Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2020 5 24 /01 /janvier /2020 23:17

C’est un climat de sérénité qui a semblé prévaloir ce 09 janvier 2020 durant les travaux de la session ordinaire du conseil de communauté consacré à l’examen et à l’adoption du budget pour l’exercice 2020 de cette municipalité.

C’est la salle des délibérations de la Communauté urbaine de Nkongsamba qui a servi de cadre aux travaux présidé par le Délégué du gouvernement Dr Kollo Basile ; en présence d’Yves NoêlNdjana Préfet du département du Moungo, les grands conseillers présents après travaux en commission ont adopté ce budget estimé en recettes et en dépenses à la somme de 999 147 485f CFA. Toutefois, ceux-ci n’ont pas manqué de signifier leur désarroi quant à la façon dont sont gérées les choses dans cette ‘’supra municipalité’’ en baisse de régime depuis plusieurs années malgré quelques embellies observés notamment en ce qui concerne l’enlèvement des ordures , Avec une dette de plusieurs millions de francs CFA due aux communes d’arrondissement de Nkongsamba 1er 2e et 3e représentant la dotation générale de fonctionnement, on se demande comment pourrait s’opérer une véritable mutation de la ville, quand on sait que ce crédit est un levier pour booster l’action des Maires dans les communes. En dépit de tout ceci, en cette période transitoire qui voit disparaitre les communautés urbaines au profit des Mairies de communes, le Dr Kollo Basile s’insurge contre la mauvaise manie des maires qui évoluent en vase clos, attitude qui ne favorise pas à cet effet un déploiement harmonieux des actions de développement dans la cité ; couplés aux attitudes rétrogrades des collaborateurs et de certains citoyens qui auront excellé durant plus d’une dizaine d’années à lui ‘’casser les pieds’’.

Toutefois, il s’est dit heureux d’avoir pu mener à bout la mission à lui confier par le chef de l’Etat qui s’est concrétisé avec l’élaboration du plan directeur et la signature du contrat de ville. On se souvient que le plan directeur  d’urbanisme qui a englouti près d’une centaine de millions de francs CFA avait pour objectifs entres autres de renforcer l’attractivité et la compétitivité de la ville en mettant en exergue les potentialités des zones de développement et les actions concrètes à entreprendre pour les promouvoir en créant les conditions de croissance pour une planification judicieuse des pôles économiques en privilégiant à la fois les activités rémunératrices du secteur informel et toutes les activités capables d’attirer les investisseurs avec une amélioration de la gouvernance urbaine. Ce qui devait à terme, contribuer à améliorer les conditions de vie des populations et donner un visage nouveau à la ville. Mais hélas, depuis lors plus rien, les grands conseillers auront été plus fanfaron que travailleurs, ne s’occupant pour la plupart d’entre eux que de leurs intérêts personnels au détriment des intérêts collectifs. même si le Dr Kollo Basile se félicite de cette entreprise onéreuse et salvatrice pour la ville pour les prochaines années, les habitants de la cité des montagnes vivent dans une promiscuité indescriptible, des quartiers baignent dans un enclavement et une insalubrité sans pareil ,avec une profusion d’abus de toute sorte, entretenues par l’occupation anarchique des espaces  notamment au lieu-dit Aviation, des arnaques dans les marchés et sur la voie public par certains agents véreux, , l’absence d’eau courante , etc.…En attendant de voir l’implémentation des résolutions du grand dialogue national qui a abouti à la promulgation du code général des CTD, les populations ont hâte de voir leur ville prendre les allures d’une ville futuriste qui veut conquérir un nouvel espace.

  Paul FoutéFotso/Elite Magazine N° 40 de janvier 2020

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2020 5 24 /01 /janvier /2020 23:14

Alors que la campagne caféière 2019-2020 démarre, de nombreux producteurs sont dans l’expectative ; coincés entre les promesses gouvernementales en matière de commercialisation du café et la réalité sur le terrain.

Alors que ceux-ci s’attendaient à une remontée des prix sur le marché ; c’est avec une déception indescriptible que les uns et les autres vivent cette triste réalité ; même le passage de L’ex MINEPAT Louis Paul Motazé  dans le Moungo et la création de l’agropole n’ont toujours rien apporté; et on peut déjà se poser la question sur l’impact du projet New génération en faveur des jeunes dont l’objectif vise l’implication d’une bonne franche de la jeunesse  dans la filière café-cacao afin de contribuer à l’amélioration de la production et de la commercialisation du café dans notre pays. Vendu fin mai 2018 à 620 F le Kg, c’est à peine que les producteurs ont pu gérer les charges liées à leur exploitation en 2019 et cette année le prix est autour de 300 F/kg.

Une dégringolade des prix qui donne matière à réflexion. Le Cameroun est signataire de  l’accord international sur le café, accord qui vise à favoriser le développement durable de ce secteur pour le bien de tous les acteurs .Ce concept de durabilité se définit sur la base de trois piliers : économique, social et environnemental afin de rendre la filière plus attractive .Ainsi, la caféiculture doit être économiquement viable pour le producteur et lui assurer de meilleures conditions de travail et de vie…Cependant, pendant que l’Etat s’évertue à vouloir continuer à s’immiscer dans la filière avec une pléthore de programmes pas ou peu connus du grand public ,la chute de la production laisse pantois ,de plus de 155 000 tonnes il y a 30 ans ,la production est passé en 2016  à environ 21 000 tonnes…même si on note un léger embellit par rapport à 2014 où  le compteur affichait 16000 tonnes, et on s’interroge sur le rôle trouble que joue ce ministère en faveur des producteurs de café.

Même si de nouveaux modèles de consommation ont vu le jour, accordant ainsi une importance croissante aux cafés spéciaux, au commerce équitable, au café biologique ; des bars dits « à café » se sont multipliés dans certains pays, ces bars vendent une ambiance  dans la société et on peut noter avec satisfaction les efforts faits par certains torréfacteurs dans ce sens et surtout le point de dégustation de l’UCCAL à Nkongsamba qui contribue à sa manière à promouvoir la consommation du café ; ne serait pas judicieux d’en multiplier afin non seulement  d’accentuer la vulgarisation mais intéresser davantage les populations afin qu’elles se détournent un petit peu de la bière ?Le marché du café a ainsi connu une révolution, ce qui a permis aux consommateurs de choisir désormais parmi plusieurs combinaisons de café, selon leur variété, leur origine, leur méthode de préparation et de moulure, leur arôme, leur conditionnement, etc. Pendant ce temps, les prix du café au détail continuent d’augmenter sur les marchés, du coup, les torréfacteurs perçoivent des marges de plus en plus importantes alors que les producteurs eux, reçoivent des prix inférieurs aux coûts de production…comment est-ce possible ? Au regard de ce qui précède, on constate que la chaîne de valeur mondiale du café est aujourd’hui caractérisée par un paradoxe ; un boom du marché dans les pays consommateurs et une crise dans les pays producteurs. Les uns et les autres se questionnent déjà sur la nécessité de continuer dans la production de cette spéculation alors que l’avenir reste mitigé. Il est temps pour le gouvernement au moment où les jeunes sont orientés vers l’agri business de faire une réflexion profonde dans la pérennisation de ce secteur d’activité. Aussi, les coopératives et autres organisations paysannes, doivent s’investir davantage et cesser de constituer des blocages dans l’exercice de l’activité du producteur pour être de véritables structures d’accompagnement afin de rendre le producteur de café plus dynamique, professionnel et autonome…Aussi les candidats aux prochaines élections devraient en faire une priorité dans leur feuille de route.

  Paul FoutéFotso/ Elite Magazine N° 40

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2020 5 24 /01 /janvier /2020 23:12

La salle des actes l’hôtel de ville de la commune de Manjo a servi de cadre ce 31 décembre 2019 à la session ordinaire du conseil municipal, consacrée à l’examen et à l’adoption du budget de cette commune pour l’exercice 2020. Estimé en recettes et en dépenses à la somme de 529 776 553 F CFA soit une baisse de 68 554 283 F CFA assorti de quelques délibérations, les élus présents ont à l’unanimité après les travaux en commission, adopté ledit Budget.

Notons que cette diminution s’explique par le caractère réaliste et objectif avec un accent mis sur la mobilisation des ressources propres greffées sur la vision d’un développement socio-économique et culturel impulsée depuis quelques années par l’exécutif municipal. Le Sous-préfet de Manjo n’a pas manqué de féliciter au nom du Préfet absent, l’exécutif sortant et l’ensemble des conseillers arrivés à la fin de leur mandat, il a noté avec satisfaction le travail satisfaisant de l’exécutif municipal tout en témoignant sa reconnaissance en rapport avec les actions menées jusqu’ici dans cette commune, il a exhorté le Maire et l’organe délibérant à poursuivre leurs actions dans la même cohésion malgré le changement qui pourrait s’opérer d’ici là. Même si au fil des années l’exécutif municipal donne de voir un résultat positif, il n’en demeure pas moins vrai de constater pour le regretter que, de nombreuses difficultés résident dans le recouvrement des impôts et taxes, dû à l’incivisme de certains opérateurs économiques véreux de la localité sans oublier les dettes dues à certains prestataires par cette collectivité et qui ternissent l’image de la commune. C’est dans une atmosphère conviviale mais spéciale que les travaux se sont achevés, dans l’espoir de voir leurs mandats renouvelés lors des prochaines consultations électorales.

  Paul Fouté Fotso/Elite Magazine N° 40 - Contact : 696276765/656845367

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2020 7 19 /01 /janvier /2020 12:00

c'est le 16 janvier 2020 entre 14H30 et 15H20 que le budget de cette municipalité est adopté. Séance présidée par le Maire intérimaire Ewang Martin, en présence du Sous-préfet Anveurin Mbuge, du Receveur Municipal Eyambe Mamfred Magloire et du nouveau Secretaire Général Nguewo Diodop. Ce budget est équilibré en recettes et en dépenses à la Somme de 697868649 francs.

Il connait selon Mr Kimbeng Cornelius, rapporteur général des commissions une augmentation de 26950097 francs. Enveloppe qui va servir prioritairement au fonctionnement et à la réalisation de 33 projets donc 9 issus du BIP et 24 des ressources propres.
Lors du vote des délibérations modéré par Mr Noko Ngondi Flaubert, Secrétaire général sortant, il est constaté une adoption consensuelle de 19 voix sur 19. Une délibération majeure entre dans les archives, celle portant sur la taxe des produits de carrière.
Le représentant de la tutelle, Mr Anveurin Mbugue a souhaité bonne chance aux candidats qui vont en compétition le 09 février prochain, invitant par la même occasion les Chefs traditionnels à œuvrer contre le boycott.
Sa Majesté Eyambe de Mbelle1er, Chef du village Mombo à apprécié la qualité des travaux ainsi que le niveau des réalisations de ces 3 années de mandature de Mr Ewang Martin.

Contact Rédaction : +237 699451920/678894092

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2020 7 19 /01 /janvier /2020 10:44
Lettre aux militants, Sympathisants, Amis et bienfaiteurs 
(A/S de la Levée de fonds pour la Campagne électorale du MDP)
Cher(e) Camarade et  ami(e),
Le corps électoral a été convoqué pour le 09/02/2020.
Au terme du contentieux préélectoral qui a suivi la publication par Élections Cameroon (ELECAM) des listes admises à concourir, le MDP sera présent à ce  double scrutin dans six circonscriptions :
Pour les Législatives dans la circonscription du Moungo Nord;
Pour les Municipales dans les circonscriptions suivantes :
Dibombari
Bonalea
Nkongsamba 1er
Nkongsamba 3e 
Melong
Je conduirai moi-même les listes du Parti dans le Moungo-Nord pour les Législatives et à Melong, pour les municipales. 
Nous participons à ces élections en toute lucidité. Nous savons par expérience que rien ne nous sera épargné. Faut-il pour autant baisser les bras et sombrer dans le fatalisme? Nous pensons sans prétention aucune que notre génération ne saurait rester indifférente à l’avenir de notre pays. 
Je sais que comme chacun d’entre nous, tu œuvres en donnant le meilleur de toi dans ton domaine de compétence  pour l’avènement d’une société Camerounaise meilleure.
En ce qui me concerne, j’ai choisi l’action politique pour contribuer à l’avènement de cette société que nous réclamons de tous nos vœux. Les élections du 09/02/2020 sont des élections locales.  Elles revêtent de ce fait une importance particulière dans le contexte actuel de la mise en œuvre de la décentralisation.
 En effet, cette élection permettra d’élire les hommes et les femmes chargés de mettre en oeuvre le nouveau code général sur les collectivités territoriales décentralisées.
Dans la bataille politique qui s’annonce, et qui nous en sommes convaincus, déterminera les grandes mutations en cours dans notre pays, aucune contribution ne sera de trop.   D’où cet appel à ton soutien que je t’adresse ici. Il s’agit là de l’essentiel du message que je souhaitais partager avec toi. 
Tu peux envoyer ta contribution par Mobile Money aux numéros suivants: 694 42 98 99 / 677 75 33 44.
En sachant pouvoir compter sur ton soutien, reçois ici mon salut fraternel et la garantie que ta contribution ne servira exclusivement qu'aux besoins de la Campagne électorale. 
Paul Alain EBOUA,
Président National du MDP.
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2020 7 19 /01 /janvier /2020 10:30
OOOOOOH Noël! La fête des cadeaux... Mais si vous pouviez le savoir. Tout commence avec la naissance du Christ Jésus. Les rois mages qui attendaient cette naissance depuis sont guidés par l'étoile qui les conduit jusqu’à
l'étable où se trouve l'enfant Jésus.
Toutefois avant d'y arriver ils doivent passer par la chefferie où se trouve le Roi Erode. Ce dernier attendra en vain que les trois mages viennent lui rendre compte de l'endroit où se trouve cet enfant ROI afin d'aller à son tour lui donner des cadeaux. on connait la suite...En offrant des cadeaux certes de grande valeur à l'enfant Jésus ils passent à côté de leur mission, une mission qui leur avait été assignée depuis longtemps.CETTE MISSION CONSISTAIT A ASSURER LA PROTECTION ET LA GARDE DE L'ENFANT JESUS. ILS AVAIENT L'OBLIGATION DE PARTIR AVEC LUI MAIS HELAS ILS N'ONT FAIT QUE RENTRER PAR UN CHEMIN CONTOURNE POUR DEJOUER LES PLANS DE ERODE. JOSEPH a assuré le plan 'B' par la grâce de DIEU Son Père. Toutefois l'humanité entière n'a une fois de plus rien compris, elle ne s'est posée aucune question et n'a retenue que la remise des cadeaux à l'enfant Jésus. Et aujourd'hui la remise des cadeaux est devenue un rite et un enrichissement pour de multiples entreprises et des multinationales. Pauvre de nous...Les mages n'avaient-ils  pas compris (comme nous) qu'ils étaient des chargés de mission? A chaque fois laissons nous guider par notre intuition et nous verrons se présenter devant nous, à chaque instant, le grand Amour du Très Haut.
Un amour qui ne se préoccupe que de ce qui est utile à l'humanité et que nous devons préserver et enseigner.
Par Ngomse Fondjo Joachim
.................................
 

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2020 5 03 /01 /janvier /2020 15:16

La décision de rejet de la liste Rdpc de la Commune de Nkongsamba3ème est prononcée par Madame la Présidente de la Chambre Administrative du Littoral... en dernier ressort. Deux candidats du parti non consultés ont bien démissionné de la liste conduite par Mme Eyidi Yvonne. En plus, 3 autres candidats seraient sur le coup de la sanction imposée par la loi pour absence répétée à plus de trois cessions du Conseil municipal et indiscipline.

D'où vient-il que les candidats d'une liste concurrente soient en alliance avec des plaignants pour rendre infructueuse une supposée démarche en réhabilitation à la Chambre administrative de la Cours Suprême à Yaoundé? La loi a été dite et de nombreux électeurs de Nkongsamba 3ème sont satisfaits de cette décision de justice. Les politiques tentent une fois de plus de salir l'image du Moungo en particulier et du Cameroun en général en tentant de démontrer que la justice camerounaise n'est pas indépendante et particulièrement inféodée au parti au pouvoir. C'est un autre long feuilleton hideux qui commence et les populations de la localité sont prêtes à manifester leur courroux...

Ewane Max, un électeur de la circonscription rencontré il y a quelques heures dit ceci : "Le MDP dans la municipalité de Nkongsamba3ème dispose des candidats qui sont prêts à en découdre avec cette autre liste. En effet, deux listes ont été présentées par les candidats du parti Rdpc à la Chambre Administrative du Littoral. Ce qui de part la loi entraine le rejet pur et simple des deux listes.  Jean Claude Epanda de la liste de Mme Mboula Elise-Henriette epse Essamè et un autre colistier n'ont pas été contacté pour faire partie de la Liste de Mme Ebodiam Yvonne epse Eyidi". De plus, une autre disposition dans le fonctionnement des collectivités territoriales décentralisées au Cameroun exclurait de la compétition Mme Ebodiam Yvonne epse Eyidi et deux autres candidats absents à plus de trois sessions du Conseil Municipal de la Commune de Nkongsamba3ème, explique Mr Epoh, un autre électeur. Ce qui justifierai la décision de rejet de la liste Rdpc par Mme la Présidente de la Chambre Administrative du Littoral.

Contact Rédaction de Scores2000 : +237 699451920/678894092

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2020 5 03 /01 /janvier /2020 15:14

C'est 458 lots de trois livres chacun qui ont été remis aux élèves du lycée bilingue de Nkongsamba, déplacés internes des régions du nord ouest et du sud ouest.

C’était mercredi 8 janvier 2020 en la présence du Délégué Régional du littoral des enseignements secondaires, Monsieur Edjang Djendji Guillaume, représentant personnel du Professeur Nalova Lyonga Pauline, Ministre des Enseignements Secondaires. Le patron du Minesec-Littoral avait a sa suite, ses Délégués départementaux du Nkam, du Wouri, de la Sanaga Maritime et du Moungo en la personne de monsieur Nzoki Epoh Frédéric.

Ce don ministériel entre dans le cadre de l'appui académique aux élèves déplacés internes au Cameroun. Ce projet est et reparti dans toutes les régions du territoire national. Ce projet d'appui académique aidera les élèves déplacés de mieux poursuivre leur objectif scolaire qui est la réussite en fin d'année.

Lors de la cérémonie, Madame Elodie Elobe, Proviseur de Lycée Bilingue de Nkongsamba, a donné des indications précises au sujet de cet octroi du fonctionnaire de la République. Alors 458 éleves ont reçu chacun un lot de 3 livres et autres fournitures scolaires à savoirn les cahiers et stylos.

Ces déplacés internes et jeunes élèves du secondaire qui recevaient ce don ministériels des livres au programme étaient à la fois des déplacés anglophones et francophones du "Noso". Soit 422 élèves anglophone de form 1 à upper sixth, et 36 élèves francophone de la 6ème en terminal.
Pour le préfet du Département du Moungo, Yves Bertrand Noël Djana qui accompagnait le Minesec à cette occasion, "le ministère des enseignements secondaires apporte une des solutions dans le cadre de la gestion des populations déplacées. Nous savons tous que le contexte de la crise sociopolitique nous entraine à gérer la question des déplacés dans notre département et Madame le Ministre s'est montrée sensible à cette jeunesse

Franck Leonel Djiffo/CP

Eboua Paul Alain ouvre la session des stratégies électorales 2020 du Moungo-Nord : les 3 candidats retenus  pour l’élection législative dans la circonscription échangent avec la base

Ce dimanche 13 janvier 2019 est historique pour les militants de la base et les responsables de la campagne en vue de l'élection législative qui débutera le 25 janvier prochain. Ils se sont réunis à la Résidence EBOUA de la pastorale pour échanger avec les 3 candidats retenus. Autour de ces candidats investis du parti MDP que sont EBOUA Paul Alain, MBONDE MILONG et TEDONGMO JENEVIERE, les représentants de Bare-Bakem, Melong, Nlonako, Manjo, Nkongsamba, Loum ont abordé séance tenante et par vidéo conférence les sujets liés au suivi de l'ensemble du processus. Le président EBOUA Paul Alain après la réaction de Mr Mbonde MILONG, Trésorier national a rassuré quant à la mise à disposition des supports nécessaires sollicités pour la campagne de proximité. Il a en plus de la Direction Nationale de la campagne, présenté le tête de liste de Nkongsamba 1er, Mr Sylvain Timamo Tedjon comme Directeur de campagne pour l'élection législative dans le Moungo-Nord. Les villes de Loum et de Manjo vont connaître dans les prochains jours des études spécifiques en matière de stratégie dans l'optique du succès à la fin des opérations...

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2019 1 30 /12 /décembre /2019 09:01

La perspective des élections municipales et législatives du 09 février 2020 mobilise *les états-majors des formations politiques tant de la majorité présidentielle que de l'opposition*. Au Mouvement pour la Démocratie et le Progrès (MDP) *en course dans les circonscriptions électorales de Dibombari, de Bonaléa de Nkongsamba 1er, Nkongsamba 3ème et de Melong*, le sommier et les candidats en lice se mettent partout en ordre de bataille. C'est dans cette logique que *les ténors de la liste MDP conduite par M. Sylvain TIMAMO TEDJON* se sont réunis Dimanche 29 décembre 2019, dans un lieu de cette municipalité.

Au menu des échanges, les problèmes que rencontrent les populations de Nkongsamba pour lesquels *l'intelligentsia de ce groupe a rivalisé en présentation des solutions des plus innovantes* qu'ils se feront le devoir de rendre public en temps de campagne officielle.

Il a également été question du souci de quadrillage complet de la circonscription électorale avant, pendant et après les opérations de vote. *Eboum; Nlonko'o; Ekelko; Edip; Mbaressoumtou; Mouambo; Mouandja ; Ngalmoa; Badjoki... toutes les cités urbaines et rurales de Nkongsamba ont fait l'objet d'une réflexion approfondie*.

*La multipolarité de résidence et de provenance des candidats du MDP a été saluée comme un atout pour la maîtrise des problèmes de leurs voisins et la contrôle électoral*. A ce titre, la commission de sélection des candidats du MDP a été félicitée pour le casting opéré.

Cette volonté d'appropriation de l'espace électoral a aussi accouché d'une stratégie confidentielle.

Le groupe de travail s'est particulièrement appesanti sur la question de la fraude électorale, il a été souligné que *le MDP partout où il est représenté, ira à la compétition électorale avec des formules éprouvées contre les pratiques de forfaiture électorale*.

Le MDP dont la municipalité de Nkongsamba 3ème semble- sauf coup de théâtre- déjà dans son escarcelle, dispose désormais *des candidats qui sont prêts à en découdre et croient en leur chance de battre le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC)*. En effet, deux listes ont été présentées par les candidats du parti Rdpc à la Chambre Administrative du Littoral. Ce qui de part la loi entraine le rejet pur et simple des deux listes.  Jean Claude Epanda de la liste de Mme Essame Mboula Elise-Henriette et un autre colistier n'ont pas été contacté pour faire partie de la Liste de Mme Ebodiam Yvonne epse Eyidi. De plus, une autre disposition dans le fonctionnement des collectivités territoriales décentralisées au Cameroun exclue de la compétition Mme Ebodiam Yvonne epse Eyidi et deux autres candidats qui sont restés absents à plus de trois sessions du Conseil Municipal de la Commune de Nkongsamba3ème, explique un des orateurs. Ce qui justifierai la décision de rejet de la liste Rdpc par Mme la Présidente de la Chambre Administrative du Littoral.

D'autant plus que, selon leur propos, *les militants et sympathisants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC)-qui braveront le boycott-devraient logiquement voter pour le seul parti d'opposition en lice, le MDP*. Il ne faudrait pas exclure que le Social Democratic Front (SDF) de Fru Ndi, candidat à la dernière élection  dans la circonscription penche également à voter pour la liste orange qui renferme dans sa constitution le respect de la composante sociologique et le genre. La liste MDP à Nkongsamba 1er comporte 12 femmes et 13 hommes issus de tous les milieux socioprofessionnels de l'ancienne troisième vile du Cameroun

Correspondance de l'Agence Moungo Presse

Contacts Rédaction : +237 678894092/699451920

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2019 3 18 /12 /décembre /2019 12:24

Le sous-préfet de Nkongsamba 2ème, Hamid Youfedi a, en compagnie du Représentant du Ministre des enseignements secondaires, Mme Nalova NYONGA, de son sectoriel département, M. Frédérick NZOKI EPOH, et du Proviseur du Lycée technique 2 de Nkongsamba, M. Guitambert ELLA, a procédé, jeudi , 28 novembre 2019, sur sa cour d'honneur, à la cérémonie de remise officielle des équipements à la filière Industrie d'habillement
au département Couture sur Mesure (COME)de cette institution de formation professionnelle.

Une importante dotation en matériel constitue qualitativement : de machines à coudre classiques, de machines industrielles avec piqueuses plates, de ciseaux électriques, ciseaux ordinaires
de fers à repasser à charbon, de fers à repasser électriques, de planches à repasser, de tables de coupe, de Chaises,
de surfileuses, de mannequins.

Des équipements au coût global de 40 millions de Francs CFA prélevés du budget d'investissement public de l'exercice 2019 au bénéfice du département du Moungo.

Un geste densément salué et remercié tant par le proviseur de séant qui aura joué un rôle déterminant pour le choix de son établissement parmi la pléthore des structures de ce type dans la république. Le président du conseil d'établissement ainsi que les élèves bénéficiaires directes ont également qui ont tenu à gratifier l'assistance en danse traditionnelle et d'un défilé de mode de présentation de leurs creations vestimentaires.

Un motif supplémentaire de joie pour eux qui, pendant des années souffraient le martyr au moment des evaluations pratiques où certains etaient dans l'obligation de transporter leurs machines vers les lieux d'examen avec tous les desagrements et les risques de vol et d'incident que l'on peut imaginer.

L'etat vient de démontrer qu'il reste attentif aux préoccupations de ses organes annexes comme pour cette institution scolaire dont les fonds baptismaux remontent en 1961 où elle fut érigé en Section Ménagère au temps de M.Jacques BOLLA, evolua en Ecole Ménagère sous M.Elie Ekandjoum, puis CETIF en 1978 sous Mme Confort ELIMBI LOTTIN et depuis 2010 en lycée technique 2 de Nkongsamba sous M.Jean Richard NDJEM.

Correspondance de l'Agence Moungo Presse

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens