Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 20:59
Le sort de l’enfant est aléatoire dans l’union libre...
Le vendredi 05 mars 2010, est organisée dans la salle de conférence de l’ISMAM une conférence sur le thème : «droit et devoir de la femme dans le foyer». Ceci en appui à la semaine des activités de la journée internationale de la femme et au Salon international de l’Entreprenariat, à l’initiative de Mme Siewe Claudine, Administrateur Général de l’institution.
claudine-siewe.jpgLe modérateur, le Doyen Charles Eteki a pris la parole pour remercier les invités avant de se tourner vers les intervenants.
Prenant la parole, Me Yotta Brigitte Claudette, huissier de justuice à Nkongsamba; a parlé de l’union libre qui est le fait que deux personnes vivent ensemble sans intention de se marier. C’est une situation qui n’est pas avantageuse pour la femme et encore moins pour les enfants. Mme Siewe Claudine a présenté les droits d’une personne mariée et les bienfaits du mariage qui résultent de l’accord entre deux personnes qui déclarent devant l’officier de l’Etat Civil de se prendre mari et femme. Le lien matrimonial est constitué d’effets juridiques avantageux. Elle a cité les articles 212 à 215 du code civil.
Me Djeugoué Nangoua Thérèse, notaire à Nkongsamba a parlé du rôle de la femme au foyer, la mère de l’humanité qui préserve les biens de la famille et pourvoit à l’éducation des enfants, protège l’homme. A la fin de la conférence, le modérateur, le Dr Charles Eteki a rappelé le contenu du débat du jour, le mariage est une bonne chose et il est important pour les citoyens du nouveau monde de ce mettre dans cet état de fait. M. Pierre Baréko, artiste musicien que nous avons rencontré ce jour pour recueillir avis est satisfait de cette conférence tenue à l’amphi 200 de l’Institut Supérieur du Management du Manengouba (ISMAM).
Contact Rédaction: +237 99 45 19 20 / 33 49 18 21 - +237 +237 78 89 40 92
http://www.scores2000.info - email:scores2000@hotmail.com

Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 10:52

Des journées de souvenirs pour la capitale agricole du Moungo?

minaderLe Chef-lieu du département du Moungo va abriter du 17 au 19 mars 2010 cette manifestation organisée en prélude au Comice Agro-pastoral d’Ebolowa. Son Excellence M. Jean Nkuete, Vice-premier Ministre, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural vient ainsi dans le poumon du café Robusta et de la banane pour une concertation avec les acteurs.


Déjà la ville se prépare à le recevoir et le Maire Wandji Alain Thomas de la Commune de Nkongsamba Deuxième, lors d’une réunion avec ses collaborateurs, a sensibiliser les invités sur cette rencontre.


Le mini comice agro-pastoral de Nkongsamba se déroulera sur l’esplanade de la Maison de la Paix. Les Délégués départementaux de l’agriculture et de l’élevage mobilisent leurs troupes. Il ne faut pas oublier que ces jours, on parlera du lancement de la campagne agricole nationale.


M. Tagne Jacques, un des barons du café est décédé et il est de ceux qui militaient pour la subvention de la production du café dans le Moungo. A la COOPLAM, à l'UCAL et dans d'autres coopératives, des mémoranda sont préparés et seron adressés au Vice-premier Ministre Jean Nkuete lors de son passage.

 

Le Chef Supérieur Banéka, Sa Majesté Epanda Henri, artisan de la paix a aussi, partout où il est passé, annoncé l'arrivée du Minader. Il ne faut pas oublier que l'appui du Minader à certains Gics du Moungo lors du BIP 2009 (8 millions) n'a pas été bien servi à cause des lenteurs administratives et à l'impropréhension des perssonnes autour de M. Motassi Salomon, Délégué du MINEPAT, en charge de ces dossiers.

Contact Rédaction : +237 33 14 59 54 / +237 99 45 19 20

http://www.scores2000.info

 

Honorable Ndono Mbanga (Ectrait de l'entretien accordé au journal Scores 2000)

Il faut encourager les jeunes qui vont remplacer la main d'oeuvre paysanne viellissante, créer des conditions de l'exode urbain vers les villages, car ce qu'on ne sait pas par exemple est qu'une plantation d'un hectare de bananiers peut conduire à un gain de 2 à 3 millions par an. Un rendement largement supérieur à celui du jeune qui gagne en moyenne 60 000 FCFA, soit 720 000 FCFA l'an en ville. Ceci ne sera possible que si des meilleurs conditions de vie en campagne sont établies. Nous avons besoin d'élmectricité, des voix de communication, des espaces de loisirs pour les jeunes.

Contact Rédaction : +237 99 45 19 20 / +237 33 14 59 54

http://www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 20:00

L’inauguration a été faite le 08 mars 2010 par le Président National de cette association, El Hadj Oumarou Dandjouma, en présence de toutes les femmes des sous-sections Rdpc et des associations féminines de Nkongsamba 1er.

 photo-yacamata.jpgUne cérémonie importante en couleur, puisque les femmes ce jour, 08 mars 2010 , sont complètements vêtues des pagnes consacrée à cette journée. Il est plus de 14 heures et le ruban est coupé, en présence de nombreux journalistes. Dans ce bâtiment constitué de 4 pièces et un salon, les femmes ont du matériel pour apprendre les langues locales et internationales, 2 machines à coudre, 2 ordinateurs et une surfileuse.


Mme Harouna née Hadzia Mariama, présidente des femmes du Ya-kamata dans son mot de bienvenue, a remercié le Président National pour sa sollicitude et sa disponibilité.

Dans son propos, le Président National a reconnu que la création d’un centre de formation aux petits métiers au Carrefour Haoussa à Nkongsamba est un geste symbolique qui s’inscrit dans la politique de lutte contre l’analphabétisme et l’illettrisme. Il a souhaité que les femmes du Ya-kamata fassent bon usage de cet outil et invitent les autres femmes musulmanes de tous les horizons à venir se former dans ce centre.

 Contact Rédaction : +237 99 45 19 20 / +237 33 14 59 54

Google (Internet) : http://www.scores2000.info

B.p: 375 Nkongsamba-Cameroun

Partager cet article
Repost0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 19:51

C’est le thème de la conférence organisée dans le cadre des activités de la 25ème édition de la journée internationale de la femme à Nkongsamba.

photo ekoh carolineC’était le Dimanche 07 mars 2010, dans la salle des délibérations de la Communauté Urbaine de Nkongsamba.

Autour de la table de présentation, il y avait comme modérateur, M. Eppoh Abel, et comme intervenants, le Rev Pasteur Guy Omer, Mme Ze Georgette, Mme Kwedi Yvette, M. Nzoki Epoh.

D’entrée de jeu, le modérateur Eppoh Abel a présenté l’historique et l’avènement de la célébration du 08 mars dans le monde. Il a ensuite passé la parole aux intervenants pour de brillants exposés. Pour Mme Kwedi Yvette, il n’y a pas d’égalité dans la société. M. Nzoki Epoh, proviseur au Lycée du Manengouba va être très explicite sur la discrimination qui commence dans la société traditionnelle dès le bas âge. L’enfant garçon a plus de facilité que la l’enfant fille.

Mme Ze Georgette, 1er juge au tribunal de Première Instance de Nkongsamba va expliquer comment "un droit résulte de l’accomplissement d’un devoir".

A la fin de cette conférence, tout le panel des intervenants va convenir qu’il faut accorder une place de choix à la femme dans notre société car elle est la mère de l’humanité. La soirée a été cloturée par des présentations culturelles en présence du Préfet du Moungo et de Mme Gisèle Ekoh née Ngobé, Délégué Départemental de la Promotion de la Femme et de la famille du Moungo.

Rendez-vous a été pris pour la journée du 08 mars qui a connu un défile remarquable avec  en prime, un carré des dames du cinquantenaire. Il ne faut pas oublier l'exposition des oeuvres d'arts et la foire gastronomique.

Sylvain Timamo (Contact rédaction : +237 99 45 19 20, +237 33 14 59 54)

www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 10:05

"Les Collectivités locales décentralisées pourvoyeuses d'emplois"

Tel est le thème de la conférence qui s'est tenue le mardi 02 mars 2010 dans le grand amphi de l'Institut Supérieur du Management du Manengouba. Les intervenants de bonne facture ont parlé de la décentralisation, des emplois directs et indirects dans les régions et les communes et bien d'autres choses.
photo conferenceDes personnalités invitées pour animer cette conférence, il y a eu des explications de M. Jean-François Fenkeu, Secrétaire Général de la Commune de Loum, M. Djouamadji Joseph, Chargé d'études à la Communauté Urbaine de Nkongsamba, M. Ngongang Claude, Président de l'Association des Planteurs et Agriculteurs du Moungo (APAM).  Le modérateur de cette rencontre est Messia Francis, Rédacteur en Chef du journal La Vision du Moungo. Il a été question des avantages de la décentralisation au cameroun et nous publierons dans cette page le contenu des interventions.
Le Commandant de Bord Djomo Ntaya Jean-Paul a publié dans la parution Scores 2000 numero 147 de juin 2009 un document sur la décentralisation qui a été diffusé pendant cette journée. Pour lui, la décentralisation consiste en une redistribution spatiale ou dispersion des responsabilités administratives du gouvernement central.
Le livre d'or de la 5ème édition du Salon est signé de ces conférenciers et des participants. Voici un extrait :
photo-yacamata2.jpg- Georges Francis MESSIA (Rédacteur en Chef du journal La Vision du Moungo)
"Nous saluons sans flagornerie l'heureuse initiative d'organiser à Nkongsamba des salons d'entreprenariat qui sont en fait des forums d'échanges profitant aux uns et aux autres qui se soucient du développement de leurs localités respectives. Encourageons celle-ci et ouhaitons que les tables-rondes qui le constituent puissent se dérouler plutôt au village de la foire où bon-gré, mal-gré, les populations s'intéresseront à la choses. "exposés" ou "table-ronde". Félicitations.

- Joseph Djouamadji (Chargé d'études à la Communauté Urbaine de Nkongsamba)
Tous mes encouragements à cette initiative de promotion du débat intellectuel dans la cité de Nkongsamba.

- Ekkere Ebouelle (Représentant du Délégué du Commerce)
La pauvreté constitue le défi majeur de nos jeunes Etats Africains. Une telle initiative mérite d'avoir tout son soutien tant des pouvoirs publics que des organismes privés, véritables conditions siné-quanum de développement durable. Bien des choses à vous.
Lu par Thiery Wendjel
http://www.scores2000.info
Programme-Semaine Du 08 au 13 mars : Exposition, Conférences et foire Commerciale)
SIE.tif
- Lundi 08 mars 2010
Journée Internationale de la femme (défilé)
19H00: Défilé de mode avec LE CLUB MODÉLISTE-COUTURIERS DU MOUNGO, les Confections MOUSSA ISSA et CHETOU- Artiste musicien invité: Rodrigue Coke
- Mardi 09 mars 2010

Tournoi de bras de fer - Eliminatoires
Lycée Bilingue / Lycée du Manengouba
Collège Socka/Collège de l'Espérance
ISMAM/IBA (Intitut des Beaux Arts)
Lycée Technique/SAR-SM
Chargeurs TSEBO Voyages / Chargeurs Centrales Voyages
Chargeurs Stella Voyages / Chargeurs Charters Express

- Mercredi 10 mars 2010
14H00 : Inauguration officielle par le représentant du Gouvernement
16H00:Tournoi de Bras de Fer et du jeu des dames avec l'appui de la Ligue Départementale du Sport pour Tous
- Jeudi 11 mars 2010 :
16H00 : Conférence sur le thème :
«Le rôle de la société de l’information dans le développement économique »
Lieu: village du Salon à coté du Camp militaire
1- André Tatchum (Fondé de Pouvoir Communauté Urbaine de Nkongsamba/Consultant)
2- Sylvain Timamo (Commissaire du SIE2010, Dp journal SCORES2000)
3- Serge Epangue (Chef de Station 88.100 FM, Radio Baré-Bakem)
Modérateur: Claude Ngongang (Président de l"association des Planteurs et Agriculteurs du Moung)
- Vendredi 12 mars 2010
14H00 : Table Ronde sur les circuits de commercialisation et l'industrie au Cameroun animé par le Délégué Régional du Mincomerce/Délégué PME+artisanant ;
19H00 : Prix des meilleurs artisans, meilleurs créateurs et Grand Concert de musique avec les artistes David Kome, Evan's (Noël Ewane), Rodrigue Coke, Sergy Rafal, Djo Cooper, Pierre Baréko;
21H00 :Tirage au sort de la Grande Tombola du SIEN-EDITION 2010
- Samedi 13 mars 2010
9HOO : Excursion à la chute d'Ekom-Nkam
16H00 : Remise des distinctions et diplômes de participation
- 21H00 : Clôture du Salon
Contacts: (+237) 99 45 19 20 / 33 14 59 54 / +237 73 18 17 05
http://www.scores2000.info
Partager cet article
Repost0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 09:38

Lions indomptablesL’Ingénieur de l'Ecole Centrale de Paris, Auteur des fondements mathématiques du football nous parle de son procès contre la Fécafoot et de son ouvrage en circulation.
"Joseph Antoine BELL  et Jules Nyonga ont été formés sur les fondements mathématiques du football"

Scores 2000 : Honorable Bitjeki, quel est le différend qui vous oppose à la fécafoot ?
HONORABLE BITJEKI : J'ai porté plainte contre M. Lambert EMEBE pour escroquerie et contre M. IYA Mohammed pour abus de confiance.  L'affaire est déjà passée au tribunal en sa première audience le 19 Mai 2009, renvoyé plusieurs fois dont la dernière était le mardi 16 février. Le dernier renvoi est datée 20 avril 2010 pour débat et renvoi ferme. Je ne pourrai révéler ici la quintessence de cette affaire car je n'ai aucunement le droit de le faire. Tout est expliqué dans la citation directe qui leur a été adressée.

Avez-vous pu toucher les personnalités de la place ou la  tutelle du football mondial pour essayer de régler cette affaire autrement ?
Si les gens pensent que mon combat avec la Fécafoot est juste et objectif, il leur appartient à me soutenir. Ce n’est pas seulement une affaire de BITJEKI. C'est tout les camerounais qui doivent être concernés par cette affaire. Je pense que c'est inadmissible que l'équipe de France de football puisse bénéficier et révolutionner leur jeu depuis 1998 grâce aux fondements mathématiques et que le Cameroun n'arrive pas encore à en profiter, jusqu'à nos jours, c'est regrettable .... quand nous perdons un match de football aussi capital comme les quart de finale de la CAN 2010, ce sont tous les camerounais qui sont mécontents alors que nous disposons des potentialités énormes sur tous les plans.

Parlons un peu des fondements mathématiques du football dont vous êtes l'auteur. Qu'est ce que c'est exactement ?
C'est une théorie simple qui explique le football à travers les mathématiques. Pour être plus clair, c'est un lien entre la vitesse du ballon, le déplacement des joueurs, les partenaires etc.
Mais tout ceci est définit par un algorithme mathématiquement cohérent. J'étais le seul au monde à pouvoir le démontrer ; Gérard Houiller qui était le Directeur Technique de l'Équipe de France a pratiqué de là, à la Coupe du Monde de 1998 et on a vu battre le Brésil par une victoire spectaculaire qui a surpris plus d'une personne. Le football de nos jours est devenu très rapide, mais nos joueurs ne sont pas encore formés sur les fondements mathématiques. D'où la nécessité de former nos éducateurs afin qu'ils enseignent à leur tour au plus bas niveau, pour permettre à tous les footballeurs de grandir avec cette culture.
Il y a beaucoup de choses qui entrent en jeu pour atteindre la victoire. Nous avons par exemple la Diététique, la biomécanique. Mais, l'effet fondement mathématique est très déterminant et nécessaire au Cameroun. Seuls les entraineurs comme Jules Nyonga et Joseph Antoine Bell ont pu bénéficier de la formation sur les fondements mathématiques du football.


Quel est l'avis de la FIFA sur les fondements mathématiques de football?
J'ai reçu une lettre de remerciement venant de la FIFA pour l'intérêt que je porte au développement du football mondial.

Quel est votre mot de fin, honorable ?
Je vous remercie sincèrement pour l'intérêt que vous portez à cette affaire entre la Fécafoot et moi et reste ouvert à toute personne qui voudrait connaître un peu plus sur les fondements mathématiques du football et merci encore pour l'entretien que vous m'avez accordé.

  Propos recueillis par Steve Seke (Grand Reporter +237 74 84 87 88)
http://www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 09:21

Yaoundé a abrité un forum d'échanges et d'informations entre la chambre des comptes et les présidents des conseils d'administration des établissements publics, Administratifs et des Entreprises du secteur public et parapublic.
photo essame josephForum rappelons-le a eu une durée de deux jours de travaux. Il est clair; l'économie camerounaise enregistre depuis près de vingt cinq année une baisse brutale des revenus d'exportations. Pour faire face à cette crise, le gouvernement, par le biais de la chambre des comptes de la cour suprême, a conclu une série de programmes d'ajustements qui ne produit pas les resultats escomptés.
En parlant d'ajustements, le Fonds Monetaire Internationale (FMI) avait accordé pour la cause, à la période allant du 1er juillet 1997 au 30 juin 2000 dernier, un appui financier pour couvrir le programme économique du Cameroun à moyen terme. Lequel programme devait aider à rehausser la mobilité financière de notre cher et beau pays. L'objectif général de ce forum a été d'aborder avec les PCA des droits et obligations dont ils disposent et qui leurs sont soumis, de presenter les questions liées aux statuts de la loi du 22 Décembre 1999, de vérifier l'applicabilité de certains textes réglémentaires relatifs à la gestion financière des entreprises dont ils ont la charge, enfin de presenter les disfonctionnements et lacunes constatés. L'habitude à la peau dure. La chambre des comptes rencontre une rude concurence, laquelle est due par les retards dans la production des comptes et l'insuffisance des pièces justificatives produites. Comme le dit tout explicitement l'honnorable Simon Matip << "en application de l'article n°37de loi n°200305du 21 Avril, la responsabilité pénale peut être engagée s'il y a détournement". Et il y a un personnel adéquat pour la circonstance. >> ajoute-t-il, Comme pour mettre en garde le restant des Camerounais véreux. Car, l'épervier, ne l'oublions surtout pas, plâne .
Lionnel Bayong (+237 70 10 42 48)
Correspondance depuis
Yaounde

www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 11:42

Le Lieutenant-Colonel Mebebe Jean-Michel contribue une fois de plus à la santé des populations par l’exercice physique

 Dans le cadre de la relance de ses activités sportives de l’année 2010, la Ligue Départementale du Sport Pour Tous du Moungo a organisé le Dimanche 21 février une marche sportive à travers les artères de la ville de Nkongsamba, en présence des autorités administratives et municipales de la ville, des clubs de sport de santé reconnus.

101 4502Tout a commencé très tôt le matin avec l’arrivée des personnalités et membres des clubs de santé. Le coach Ndema Essoh, professeur d’éducation physique a lancé l’exercice de décrassage et peu après, a été lancé la marche dans les rues de Nkongsamba. Une marche pas comme les autres, puisque les populations ont eu le loisir d’observer les exercices physiques dans les carrefours indiqués. Après cette courbe, les participants, au nombre de 223, se sont retrouvés sur la place des fêtes de Nkongsamba pour d’autres exercices, sous une mélodie savamment choisi. Parmis les participants, on a observé les commissaires de police, les commandants de gendarmerie et plusieurs militaires. Il y avait aussi des hommes politiques, des commerçants et toutes les autorités administratives.

A la fin de cette deuxième expérience réussie, le Président de la Ligue départementale, le lietenant-Colonel Jean-Michel Mebebe a remercié tous les participants ainsi que les âmes de bonne volonté qui contribuent à la santé des populations par le sport.

  Le bureau élu le 03 décembre 2008 vers 12 heures et renouvelé après une assemblée générale extraordinaire est composé de la manière suivante:

Président: Mebebe Jean Michel

1er Vice-président: Moustapha Mohamed Ben

2ème Vice-président: Siwetcheu Michel

Secrétaire Général: MMe Ellobe Léocardie

Secrétaire Général Adjoint: Nkan Bonn Mazarin

Chef du Département financier: Mbuembe Lamère Pierre

Adjoint au Chef du Département financier: Ngome Martin

Commissaires aux comptes:  M. Legoumo Louis Erest

Conseillers: Mrs Nondje René, Djiopang David, Pasteur Njoh Njoh Raymond Eboule, Mbiandji Jean, Tchakoute Raymond 

 

Réactions lors de la rencontre de synthèse tenue au Régiment d’Artillerie Sol Sol (RASS) 

Lieutenant-Colonel Mebebe Jean-Michel (Président de la Ligue Départementale de Sport Pour Tous du Moungo)

Les participants sont venus nombreux et j'espère qu’à la prochaine séance qui se tiendra dans un mois exactement, qu’il y aura plus de personnes. Le sport contribue à la santé de l’homme et c’est la raison pour laquelle nous organisons cette rencontre qui marque le lancement de nos activités pour cette année. Nous allons travailler pour que tous les arrondissements du Moungo soient actifs.Je n'ai pas oublié la fondation de la Maison du sport pour tous du Moungo.

 

M. Kouamo Pierre (Président du Club de Santé la Détente)

Nous avons apprécié l’exercice de ce matin. C’est en partie ce que nous faisons tous les matins du dimanche et des jours spécifiques dans notre club. Pour aller plus loin, il nous faut des moyens, des encadreurs d'éducation physique et nous sollicitons l’appui de la Ligue qui est notre sommet en la matière. Nous attendons un coup de pousse, sans baisser les bras puisque la solidarité qui nous anime nous permet déjà d’offrir ces exercices à nos membres.

 

M. Siweutcheu Michel (Vice-président de la Ligue Départemantale de Sport pour tous du Moungo)

Depuis l’année dernière, nous travaillons pour vulgariser cette activité qui contribue à l’épanouissement de l’humain dans notre société. S’agissant des projets dont vous parlé, nous comptons bien organiser dans un avenir proche l’ascension du Mont Nlonako. Le projet a été un peu retardé parce que notre président, le Lieutenant-Colonel Mebebe  Jean-Michel était en stage. Nous allons faire en sorte que nos activités ne soient pas que pour les élites. et dans cette optique, une grande campagne de sensibilisation à travers les communautés, les médias et les membres des autres ligues sportives du Moungo.

Propos recueillis par Sylvain Timamo

Contact Rédaction: +237 99 45 19 20 ou  +237 33 14 59 54

http://www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 11:06

Le stade de Bonangoh à Nkongsamba a été le théâtre des premiers matchs

Ngondi EmmanuelLes rencontres ce sont tenues le samedi 20 février 2010 sur la supervision du responsable départemental du football des jeunes du Moungo, M. Fofié Komo Joseph.

Tout a commencé vers 9 heures avec l’installation des équipes et des panneaux du sponsor Orange cameroun. Les rencontres intéressantes ont opposés les équipes jeunes des établissements scolaires de Nkongsamba.

La première rencontre a opposé le Lycée du Manengouba  vainqueur par par 6 buts contre 5 pour le Lycée Bilingue;

La deuxième rencontre a opposé le Collège Socka Bongue vainqueur par 1 but contre 0 pour le Collège de l’Espérance;

A Match de classement, le Collège de l’Espérance est sorti vainqueur devant le Lycée Bilingue par 1 but contre 0.

A la finale, le Lycée du Manengouba est sorti vainqueur par 1 but contre 0 pour le Collège Socka Bongue.

A la fin de ce tournoi, les responsables de Orange Cameroun, Mrs Seoul Eboua et Valentin Bayoumous ont félicité les joueurs. Ils sont suivis de l’arbitre Tamen Nenda et du commissaire des matches Siwetcheu Michel. Tous les jeunes venus nombreux au stade de Bonangoh ce sont déportés vers l’esplanade de la Communauté Urbaine de Nkongsamba pour assister au spectacle offert sur le car-podium de caravane Mobile.

On se souvient il y a quelques semaines, au passage du Directeur de la Communication, M. Ngondi Eboua Samuel, que des promesses avaient été faites par l'entreprise Orange Cameroun : "Le Moungo ne sera pas oublié dans les actions marketing et communnication de Orange Cameroun à la veille d'un événement aussi important que la Coupe du Monde d'Afrique du Sud". Aujourd'hui, on peut tout simplement dire, promesse tenue... 

http://www.scores2000.info

Contact Rédaction: +237 99 45 19 20 / +237 33 14 59 54 / e-mail: scores2000@hotmail.com

Partager cet article
Repost0
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 10:40

Le samedi 20 février 2010, les responsables nationaux et régionaux de l’Association Nationale des Jeunes Handicapés du Cameroun (ANAJEHCAM) ont occupé la place des fêtes de Nkongsamba pour un dialogue citoyen.

 LogoCUNTout a commencé vers 9 heures du matin avec l’installation de deux tentes offertes par le RASS et 200 chaises de la Commune d’arrondissement de Nkongsamba 1er3.aré-Bakem, Melong et Nkongsamba sont venus progressivement pour cette rencontre. Ils ont eu droit aux explications préliminaires la rencontre par le représentant local, M. OSSOMBA Yves Marcel.

A 15heures et 30 minutes, on assisté à l’arrivée du Coordinateur National en la personne de M. Jean-Pierre Fopa, du représentant du Maire de Nkongsamba 1er, M. Moussa Issa et du Sous-préfet de Nkongsamba 1er, M. Jean-Claude Obame.

Dans son propos, le Coordinateur National, M Jean Pierre Fopa a indiqué que cettection est un ouveau départ pour les handicapés qui doivent passer du stade d’éternels assistés à celui d’acteurs au Cameroun. Selon une enquête de l’organisation Mondiale de la santé, les handicapés représentent 10¨% de la population du Cameroun, soit environ deux millions de personnes. Ils sont plus de 5300 handicapés recensés et doivent faire un effort pour que les autres, tapis dans l’ombre et la pauvreté aient accès aux soins de santé, disposent des pièces d’identité et militent même dans les partis politiques. Depuis 1990 que la loi sur la protection des personnes handicapées été promulguée beaucoup d’efforts ne sont pas faits pour que cette tranche de la population accède à l’éducation et à l’emploi. Ce mouvement doit résoudre une partie de ces problèmes. Déjà 80 % d’handicapées n’ont pas de Carte Nationale d’Identité (CNI) et le plus dur est que dans la conception du tracé des routes, des tribunes, des escaliers de service, des bureaux administratifs, on n’a pas pensé à la mobilité difficile des handicapés. Ils réclament ainsi des postes dans toutes les administrations au Cameroun car quelques soit la volonté de certaines personnes, elles ne peuvent pas autant penser aux handicapés que les handicapés eux-mêmes.

Après la séance des questions-réponses, le Sous-préfet de Nkongsamba 1er, M. Jean Claude Obame a apporté quelques réponses aux préoccupations des uns et des autres. Ils peuvent bien participer aux élections et Elecam leur facilitera la tache. Pour les manquements des services sociaux, l’autorité administrative et la justice sont là. Mme Zoko Gilberte après sa forte contribution a eu la promesse de recevoir une chaise roulante dans quelques jours. Tout s’est achevé par le refrain de l’hymne national.

Contact Rédaction : +237 99451920 ou +237 33145954

www.scores2000.info

B.p.: 375 Nkongsamba-Cameroun

e-mail: scores2000@hotmail.com

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique &quot;Le Chasseur&quot;.
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique &quot;Le Chasseur&quot;.

Recherche

Pages

Liens