Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 21:02

Avant Programme SIE2010 (Du 01 au 13 mars 2010 à Nkongsamba avec exposition, conférences et foire commerciale)
SIE.tif
- Lundi 01 mars 2010 
09HOO: Ouverture du Salon International de l'Entreprenariat au public
11H30: visite de courtoisie aux autorités administratives et municipales
16H30: Présentation des conditions de participation au Tournoi de Bras de fer, du jeu des dames et de la marche sportive
- Mardi 02 mars 2010
14H00: Ouverture du salon par le Sous-préfet de Nkongsamba 1er
16H00 : Conférence sur le thème :
«les collectivités locales décentralisées pourvoyeuses d’emplois»
Lieu: Institut Supérieur du Management du Manengouba (ISMAM)
Intervenant:
1- Fenkeu Jean François (Secrétaire Général de la Commune de Loum)
2- Djouamadji Joseph (Chargé d'étude à la Communauté Urbaine de Nkongsamba)
3- Ngongang Claude (Président de l'Association des Planteurs et Agriculteurs du Moungo)
Modérateur: Messia Georges Francis (Rédacteur en Chef du journal La Vision du Moungo)

- Mercredi 03 mars 2010
16H00 : Conférence sur le thème :
«Le rôle de la société de l’information dans le développement économique »
Lieu: Institut Supérieur du Management du Manengouba (ISMAM)
1- Yves Mbeuntcha Yopa (Directeur Général Nations TV/Vision 4 Télévision)
2- Jean-Claude Noumbissi (Communicateur Port Autonome de Douala)
3- André Tatchum (Fondé de Pouvoir Communauté Urbaine de Nkongsamba/Consultant)
4- Sylvain Timamo (Commissaire du SIE2010, Dp journal SCORES2000)
Modérateur: Jacques Ndounla Kwete (Rédacteur en Chef du journal de l'ISMAM)

- Vendredi 05 mars 2010
14H00 : Table Ronde sur les circuits de commercialisation et l'industrie au Cameroun animé par le Délégué Régional du Mincomerce

16H00 : Inauguration officielle par le représentant du Gouvernement
- Lundi 08 mars 2010
Journée Internationale de la femme (défilé)
19H00: Défilé de mode avec LE CLUB MODÉLISTE-COUTURIERS DU MOUNGO, les Confections MOUSSA et CHETOU

- Mercredi 10 mars 2010
Tournoi de Bras de Fer et du jeu des dames avec l'appui de la Ligue Départementale du Sport pour Tous
- Jeudi 11 mars 2010 : Tirage au sort de la Grande Tombola du SIE-EDITION 2010
- Vendredi 12 mars 2010  à 19H00 : Prix des meilleurs artisans, meilleurs créateurs et Grand Concert de musique
- 13 mars 2010
9HOO : Excursion à la chute d'Ekom-Nkam
16H00 : Remise des distinctions et diplômes de participation
- 21H00 : Clôture du Salon
Post-Salon : Visite guidée touristique à la Chute d'Ekom-Nkam à Baré-Bakem le samedi 13 mars 2010 avec l'appui de General Airlines voyages

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 20:08

Plus de 818 millions pour entretenir l'espoir, Un budget en augmentation

Les grands conseillers de la communauté urbaine de Nkongsamba ce sont retrouvés auprès du chef de l’exécutif, le Dr Kollo Basile du 11 au 12 novembre 2009 pour examiner et voter le budget de l’exercice 2010 évalué en recettes et en dépenses à plus de 818 millions de nos francs.


Plusieurs jours avant l’ouverture des travaux, les honorables conseillers municipaux avaient reçu les documents nécessaires venus du secrétariat général piloté par M. Wangué Liberté, tout premier secrétaire général de la Communauté Urbaine de Nkongsamba. Autour de la table, on a noté la présence des Maires des communes d’arrondissement : El Hadj Oumarou Dandjouma, Wandji Alain Thomas, Essame Elise-Henriette. Ces personnalités sont respectivement chefs des exécutifs des communes d’arrondissement de Nkongsamba 1er, Nkongsamba 2ème et Nkongsamba 3ème. Dans son propos de présentation du budget, le Délégué du Gouvernement, le Dr Kollo Basile a remercié ses élus de l’appui apporté pour la réalisation du dernier budget en cours voté pour les derniers six mois d’un montant de 600 millions de francs. Les conseillers municipaux réunis en commission ont posés de nombreuses questions sur les différentes rubriques du budget et notamment la proportion réservée à l’investissement qui selon beaucoup ne sera pas suffisante pour booster les réalisations avant les prochaines échéances électorales.

 Les grands conseillers municipaux de cette nouvelle communauté sont au nombre de 18 et sont issus des trois communes d’arrondissement. Voter ce budget d’une enveloppe de plus de 818 millions de francs Cfa revient à donner au Délégué du Gouvernement des arguments pour convaincre l’Etat à réaliser des infrastructures nouvelles pour l’ancienne troisième ville du Cameroun, conduite pendant près de 13 ans par un autre Docteur, l’honorable Emmanuel Ngollo Ngama, qui a laissé bien des dossiers en jachère.

Le Dr Kollo Basile, qui s’est engagé à soigner les 600 prisonniers de la prison principale de Nkongsamba et à faire des tests sur la tuberculose à l’ensemble du personnel pénitencier et des magistrats, qui s’est engagé selon les recommandations du Minatd à embellir Nkongsamba aura du pain sur la planche. Il sera notamment soutenu par les trois maires des communes d’arrondissement qui viennent chacun de porter leurs budgets respectifs à plus de 100 millions.

Kom I. et Sylvain Timamo

Conctact Rédaction : +237 33 14 59 54 / +237 99 45 19 20 

http://www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 20:03

photo kamajou augustinScores 2000 : Quel est votre sentiment à la fin de cette célébration  de 2009?

Kamajou Augustin  Désiré : C’est un sentiment de satisfaction. Nous avions deux objectifs :  aller à Mélong recevoir les membres de la Délégation du Comité Central, puis revenir à Baré organiser cette manifestation dans notre arrondissement. La fête a été très belle à Baré avec le défilé des militants à travers la ville. Malgré quelques malentendus, nous repartons avec un bilan positif.

 

Quelques militants étaient mécontents à cause de la longue attente. Pensez-vous pouvoir y apporter une solution la prochaine fois ?

Les militants sont souvent exigeants, c’est normal pour la bonne marche du parti. Mais le travail de préparation d’une manifestation n’est pas facile. Nous sommes respectueux des textes de base du parti et savons que la fête doit en fait se faire à Mélong, siège de la section. C’est pour éviter les dépenses supplémentaires à ceux qui viennent de loin, comme ceux de Bakem ou d’Ekom-Nkam que nous avons toujours organisé une seconde partie de la cérémonie à Baré. Le Chef de la Délégation du Comité Central, le Dr Emmanuel Ngollo Ngama et les chargés de mission et ne pouvant se diviser en deux pour les deux zones reculées. Les militants ont aussi raison, pour ceux qui pensent qu’il faut animer et faire vivre le parti sur place pour ne pas arriver à une situation d’inertie où les gens se découragent.

 

C’est un problème récurrent que vos militants et les populations exigent un peu plus d’actions au bureau de la section du Moungo Nord-Est, au conseil municipal de Baré-Bakem qui est majoritairement Rdpc ? Quel est votre point de vue ?

Nous devons penser à faire de l’éducation politique parce qu’aujourd’hui, tout le monde entre en politique sans notions élémentaires. C’est une mauvaise pratique que d’avoir en fonction dans les sous-sections et autres des gens qui ne contribuent pas, ne serait-ce que par des idées, qui attendent tout des élites ou des responsables du parti. Il faut arrêter avec l’achat des consciences et évoluer vers une politique de projets qui est la vraie politique, de développement… Il faut désormais juger les gens sur la base de leur compétence.

 

Vous êtes cadre de l’aviation civile à Yaoundé. Est-ce que vous disposerez suffisamment du temps pour une action politique plus importante ?

Il suffit d’être organisé et de savoir tenir son agenda. Parfois, il faut être en mesure de faire quelques sacrifices pour être au service de la nation. J’ai dans le passé œuvré pour qu’on ait une bibliothèque à Baré-Bakem. Nous avons donné des dons en fournitures scolaires et en médicaments. Nous disposons d’un porte feuille relationnel et des hommes de confiance avec qui on peut faire un travail d’ensemble dans une synergie globale.

William Ndanga et Sylvain Timamo

Rédaction : +237 33 14 59 54/ +237 99 45 19 20

http://www.scores2000.info  - E-mail:scores2000@hotmail.com

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 19:58

Can/Mondial 2010

Mobilisation générale chez les sponsors et supporters des Lions Indomptables 

Les deux plus grandes compétitions sportives se dérouleront au courant de l’année 2010. Les présidents des fédérations de club de football, les autres institutions auxiliaires de football ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour une bonne représentativité de leurs talents à ces compétitions. Il y a quelques semaines, grâce à la compagnie Coca-cola et les Brasseries du Cameroun, les camerounais ont eu le plaisir de voir de plus près le trophée de la coupe du monde au Palais des sports à Yaoundé. Une cérémonie pleine de signification et de symbole qui vient redoubler la curiosité et le désir de remporter cette coupe par les Lions Indomptables du Cameroun. Pour preuve, les journaux qui ont publié il y a quelques jours montrent des photos du Chef de l’Etat, S.E Paul Biya avec le trophée tant convoité. Une fois de plus, les camerounais se sont souvenus que c’est grâce à leur équipe nationale que l’Afrique a gagné cinq places au tournoi final de cette compétition.

camtel.jpgLa phase finale de la coupe du Monde qui se déroulera en Afrique du Sud pendant un mois, fera vibrer les talents et les cœurs. Les plus gros annonceurs ont déjà leurs contrats en poche et multiplient les stratégies pour rentabiliser leur investissement. Sur ce, de nombreux spots des compagnies de téléphonie telles Orange, MTN et Camtel sont diffusés sur les chaînes de télévision. Dans les rues, ce sont de nombreuses banderoles et panneaux publicitaires qui montrent qu’un grand événement planétaire se prépare. Face aux grandes nations de football, le Cameroun aura-t-il une chance de remporter ce précieux trophée ? Pourquoi pas ? Nous répond un supporter. Le Match Cameroun-Maroc du 14 novembre met fin aux spéculations.

 Sylvain Timamo +237 33  / +237 99 45 19 20 / +237 73 18 17 05 

http://www.scores2000.info

e-mail : scores2000@hotmail.com

B.p.: 375 Nkongsamba-Cameroun

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 19:55

Scores2000 est un journal d'informations générales créé dans la ville de Nkongsamba en 1997.
Depuis cette date, de nombreux articles ont été publiés sur les faits de société, le sport, la culture, le tourisme, l'environnement et les affaires. 
Dans les périodes de campagne électorale, plusieurs sujets sur la politiques ont rempli les colonnes du journal Scores2000, allant même jusqu'à attirer la foudre de quelques personnalités politiques.

Scores 2000 (Entreprise de presse et de Prestations de services) est partenaire à l'organisation  du Salon International de l'Entreprenariat de Nkongsamba (SIEN) qui se tient régulièrement au mois de mai de chaque année.

SCORES2000 (Journal des Sports, Sociétés et des Affaires)

Réc. n° 067/RDDJ/C16/BAPP - Contribuable N° P017200154829D - CNPS n° 352-0100266-Q

Siège social : B.p : 500 Nkongsamba

Tél. : (+237) 243 146 645  - Mobile : +237 699 45 19 20/ 678 89 40 92/

Directeur de publication et Rédacteur en Chef :

Sylvain Timamo Tedjon

Mobile : (+237)699451920 ou  678894092
e-mail: sylvaintimamo@gmail.com

Directeur de la Rédaction

Ngomse Fondjo Joachim : 677 861 194

Conseil Editorial / Rédaction :

Sylvain Timamo, Elongbil Ngoma Patrice, NGotcho Ngambo Louis Marie, Ngassa Wandji Nathalie Flore, Tchoumi Bertrand, Abbo Abdoulaziz, Lijouom Chetou, Joachim Ngomse Fondjo

Correspondants/ Pigistes:

Lionnel Bayong,  Gilles Tagne, Romel Nguifo, Ismaël Fotso, Epanda Louis Mayer

Service Commercial, Vente et diffusion :

Lijouom Chetou (+237 655421540)/ lijouomchetou@yahoo.fr

Ngassa Wandji Nathalie Flore : +237 671058421
 Impression : JV-Graf  à Yaoundé

 Tél.: (+237) 222004974 / 694 06 11 25

Tirage : 3 000 exemplaires

 Distribution:Messapresse/ Commerciaux

Abonnement :

- Abonnement de soutien ................. 200 000 CFA/12 mois

- Abonnement d'honneur ............... 150 000 CFA/12 mois

-Abonnement spécial....................... 250 000 CFA

Espèces, Mandat ou virement au compte SCORES2000 logé à CEC CAMEROUN - COMPTE 372100N010022401

Code Banque 10005 Clé Rib 62 CCEI CMX - CODE IBAN CM21

OU......................................

Espèces, virement au compte SCORES2000 logé à Afriland First Bank Nkongsamba

Code SWIFT : CCEICMX

Compte N°  00837721501

Clé RIB : 87 - Code Banque : 1OO05 - Code Guichet : 00012

IBAN : CM21 10005 00012 00837721501- 87

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 19:50

Communiqué de presse : Yaoundé Hilton, le 27 novembre 2009
nkongsamba2Le Fonds Forestier du Bassin du Congo (FFBC) a tenu son sixième Conseil de direction à Yaoundé, au Cameroun, du 24 au 27 novembre 2009.

Lors de cette réunion, le Conseil de direction s’est rendu sur le terrain afin de rencontrer des ONG locales près de Kribi et Edéa, notamment Cameroun-Ecologie et l’Organisation pour l’environnement et le développement (OPED), qui ont récemment reçu des subventions du FFBC. Les membres du Conseil de direction ont été informés des réalités sur la gestion forestière et des défis que posent le développement, ainsi que leurs bénéfices socio-économiques et environnementaux attendus.

De plus, le Conseil de direction a approuvé quatre nouveaux projets établissant des initiatives innovantes visant à la protection des ressources forestières et des écosystèmes ainsi qu’à l’amélioration de la situation économique des habitants de la forêt, pour un total de quatorze projets sélectionnés.


Les coprésidents du Fonds, la professeure Wangari Maathai et le très Honorable Paul Martin ont discuté avec l’Honorable Elvis Ngolle Ngolle, Ministre des Forets et de la Faune des priorités dans la gestion forestière au Cameroun.

L’Honorable Emmanuel Bizot, Ministre et Président de la Commission des forets de l’Afrique Centrale (COMIFAC), ainsi que le Secrétaire de la COMIFAC ont informé les coprésidents des préparatifs des pays de la région en vue des négociations à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) à Copenhague. Les coprésidents et les membres du Conseil de direction ont encouragé le travail des ministres de la région responsables des forets en vue de l’établissement d’une position commune en appui à la réduction des émissions dues à la déforestation et à le dégradation des sols (REDD « + »). Ils ont aussi souligné l’urgence de maintenir l’appui à leurs négociateurs, aux Chefs d’Etat de la région du Bassin du Congo et à l’Union africaine qui se rendront à Copenhague dans deux semaines.


Le sixième Conseil de direction a aussi été marqué par l’établissement du secrétariat permanant du FFBC, grâce à l’aide de la Banque africaine de développement (BAD). A cette occasion, le Conseil à chaleureusement accueilli Madame Clotilde Ngomba du Cameroun, anciennement de la Banque Mondiale, au sein de l’équipe du FFBC en tant que coordonnatrice permanente à partir du 1er décembre 2009.

Le Conseil de direction a aussi profité de cette rencontre au Cameroun pour établir ses priorités en vue de l’an prochain et afin de lancer le second appel d’offres pour les projets correspondant aux objectifs du FFBC. La date limite pour envoyer ces propositions est le 28 février 2010.


Le Fonds forestier du Bassin du Congo est une initiative de 118 millions d’euros des gouvernements du Royaume-Uni et de la Norvège lancé en 2008, visant à protéger les forets du Bassin du Congo pour contribuer à la lutte contre les changements climatiques tout en améliorant la situation économique des populations y habitant. Le Fonds est coprésidé par la lauréate du Prix Nobel de la Paix, la professeure Wangari Maathai et l’ancien Premier Ministre du Canada, le Très Honorable Paul Martin.


Pour plus d’informations :

Site web du FFBC

www.cbf-fund.org

Contact courriel du FFBC

CBFFsecretariat@afdb.org

Serge Bounda

Bureau de la professeure Wangari Maathai

+254-20-762-3105

Alexandre T. Gingras

Bureau du Très Honorable Paul Martin

+1-514-982-3929

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 19:39

  Scores 2000 est un journal d'informations générales crée dans la ville de Nkongsamba en 1997.
Depuis cette date, de nombreux articles ont été publiés sur les faits de société, le sport, la culture et les affaires. 
Dans les périodes de campagne électorale, plusieurs sujets sur la politiques ont rempli les colonnes du journal, allant même jusqu'à attirer la foudre de quelques personnalités politiques.
Avec la préparation de la Can/Mondial 2010, nous allons dans les jours à venir informer nos lecteurs sur le sport africain en général et camerounais en particulier.

Scores 2000 (Entreprise de presse et de Prestations de services) est partenaire à l'organisation  du Salon International de l'Entreprenariat de Nkongsamba(SIEN) qui se tiend regulièrement au mois de mai de chaque année.

SCORES 2000

Journal des Sports, Sociétés et des Affaires

Rec. n° 067/RDDJ/C16/BAPP - Contribuable N° P017200154829D - CNPS n° 352-0100266Q

Siège social : B.p : 375 Nkongsamba

Tél. : (+237) 33 01 75 32 / Fax : 33 49 15 12

   Mobile : 99 45 19 20/78 89 40 92/ 

http://www.scores2000.info

e-mail : scores2000@hotmail.com

Directeur de publication et

Rédacteur en Chef :

Sylvain Timamo Tedjon

Mobile : (+237) 99 45 19 20 ou +237 33 14 59 54
e-mail: timamo2000@yahoo.fr 

Conseil Editorial / Rédaction :

Sylvain Timamo, NGotcho Ngambo Louis Marie,

Abbo Abdoulaziz, Lijouom Chetou

Correspondants/ Pigistes:

Lionnel Bayong,  Gilles Tagne

Service Commercial, Vente et diffusion :

Lijouom Chetou (+237 75 45 79 32),
lijouomchetou@yahoo.fr
 Impression :
JV-Graf  à Yaoundé

 Tél.: +23722 00 49 74 / +23794 06 11 25

Tirage : 5 000 exemplaires

 Distribution : Messapresse

Abonnement :

- abonnement de soutien ................. 100 000 Fcfa/12 mois

- abonnement d'honneur ................. 150 000 Fcfa/12 mois

Espèces, Mandat ou virement au compte Scores 2000 logé à Ecobank Cameroun S.A

Compte N°  01212629501

Clé RIB : 59

Code Banque : 1OO29

Code Guichet : 26012

Tél.: +237 33438250 / 33438251

http://www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 19:31
Scores 2000 était le premier journal publié à Nkongsamba (Département du Moungo, Littoral du Cameroun) lors de son lancement en 1997. Il a remporté beaucoup de succès, notamment depuis son passage au format tabloïd en 2002. Aujourd’hui, la concurrence de nouveaux titres a restreint sa croissance.

wan-ifra.pngPour rester en tête du marché, le journal a tenté d’étendre sa pénétration à travers le pays. “Au Cameroun, les médias doivent être nationaux pour atteindre suffisamment de lecteurs”, estime Sylvain Timamo, l’éditeur de Scores 2000.

Le journal a étendu son réseau de correspondants en recrutant des pigistes dans les principales villes du pays. “Cela nous permet d’offrir davantage d’informations, ce qui rend le journal plus attrayant. Nous réalisons actuellement vingt pour cent de nos ventes dans d’autres régions que Moungo”, confie-t-il.

Néanmoins, Scores 2000 n’a pas abandonné son caractère régional. Au contraire, il continue de s’en servir comme argument de vente. “Nous soulignons le fait que nous sommes les seuls à couvrir des communautés spécifiques. Cela n’était pas un de nos objectifs au départ, car nous voulions surtout nous concentrer sur l’analyse. Mais le comité de rédaction nous a proposé de couvrir les manifestations communautaires, ce qu’il s’est révélé une excellente idée pour stimuler les ventes”, constate Timamo.


Il mentionne le cas d’une seule personne qui a acheté une fois une centaine d’exemplaires du journal pour les distribuer dans son village en voyant un article qui lui était consacré.

Quand le journal a vu le jour, il était le seul titre publié à Nkongsamba, alors qu’il doit faire face aujourd’hui à la concurrence de sept autres publications. La crédibilité est l’un des principaux atouts de Scores 2000 face à ses concurrents.


“Nous avons bâti notre crédibilité en nous concentrant sur les faits et l’analyse. Le fait d’être le premier journal dans la région nous a permis de développer un bon réseau. Nous sommes mieux positionnés que les autres pour enquêter et pour être toujours les premiers sur le terrain”, souligne Timamo.

La prolifération de nouveaux titres est une menace pour la qualité du journalisme, car il n’y a pas suffisamment de journalistes pour le nombre croissant de publications.

“Les nouvelles publications recrutent principalement des étudiants ou des spécialistes. Cela pose un problème, car cela affecte la qualité de reportage. Le problème est qu’ils ne respectent pas la déontologie : ils ne sont pas précis dans leurs reportages et ne vérifient pas leurs sources”, déplore Timamo.


“Ces nouvelles publications reprennent également des articles publiés par Scores 2000, ce qui induit les lecteurs en erreur quant à la source originale de l’article”, regrette Timamo. Cela influence les ventes de la publication.

Pour préserver sa diffusion, le journal a également essayé d’augmenter le nombre de ses abonnés. Cette stratégie, toutefois, n’a pas connu le succès escompté. “Comme le pouvoir d’achat des Camerounais est faible, les lecteurs ne veulent pas s’engager pour un abonnement d’un an, mais préfèrent choisir le journal qu’il achète chaque fois qu’ils vont dans les kiosques”, explique Timamo.

Les journaux dans la région ne sont pas uniquement en concurrence pour les lecteurs. Même si la diffusion représente 60 pour cent du chiffre d’affaires total du journal, ce chiffre a diminué ces dernières années en raison de l’arrivée de certains titres sur le marché, qui paraissent parfois sporadiquement dans le seul but de gagner de l’argent grâce à la publicité. Timamo et d’autres éditeurs indépendants essaient de lutter contre ce qu’ils considèrent comme de la concurrence déloyale.


“Certains journaux ne paraissent que deux fois, ils ne paient pas de taxes et, en plus ils attirent beaucoup de publicité parce qu’ils connaissent certains hommes d’affaires ou sont liés aux directeurs des ventes de certains sociétés”, dit-il.

Les éditeurs indépendants se sont unis pour lutter contre cette situation. Ils font pression auprès des autorités pour que la publicité soit distribuée parmi les journaux qui paraissent régulièrement et qui sont correctement enregistrés.

Ils font également pression pour abaisser les taxes imposées aux journaux. “Les journaux sont des outils éducatifs”, remarque Timamo. “Par conséquent, ils devraient être traités différemment des entreprises commerciales. Jusqu’à présent, nous avons payé les mêmes taxes qu’elles, ce qui ne favorise pas le développement de l’industrie de la presse. Toutefois, depuis que les journaux indépendants osent critiquer le gouvernement, celui-ci utilise les taxes pour affaiblir notre position”, remarque Timamo. “Nous avons compris que la politique du gouvernement n’est pas de coopérer avec nous, parce qu’il ne veut pas d’une presse libre,”, conclut-il.
Soure : Réseau Africain de la Presse du 21ème Siècle (www.rap21.org)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens