Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 16:19

Les journées portes ouvertes que quatre établissements secondaires de la ville de Nkongsamba viennent d’organiser ont été très courues du 18 et 19 Mars 2010.

 

Elles ont outre les élèves du Lycée Technique dont les installations ont servi de cadre à la cérémonie, un établissement qui est le premier en matière d’équipement technique en Afrique Centrale, regroupé ceux  du CETIC, du collège Episcopal Ste Jeanne D’Arc et du Collège Socka BONGUE.

Le Préfet du département du Moungo, Justin MVONDO a présidé personnellement cette cérémonie en présence de plusieurs personnalités et a saisi l’occasion qui lui était offerte pour mettre en exergue les objectifs poursuivis par les pouvoirs publics dans le domaine de la formation de la jeunesse Camerounaise avant d’inviter toutes les parties prenantes de la communauté éducative, les parents et les élèves, chacun à son niveau , à   s’impliquer d’avantage dans ce processus afin que ces objectifs soient  atteints.

M. Komé Nicolas, Proviseur du Lycée Technique de Nkongsamba était au premier plan.

Le second volet de cette cérémonie après les allocutions a été réservé à la visite des ateliers où il aura fallu au Préfet et le grand public plus de trois heures d’horloge sous la conduite des responsables desdits établissements de découvrir tout ce que les jeunes scolaires sont en mesure de réaliser en ce qui concerne toutes les disciplines qui leur sont enseignées en matière technique industrielle et commerciale. C’était merveilleux. Les talents de nos jeunes scolaires ont été apprécié à travers la nouvelle technologie de l’information et de la communication. En passant par l’art ménager, les mobiliers de toutes sortes avec l’or vert (bois) jusqu’au dernier progrès des efforts de la lutte contre le VIH/SIDA qui ont figuré en bonne place des expositions.

Ces journées portes ouvertes ont permis aux nombreux visiteurs d’acquérir des articles aux prix défiant toutes concurrences.

Aaron Epanda

Contact Rédaction de Scores 2000 : +237 99 45 19 20 / +237 33 14 59 54 

www.scores2000.info

B.p.: 375 Nkongsamba-cameroun

Partager cet article
Repost0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 16:16

M. KOUGOUM FRANCOIS aura du pain sur la planche

     photo-balesing.jpgLe nouveau chef de la communauté Balesssing de Nkongsamba s’appelle KOUGOUM François. Il a été installé le 20 Mars 2010 au cours d’une cérémonie solennelle très courue qui avait pour cadre le camp des sapeurs pompiers à Ekangté-Mbeng.

 

     C’est le chef supérieur Balessing de 2ème degré Sa Majesté FOUAMANE KANNO Pascal qu’accompagnait Son Homologue Sa majesté NGUEMEGNI Gaston de Baleveng qui a présidé cette cérémonie riche en couleurs et en sons, en présence de nombreuses personnalités, des dignitaires et invités parmi lesquels le Sous-préfet  de l’arrondissement de Nkongsamba II, NDOUGA Hemerand et du maire de la commune de Nkongsamba II

Prévue dans la matinée c’est dans l’après-midi que les manifestations proprement dites ont débuté soutenues par de nombreux groupes de danses traditionnelles et ponctuées par des allocutions, d’une dizaine au totale.

  Que ce soit, le Président du comité d’organisation, FOMEKONG François, le représentant du Président national du comité de développement de Balessing, président de l’antenne  du Centre, Sud et Est, FOUNDJIO Clotaire, le chargé de mission de Binam et  d’autres intervenants, ils ont pris des engagements pour soutenir le chef KOUGOUM François dans sa lourde charge d’encadrement de ses confrères et le développement de leur village et partant du CAMEROUN.

 

      Avant de procéder à l’installation du nouveau chef de la  communauté Balessing de Nkongsamba, le chef supérieur de 2ème degré de Balessing Sa Majesté FOUAMANE KANNO Pascal qui préside aux destinées de ce village depuis 2001, village situé dans l’arrondissement de PENKA Michel, Département de la MENOUA et qui compte plus de 30 000 âmes y compris les résidents et la diaspora (Balessing de l’étranger) il lui a prodigué des sages conseils.

Après l’avoir présenté comme l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, Sa Majesté FOUAMANE KANNO Pascal a mis en exergue le respect de la tradition et de nos cultures ancestrales  sans oublier la paix, l’union, le travail, l’entente ainsi que les lois et les règlements du Cameroun et de ceux de la terre d’accueil.

 

       Pour le Chef  Supérieur  Balessing, tout pouvoir vient de Dieu et un homme averti en vaut deux a-t-il martelé.

Le nouveau chef de la communauté Balessing de Nkongsamba a été également félicité par le Sous-préfet de  vient de lui faire son Chef Supérieur. Courroie de transmission entre sa communauté et  celle du Chef de son village, il devra collaborer avec les autorités administratives et les responsables des forces de maintien de l’ordre de la police. l’arrondissement Nkongsamba II NDOUGA Hemerand pour la confiance que

 

      Né le 20 Mars 1962 à Balessing, polygame père de 10 enfants, le nouveau Chef de la Communauté Balessing de Nkongsamba, KOUGOUM François a dit merci à Dieu, père de l’humanité et a placé son mandat sous le signe de la réussite et avec pour première préoccupation le respect des conseils reçus de son Chef Supérieur et du Sous-préfet. La cérémonie s’est terminée  par des réjouissances.

Aaron EPANDA  de Mbangla

www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 16:12

Le gymnase du lycée de Manengouba a vibré le 10 Avril 2010 au rythme d’un tournoi de basket ball baptisé « Festi Pâques »  organisé par la ligue Départementale du Moungo sous la houlette de Armand LENGUE  KOUOH président de cette ligue et a regroupé les équipes de Basket ball de trois Régions à savoir : Le Littoral, l’Ouest, et le Centre.

En dehors de Vétéran basket ball de Bafang régulièrement convié et qui a brillé par son absence ainsi que de  ABABO de Douala et cinq équipes ont répondu présentes.

 

Tout est bien qui fini bien et le président de la fédération camerounaise de basket ball du Cameroun, Samuel NDOUKOU peut s’estimer heureux d’avoir des collaborations qui apportent leur appui pour le rayonnement de cette discipline sportive malgré des moyens modestes.

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que tout c’est bien passé et les équipes se sont démarquées. Après la grande révélation entre les équipes présentes sous l’œil vigilant des officiels chevronnés en matière du basket ball , MOMO Paul, SEPPO Remy, TCHAMI Sani et NTCHATCHOU DJOMINI, les résultats ont été encourageants.

Pour VETO Douala    GP 80 de Yaoundé, ZE MARDI de  DLA, VETO Bafoussam, VETO COMPET DLA, et vétérans basketball de  Nkongsamba.

 

Les demi-finales ont opposé la première équipe de la poule A à la  2ème de la poule B et la première de la poule B à celle de la 2ème de la poule  A.

Le duel entre VETO Compet de DLA en tee-shirt et short verts et le Vétéran basket ball de Nkongsamba tout de rouge vêtu, a tourné à l’avantage du premier soit 61 points contre 56 avec 5 points écart.

 

Dans l’ensemble, les matches ont été d’un niveau technique excellent. Quelques individualités se sont distinguées à l’exemple de Dame KA MANI de vétéran basket ball de Bafoussam, TOUBE Samuel de VETO Compet de DLA sans oublier Armand LENGUE KOUOH qui jouent bien au basketball. A les voir sur le terrain, on dirait qu’ils évoluent hors du pays, alors qu’ils évoluent ici au terroir.

 

Pour joindre l’utile à l’agréable, les organisateurs de ce tournoi avaient prévu la prestation des ballets des jeunes pour égayer le public. Pour la santé, deux jeunes étudiantes en médecine, MEFANG DOMCHE Any et TIOMELA Gertrude en stage d’imprégnation à l’hôpital Régional de Nkongsamba ont assuré les soins notamment les massages aux joueurs.

 

De 10H à 19 H30 qu’aura duré ce tournoi Festi Pâques 2010, les organisateurs avaient mis les petits plats dans les grands et le spectacle à été inédit malgré le manque de sponsoring. Toute fois, il y a eu des prix et des trophées qui ont été remis aux basketteurs allant du joueur le plus spectaculaire en passant par le meilleur joueur du tournoi, de fair play, du finaliste jusqu’au vainqueur.

 

Vivement que la fête a été belle et conviviale à Nkongsamba pour ce tournoi en présence de nombreux invités et personnalités parmi lesquels le Préfet du Département du Moungo, Justin MVONDO.

Aaron EPANDA

www.scores2000.info

 

 

Partager cet article
Repost0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 16:09

 Noel-Ndjodje.JPGC’est l’enceinte de l’ENIEG de Nkongsamba qui a servi de cadre le 5 Février 2010, à la cérémonie de lancement officiel de la 9ème édition de la journée nationale du Bilinguisme,  sous la présidence effective du Ministre de l’Education de base, Mme YOUSSOUF ADIDJA Alim, venue expressément de Yaoundé pour cette circonstance en compagnie du Conseiller aux affaires Sociales et Culturelles au près du Gouvernement de la Région du Littoral, Mme SEN KONG Rachel.

 

Outre le Préfet du Département du Moungo Justin MVONDO, un grand public a vécu en direct l’excellence du Bilinguisme vivant au Cameroun. L’un des principes constitutionnels si cher au Président de la République, S.E. Paul BIYA.

 

 C’est ainsi qu’à travers les chants, sketches, poèmes et danses traditionnelles présentés en anglais et français par les jeunes de la maternelle en passant par le primaire et jusqu’au secondaire  ont émerveillé la foule par leur talent et leur prouesse en bilinguisme. Ils ont arraché tantôt des applaudissements soutenus, tantôt des billets de banque des personnalités venues rehausser par leur présence l’éclat de cette cérémonie du bilinguisme notamment le Délégué Régional  de l’Education de Base du Littoral, DIVOUTA MBENGUE, le Maire de la Commune de Nkongsamba 1er , EL HADJ Oumarou Dandjouma etc..

 

Déjà auparavent, le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba, le Dr KOLLO Basile avait au nom des populations remercié Mme le Ministre pour le choix de leur localité pour abriter cet évènement de portée nationale et l’a prié de transmettre au Président de la République, S.E. Paul BIYA, le message suivant « Mister Président, the Moungo Division is behind you. We want you to be our candidate for the upcoming 2011 Presidential election».

 

 Après l’intervention du Délégué Régional des Enseignements Secondaires, EBONGUE NGOH Jean Jules et la remise de certains équipements de travail aux Inspecteurs, d’Arrondissements de l’Education de Base suivie des prix divers à certains établissements et enseignants le discours le plus attendu a été celui du Ministre de l’Education de Base.

 

 A cette occasion, Mme YOUSSOUF ADIDJA ALIM a d’entrée de jeu rappelé que cette cérémonie s’inscrit en droite ligne des principes cardinaux de notre charte nationale qui consacre l’anglais et le français comme langues officielles du Cameroun, dont la maîtrise et la pratique constitue un devoir citoyen, un devoir universel.

 Le monde étant devenu un village planétaire et étant un atout qui confère à l’individu de nouvelles compétences et lui offre de grandes opportunités sur le plan international.

 

 Pour elle, le thème retenu pour cette année : Bilinguisme de qualité pour une école de qualité relève l’importance de notre bilinguisme dans l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement notamment l’offre d’une éducation de qualité à tous les enfants d’âge scolaire d’ici 2015. Pour y parvenir a-t-elle dit, le Gouvernement a élaboré en mis en œuvre une parroplie de mesures dont l’objectif primordial est d’encourager la pratique des ces deux outils de communication par tous les Camerounais sur le plan politique, législatif et réglementaire.

 

 En soulignant également l’exemple édifiant d’intégration et d’unité nationale qui constituent les idéaux fondamentaux du projet de société cher à S.E.M. Paul BIYA, l’oratrice a invité les uns et les autres (Enseignant, élèves, parents et membres de la communauté éducative) de s’engager à la promotion et à l’amélioration de la qualité du bilinguisme au Cameroun afin que l’atteinte de l’objectif d’une éducation de qualité pour tous en l’an 2015 soit une réalité.

 

 Signalons pour terminer que le Ministre et son impressionnante délégation ont visité des structures relevant de son département ministériel basées dans le Moungo.

  Contact Rédaction : +237 99451920/ +237 33145954

www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 16:06

Une opération de reboisement du centre ville de Mbanga avec le planting  de 2000 arbres communément appelés les Flamboyants s’est déroulé dans cette localité le 21 décembre dernier. 

maire-mbanga.jpgLe lancement de cette opération a eu lieu il y a quelques semaines sur l’esplanade de la mairie en présence de nombreuses personnalités parmi lesquelles de Sous-préfet de l’Arrondissement de Mbanga.

 A cette occasion, le Maire de la Commune de Mbanga, M. Jacques MBONJO, a tenu à rappeler qu’au moment ou l’on parle de plus en plus du réchauffement de notre planète, avec toutes les conséquences que cela comporte, la municipalité de Mbanga à travers cette opération a décidé d’apporter sa modeste contribution auprès des pouvoirs publics dans le cadre de la politique de protection de la nature et de l’environnement prônée par le Chef de l’Etat, Président de la République, S.E.M Paul BIYA, en plantant ces arbres sur certains axes du centre urbain de l’Arrondissement de Mbanga.

La Commune de Mbanga compte environ 100 mille habitants, son budget est de plus de 180 millions. En 2009, les recettes encaissées sont de 127 197 052 FCFA contre 126 339 725 FCFA de dépenses. L'excédent des recettes sur les dépenses est de 857 325 FCFA. Le Maire Jacques Mbonjo dans son plan de campagne compte électrifier les villages, entretenir la voirie municipale, favoriser des emplois pour les jeunes.

 

         Dans son intervention, l’autorité administrative après avoir apprécié à sa juste valeur cette initiative heureuse, qui vient à point nommé dans le cadre des efforts faits par le Gouvernement de la République pour lutter contre la désertification galopante, a demandé à ses administrés de préserver cet acquis et que chaque citoyen qui a un arbre planté dans sa concession prend soin de celui-ci, afin que les efforts de la commune ne soient pas vains.

Aaron Epanda (Correspondance particulière)

http://www.scores2000.info

Contact Rédaction :+237 99451920 / +237 33 01 75 32 / +237 73 18 17 05

Partager cet article
Repost0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 15:58

La cérémonie s’est déroulée dans la salle polyvalente de l’ENIEG de Nkongsamba en présence de nombreuses personnalités et forces vives 

 La cérémonie s’est déroulée dans la salle polyvalente de l’ENIEG de Nkongsamba le 19 avril 2010, en présence de nombreuses personnalités forces vives, parents amis et connaissances de ces responsables nouvellement nommés dans le département du Moungo.

 Il s’agit du : Délégué départemental des affaires sociales, AYI NGUINI Rémy Jacques, Inspecteur des affaires sociales; du Délégué Départemental du travail et de la sécurité sociales, MONEKOSSO MAGNUS MESEMBE, administrateur de travail; du Délégué Départemental  du tourisme, KOUOH  EYOUM Ernest Douségal, journaliste principal; du Délégué Départemental  du commerce, DILI MAKAYA Alphonse, cadre contractuel d’administration; du Délégué Départemental  du développement Urbaine et de l’habitat,  KONN BOTH Albert, ingénieur de conception du génie civil et enfin le chef de service de santé de district de Nkongsamba, KAGHO Jean Marie, Docteur d’Etat en médecine, spécialiste en promotion de la santé.

Après avoir présenté ces nouveaux responsables au public à qui leur hiérarchie vient de faire confiance, et souligné à grand trait la déclination académique et professionnelle, le Préfet Justin MVONDO a fait plusieurs recommandations. Le chef du département  a insisté sur la surdité, la ponctualité dans les lieux de services d’une part et d’autre part,  la maîtrise et le respect scrupuleux des lois et les règlements  en vigueur, la nécessité de compte rendu  périodique, la lutte contre la corruption et le loyalisme envers les institutions de la république et de ceux qui leur incarne. La collaboration sous toutes ses formes n’a pas été oubliée par l’autorité administrative pour l’intérêt général bien compris.

Maneyaka  

www.scores2000.info

Contact Rédaction : +237 99 45 19 20 / +237 33 14 59 54

Partager cet article
Repost0
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 12:59

L'Institut Supérieur de Management du Manengouba de Nkongsamba a participé à la première édition des Universiades de FUTSAL du Cameroun qui se sont tenues à Yaoundé les 27 et 28 mars 2010

ismam-sport2.jpgCe championnat des clubs universitaires de FUTSAL 2010 organisé par la Ligue Nationale de cette discipline, a vu la participation de quatre Universités d'Etat : l'Université de Yaoundé I (UYI) ; l'Université de Yaoundé II (UYII) ; l'Université de Douala (UDLA) et l'Université de Dschang (UDS), de deux Institutions privées : l'Institut Ndi-Samba Supérieur (INSS) et l'Institut Supérieur de Management du Manengouba de Nkongsamba ( ISMAM ) et d'une grande école : l'École Nationale Supérieur des Travaux Publics (ENSTP).

Ces sept clubs étaient repartis dans deux poules de quatre et de trois équipes. Seules les deux premières de chaque poule accédaient en demi finales. L' ISMAM s'est retrouvé après tirage au sort dans la poule A avec l'UYI, l'UYII, et l'INSS. Quant à la poule B, elle était composée de : l'UDLA, l'UDSC et l'ENSTP. Les poulains du coach Abdoulaziz ABBO de l' ISMAM , ont concédé trois matchs nuls et se sont classés troisièmes de leur poule, synonyme d'élimination pour le tour suivant. Cette équipe de l' ISMAM était composée des jeunes joueurs dynamiques, déterminés et combatifs. Ils étaient plus techniques que leurs adversaires, mais il leur a manqué le déploiement d'une véritable tactique de jeu souhaitée dans un tournoi de futsal. La blessure dès l'entame de la compétition de deux de ses meilleurs joueurs ; l'amateurisme de certains joueurs qui découvraient le futsal pour la première fois et le manque de préparation adéquate ont été les principales causes de la sortie de cette équipe au premier tour de la compétition.

L' ISMAM remporte néanmoins le trophée de fair-play et deux de ses joueurs notamment le gardien de but, Francis WANDJI et le meneur de jeu, François EMO ont suscité l'admiration et peut être une éventuelle sollicitation de l'Entraîneur National de FUTSAL du Cameroun, M.NDJENG. L'équipe de l'Université de Dschang (UDSC) a remporté le trophée mis en compétition en finale face à l'Institut Ndi-Samba Supérieur (INSS), tandis que les cops de l'Université de Dla (UDLA) arrachaient la troisième place à leurs homologues de l' Université de Yaoundé I (UYI). Cette première édition des universiades de FUTSAL s'est achevée dans la sérénité. Le fair-play et l'éthique sportive ont prévalu pendant toute la compétition, d'où la satisfaction du président de la Ligue Nationale de cette discipline le Colonel Roger KUITCHE.


Le rendez vous est pris pour la seconde édition en 2011 dans une autre ville du Cameroun abritant un institut universitaire, à déterminer …

ABBO Abdoulaziz, envoyé spécial

 

RESULTATS ET CLASSEMENT POULE A

ISMAM =/= UYI : 4-4 UYII =/= INSS : 2-3 UYI =/=INSS : 3-0 ISMAM =/= UYII : 4-4 UYI =/= UYII : 2-0 INSS =/= ISMAM : 2-2 Rang Equipes Points Jeux Gagnés Nuls Perdus Buts Pour Buts contre Différence des Buts 1 ere UYI 7 3 2 1 0 9 4 +5 2 ème INSS 4 3 1 1 1 5 7 -2 3 ème ISMAM 3 3 0 3 0 10 10 0 4 ème UYII 1 3 0 1 2 6 9 -3 POULE B ENSTP =/= UDSC : 1-4 UDSC =/= UDLA : 1-4 UDLA=/= ENSTP : 2-3 Rang Equipes Points Jeux Gagnés Nuls Perdus Buts Pour Buts contre Différence des Buts 1 ere UDLA 3 3 1 0 1 6 4 +2 2 ème UDSC 3 3 1 0 1 5 5 0 3 ème ENSTP 3 3 1 0 1 4 6 -2 DEMI-FINALES 1/ UYI =/= UDSC : 4-5 (a.t.b, 0-0) 2/ UDLA =/= INSS : 5-6 (a.t.b, 2-2) MATCH DE CLASSEMENT UYI =/= UDLA : 1-3 FINALE UDSC =/= INSS : 5-4 (a.t.b, 2-2)

http://www.scores2000.info

contact rédaction : +237 99451920/ +237 33017532/ +237 73 18 17 05

Partager cet article
Repost0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 17:11

La fête a été spirituelle le mardi 20 avril 2010, dans une des salles de conférence de l'Hôtel Hilton, à l’occasion de la présentation à la communauté nationale et internationale du logo des cinquantenaires de la République du Cameroun. Une cérémonie présidée par le Président du Comité d’organisation, M. Martin Belinga Eboutou. 

logo50ans-cameroun.jpgEn levé de rideau, la présidente de la commission des spectacles et des manifestations culturelles, Mme Ama Tutu Mouna, Ministre de la culture a eu l’honneur de préciser le contexte,  face aux membres du gouvernement, de la société civile composée en grande partie des hommes d’affaires et membres des confessions religieuses, des responsables des partis politiques.

 

Il faut noter en passant qu’un concours pour le meilleur logo avait été lancé plusieurs semaines auparavent et que sur 241 projets, 3 ont été sélectionnés pour qu’enfin, le Président Paul Biya, Président de la République du Cameroun, marque son approbation. L'oeuvre de l’infographe John Shaddaï Akenji, jeune homme de 22 ans, originaire de Bamenda et résidant à Yaoundé est retenu comme celle catalysant tous les messages véhiculés depuis l'indépendance en 1960 et la réunification en 1961.

Une matinée qui a permis de présenter la diversité culturelle et linguistique du Cameroun à travers les prestations des artistes Stone le poète, le groupe de chorégraphie X-Triler P, l’artiste peintre Meric  et le musicien Vincent Nguini.

Le LOGO des cinquantenaires qui est le Cameroun dans un cercle auréolé, supporté par les armoiries de la République, encadré par deux mains est reconnu comme unique et plein de symboles…

 

Pour terminer son propos, M. Martin Belinga Eboutou, Président du Comité d’organisation des cinquantenaires, s’adressant une fois de plus aux invités, a dit ceci : « En vous associant à ces festivités, le Chef de l’Etat entend signifier qu’il compte sur vous. Vous qu’on écoute dans les églises, les temples et les mosquées. Vous qu’on écoute dans les villages. Vous qu’on écoute dans les meetings. Vous qu’on écoute et lit. Il compte sur vous pour que ces «Noces d’Or» soient comme de l’extérieur, l’occasion de s’enrichir de leurs différences, de se donner la main, de se rassembler autour de leur drapeau pour sentir leurs cœurs battre à l’unisson.

Puisse dans le firmament de notre cher et beau pays, la Colombe de la paix, que nous venons d’immortaliser par ce LOGO, voler toujours plus haut que le faucon.

Puisse son chant d’amour et de paix se répandre aux quatre coins du Cameroun.

Tel est le mot de fin, mot marqué du sceau indélébile de l’espérance».

De nombreuses activités culturelles et sportives sont au programme du 10 au 20 mai 2010.

Sylvain Timamo 

Contact Rédaction: +237 99 45 19 20 /+237  33 01 75 32 /+237 73 18 17 05

http://www.scores2000.info - email: scores2000@hotmail.com

Partager cet article
Repost0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 18:49

Vendredi 16 mars à 16 heures, le Préfet du Moungo a procédé au lancement des activités de la 19ème Assemblée Générale du Ya-Kamata à Nkongsamba. Il a été reçu à son arrivée par le Président National de cette association culturelle  et apolitique, M. El Hadj Oumarou Dandjouma.

photo yacamataDans son mot de bienvenue, le Président du Ya-Kamata a rappelé les fondements qui guident la vie de cette association qui depuis plus de 20 ans, contribue à l’éducation de la communauté musulmane du Moungo, sans omettre que depuis six ans, elle s’est développée pour épouser les principes des associations internationales avec ses démembrements de France, du Nigeria, du Tchad et dans bien des grands villes de la sous-région Afrique Centrale. Le Chef de la Communauté Musulmane du Moungo, Sa Majesté Youssouf Mamoud Nasser a dans son propos reconnu que le travail fait par cette association qui a aujourd'hui une dimension internationale et salutaire pour la cité. Il parlait ainsi sous le controle de plusieurs autres chefs de cantons, parmis lesquels sa Majesté Edimo Panga.

 

Le Préfet Justin Mvondo a laissé entendre que le programme de cette rencontre montre clairement les ambitions du Ya-Kamata en faveur de la lutte contre la pauvreté et le développement de la culture. Il va plus loin pour expliciter le corollaire entre la préparation de la 20ème Assemblée et le cinquantenaire de l’indépendance et de la réunification du Cameroun. Le Ya-Kamata jusqu’aujourd’hui n’a fait que aider les populations et particulièrement le plus démunis, sans incident et c’est la raison pour laquelle le numéro du département a accepté de venir personnellement présider le lancement des travaux.

 

Dans la soirée après 19 heures, selon le programme communiqué par le Secrétaire Général, M. Tchouîabou Liman, les délégations arrivées des quatre coins du Cameroun ajoutée à ceux venu de l’étranger auront droit à une grande soirée culturelle animée par les artistes de renom. Le lendemain 17 avril 2010, ce seront les travaux en commission avec le traditionnel match de football dans l’après-midi. Cette assemblée générale va se terminer le dimanche 18 avril 2010 par une marche sportive, l’ouverture d’un centre de formation pour les jeunes filles et enfin une plénière des résolutions.

Contact Rédaction : +237 99 45 19 20 / +237 33 01 75 32/ +237 73 18 17 05

http://www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 10:18

Après le bilan quantitatif, comment atteindre les objectifs qualitatifs ?

  nkongsamba1Les membres de ce comité ce sont réunis en première session le jeudi 15 avril entre 12 et 15 heures dans la salle des actes Ekwabi Ewane à Nkongsamba. A l’estrade, les débats sont menés par le président du comité, l’Honorable Mpacko Kotto Jean-Claude, assisté de M. Silla Thomas Charly, 1er adjoint Préfectoral et M. Motassi Salomon, Délégué du MINEPAT.

  Après l’allocution d’ouverture des travaux lu par le président Jean-Claude Mpacko, un compte rendu du séminaire de Suivi de l’Exécution Physico-Financière du BIP 2009 et le contenu des projets 2010 est présenté par le Délégué Départemental du MINEPAT, M. MOTASSI Salomon, suivi d’un commentaire intéressant des participants sur le rapport du comité signé du rapporteur Tatsing Richard qui est le délégué départemental du Ministère des Mines te de l’Eau.

Il ressort des commentaires que l’Etat camerounais a bien franchi à travers les comités de suivi participatif du Budget d’investissement Public (BIP), le pari de la quantité. Reste maintenait à faire en sorte que la qualité des infrastructures soit durable car dans certains arrondissements, on sait rendu compte que seulement 15 mois après la construction de certains bâtiments, les murs sont fissurés. M. Kalla Victor, membre de la société civile et membre du comité CD2 a interpellé les chefs de service en charge des contrôles sur la qualité des travaux d’entretien routiers. Dans cette même lancée, Sa majesté Moukete Ngoh Magellan, Chef Supérieur à Mbanga dans le Moungo-Sud, a interpellé l’Etat sur la dégradation de la voirie et des pistes villageoises dans sa région. Sur cette préoccupation, le 1er adjoint préfectoral, M. Silla Thomas Charly, a rassuré les uns et les autres sur la rotation des investissements publics, compte tenu du fait que les moyens font défaut.

Le Délégué Départemental du MINEPAT, M. Motassi Salomon, a dit que le rôle de la société civile est important dans le suivi des réalisations sur le terrain, a rappelé que les chefs traditionnels doivent avoir des ramifications et multiplier des sources d’informations pour apporter de bons rapports au comité local de suivi lors des travaux. Séance tenante, une fiche de mention sur le suivi des réalisations est distribuée à tous les membres, en plus d’un volumineux document des projets 2010.

La principale recommandation de cette journée est de mettre un accent sur la qualité des ouvrages, car selon M. KONN Albert, Délégué Départemental du MINDUH, «ce n’est qu’à travers ses infrastructures que nous construisons au quotidien le Cameroun de demain…».

Ce procédé pourrait mettre en évidence la dotation 2010 dont le montant est de 2 044 980 000 FCFA.

Contact Rédaction : +237 99 45 19 20 / +237 33 14 59 54 / +237 73 18 17 05

http://www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens