique ont fait  le point des activités depuis Los Angeles, aux Etats-Unis d’Amérique. Autre point essentiel de sa communication,  les perspectives au sein de l’organisation panafricaine.

         stephane-biatcha.jpgAvant d’entrer dans le vif du sujet, Jean Stéphane BIATCHA a rappelé aux journalistes  tout azimut que beaucoup de contrats ont été enregistrés, de nombreux partenariats signés avec  les organisations internationales, et d’autres sont en cours. Ces partenariats permettront à coup sûr de renforcer la lutte contre le VIH/SIDA, les pathologies infectieuses et même d’autres types de pathologies non transmissibles comme le Cancer, l’Hypertension Artérielle, l’épilepsie entre autres.

Ainsi, dans le cadre du partenariat entre Synergies Africaines et SANOFI AVENTIS signé le 1er Avril 2009 et portant sur la lutte contre les maladies non transmissibles au Cameroun, Nigeria, Sénégal et Angola, SANOFI ADVENTIS  a mis  à la disposition des Synergies Africaines un important lot de 275 boîtes d’Oxaliwin RTU destinés au traitement des tumeurs cancéreuses. Ces médicaments ont été rétrocédés à l’association solidarité chimiothérapie (Sochimio), à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Cancer célébrée le 04 février 2010.

En dix mois, les Synergies Africaines se sont illustrées sur la scène nationale et Africaine dans le domaine de la prévention de la transmission du VIH de la mère  à l’enfant , (PTME) à travers des séminaires/ateliers de renforcement des capacités des professionnels de la santé (Burkina Faso, Cameroun, Burundi, Niger, Mali), lequel a abouti à la création d’un Centre International de Référence pour la Recherche sur la Prévention et  la Prise en charge  du VIH/SIDA. Bientôt une décennie d’engagement que les Synergies ont intégré et mené avec succès le programme de réduction de la mortalité maternelle et infantile ; la prévention et la prise en charge des IST, du SIDA ; les projets des «Ecoles Pratique d’Agriculture et de la vie pour les Jeunes» ; le soutien multiforme aux populations vulnérables avec l’implémentation du Programme National de Soutien aux Orphelins et Enfants Vulnérables (PNS-OEV) et le Programme d’éducation pour le bon usage des Médicaments (BUM). Et après ? Il y a plus que ça à faire.

Trois grands projets sont arrêtés dans le cahier d’activités des Synergies Africaines. Notamment le lancement de nouveaux programmes de lutte contre les maladies non transmissibles : épilepsie, hypertension artérielle, diabète, cancer, etc…. ; l’établissement d’une plateforme de collaboration avec la fondation OSWALDO CRUZ du Brésil (FIOCRUZ) ; enfin, le lancement de la campagne d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle en Afrique (CARMMA).

On retient alors de la séance de questions/réponses que les Synergies Africaines, organisation panafricaine, est à utilité publique et ses projets sont réalisés avec l’aide des partenaires qui gagnent peut-être en vue, plus  le soutien de Son  Excellence Madame Chantal Biya.

En outre, la recherche nutritionnelle va bon train avec la collaboration du Professeur Vittorio Colizzi et plusieurs autres partenaires scientifiques. Donc, les Synergies Africaines n’empiètent  pas sur les programmes nationaux, encore moins, elle ne fait le plagia. Plutôt, elle apporte sa modeste contribution dans l’éclosion sociale et l’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables.

Néanmoins, les hommes de médias sont restés insatisfaits sur la situation de l’ex-première dame du Nigeria, LARABA TANDJA, au sein de l’association. Le contact est maintenu, certes, mais l’on ignore ce que disent les textes des Synergies Africaines et le S.E n’ose pas les  citer.

Malgré l’incohérence, tout est bien qui finit bien dans la salle de conférence des Synergies Africaines contre le SIDA et les souffrances, dans son siège à Melen (Yaoundé)

  Lionnel Bayong  (Correspondant à Yaoundé)

Contact : +237 70 10 42 48

www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens