Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 14:15

Célébration du 08 mars 2020 à Manjo : Promotion de l'égalité et protection des droits de la femme à l'horizon 2020. La nouvelle mairesse Ekosso Njanjo Teclaire et le Sous-préfet Mfomo Modo Martin Fabrice de Manjo articulent autour de ces mots...

Pour la toute première fois, une femme maire à Manjo, arrondissement avec un fort potentiel agricole. Présence du député Epoube Lydienne... Compte Compte-rendu complet dans www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 14:09

 Il y a quelques jours.... Mais à cause du Coronavirus, activité reportée... Siewe Claudine : "je confirme la tenue d'une autre édition du Carnaval des Arts et Culture de Nkongsamba dans la période allant du 26 au 29 mars prochain à l'esplanade du Cercle Municipal.

Des principales activités retenues, la cérémonie d'ouverture avec toutes les autorités administratives, municipales, traditionnelles, religieuses, les Hommes de culture et les artisans de Nkongsamba ; la grande parade dans les artères de la ville présentant la diversité culturelle du Cameroun; les expositions d'objets d'arts; le ballets des Reines avec la contribution de tous les chefs des quartiers ; la table Ronde sur la relance des cultures de rentes et donc le café en particulier et enfin la grande cérémonie de clôture le 29 mars dans l'après-midi.
Nous travaillons pour que les conditions de sécurité et d'expression du savoir artistique et culturel soient réunies. Nous voulons compter sur le soutien de toutes les âmes de bonne volonté, de l'intérieur comme de la diaspora pour un succès total de l'événement. Les sectoriels concernés nous appuis et mettent en contribution leur expertise inestimable. Les médias sont intéressés.Que la fête soit belle..." ..... CACUN reporté à une date ultérieure.

Contact Rédaction de www.scores2000.info : +237 699451920 / 678894092

Partager cet article
Repost0
25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 14:05

Urgent Nkongsamba : A cause des inondations, de l'insalubrité et de l'insécurité, plusieurs centaines de maisons sont abandonnées à Nkongsamba 1er. Ici, nous sommes dans les zones Mbaressoumtou stade, Pont cassé, quartier 5 mosquée. Pourtant, le besoin en logement est important, pressant et récurent.

Nkongsamba, c'est l'ancienne 3ème ville du Cameroun. Le retour des pluies dans quelques semaines augmente la pression sur les conditions existentielles Des solutions proposées par les riverains eux-mêmes, on note l'élargissement des lits des cours d'eau, la création de points de dépôts d'ordures dans les quartiers et l'enlèvement régulier de tous les déchets et rejets par la mairie. Autre suggestion importante à prendre en compte, l'agrandissement du pont de passage des eaux sous la route principale. Toutes choses que conseillers municipaux et exécutifs qu'on qualifierait de budgetivores ne sont parvenus à faire pendant plus de 12 ans. Cela ne justifiera pas le gros cambriolage dans la Société PARTHÉNON la nuit dernière. Photos prises aujourd'hui.
www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 14:04

Belle vidéo d'un communicateur en ligne de Nkongsamba1er qui montre à la Communauté nationale et internationale les conditions d'exercice de leurs activités par les commerçantes du marchés B. Comme lors du passage de nos reporters, ces femmes dénoncent la pénible accessibilité, l'absence de magasins pour sécuriser les marchandises, des lieux de commodités, pas d'eau courante, pas d'électricité. Les hangars qui ne sont visibles sur cette vidéo pour ces contribuables constitueraient une violation de leurs droits. Les archives de ville racontent que des fonds d'un montant de 150 millions étaient mises à disposition dans le cadre des projets générateurs de revenus (ils auraient servi à construire ces hangar souverts). Les conseillers municipaux qui pour certains reviennent pour la 3ème fois ont tout validé lors des sessions des comptes administratifs. A Nkongsamba1er, avec 50 millions sont achetés des véhicules taxis, à Nkongsamba 3ème, la construction de logements et à Nkongsamba 2ème, un flou total qui attend explications... Et un correspondant de presse de dire, "ils sont tous coupables à Nkongsamba et une enquête devrait être ouverte pour établir les responsabilités"... Aujourd'hui, un maire élu remplace aux commandes l'ancien Délégué du gouvernement et les populations se posent la question de savoir s'il aura les coudées franches pour transformer positivement la cité montagnarde. L'avenir nous le dira...
www.scores2000.info

Mr EBOUA Paul Alain, le président du MDP, a tenu à Nkongsamba ce jour, 14 mars 2020 une réunion d'analyse des résultats obtenus lors des scrutins du 09 février dernier. Outre les responsables du parti, prenaient part à cette rencontre les représentants des listes investies dans les 6 circonscriptions du Moungo.

Urgent Nkongsamba : A cause des inondations, de l'insalubrité et de l'insécurité, plusieurs centaines de maisons sont abandonnées à Nkongsamba 1er. Ici, nous sommes dans les zones Mbaressoumtou stade, Pont cassé, quartier 5 mosquée. Pourtant, le besoin en logement est important, pressant et récurent. Nkongsamba, c'est l'ancienne 3ème ville du Cameroun. Le retour des pluies dans quelques semaines augmente la pression sur les conditions existentielles Des solutions proposées par les riverains eux-mêmes, on note l'élargissement des lits des cours d'eau, la création de points de dépôts d'ordures dans les quartiers et l'enlèvement régulier de tous les déchets et rejets par la mairie. Autre suggestion importante à prendre en compte, l'agrandissement du pont de passage des eaux sous la route principale. Toutes choses que conseillers municipaux et exécutifs qu'on qualifierait de budgetivores ne sont parvenus à faire pendant plus de 12 ans. Cela ne justifiera pas le gros cambriolage dans la Société PARTHÉNON la nuit dernière. Photos prises aujourd'hui.
www.scores2000.info

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 14:00

Laure Mephu avec ses origines camerounaises est une fois de plus dans la liste victorieuse (55,5%) conduite par Sylvain Robert lors de la dernière élection à la Mairie de Lens en France. Elle renouvelle son mandat et sera installée comme adjointe au maire dans quelques heures.

La Communauté Camerounaise une fois de plus honorée dans la planète. Bravo à la mère qui Maire. (image importée)

Partager cet article
Repost0
9 mars 2020 1 09 /03 /mars /2020 18:07

Les électeurs du quartier6 Mbanguichare montrent cette femme, NDJEGWE Claudine, vendeuse de fleurs au Carrefour Milan AC comme la plus grande fraudeuse du quartier NLONKO à Nkongsamba1er. Qu'elle mériterait 3 ans de prison ferme et 1million d'amende pour ses actes lors du scrutin du 09 février dernier au Cameroun. C'est depuis 2012 qu'elle décidait d'être une femme publique à Nkongsamba. Du moins une femme politique doublée de son rôle membre du Comité de gestion de la famille Batie de Nkongsamba.

Aux explications glanées auprès de ses proches, elle serait déterminée à faire carrière, surtout estimant que beaucoup de femmes dans les conseils municipaux n'ont pas son "niveau". Prenant son courage à deux mains, elle est donc investie comme candidate sur la liste du Rdpc dans la Commune de Nkongsamba 1er. Pour le poste à tous prix, les électeurs neutres du quartier 6 Banguichare l'accusent de corruption, de vote multiple, de campagne le jour du scrutin et d'achat collectif des bulletins des autres partis en compétition pour les élections législatives et municipales. En fait, on ne parle dans ce contexte que des personnages publiques, politiques et elles sont nombreuses, ces femmes de Nkongsamba 1er et 3ème qui se sont illustrées négativement. Pendant que les populations manquent d'eau, des soins de santé primaires, d'infrastructures scolaires et sportives, des pistes améliorées pour sortir les produits champêtres, elles ont décidé de se battre pour leur propre compte ou de celui de leurs familles.
Mais l'histoire s'écrit avec les Hommes et les fantômes de Nkongsamba imaginent l'origine de leur misère. Pourtant tout est possible avec les ressources humaines et financières existantes. Les catholiques ne nous ont-ils pas montré l'exemple autour de la Cathédrale avec des routes en pavés? Ou encore d'autres élus dans les communes pas loins avec la construction des hangars et marchés en béton?
Pour les fraudes massives à Nkongsamba 1er. Les observateurs exigent l'exploitation des feuilles d'émargement et le contrôle biométrique des empreintes et signatures...

Sylvain Timamo - Contacts Rédaction : +237 656845367 / 678894092

Partager cet article
Repost0
24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 10:45

Une journée qui commence par la descente au Foyer Culturel Bayangam de Nkongsamba où il a laissé entendre que son parti s’impliquera véritablement dans l’amélioration des conditions de vie des populations du Moungo en général et de Nkongsamba1er en particulier. C’était le mercredi 05 février dernier en présence de la Direction de campagne de cette zone conduite par Njilo Kamsu Elie, Nche Jonas Su, Alain Piere Perieopeyi, Noupeyo Mirène, Fotos Remi, Setepim Maurice, Kammegne Agnès et Sylvain Timamo.

Dès son arrivée, il est accueilli par le Président du Comité de Gestion Mr Ouemegne Victor agissant au nom de Sa Majesté Chouache Jacob empêché pour cause de maladie. Après son installation à l’estrade des hôtes de marque de ce foyer historique, le modérateur de la rencontre, Sylvain Timamo va donner les articulations. Tours à tour, le Directeur de Campagne Mr Njilo Kamsu Elie va prendre la parole pour souhaiter la bienvenue au Président National du MDP. Puis suivra une reine mère, en la personne de dame Makoutchop Martine, puis suivra le président du Comité de Gestion Mr Ouemegne Victor. Il a remercié Mr Eboua Paul Alain pour avoir pris la peine de venir dans cette communauté. Tout un président national d’un parti politique accompagné de son état-major. La Communauté Bayagam prend ainsi acte de cette marque de solidarité agissante sur les problèmes que vivent les populations. Il a ensuite égrené un nombre de problèmes de la localité, notamment « l’inondation incurable d’Eboum-Mbemg », la défectuosité du Foyer culturel, la baisse des revenus des membres de cette communauté de plus de 600 âmes résidentes à Nkongsamba. Prenant à son tour la parole, l’Ancien Chef de Communauté Kom Georges s’est adressé aux femmes, jeune et adultes en langue maternelle. Pour lui, l’heure est à un choix de conscience nonobstant le fait que les intentions des électeurs ne doivent pas être marchandées avec l’argent du contribuable. Il a terminé en émettant le vœu que les Bayangam de Nkongsamba en particulier et partant du Moungo en général votent en toute conscience le 09 février prochain.

Après un chant exécuté par la présidente Kom Hélène des Kassap, et repris en cœur par toutes les femmes et jeunes présents, Mr Eboua Paul Alain a pris la parole pour remercier l’assistance de l’honneur que les Bayangam lui font en le recevant dans leur foyer plein d’histoire. Il a insisté sur le fait que les ressortissants Bayangam à Nkongsamba doivent se sentir chez-eux, bien mener leurs activités et ne pas se laissé instrumentaliser par les chapelles politiques car après la période électorale, resteront les liens forts entre les familles, amis et relations professionnelles. Il a relevé que des membres de cette communauté sont investis comme lui-même à Melong pour les élections municipales. IL faudrait leur faire confiance pour résoudre en fonction des moyens qu’offrent les textes sur la décentralisation, les problèmes de la cité montagnarde. Il a rappelé qu’il est par ailleurs candidat à l’élection législative et que son suppléant est bien Sylvain Timamo, un membre de la communauté Bayangam du Moungo qui a la confiance du parti. Il est d’ailleurs porteur de plusieurs projets.  Mr Ebouelle Mambong François, lui aussi candidat, après avoir remis une petite Kola de la campagne a fait conduire le Président National vers le cortège qui le conduira à Ekambeng, un quartier économique du village Ngalmoa.

Etape de Ngalmoa avec le Président candidat Paul Alain Eboua

 Après quelques minutes de route, accompagné des candidats de Nkongsamba 1er, il s’est rendu à Ekambeng dans le village Ngalmoa pour échanger avec les populations. La délégation est reçue par le Chef du village, Sa Majesté Ebouelle Njome et les dignitaires. Un bref rappel historique démontre les visites du Président Fondateur du MDP, le patriarche Samuel Eboua qui considérait les habitants de Ngalmoa comme une partie de la grande composante MDP. Après les interventions de Mrs Ebouelle Mambong François, Njilo Kamsu Elie et Timamo Tedjon Sylvain. Le président Alain Eboua a pris la parole pour inviter tous les électeurs de Ngalmoa à voter massivement pour les deux listes du MDP. Sans attendre un résultat quelconque, il s’est engagé à fournir des tôles pour réfectionner le toit de l’école arraché par les vents, contribuer avec ceux qui l’accompagnent à faire d’Ekambeng une zone économique importante dans Nkongsamba 1er en y développant des activités touristiques. Très satisfaits de ces échanges, les participants du village Ekambeng ont chanté plusieurs fois des mélodies en langue locale en signe d’approbation et de bénédiction à leur fils.

S’excusant avant de partir, le Président national du MDP a instruit ses lieutenants de mettre en urgence un comité de base du Mdp à Ekambeng et de continuer à travailler jusqu’au 09 février 2020 afin que les listes en compétition à Melong, Nkongsamba3, Bonaléa et au législatives soit vainqueur de la compétition. Espoir est placé sur le fait que les élites ne viendront pas une fois de plus intimider les résidents, leur imposant un vote contraire à leur volonté de changement. Violant ainsi plusieurs articles du Code électoral Camerounais.

Joachim Ngomse Fondjo

Partager cet article
Repost0
19 février 2020 3 19 /02 /février /2020 10:52

Alors que le peuple camerounais s’accorde à reconnaître que le choix porté sur l’ancien maire de la commune de Bagangté par le Président Paul Biya est judicieux et stratégique, les populations du Moungo  et singulièrement celle de Nkongsamba se posent la question sur les ambitions de Ketcha Courtès. En effet en visite dans la ville de Nkongsamba en  avril 2019, elle avait touché du doigt les réalités du terrain qui n’étaient  pas reluisantes  avec la situation moribonde  de la voirie urbaine de la ville de Nkongsamba avec de nombreux projets qui piétinaient; en se déployant sur le terrain,  la ministre avait alors constaté avec regret de nombreux dysfonctionnements, allant  de la réfection approximative des voies d’accès dans la ville au ramassage des ordures, en passant par la qualité des ouvrages et  l’abandon des chantiers par les entreprises adjudicataires.

A cet effet , la MINHDU en se  préoccupant de ce comportement belliqueux de certains acteurs ,avait  invité les uns et les autres  à prendre leurs  responsabilités…toute chose qui avait amené la MINHDU à tenir une rencontre avec ces acteurs notamment les établissements  MEL, BETAS AS ou EDHA en présence de certains maîtres d’ouvrages  notamment les maires qui restaient complaisants malgré le tort à eux causé par ces prestataires véreux. Un an bientôt après, c’est la désolation, rien n’a été fait jusqu’ici… certaines entreprises  ont mobilisé le personnel sur le terrain au lendemain de se passage et depuis plus rien…pourtant  la date butoir à eux donné par la MINHDU a expiré depuis belle lurette, et à ce jour, la ville de Nkongsamba présente un visage hideux, lugubre avec des ouvrages de piètre qualité, des routes impraticables çà et là malgré la volonté de certains magistrats municipaux à l’instar de El Hadj Oumarou à sauver les meubles. On peut donc aisément comprendre que le statut de ‘’no man’s land ‘’donné au département du Moungo n’est pas un hasard. Où est donc passé la MINHDU depuis lors… se demandent les populations désemparées par ce triste sort réservé à la ville de Nkongsamba à la veille des élections municipales et législatives? Rallier les différents quartiers de la ville est désormais quasi-impossible  et on se demande à quand la fin de la récréation. On se souvient qu’en 2015,un constat amer d’un taux de réalisation nul avait été évoqué, et près de 200 projets BIP,PNDP,PIP, Communaux et autres inscrits cette année là dans le département du Moungo piétinaient ,plusieurs chantiers étaient abandonnés, et, à  cause de cette lenteur, plus de 100 marchés avaient été livrés mais jugés non conformes par la Brigade de contrôle, une dizaine abandonnés et plusieurs résiliés ou restés sans adjudicataire. Un an auparavant, c’est plus de 150 millions qui étaient perdu pour les mêmes raisons…Rien ne présage que l’année 2020 sera différente au regard du bilan dressé lors de la réunion départementale du comité de suivi participatif du BIP qui a affiché un taux de réalisation physique de 65.65% et financière de 39.90 avec près de 25 projets abandonnés dans les communes...Toute chose qui ne reste pas  sans conséquence sur le bien-être des populations bénéficiaires de ces localités ;d’ailleurs l’absence des chefs traditionnels et des magistrats municipaux dans les cadres de concertations est  un signe que le vers est désormais dans le fruit.                                               

Paul Fouté Fotso/Elite Magazine

Partager cet article
Repost0
16 février 2020 7 16 /02 /février /2020 00:26

La crise socio politique qui secoue les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest a depuis plusieurs mois créée de nombreuses frustrations dans les familles ; la désolation observée dans les rangs de nombreux déplacés identifiés dans le département du Moungo dont le nombre est porté à ce jour à près de 4000 âmes

préoccupe les pouvoirs publics notamment  le maire de la commune de Nkongsamba 1er  El Hadj Oumarou qui, fidèle à ses engagements et animé par son altruisme légendaire  ne lésine pas sur les moyens pour apporter un encadrement à ceux-ci ; il a d’ailleurs engagé une série de concertations avec ces déplacés dans la perspective de faciliter leur intégration dans la commune , toute chose qui a permis de mettre en place une équipe servant d’interface et booster le recensement  permanent de nouveaux déplacés éventuels ,ce qui a abouti d’ailleurs à la mise à disposition de ces personnes nécessiteuses de la somme de 2 000 000 f CFA dans le but de les approvisionner en denrées de premières nécessités en attendant d’autres mesures plus adéquates des pouvoirs publics .Fort de cette initiative, le FEICOM a initié un projet d’assistance humanitaire avec l’appui financier de la KFW, une banque allemande ayant pour finalité l’intégration aisée des populations déplacées des régions du nord-ouest et du sud-ouest afin que celles-ci à travers des activités professionnelles et académiques puissent s’insérer aisément, ceci  pour être implémenté fin novembre 2019; des indications ont été donc donné avec la collaboration des sectoriels sur la transformation des écoles, lycées et collèges en structures bilingues, la création d’un centre de formation communale, la création des plantations communautaires  entre autre …et depuis plus rien, ces victimes de guerre commencent déjà à s’interroger sur le sort qui leur est désormais réservé en ce moment où des actions d’accompagnement sont initiées dans les autres parties du pays. Le FEICOM auraient-ils oublié ses promesses ..? se demandent désormais ses populations désemparées qui espèrent tout de même que la visite annoncée du MINAT réorientera leur prise en charge.                                        

  Paul Fouté Fotso/Elite Magazine

Contacts : 696276765/690841794

Partager cet article
Repost0
15 février 2020 6 15 /02 /février /2020 23:58

C'était jeudi 12 février 2020 à 1 heures 30 dans la salle des actes de la Communauté Urbaine de Nkongsamba (Nouvelle Mairie de la Ville de Nkongsamba) en présence des trois Sous-préfets.

On a aussi noté la présence des tous les responsable des antennes Elecam de Nkongsamba 1, 2 et 3. Plusieurs candidats sont venus assister à la proclamations. Les médias avec les présence effective de Canal2, STV, Nkongsamba Fm, Mont Manengouba Fm, Scores2000n le Chasseur, La Colombe, Alerte du Moungo, Tribune du Littoral, l'Essentiel, etc...
Président : Essame Ewoba Virgile Othon;
Représentants de l'Administration : Foumane Pierre Brunel, Ahmadou Dodo, Dr Kougue Lucienne;
Représentants d'Elecam : Essome Eboa A Herve, Wandja Née Doume Marie, Bekem Nguiya Francis C;
Représentants des partis politiques : Timamo Tedjon Sylvain (MDP), Hamza Mohamed (RDPC).

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens