Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 17:38

UN VOLUME D'EAU IMPORTANT DE NOMBREUX DÉGÂTS MATÉRIELS, AUCUNE PERTE EN VIE HUMAINE N'A ÉTÉ SIGNALÉE MAIS MALHEUREUSEMENT, DES ACCUSATIONS QUI MÈNENT À TOUT...

QUE S'EST - IL DONC PASSÉ ?

Tout n' allait pas pour le mieux au delà des rapports de bon voisinage avec l'eau, à croire les populations sinistrées, vue les confidences que nous avons recueilli ici et là. Le générique de moungo Info officiel semble bien être depuis toujours l'une des pages les plus lues de vos journaux. Parce qu'il flèche les modifications qui interviennent de temps à autre à l'intérieur de l'équipe qui rédige les publications, l'administre ou récolte sa publicité.

Les causes évoquées auront été les volumes d'eau de rivière ayant dépassé la capacité du lit, le niveau normal des eaux ayant augmenté au delà des terres riveraines, le type de précipitations violentes, le fait de déverser d'importantes quantités de déchets ménagers dans les rigoles en extension sur les rivières, des constructions installées sur les lits d'eau et autres drainages périphériques susceptibles d'évacuer les eaux souterraines occupés par des populations récalcitrants qui résistent avec entêtement; des gens particulièrement retors qui provoquent même les rivières les plus profondes et mènent le reste de la population au bord du gouffre.

Face à ce grave problème d'inondation, les démolitions de construction anarchiques seront bientôt envisageables. Mais, une campagne de sensibilisation des populations aux compétences disciplinaires sur l'occupation anarchique des terrains, l'emplacement des voies d'accès qui laissent à désirer. À propos, l'hygiène et la salubrité avec son rôle essentiel sur l'environnement.

L'arrière plan des quartier Ekelko'o pour des zones comme < mantum >, des scènes graves du côté de < axe - deux ponts >, une partie de Baressumtou stade et mosquée. Ça et là, le maire de Nkongsamba premier arrivé in - extremis sur les lieux, dun bord à l'autre bord et passant les rivières d'eau à pied donne quelques indications précises en vue des transformations nécessaires mais surtout, allusion aux comportements susceptibles de ne pas laisser exposer du tout les personnes âgées et les tous petis aux risques. Prendre des précautions pour tout dans l'obstination d'une solution pour l'avenir même si la présence des volontaires sera utile; espérant que les populations en question n'ont pas fait la sourde oreille.

Source Moungo info Officiel

Contact rédaction : +237 678894092/ 655421540

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 17:35

C'est en effet le sentiment qui a animé les participants à la rencontre d'évaluation des inscriptions sur les listes électorales couplée à la préparation des imminentes élections régionales ce 3 septembre 2020 dans la salle des actes de la communauté urbaine. Présidée par le Pr Dorothy Djeuma Membre du conseil électoral, en présence des autorités administratives,traditionnelles, politiques et avec en bonne place la société civile, cette rencontre aura permis à Koulle Mbongui Chef d'agence ELECAM Moungo de présenter la situation des révisions sur les listes électorales marquée par la pandémie de la covid-19.

Si on peut regretter le faible taux d'inscrits dans cette opération démarrée en avril et clôturée le 31 août dernier,avec des frustrations et manquements comme celle évoquée par les populations du village Badjoki dans l'arrondissement de NKONGSAMBA 1er à travers leur chef; la plus grosse curiosité aura été celle relative à l'organisation des prochaines élections régionales donc l'interprétation des textes lors de ces assises a porté à confusion et laissée les participants pantois...toute chose qui pourrait être évoquer par certains acteurs pour démontrer la non maîtrise de la situation par l'organe en charge de ces élections au moment où un décret fixe désormais le nombre des représentants régionaux par département.La bataille déjà visible ça et là étant la résultante de ces incompréhensions et du vide juridique observable dans la loi électorale,tout porte à croire que le chemin sera difficile pour ELECAM. Toutefois cette bataille sera davantage marquée au regard du nombre de place limitée pour les délégués départementaux qui seront investis les uns par les partis politiques et les autres par la confrérie des autorités traditionnelles pour un total de 24 sièges pour le département du Moungo sur les 90 réservés à chaque région. En attendant le jour-j,les conseillers municipaux sous réserve de la convocation du collège électoral par le Chef de l'État, se frottent déjà les mains au regard du traitement à eux réservé par la loi en scrutant le sentier des éventuels candidats pour la conduite à tenir.
Paul Fouté F.
Correspondance particulière
CONVERGENCES AGRO

Entretien avec Sa Majesté Nkomba Epanlo Martin, président de l’Association des Chefs du Canton Baneka

Il est le président de l’Association des Chefs du Canton Baneka. Ancien Administrateur Civil à la retraite. Il reste une des têtes pensantes de la chefferie traditionnelle dans ce pays

Scores2000 : Nous avons découvert que votre candidature était proposée pour l’élection des conseillers régionaux. Est-ce dire que vous êtes désormais engagé en politique?

Sa Majesté Nkomba Martin : Ce n’est pas seulement aujourd’hui que nous œuvrons pour le développement de cette localité. Nous sommes attentifs à tout ce qui se passe.

Vous aviez été avant impliqué dans la recherche des financements pour les projets sociaux à Nongsamba. Une avancée ?

Vous faites allusions au projet avec les Brasseries. Les personnes en charges du suivi sont au travail.

Que voulez-vous atteindre avec cette entreprise particulièrement ?

Mr Sop Titcho Roger Ducadeau, Directeur Régional de la SABC était en visite de travail depuis le 21 septembre 2019 dans le Canton Baneka à Nkongsamba. Au menu des échanges, des projets sociaux, la lutte contre le chômage, la promotion des valeurs culturelles et traditionnelles. Leurs Majestés EPANDA Ebouel Henri et Nkomba Epanlo Martin appuyés du Mouankoum NDEDI EYANGO ont facilité les activités au programme. Un concert de musique avait été organisé à la place des fêtes de la cité. Il y a des choses visibles et d’autres qui se font en silence.

Est-ce que l’organisation des Chefs du Canton Banéka que vous dirigez comme président est sereine pour l’avenir de cette cité ?

Nos pairs sont dans le calme et apportent tous les conseils nécessaires à l’évolution de la cité, du Département du Moungo et du Cameroun en général. Le peuple Baneka est un peuple solidaire et accueillant. Nous sommes pour le vivre ensemble dans un espace ou les traditions et les valeurs sont respectées. J’encourage la jeunesse dynamique de Nkongsamba à regarder l’avenir avec courage.

Propos recueillis par Sylvain Timao et Mboma Richard

Contacts Rédaction de Scores2000 : +237 655421540/ +237 653842965

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 17:26

A la demande de nombreux soumissionnaires, l'équipe éditoriale a étendu le délais de soumission au 30 septembre.

A vos plumes, Ecrivez!

Contacts Rédaction de Scores2000 : +237 655421540/ +237 653842965

Une charte de la PME en préparation pour renforcer sa contribution à la croissance du Cameroun

Le ministre en charge des Petites et Moyennes Entreprises (PME), Achille Bassilekin III, a lancé, en ce début de mois de septembre, l’examen de l’avant-projet de texte de la Charte nationale de la PME au Cameroun.

Cette charte, selon le membre du gouvernement, représente un document-cadre qui regroupe un ensemble de règles et de principes consensuels présentés sous la forme d’un code de conduite. Elle permettra aux PME de jouer pleinement leur rôle de moteur de la croissance et au gouvernement de mieux cerner et coordonner les soutiens et les appuis à accorder à cette cible.

« La charte a entre autres objectifs, d’améliorer le climat des affaires (en renforcent le dialogue public-privé), de veiller à la mise en œuvre équitable et transparente des mesures de soutiens et de réforme entreprises par l’État en faveur des PME, de booster l’offre de production locale et de promouvoir la consommation des produits et services made in Cameroon », indique le ministre.

À travers ce document en cours d’élaboration, il est également question de mettre en confiance les acteurs du secteur privé pour les inciter à adhérer au processus de formalisation de l’économie camerounaise, de contribuer à l’émergence d’une génération d’entrepreneurs dynamiques et compétitifs à même de garantir une croissance forte et inclusive.

Le projet de ladite charte sera peaufiné, adopté pour une validation du document final en 2021, apprend-on du ministère en charge des PME. À en croire la même source, 14 229 nouvelles PME ont été créées dans le pays au cours de l’année 2019.

S.A. Source : Investir au Cameroun

Contacts Rédaction de Scores2000 : +237 655421540/ +237 653842965

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 17:21

Depuis le mois de juillet 2020, au moins trois réunions multisectorielles ont déjà eu lieu dans les services du Premier ministre, Joseph Dion Ngute, à l’effet de peaufiner le plan de restructuration de Camair-Co, la compagnie aérienne publique camerounaise. Ces travaux, selon une source autorisée, sont suivis de très près par le chef de l’État, Paul Biya, qui a instruit le gouvernement d’envisager la reprise des activités de la compagnie aérienne dans les délais les plus brefs.

 Cette exigence du président Biya pourrait induire la reprise des activités du transporteur aérien public camerounais, au cours du mois de septembre courant. Au lieu du mois d’octobre 2020, comme le prévoyait le plan de restructuration en cours de finalisation, apprend-on. Par ailleurs, laisse échapper une source proche du dossier, le chef de l’État a également ordonné que l’activité de Camair-Co soit recentrée uniquement sur les vols domestiques, à l’effet de faciliter la mobilité dans le pays.

Cette instruction présidentielle rejoint la stratégie mise en œuvre par l’un des anciens DG de Camair-Co, Ernest Dikoum en l’occurrence. Ce dernier avait, dès l’année 2017, entrepris de recentrer la compagnie sur les dessertes domestiques, en complétant la carte des destinations locales. De sorte qu’à son départ de la tête de Camair-Co, la compagnie desservait sept capitales régionales sur les 10 que compte le Cameroun. Exception faite de Bertoua (Est), Ebolowa (Sud) et Buea (Sud-Ouest).

Cette liste des dessertes domestiques ne devrait pas être difficile à compléter, au regard des mesures déjà prises par le gouvernement, à l’effet de réhabiliter la flotte de la compagnie. En effet, dans sa lettre adressée au Premier ministre le 14 juillet 2020, le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, révèle qu’en prélude à la restructuration, qui ouvrira la voie à la privatisation de la compagnie, selon le vœu du chef de l’État, une enveloppe de 15 milliards de FCFA a été mise à la disposition du top management de Camair-Co.

Nouveau DG

Cette perfusion financière devait servir, détaille Ferdinand Ngoh Ngoh dans sa correspondance, à « l’envoi en maintenance de l’un des Boeing 737-700 NG ; l’acquisition de deux aéronefs Dash Bombardier Q400, mieux adaptés aux lignes de courte distance ; et la location de deux moteurs susceptibles de permettre la remise en vol du deuxième Boeing 737-700 NG » de Camair-Co. À cela, il convient d’ajouter les deux MA60 chinois et le premier Bombardier Q400 exploité par la compagnie.

Pareille flotte offre à la compagnie publique camerounaise des arguments pour redécoller dans les prochaines semaines, avec le même directeur général (DG), dans un premier temps. Car, apprend-on, les autorités publiques continuent à rechercher activement un remplaçant pour Georges Njipendji Kouotou, après la fin de non-recevoir que leur a opposé Charles Tawamba, douanier retraité réputé très rigoureux, qui a notamment participé à la restructuration de Campost, l’entreprise postale publique.

 À en croire nos sources, au moins deux autres personnalités ont été consultées pour le poste, mais ont également décliné l’offre considérée comme un cadeau empoisonné. Ceci, au regard de la situation financière catastrophique de Camair-Co (110 milliards de FCFA de dettes à fin 2018, une perte prévisionnelle de 15 milliards de FCFA en 2019 et 12 milliards de FCFA au premier semestre 2020…), qui a toujours évolué en zone de turbulences depuis le lancement de ses activités en 2011. 

Brice R. Mbodiam / Source : Investir au Cameroun

La Magzi prépare l’aménagement de 100 ha de terrain dans la zone industrielle de Meyomessala, dans le Sud Cameroun

(Investir au Cameroun) - La Mission d’aménagement et de gestion des zones industrielles (Magzi), société de l’État du Cameroun dirigée par Christol Georges Manon (photo), a lancé ce 10 septembre, un avis à manifestation d’intérêt, pour la réalisation des études techniques d’avant-projet détaillé en vue de l’aménagement de 100 ha de terrain dans la zone industrielle de Meyomessala, dans le Sud du Cameroun.

La mission consistera à réaliser les études préliminaires, les études d’avant-projet détaillé, produire le dossier de consultation des entreprises ainsi que le dossier confidentiel relatif à l’aménagement de ces 100 ha de terrain, plus précisément au lieudit, Meyos Yemvack.

Les critères de qualification sont les suivants : être un bureau d’études techniques installé au Cameroun ou en cours d’installation ; justifier des capacités administratives, techniques et financières requises, dont l’attestation de non-faillite délivrée par le greffe du tribunal de première instance du domicile du candidat, un document attestant d’une capacité financière d’au moins 50 millions de FCFA, etc. Les dossiers de candidature doivent parvenir à la Magzi au plus tard le 25 septembre 2020.

Avec ce énième aménagement industriel en vue, la Magzi précise qu’elle ambitionne le développement harmonieux de toutes les régions du pays à travers la mise en place de zones prêtes à accueillir les opérateurs désireux d’implanter les unités industrielles en vue de créer des emplois aux Camerounais ainsi que des richesses.

Pas plus tard qu’il y a deux ans, la Magzi a achevé les travaux d’aménagement d’une nouvelle zone industrielle sur 44 hectares dans la ville de Bamenda, capitale régionale du Nord-Ouest.

S.A.

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 17:15

Le Secrétariat National du Mouvement pour la Démocratie  et le Progrès (MDP) s'est réuni à la permanence du parti à Nkongsamba le Samedi 05 Septembre 2020, à l'effet d'examiner et d'adopter le rapport de la participation du parti au double scrutin législatif et municipal du 09 février 2020 et d'adopter une feuille de route pour la relance de ses activités. La rencontre placée sous la coordination du Président National Paul Alain Eboua, était élargie  aux  responsables et aux membres locaux du parti.

Le rapport dont la teneur fait le point sur tous les aspects de la participation du MDP au double scrutin sus évoqué, ainsi que des recommandations pour la relance des activités a été adopté après lecture et examen.

Tout en saluant les efforts des militants pour leur grand déploiement, et tous  les électeurs pour  leurs suffrages accordés aux candidats du MDP ; les membres du Secrétariat National ont reconnu quelques faiblesses internes et externes n'ayant pas permis au parti d’atteindre les résultats escomptés.

Au regard des manquements observés et en droite ligne avec les recommandations du rapport adopté, le Président National Paul Alain Eboua a invité tous les militants et sympathisants à rester mobilisés et à se mettre résolument au travail afin de mieux préparer et relever les prochains et nombreux défis qui interpelleront le parti. Il recommande aux autorités en charge des élections, de revoir certaines dispositions du système électoral et du cadre juridique afin de garantir la transparence des élections et la fiabilité des résultats.

Aussi, pour une meilleure prise en compte et un suivi des recommandations, une feuille de route du parti a été élaborée et partagée aux différents responsables du parti pour implémentation.

Enfin Le MDP réitère et marque son attachement aux idéaux de paix et de stabilité ; gages d’un bon développement économique et de la prospérité du Cameroun notre cher et beau pays.

 Fait à Nkongsamba le 05 Septembre 2020

Le Président National

 Paul Alain Eboua

Contacts Celcom du MDP : +237 695381650/ 677754916

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 17:09

SIEN2020 sur le thème général "Entrepreneuriat digital et création des richesses". Lieu : Esplanade du Cercle municipal de Nkongsamba et salle des actes de la Communauté Urbaine. Date : du 25 au 29 novembre prochain avec la participation de l'Association des Paysans et Agriculteurs du Moungo (APAM), éditeur du journal LE JEUNE AGRICULTEUR... +237 655421540/ +237 653842965

Le Comité d'organisation du Sien2020 sous réserve de l'implication du parrain est composé de 5 membres de l'Association qui supervisent (Timamo Tedjon Sylvain, Dr Tchoumi Bertrand, Kombol Raymond, Aaron Epanda Louis Mayer, Maka Nadine Hortense). En dessous, un Secrétariat Technique à l'Organisation (CTO) composé de 5 membres (Ngomse Fondjo Joachim, Ntamack Maho Samuel, ADJOMO Mvondo, Ngotty Elong Zavier Raoul, Charles Nana) accompagnés par un chargé du marketing et des relations publiques (Noubi Phulbert),

- 3 responsables pour la logistique (Ewane Max, Lawal Mohamadou et Ngassa Wandji Nathalie Flore), un responsable pour l'hébergement (Aaron Epanda Louis Mayer), Médias (Edjambo Bebey Sylvie), sécurité du site (Mbombo Aaron, Ntouba Emmanuel; Ismaël Fotso), Finances (Lijouom Chetou +237 655421540/653842965), Conseiller juridique (NJacques), Responsables culture et tourisme (Bareko Pierre, Norbert Epoh, Romel Nguifo).
- Associations associées à l'organisation : CCIMA, Assepm, ANAN, CPAM, Jeunesse Constructive, GPELS-PATRONAT, Peguanto Ltd, GPE JOJO INFORMATIQUE...
Institutionnels sous le Préfet : Minfi, Minpmeesa, Minac, Mindevel, Mintoul, Minsep, Minader, Minepia, Minmindt, Mincom, Mincommerce, Minefop, Minjec, CUN.
WhatsApp : +237 678894092/ +237 655421540/653842965

OBJECTIFS  DU 11ème SALON INTERNATIONAL DE L'ENTREPRENEURIAT DE NKONGSAMBA

Conscient d’un vide entrepreneurial, conscient de ce que nous avons encore beaucoup à faire pour développer notre pays et particulièrement notre ville, conscient de ce que notre environnement nous offre beaucoup d’opportunités ,le terrain étant presque vierge et la nature ayant horreur du vide, le Salon International de l’Entrepreneuriat de Nkongsamba (SIEN) a vu le jour depuis 2003 date à laquelle a été organisée la toute 1ère édition dans la ville de Nkongsamba pour apporter sa contribution à tous ces manquements. Depuis lors il suit son bonhomme de chemin et s’est fixé plusieurs objectifs.

1)-Le SIEN 2020, comme pour toutes les éditions précédentes, voudrait, en quatre (05) jours et au même endroit, regrouper Entrepreneurs, Chercheurs, Innovateurs, et Créateurs de tous genres : femmes et hommes, personnes morales ; et les professionnels de la communication des  treize arrondissements du Moungo.

2)-Le SIEN 2020 voudrait :

-Identifier ces nouveaux créateurs de richesse, faire des nouveaux prospects, de futurs clients fidèles

-Promouvoir la prise de risque

-Faire découvrir aux participants les différentes opportunités qu’offrent nos administrations et les facilités qu’elles peuvent leur donner dans la création de leurs entreprises

-Promouvoir le tourisme dans la ville de Nkongsamba et en faire un pole d’attraction car nous sommes persuadés que Nkongsamba regorge de sites touristiques incommensurables qui peuvent drainer des masses et créer de la plus-value (Lac Manengouba , Chutes d’Ekom Nkam, Caverne  et chutes de Ngwa et d'Egnoki, Musée des Arts et de la culture de Nkongsamba 2ème, Musée Lenaledem de Melong…)

-Saisir les nouvelles opportunités et les dernières innovations dans les domaines des TIC et de la protection de l’environnement.

3)-Le SIEN a enfin pour objectif la RENCONTRE DE NOUVEAUX PARTENAIRES industriels et commerciaux, nationaux et internationaux.

A terme nous voulons faire du SIEN une grande attractivité annuelle de la sous région Afrique Centrale.

Depuis 2003,

 Les  autorités administratives, municipales, traditionnelles et religieuses ont toujours apporté leur soutien au SIEN en rehaussant celui-ci de leur présence et de leurs multiples interventions

Plus de cents entreprises ont participé au SIEN;

Plus de 1500 chercheurs d’emploi et plus de 130 000 visiteurs;

Le SIEN c’est aussi la découverte de nouveau talents de la mode par l’élection de la miss et du master depuis les trois dernières éditions sans oublier la découverte de l’art culinaire de la ville de Nkongsamba

NGOMSE FONDJO Joachim GSM : +237 677861194/ +237 694190798

Partager cet article
Repost0
26 août 2020 3 26 /08 /août /2020 18:45

L’atelier de sensibilisation en la matière s’est tenue le 25 août dernier dans la salle des actes de la Communauté Urbaine de Nkongsamba. En présence des autorités administratives et municipales de Nkongsamba, le Président Jean-Pierre Fopa de l’ANAJEHCAM a fait ouvrir les travaux qui ont duré d 9H30à à 16 heures.Après la présentation générale du Projet, les participants ont échangé sur l’existence et les aménagements à apporter pour rendre crédible les opérations et le processus qui concourent à l’obtention de ces pièces.

Le consultant a fait état de l’importance des actes d’Etat Civil, la déclaration des actes d’Etat civil. Après la pause déjeuner, il a été question de la présentation du processus d’établissement des actes d’Etat Civil dans l’UEPAC.

Des relais locaux sont mis sur pied pour poursuive la sensibilisation dans le sens des échanges de la journée. Le Président Jean-Pierre Fopa de l’ANAJEHCAM trouve que le sujet valait la peine d’être évoqué et c’est tout à fait normal que le gouvernement du Cameroun et l’Union Européenne soient auprès des organisations de la société civile dans l’optique de rendre plus fluide la nécessité de faire ces pièces La digitalisation devant s’installer progressivement dans les mairies et les centres de naissance pour qu’une traçabilité laisse place au flou. La dématérialisation prendra du temps, mais c’est un impératif dans la mondialisation

Romel Nguifo (Stagiaire) - Contact rédaction de Scores2000 : +237 699451920

Partager cet article
Repost0
26 août 2020 3 26 /08 /août /2020 14:29

Avec la présence significative des Sous-préfets Atangana de Baré-bakem et Hamid Youfedi de Nkongsamba2ème le 25 juillet dernier sur le site du triage et de conditionnement des Ets Samen et Fils. Des espoirs sont actuellement bien placés dans cette filière et via, des fournisseurs potentiels. L’objectif est de faire plus de 40 000 tonnes de récoltes de cacao par cette structure  qui est fournisseur privilégiée de NEO INDUSRES.
 

En définissant son projet de culte d'action de grâce, il a voulu rassembler toutes les méthodes qui favorisent la réussite d'un maximum de personnes, en se mettant en phase avec le Seigneur. Les évaluations s'effectuent davantage en terme de capacité que de notes ou de moyennes, et dans la perspective de réussite. Ainsi donc, chacun peut travailler à son rythme et exprimer son talent. Ils sont donc tous actifs dans la stimulation et la solidarité.
D'une simple idée de projet à une grande réalisation, le choix de son cœur est aussi une manière d'affirmer et de matérialiser une vision et stratégie à venir afin de passer à une augmentation du volume de stockages des fèves de cacao, durant la campagne 2020 - 2021 qui s'ouvre. Et tout ceci n'est possible qu'à travers la relation clients fournisseurs. De ce fait le PDG du Groupe Samen & Fils ne compte pas lâcher prise facilement. De même, il ne tente pas faire un cavalier seul. Vu ses partenariats, particulièrement avec NEO INDUSTRIES et la nécessité de les préserver, ayant compris que certains se sont particulièrement distingués lors des campagnes récentes pour s'être investis à tous les niveaux de la filière. On a aussi noté la présence de la classe politique de la localité conduite par le député Sime Pierre, les maires et les chefs traditionnels. Peut-être parce qu’un nouvel pool économique se dessine à l’horizon avec sous la supervision de Nyamedjo Yomba Roger de l’achat de plusieurs camions et tracteurs…

APRÈS LA LITURGIE D'ENTRÉE : Des réalités accablantes
Lors de son allocution de circonstance, Patrice Samen a promis de ne pas reculer. Il a été acclamé comme un héros par les centaines de personnes présentes qui y ont été réunies au Grands Hangars de l'usine de production dans la localité de BARÉOK. Le PDG des Ets Patrice Samen a voulu donner le sentiment d'avoir toujours la principale carte en main. À travers sa prise de parole, il a tenu à présenter les hommes de la situation et, ce qui leur a valu certaines distinctions lors des tournants décisifs. Une façon de leur permettre de retrouver leur quiétude d'antan et, regarder l'avenir avec assurance afin de tirer leur épingle du jeu.
Dans ce palmarès de tête, Jules Ketcha, plus de 2000 tonnes de cacao achetés. Le meilleur fournisseur pour le compte de la campagne 2019 - 2020. Celui - là même qui a obtenu le plus gros score, l'un des plus distingués lors de cette cérémonie, et parmi les autres fournisseurs figurant dans ce classement publié récemment au sein des ETS Samen & Fils. L'occasion de mesurer l'ampleur des défis qui doivent se poser à eux dans une période de covid - 19 aussi difficile, et où le PDG Patrice Samen semble manifester tant d'impatience

Il aura suffi de le voir en public pour l'imaginer en tête des hôtes attendus, sur les regards de la foule, lorsque la lumière des projecteurs s'est posée sur lui: EMMANUEL NEOSSI, PDG NÉO INDUSTRY - S.A, une grande unité de transformation de cacao basée à Kekem. Il en a eu l'honneur lors de son discours : Les choses ont démontré que c'est un excellent diplomate, manager et partenaire bien, qui a la tête sur les épaules. Pour la circonstance, ce dernier s'est très rapidement accommodé. Oui, ces deux hommes aux ambitions communs, et qui cohabitent à vouloir se positionner comme leaders et dont la durabilité de la relation dépendra surtout de la capacité de chacun d'entre eux à maîtriser le marché.
Une autre interlocutrice : Mme Paola, représentant le groupe NEO - INDISTRY, et devant l'engouement que cette dernière a, occupant un poste - clé dans son entreprise. Elle et les autres sont venus s'accorder sur le destin de la filière cacaoyère. Une telle décision qui lui a permis de rallier à sa cause même les plus sceptiques. Évoquant ici, la question de répartition des rôles, prêchant par une augmentation des stocks lors de la campagne cacaoyère 2020 - 2021 à laquelle de près et de loin, elle tient à participer.
Le Sous-préfet Atangana de l'arrondissement de Baré - Bakem était également représentant des pouvoirs publics lors de cette cérémonie a déclaré ouverte la saison, mais non sans fustiger les mauvaises pratiques, l’insuffisance de la circulation de l’information sur la variation des prix, des formations pour les agriculteurs en relation avec les sectoriels. Des encouragements également ont été prodigués au PDG des ETS Samen & Fils à aller de l'avant. Quelques conseils pratiques aussi. La pression était considérable, dans la perspective de la réussite.
Serges Nana et Sylvain Timamo/CP

Contacts Rédaction de Scores2000 :

+237 699451920 / 678894092

Partager cet article
Repost0
26 août 2020 3 26 /08 /août /2020 12:38

 

Intensifier la campagne de sensibilisation sur la protection contre la Covid19 et effectuer de nombreux tests dans le milieu communautaire. Tel est l'essentiel de la communication effectuate ce 25 août 2020 entre 14H30 et 16H30 par le District de Santé de Nkongsamba et l'Hôpital Régional de Nkongsamba (HRN).

 Dr Bekolo Cavin Epie et Mangala Nkwele sont explicites sur la situation épidémiologique de la localité. Plus 700 personnes sont testées depuis le début de l'opération dans le district de santé de Nkongsamba, 30 patients infectés ont subi des soins approfondis et les résultats a donnent 29 guéris et un décès. Le soixantenaire décédé s'était présenté très tard dans les services de soins. Pour le Directeur de l'Hôpital Régional de Nkongsamba, Dr Mangala Nkwele, les matériels de tests sont déjà disponibles et sa structure fait peau neuve avec l'acquisition de nouveaux équipements et un financement du BIP (Budget d’Investissement Public) de près de 150 millions qui servent à rehabiliter un cadre plus paisible et accueillant. Plus de 10 centres répertoriés dans le District de santé de Nkongsamba vont concourir à obtenir des résultats rapides. Des personnels de santé vont descendre à partir de la fin de ce point de presse dans les quartiers et marchés de la cité montagnarde dans l’optique d’effectuer des dépistages. Seule consigne des autorités sanitaires :"être accueillant et participer sans peur à l'exercice. Le secret médical guidera les actions et les résultats resteront secrets. C'est à dire entre le médecin et le patient qui sera pris en charge gratuitement." Un centre de prise en charge est aménagé.

Les points retenus pour les 3000 premiers tests sont les suivants : Hôpital Protestant de Ndoungue, Infirmerie du RASS, CMA Eboum-Mbeng, CMP Nlonako, CMA Ebonè, CMS Manengolè, CMS Fraoutown, CSI Ekangté, CSI Bakwat, CSI Bonangoh, CSI Nlongko’o et Hôpital Régional de Nkongsamba. Dans toutes ces localités, les maires des communes en tant que responsables des comités de gestion des formations sanitaires sont parties prenantes de cette vaste campagne de sensibilisation contre la pandémie causée par le Coronavirus au Cameroun.

Ismaël Fotso et Romel Nguiffo/CP

Scores2000 - Contact Rédaction : +237 699451920/678894092

Partager cet article
Repost0
24 août 2020 1 24 /08 /août /2020 15:02

C'est dans une ambiance particulière, feutrée de l'image imposée par la Covid 19 que les membres des antennes AES (Association des Enfants Solidaires) se sont retrouvés autour du Président National Me EDIMO NANA Ferdinand dans l'optique de faire le tour d'horizon des activités menées et des projections futures. Il était question ce jour de donner un message de réconfort aux délégations venues de Loum, Manjo, Nlonako, Nkongsamba1er, 2ème et 3ème, Baré-Bakem et Melong sur les activités reportées de cette association. Evidemment, la quasi-totalité des activités de l'association est reportée en 2021 en raison de la pandémie qui secoue la planète. 

On se souvient qu'à la réunion bilan tenue à la Résidence EDIMO en 2019, il était question que des nombreuses activités que sont « le repas annuel de solidarité, le prix de l'excellence scolaire, le tournoi de football, l'arbre de noël, la construction des infrastructures communautaires, les voyages d'étude, les manifestations culturelles et touristiques » ; que seules celles ayant un impact direct sur les couches les plus défavorisées et les jeunes soient au programme. Étaient retenus dans le calendrier qui s'imposait de façon majoritairement consensuelle : "le Prix de l'excellence scolaire, le tournoi de football de la fraternité EDIMO NANA Ferdinand et l'Arbre de Noël".

Après quelques échanges autour d'un repas fraternel offert ce jeudi 14 août 2020 par le fondateur, suite à des nombreuses consultations. L’assemblée s'est émerveillée du fait que la Covid19 n'ait pas fait des dégâts parmi les nombreux membres et sympathisants.

Action spontanée en période de Covid 19

L'occasion s'étant présentée; les participants à la rencontre se sont donnés à cœur joie de faire le bilan de la dernière sortie improvisée du Président National à l'annonce de la pandémie un mardi 21 avril 2020. En effet, l'organisation pilotée par le bienfaiteur pour appuyer les actions gouvernementales a remis aux autorités administratives, municipales, traditionnelles et religieuses du Département du Moungo, particulièrement dans la circonscription du Moungo-nord un pack important pour faire face à la pandémie. Il s'était agi à travers les antennes locales, de mettre à disposition 5000 masques de protection pharmaceutiques, 600 gels hydro alcooliques, 36 cartons de savon, 1000 kilogrammes de riz, 45 seaux de 50 litres, plus de 2500 prospects. On ne peut nier l’implication et la mise à contribution de tous les médias du Moungo dont tous les frais de déplacement étaient à la charge de l’organisation. Action renforcée quelques semaines plus tard dont la vitrine la plus importante reste les milliers de masques faciaux et des flyers pour informer et sensibiliser sur la manière de se préserver de la maladie.

Me EDIMO NANA Ferdinand a insisté sur l'intégrité et le respect des institutions républicaines. Selon lui, on ne peut rien construire de bien et de durable dans l'anarchie.

Ngassa Wandji Nathalie Flore et Sylvain Timamo

 

Contact Rédaction de Scores2000 +237 699451920 /677 861 194/ 678894092
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique &quot;Le Chasseur&quot;.
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique &quot;Le Chasseur&quot;.

Recherche

Pages

Liens