Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 10:07
Financer une partition pour entériner la conférence de section de l’OFRDPC des 22 et 23 mars 2010
Le Président de la section Rdpc du Moungo-Nord, M. El Hadj Oumarou Dandjouma, a organisé le 15 mars 2010 une réunion avec les responsables de son bureau, les responsables des bureaux des organes spécialisés, les présidents des sous-sections confondus, les présidents des comités de base et quelques invités spéciaux. Deux points étaient à l’ordre du jour, la fixation de la date de la conférence conjointes des sections du parti dans sa circonscription politique et enfin l’organisation de la célébration des 25 ans du renouveau camerounais le 24 mars prochain.
nana-feppa-lydie.jpgSur le premier point, le secrétaire Général de la section a dressé l’historique de la préparation de cette conférence conjointe, programmée pour les 16 et 17 mars, puis reporté à une date ultérieure. Puis, il a passé la parole au maître de cérémonie pour son éclairage. Dans cette optique, le président El Hadj Oumarou Dandjouma a été long, mais surtout embarrassé. Il a annoncé qu’il tentait d’obtenir la visite du secrétaire général du Comité Central du Rdpc, M. René Sadi, qui ne pourrait venir cette semaine à cause de son calendrier assez chargé.

Pour répondre aux interventions qui suivront, le président de la section a laissé entendre qu’une conférence des sections conjointes serait plus avantageuse avec l’implication des femmes et des jeunes qu’organisée individuellement. La parole est par la suite demandée par Mme  Feppa Nana Lydie, Présidente des femmes qui en quelques mots va remercier les femmes très nombreuses dans la salle puisque qu’il y avait une rumeur de boycott de certaines femmes acquises à sa cause. Elle va expliquer comment elle avait pris de nombreuses dispositions auparavant pour la tenue d’une conférence pour les dames, selon une directive de Mme Yao Aîssatou, Présidente Nationale des femmes du parti. Elle en avait naturellement informé le Président Oumarou Dandjouma qui l’avait fait venir à Yaoundé et n’ayant pu le rencontrer, à cause de ses multiples occupations, était retourné à Nkongsamba.

A Nkongamba, Mme Nana a remis son programme au Président de la section, aux autorités administratives et municipales, aux épouses des principales personnalités du parti qui sont membres ou présidentes de sous-section, ou de comité de base. Depuis leur élection en 2007, le parti dans le Moungo est dans le manque de ses rencontres statutaires et Mme la présidente Feppa Nana Lydie, en voulant tenir à tout prix cette conférence de section de l’OFRDPC, n’est pas têtue et ne tient tête à personne, elle veut juste être en phase avec la politique de son parti et de toutes les autres sections du grand Moungo. Les chargés de mission du parti et les membres du comité central que nous avons eu au téléphone sont pour la tenue de la conférence de l’OFRDPC dans le Moungo-Nord parce qu’ils disent que les autres sections du parti dans le grand Moungo n’ont pas eu besoin de la présence de M. René Sadi pour tenir leurs conférences statutaires.

En somme, il se dit qu’il y a des mauvais conseillers qui trompent le Président  El Hadj Oumarou et l’induisent en erreur, pourtant, c'est un homme travailleur qui veut changer Nkongsamba. Une recommandation importante est pourtant utile de retenir, Sa Majesté Epanda Henri, artisan de la paix dans le Moungo et invité spécial de cette journée, a demandé et insisté que les femmes doivent tous participer à la conférence de l’OFRDPC et lorsque le président Oumarou va convoquer la conférence conjointe, que toutes les femmes et jeunes du parti soient également présents. M. Njome Epah Simplice, Président de l’OJRDPC est du même avis et a d’ailleurs invité les jeunes qui seront invités à répondre présents à la conférence des femmes du parti. Le secrétaire Général du parti, M. Ndjeme Léopold qui milite pour une bonne image du parti, face à la concurrence est embarrassé par cet état de chose.  M. Ekwelle Marcel, Conseiller Municipal et ancien député regrette n'avoir pas été consulté.
Pour la fête du 24 mars, les commissions ont été crées et vont rendre leurs copies dans les jours à venir.

Contact Rédaction: +237 99 45 19 20 /  +237 33 14 59 54
www.scores2000.cm

e-mail : scores2000@hotmail.com

Partager cet article
Repost0
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 10:18

Pari tenu par les amants de la renaissance de Nkongsamba lors du salon 2010. Jean-Claude Obame, Sous-préfet de Nkongsamba 1er et la délégation du Commerce du Moungo entrent dans l'histoire du Salon.

photo-yacamata1.jpgLa dernière rencontre culturelle du SIE 2010 ,s’est tenue le 12 mars 2010 sur le site du salon dans l’espace de l’Ancienne Gare Ferroviaire, à Côté du Camp Militaires aujourd’hui connu sous le nom d’Ancien Dépôt Guinness. Il faut noter que ce cite a été aussi un ancien dépôt des Brasseries du Cameroun. Nous avons eu les prestations des artistes tels : Djo Cooper (comédien), Pierre Baréko (musicien), Herman Ntoka Dibakto (poète), et Farel Pefakue (humoriste-animateur). Une autre édition  laisse tomber les rideaux ,avec l’excursion ce matin du 13 mars des participants inscrits à la chute d’Ekom-Nkam.
Les artisans comme d’habitude, principaux invités de ce salon, n’ont pu faire le déplacement parce qu’ils avaient besoin d’une prise en charge pour le transport, la location des espaces et l’hébergement. Bien que la totalité des prévisions budgetaires n’ait pas été atteint, les organisateurs qui ont été sur le terrain, accompagnés du jury, ont apprécié les œuvres des créateurs du Moungo. Selon de nombreuses recommandations, il est question d’organiser une remise de prix et une exposition des talents de ce salon lors d’une autre manifestation baptisée la "semaine des souvenirs" à Nkongsamba.

Cette "semaine des souvenirs" qui va connaitre l’exposition vente des photos  des monuments et autres sites touristiques de la ville, est programmée du 16 au 20 mai 2010. Cette cinquième édition du Salon International de l'Entreprenariat à Nkongsamba a bénéficié de l’appui technique des Ministères du commerce et des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat. Il faut remercier le Maire El Hadj Oumarou Dandjouma de Nkongsamba 1er qui a apporté un appui financier pour faire face aux contraintes logistiques, le Maire Wandji Alain Thomas de Nkongsamba 2ème pour son appui logistique et financier à la conférence internationale de TBC RADIO à Yaoundé et enfin Mme Claudine Siéwé, Administrateur Général de l'ISMAM pour la mise à disposition de ses salles de conférence .

 

Il est à la fin important de montrer aux jeunes le role louable des grandes figures de l'histoire comme les regrettés Ekwabi Ewane (Député et homme politique), Mbamy Fochada André (Délégué du Gouvernement), Ngambo, Tchouaffe Jean-Baptiste, Eboua Samuel (Ancienne figure politique du Cameroun et Président National du Mouvement pour la Démocratie et le Progrès, Ancien Ministre de la République), Monseigneur Ndogmo (Evêque et acteur économique qui a pensé à créer la première imprimerie et une industrie plastique à Nkongsamba).... Une table ronde sera organisée sur les monuments, sans oublier l'impact de la tombe des "12 chiens mystiques" sur les consciences...
Contact Rédaction : +237 99 45 19 20 / +237 33 14 59 54

Google (Internet) : www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 09:15
60 auditeurs avertis pour disséquer la connaissance à travers les supports  et comprendre les autoroutes de la communication.
ngako-anselme.jpegLe jeudi 11 mars 2010, le Comité d'Organisation de la cinquième édition du Salon International de l'Entreprenariat à Nkongsamba a tenu sa troisième conférence sur le thème : "le rôle de la société de l'information dans le développment économique".
D'entrée de jeu, M. Moussa Issa Malam salo a présenté les objectifs du SIE 2010 avant de passer la parole aux intervenants du jour. Tour à tour, Sylvain Timamo, Claude Ngongang et Ntoka Dibakto Herman ont déféni la société de l'information, donné les avantages et les inconvénients.
Il est évident que le monde entier est devenu un petit village planétaire et à travers la toile, de nombreuses transactions commerciales, intellectuelles, culturelles, scientifiques se font à des heures interminables.
Pour le cas de l'Afrique et partuiculièrement de Nkongsamba, le taux de fréquentation d'Internet est très faible. Ce qui est un handicap pour les économies africaines. Sur un autre plan, il existe d'autres supports de communication comme la télévision, la presse écrite qui sont tous parties intégrées de la société de l'information. Aujourd'hui, le mobile connaiî un boum au Cameroun, avec de nombreuses fonctionnalités qui permettent aux hommes d'affaires d'échanger et de traiter avec une célérité jamais égalée de nombreuses commandes et d'éxécuter des marchés.
Internet et les autres supports de communication sont ainsi importants pour notre région, sauf qu'il faut savoir s'en servir et c'est là où les pouvoirs publics ont été interpellés dans l'optique de réduire les coûts. Sur cette question, M. Ngongang Claude, membre influent de la société civile a laissé entendre qu'il y aujourd'hui environ 150 télécentres communautaires dans les zones non urbaines au Cameroun. Ce qui facilite énormément les échanges entre le monde   des villageois et les grandes métropoles.
M. Ntoka Dibakto Herman, étudiant en littérature négro-africaine à l'Université de Douala est et revenu sur le problème de la diversité culturelle et l'indépendance des pays africains, dans la mesure ou certains pensent qu'on assiste à travers la société de l'information, à une autre forme de colonisation de l'Afrique. Il est question de s'approprier cet outil et le mettre à la disposition des populations. Comment peut-on parler de diversité culturelle, de dialogue des religions, de paix, de developpement durable sans la société de l'information, qui n'a pas de restrictions?

Contact Rédaction : +237 99 45 19 20 / +237 33 14 59 54
www.scores2000.info

B.p: 375 Nkongsamba-Cameroun

Partager cet article
Repost0
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 12:46
La présidente qui affiche une grande sérénité confirme la tenue de la conférence de la Section Ofrdpc du Moungo-nord du 22 au 23 mars 2010 à Nkongsamba
epah njomé et nana feppaMme  Feppa
Nana Lydie a annoncé hier, la tenue de la conférence de section pour les femmes du parti au pouvoir à la Maison de la paix à Nkongsamba. Quelques temps après, le secrétaire général du parti, M. Wandji Alain Thomas, a annoncé au nom du président empêché, la conférence conjointe des sections Rdpc. Toute la nuit, il y a eu à Nkongsamba des tractations et des tentatives de conciliabule.

Pour mieux comprendre et avoir la position de la présidente Nana, nous l’avons rencontré au matin du 11 mars dans l’espace EDCOM CENTER à Nkongsamba. La présidente qui affiche une grande sérénité confirme la tenue de la conférence de section pour les femmes. Selon elle, cette rencontre est préparée depuis de nombreux mois et elle a l’accord de la Présidente Nationale Mme Yao Aïssatou. Son programme était bien connu des responsables locaux du Parti et des autorités administratives, elle attendait en vain la position de la Section.  Mme Mbongo Huberte, secrétaire général de l'OFRDPC du Moungo-Nord que nous avons rencontré a été réservée.

Ainsi, du 22 au 23 mars 2010, le Moungo-Nord va connaitre la tenue de la première conférence de Section OFRDPC, une autre action qui vient s’ajouter à la semaine des petits métiers que le femmes du parti au pouvoir ont organisé à la fin de l’année dernière 2009.
Contact Rédaction: +237 99 45 19 20 /  +237 33 14 59 54
www.scores2000.info
Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 21:06
Conclaves et résolutions attendues à la Maison de la paix de Nkongsamba

El Hadj Oumarou130809500La date est annoncée ce jour 10 mars 2010 par le secrétaire général de la section, M. Thomas Wandji, qui agit au nom du président de la section en déplacement. A la suite de cette annonce, le président de l’Ojrpc, M. Njome Epah Simplice et la présidente de l’Ofrdpc, Mme Nana Feppa Lydie ont voulu prendre la parole sans succès.

Pour ces derniers, ils n’ont pas été consultés. Le vice-président de la section, le Prince Ewane Panga Christian s"explique en faisant comprendre que si la parole a été refusée aux organes spécialisées, c'est parce qu'il y avait un seul point incrit à l'ordre du jour : l'annonce de la conférence conjointe des sections du parti. De quelques indiscrétions glanées ça et là, nous apprenons que le Secretaire Général du Parti, M. Réné sadi, le Ministre Etame Massoma et lbiens d'autrs personnalités du parti seront présents. Reste attendu la position de M. Njiki Epara, le "chargé de mission permanent" du Comité central dans le Moungo. En attendant, Mme Nana Feppa Lydie, sur instruction de Mme Yao Aissatou (?), prépare la conférence de sections des femmes du parti annoncé du 22 au 23 mars 2010 avec pour thème principal «la militante de base de l’Ofrdpc du Moungo-Nord : agent incontournable et facilitatrice de la dynamisation du Rdpc ».


Le Président El Hadj Oumarou Dandjouma joint par téléphone, a juste dit qu’il était dans la logique d’un processus. En effet, cette conférence de section qui se tiendra à la maison de la paix du 16 au 17 mars 2010, rentre dans ll'acccomplissement les résolutions de la dernière tournée de la section. Lors de la réunion bilan de restitution, le président avait dit que cette conférence de section se tiendrait avant le 24 mars 2010.


L’Honorable Sime Pierre, député à l’Assemblée Nationale du Cameroun et membre influent de cette section joint également par téléphone, a dit que c’était une bonne chose de tenir cette conférence dans un bref délais. Selon des informations concordantes, M. Kamwa Homdim Philipe, Président de la sous-section Nlonko aurait commencé à préparer la logistique de cette conférence de section. Vivement que l’on débouche sur des bonnes résolutions  qui contribueront au développement de Nkongsamba, en réduisant notamment le taux de chômage des jeunes.

 

Dans tous les cas de figure, une réunion d'information est annoncée pour la fin de la semaine.

 Conctact Rédaction : +237 33 14 59 54 / +237 99 45 19 20

www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 20:59
Le sort de l’enfant est aléatoire dans l’union libre...
Le vendredi 05 mars 2010, est organisée dans la salle de conférence de l’ISMAM une conférence sur le thème : «droit et devoir de la femme dans le foyer». Ceci en appui à la semaine des activités de la journée internationale de la femme et au Salon international de l’Entreprenariat, à l’initiative de Mme Siewe Claudine, Administrateur Général de l’institution.
claudine-siewe.jpgLe modérateur, le Doyen Charles Eteki a pris la parole pour remercier les invités avant de se tourner vers les intervenants.
Prenant la parole, Me Yotta Brigitte Claudette, huissier de justuice à Nkongsamba; a parlé de l’union libre qui est le fait que deux personnes vivent ensemble sans intention de se marier. C’est une situation qui n’est pas avantageuse pour la femme et encore moins pour les enfants. Mme Siewe Claudine a présenté les droits d’une personne mariée et les bienfaits du mariage qui résultent de l’accord entre deux personnes qui déclarent devant l’officier de l’Etat Civil de se prendre mari et femme. Le lien matrimonial est constitué d’effets juridiques avantageux. Elle a cité les articles 212 à 215 du code civil.
Me Djeugoué Nangoua Thérèse, notaire à Nkongsamba a parlé du rôle de la femme au foyer, la mère de l’humanité qui préserve les biens de la famille et pourvoit à l’éducation des enfants, protège l’homme. A la fin de la conférence, le modérateur, le Dr Charles Eteki a rappelé le contenu du débat du jour, le mariage est une bonne chose et il est important pour les citoyens du nouveau monde de ce mettre dans cet état de fait. M. Pierre Baréko, artiste musicien que nous avons rencontré ce jour pour recueillir avis est satisfait de cette conférence tenue à l’amphi 200 de l’Institut Supérieur du Management du Manengouba (ISMAM).
Contact Rédaction: +237 99 45 19 20 / 33 49 18 21 - +237 +237 78 89 40 92
http://www.scores2000.info - email:scores2000@hotmail.com

Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 10:52

Des journées de souvenirs pour la capitale agricole du Moungo?

minaderLe Chef-lieu du département du Moungo va abriter du 17 au 19 mars 2010 cette manifestation organisée en prélude au Comice Agro-pastoral d’Ebolowa. Son Excellence M. Jean Nkuete, Vice-premier Ministre, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural vient ainsi dans le poumon du café Robusta et de la banane pour une concertation avec les acteurs.


Déjà la ville se prépare à le recevoir et le Maire Wandji Alain Thomas de la Commune de Nkongsamba Deuxième, lors d’une réunion avec ses collaborateurs, a sensibiliser les invités sur cette rencontre.


Le mini comice agro-pastoral de Nkongsamba se déroulera sur l’esplanade de la Maison de la Paix. Les Délégués départementaux de l’agriculture et de l’élevage mobilisent leurs troupes. Il ne faut pas oublier que ces jours, on parlera du lancement de la campagne agricole nationale.


M. Tagne Jacques, un des barons du café est décédé et il est de ceux qui militaient pour la subvention de la production du café dans le Moungo. A la COOPLAM, à l'UCAL et dans d'autres coopératives, des mémoranda sont préparés et seron adressés au Vice-premier Ministre Jean Nkuete lors de son passage.

 

Le Chef Supérieur Banéka, Sa Majesté Epanda Henri, artisan de la paix a aussi, partout où il est passé, annoncé l'arrivée du Minader. Il ne faut pas oublier que l'appui du Minader à certains Gics du Moungo lors du BIP 2009 (8 millions) n'a pas été bien servi à cause des lenteurs administratives et à l'impropréhension des perssonnes autour de M. Motassi Salomon, Délégué du MINEPAT, en charge de ces dossiers.

Contact Rédaction : +237 33 14 59 54 / +237 99 45 19 20

http://www.scores2000.info

 

Honorable Ndono Mbanga (Ectrait de l'entretien accordé au journal Scores 2000)

Il faut encourager les jeunes qui vont remplacer la main d'oeuvre paysanne viellissante, créer des conditions de l'exode urbain vers les villages, car ce qu'on ne sait pas par exemple est qu'une plantation d'un hectare de bananiers peut conduire à un gain de 2 à 3 millions par an. Un rendement largement supérieur à celui du jeune qui gagne en moyenne 60 000 FCFA, soit 720 000 FCFA l'an en ville. Ceci ne sera possible que si des meilleurs conditions de vie en campagne sont établies. Nous avons besoin d'élmectricité, des voix de communication, des espaces de loisirs pour les jeunes.

Contact Rédaction : +237 99 45 19 20 / +237 33 14 59 54

http://www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 20:00

L’inauguration a été faite le 08 mars 2010 par le Président National de cette association, El Hadj Oumarou Dandjouma, en présence de toutes les femmes des sous-sections Rdpc et des associations féminines de Nkongsamba 1er.

 photo-yacamata.jpgUne cérémonie importante en couleur, puisque les femmes ce jour, 08 mars 2010 , sont complètements vêtues des pagnes consacrée à cette journée. Il est plus de 14 heures et le ruban est coupé, en présence de nombreux journalistes. Dans ce bâtiment constitué de 4 pièces et un salon, les femmes ont du matériel pour apprendre les langues locales et internationales, 2 machines à coudre, 2 ordinateurs et une surfileuse.


Mme Harouna née Hadzia Mariama, présidente des femmes du Ya-kamata dans son mot de bienvenue, a remercié le Président National pour sa sollicitude et sa disponibilité.

Dans son propos, le Président National a reconnu que la création d’un centre de formation aux petits métiers au Carrefour Haoussa à Nkongsamba est un geste symbolique qui s’inscrit dans la politique de lutte contre l’analphabétisme et l’illettrisme. Il a souhaité que les femmes du Ya-kamata fassent bon usage de cet outil et invitent les autres femmes musulmanes de tous les horizons à venir se former dans ce centre.

 Contact Rédaction : +237 99 45 19 20 / +237 33 14 59 54

Google (Internet) : http://www.scores2000.info

B.p: 375 Nkongsamba-Cameroun

Partager cet article
Repost0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 19:51

C’est le thème de la conférence organisée dans le cadre des activités de la 25ème édition de la journée internationale de la femme à Nkongsamba.

photo ekoh carolineC’était le Dimanche 07 mars 2010, dans la salle des délibérations de la Communauté Urbaine de Nkongsamba.

Autour de la table de présentation, il y avait comme modérateur, M. Eppoh Abel, et comme intervenants, le Rev Pasteur Guy Omer, Mme Ze Georgette, Mme Kwedi Yvette, M. Nzoki Epoh.

D’entrée de jeu, le modérateur Eppoh Abel a présenté l’historique et l’avènement de la célébration du 08 mars dans le monde. Il a ensuite passé la parole aux intervenants pour de brillants exposés. Pour Mme Kwedi Yvette, il n’y a pas d’égalité dans la société. M. Nzoki Epoh, proviseur au Lycée du Manengouba va être très explicite sur la discrimination qui commence dans la société traditionnelle dès le bas âge. L’enfant garçon a plus de facilité que la l’enfant fille.

Mme Ze Georgette, 1er juge au tribunal de Première Instance de Nkongsamba va expliquer comment "un droit résulte de l’accomplissement d’un devoir".

A la fin de cette conférence, tout le panel des intervenants va convenir qu’il faut accorder une place de choix à la femme dans notre société car elle est la mère de l’humanité. La soirée a été cloturée par des présentations culturelles en présence du Préfet du Moungo et de Mme Gisèle Ekoh née Ngobé, Délégué Départemental de la Promotion de la Femme et de la famille du Moungo.

Rendez-vous a été pris pour la journée du 08 mars qui a connu un défile remarquable avec  en prime, un carré des dames du cinquantenaire. Il ne faut pas oublier l'exposition des oeuvres d'arts et la foire gastronomique.

Sylvain Timamo (Contact rédaction : +237 99 45 19 20, +237 33 14 59 54)

www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 10:05

"Les Collectivités locales décentralisées pourvoyeuses d'emplois"

Tel est le thème de la conférence qui s'est tenue le mardi 02 mars 2010 dans le grand amphi de l'Institut Supérieur du Management du Manengouba. Les intervenants de bonne facture ont parlé de la décentralisation, des emplois directs et indirects dans les régions et les communes et bien d'autres choses.
photo conferenceDes personnalités invitées pour animer cette conférence, il y a eu des explications de M. Jean-François Fenkeu, Secrétaire Général de la Commune de Loum, M. Djouamadji Joseph, Chargé d'études à la Communauté Urbaine de Nkongsamba, M. Ngongang Claude, Président de l'Association des Planteurs et Agriculteurs du Moungo (APAM).  Le modérateur de cette rencontre est Messia Francis, Rédacteur en Chef du journal La Vision du Moungo. Il a été question des avantages de la décentralisation au cameroun et nous publierons dans cette page le contenu des interventions.
Le Commandant de Bord Djomo Ntaya Jean-Paul a publié dans la parution Scores 2000 numero 147 de juin 2009 un document sur la décentralisation qui a été diffusé pendant cette journée. Pour lui, la décentralisation consiste en une redistribution spatiale ou dispersion des responsabilités administratives du gouvernement central.
Le livre d'or de la 5ème édition du Salon est signé de ces conférenciers et des participants. Voici un extrait :
photo-yacamata2.jpg- Georges Francis MESSIA (Rédacteur en Chef du journal La Vision du Moungo)
"Nous saluons sans flagornerie l'heureuse initiative d'organiser à Nkongsamba des salons d'entreprenariat qui sont en fait des forums d'échanges profitant aux uns et aux autres qui se soucient du développement de leurs localités respectives. Encourageons celle-ci et ouhaitons que les tables-rondes qui le constituent puissent se dérouler plutôt au village de la foire où bon-gré, mal-gré, les populations s'intéresseront à la choses. "exposés" ou "table-ronde". Félicitations.

- Joseph Djouamadji (Chargé d'études à la Communauté Urbaine de Nkongsamba)
Tous mes encouragements à cette initiative de promotion du débat intellectuel dans la cité de Nkongsamba.

- Ekkere Ebouelle (Représentant du Délégué du Commerce)
La pauvreté constitue le défi majeur de nos jeunes Etats Africains. Une telle initiative mérite d'avoir tout son soutien tant des pouvoirs publics que des organismes privés, véritables conditions siné-quanum de développement durable. Bien des choses à vous.
Lu par Thiery Wendjel
http://www.scores2000.info
Programme-Semaine Du 08 au 13 mars : Exposition, Conférences et foire Commerciale)
SIE.tif
- Lundi 08 mars 2010
Journée Internationale de la femme (défilé)
19H00: Défilé de mode avec LE CLUB MODÉLISTE-COUTURIERS DU MOUNGO, les Confections MOUSSA ISSA et CHETOU- Artiste musicien invité: Rodrigue Coke
- Mardi 09 mars 2010

Tournoi de bras de fer - Eliminatoires
Lycée Bilingue / Lycée du Manengouba
Collège Socka/Collège de l'Espérance
ISMAM/IBA (Intitut des Beaux Arts)
Lycée Technique/SAR-SM
Chargeurs TSEBO Voyages / Chargeurs Centrales Voyages
Chargeurs Stella Voyages / Chargeurs Charters Express

- Mercredi 10 mars 2010
14H00 : Inauguration officielle par le représentant du Gouvernement
16H00:Tournoi de Bras de Fer et du jeu des dames avec l'appui de la Ligue Départementale du Sport pour Tous
- Jeudi 11 mars 2010 :
16H00 : Conférence sur le thème :
«Le rôle de la société de l’information dans le développement économique »
Lieu: village du Salon à coté du Camp militaire
1- André Tatchum (Fondé de Pouvoir Communauté Urbaine de Nkongsamba/Consultant)
2- Sylvain Timamo (Commissaire du SIE2010, Dp journal SCORES2000)
3- Serge Epangue (Chef de Station 88.100 FM, Radio Baré-Bakem)
Modérateur: Claude Ngongang (Président de l"association des Planteurs et Agriculteurs du Moung)
- Vendredi 12 mars 2010
14H00 : Table Ronde sur les circuits de commercialisation et l'industrie au Cameroun animé par le Délégué Régional du Mincomerce/Délégué PME+artisanant ;
19H00 : Prix des meilleurs artisans, meilleurs créateurs et Grand Concert de musique avec les artistes David Kome, Evan's (Noël Ewane), Rodrigue Coke, Sergy Rafal, Djo Cooper, Pierre Baréko;
21H00 :Tirage au sort de la Grande Tombola du SIEN-EDITION 2010
- Samedi 13 mars 2010
9HOO : Excursion à la chute d'Ekom-Nkam
16H00 : Remise des distinctions et diplômes de participation
- 21H00 : Clôture du Salon
Contacts: (+237) 99 45 19 20 / 33 14 59 54 / +237 73 18 17 05
http://www.scores2000.info
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens