Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2019 3 31 /07 /juillet /2019 11:39

I- DISPOSITIONS GENERALES

Article 1er : Maître EDIMO NANA Ferdinand, Président Fondateur de l’Association des Enfants Solidaires (A.E.S) organise un tournoi de football, dénommé « Tournoi de la fraternité » réservé aux équipes de football des arrondissements de Loum, Manjo, Nlonako, Nkongsamba 1er, Nkongsamba 2ème, Nkongsamba 3ème, Baré-Bakem et Mélong.

II- ORGANISATION ET ADMINISTRATION

Article 2 : 1) Les commissions locales des arrondissements de Loum, Manjo, Nlonako, Nkongsamba 1er, Nkongsamba 2ème, Nkongsamba 3ème, Baré-Bakem, et Mélong sont chargées respectivement chacune de l’organisation et de l’administration de ce tournoi dans leurs arrondissements.

2) Les litiges de ce tournoi sont réglés par les commissions locales, celles-ci sont supervisées par le promoteur.

3) Les cas d’indiscipline flagrante sont soumis à la commission technique centrale d’organisation, pour décision.

4) Les homologations seront gérées par la commission technique centrale.

III- LES ENGAGEMENTS ET AFFILIATIONS

Article 3 : Les engagements et les affiliations sont fixés à dix mille francs (10 000 FCFA), sous forme de caution remboursable à la fin du tournoi.

IV- LES SOUS-POULES ET NOMBRE D’EQUIPES

Article 4 : 1) Sous-poule A : * 04 équipes arrondissement de Loum ;

                                                     * 04 équipes arrondissement de Manjo.

2) Sous-poule B : * 04 équipes arrondissement de Baré-Bakem ;

                                * 04 équipes arrondissement de Mélong.

3) Sous-poule C   :* 04 équipes (Nkongsamba 3ème et Nlonako) au stade du Lycée Bilingue de Nkongsamba.

4)  Sous-poule D   :* 04 équipes (arrondissement de Nkongsamba 1er et Nkongsamba 2ème au stade Saint Martin de Nkongsamba).

V- PROGRAMMATION DES MATCHS, PERIODICITE ET MODALITES DE LA COMPETITION

Article 4 : 1) 1ère semaine, tournoi entre quatre équipes des arrondissements de Loum, Manjo, Nklonako et Nkongsamba 3ème (Lycée Bilingue de Nkongsamba), Nkongsamba 1er et Nkongsamba 2ème (Saint Martin Nkongsamba), Baré-Bakem et Mélong.

2) Chaque équipe jouera trois matchs en aller simple ; à l’issue de ce tournoi de quatre équipes en aller simple, un classement sera fait à la fin.

3) 2ème semaine, déroulement des demi-finales et finales dans les sous-poules de la manière suivante :

      a) Sous-poule A : - Loum, 1ère demi-finale aller simple : 1ère équipe  2ème équipe ;

                                      - Manjo, 2ème demi-finale en aller simple : 1ère équipe  2ème équipe ;

                                       - Finale entre les deux équipes gagnantes pour déterminer l’équipe représentante de la sous-poule A aux demi-finales et finales générales à Nkongsamba ;

         b) Sous-poule B : - Mélong, 1ère demi-finale en aller simple : 1ère équipe  2ème équipe ;

                                          - Baré-Bakem, 2ème demi-finale en aller simple : 1ère équipe  2ème équipe ;

                                        - Finale entre les deux équipes gagnantes pour déterminer l’équipe qui représentera la sous-poule B aux demi-finales et finale générales à Nkongsamba.

          c) Sous-poule C : - Finale directe entre les deux premières équipes de Nkongsamba 3ème et Nlonako, pour trouver l’équipe qui représentera la sous-poule C (Lycée Bilingue Nkongsamba) aux demi-finales et finale à Nkongsamba.

          d) Sous-poule D : - Finale directe entre les deux premières équipes de la sous-poule D au stade Saint Martin Nkongsamba et l’équipe gagnante représentera la sous-poule D aux demi-finales et finale générales à Nkongsamba.

NB : Les lieux de matchs où se joueront les finales des sous-poules seront déterminés par le promoteur le moment venu.

4) 3ème semaines : les demi-finales générales et finales se joueront à Nkongsamba.

          a) Un tirage au sort sera effectué pour déterminer les différentes rencontres entre équipes ou un arbre de déroulement des matches de demi-finales sera élaboré ;

          b) Le transport pour les déplacements des équipes sera à la charge de la commission d’organisation (10 000 FCFA par équipe déplacée).

          c) la finale opposera les deux équipes vainqueurs des demi-finales générales.

VI- SANCTIONS ET PAIEMENTS DES CARTONS

Article 5 : 1) Dans le souci de faire régner la discipline, toute équipe dont le/ou les joueurs seront coupables des cartons jaunes et rouges doivent impérativement payer auprès de la commission technique d’organisation pour prendre part au prochain match ; (500 FCFA pour un carton jaune et 1 000 FCFA pour un carton rouge).

VII- LES DROITS D’ARBITRAGE

Article 6 : Les droits d’arbitrage sont fixés à 2 000FCFA par équipe et par match payés avant chaque rencontre.

VIII- DUREE DES MATCHS

Article 7 : La durée d’un match sera fonction du temps qu’il fait et selon l’appréciation de l’arbitre.

IX- BALLONS – MAILLOTS ET SHORTS – MEDAILLES

Article 8 : 1) Les ballons, les maillots et shorts sont fournis par le promoteur ainsi qu’il suit :

  • Deux (02)  ballons par stade de compétition ;
  • Quatorze (14) maillots et shorts par équipe.

2) Les deux équipes de la finale générale à Nkongsamba recevront en plus chacune, un autre  jeu de quatorze (14) maillots et shorts ;

3) Les deux (02) équipes de la finale générale, recevront chacune seize (16) médailles (quatorze pour les joueurs, une médaille pour le président et une médaille pour l’entraîneur).

4) Aucun joueur ne pourra prendre part à un match sans maillot ou short fourni par le promoteur.

X- FOOTBALL-DAMES

Article 9 : 1) Le tournoi des dames se jouera à la deuxième semaine ;

2) En une seule poule de quatre équipes au stade Saint Martin de Nkongsamba ;

3) Un tournoi en aller simple pour quatre équipes féminines ;

4) Chaque équipe féminine jouera trois matchs ;

5) Les deux premières équipes joueront directement la finale-dame ;

6) La finale des dames se jouera en match de levée  de rideau de la finale des hommes.

XI- DISPOSITIONS DIVERSES ET FINALES

Article 10 : Les cas non prévus par le présent règlement spécial de ce tournoi de football dénommé « tournoi de la fraternité » organisé par Maître EDIMO NANA Ferdinand sont tranchés selon les règlements généraux de la FECAFOOT en vigueur.

Article 11 : Le présent règlement prend effet à compter du 1er Août 2019, date du début dudit tournoi de football.
Le Directeur Technique des CompétitionLe Promoteur                              Me EDIMO NANA Ferdinand

Contacts: +237 676651432/696172202/675549051

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2019 4 25 /07 /juillet /2019 15:00

C'est à la faveur de la série de concertation avec les différents acteurs du processus électoral entamé en prélude aux échéances de cette année 2019 avec les élections régionales probables et législatives et municipales certaines en début d'année prochaine.
Le 15 Juillet dernier, c'était au tour de Nkongsamba d'accueillir l'Honorable Pr TITI NWEL, Membre du Conseil Electoral. La Salle des Délibérations de la Communauté Urbaine de Nkongsamba qui a abrité les travaux, à connu la présence des autorités administratives, politiques, judiciaires et traditionnelles, ainsi que de nombreux représentants de partis politiques légalisés et représentés dans le Département du Moungo, rations de la Communauté u leL;sans oublier les représentants de la Société civile.

Dans son propos introductif, le Pr TITI NWEL du haut de sa posture d'universitaire, a amorcé les échanges par une approche anthropologique de la notion de démocratie qui, selon lui, n'est qu'un processus dynamique et perfectible, adaptable à chaque réalité selon le modèle voulu; comme quoi, explique le Membre du Conseil Electoral, la culture se transmet par apprentissage et non génétiquement.
La phase des échanges aura suivi avec les acteurs politiques et de la société civile à été riche, fructueuse et conviviale, tel que l'a reconnu le n°1 du Département le Dr Irénée GALIM NGONG au sortir des travaux.
Au delà de la concertation, l'évaluation du processus d'inscription sur les listes électorales dans le Département du Moungo à été également au menu. Il ressort du bilan à mi-parcours présenté par le Chef d'Agence départemental d'ELECAM, Mr KOULLE MBONGUI Adolphe, qu'au 31 Décembre 2018, le Département du Moungo avait enrôlé 174.028 électeurs ; ungoles listes électoraleset qu’au 30 Juin 2019, 14 260 nouvelles inscriptions ont été enregistrées; ce qui porte le fichier estimatif du Moungo à 188.248 électeurs potentiels. Au cours de la même période, 604 transferts ont été opérés, 25 modifications et 1054 radiations. Chiffres satisfaisant au regard du ratio global de l'ensemble de la Région du Littoral, en dépit des difficultés.

Le bond enregistré dans le processus d'enrôlement entre Janvier et Juin 2019 est le fruit des efforts consentis après l'application des méthodes mises en place par les différents Chefs d'Antennes animés par Mr KOULLE MBONGUI Adolphe, le Chef Agence départemental du Moungo . On peut citer entre autres: l'organisation des opérations spéciales conjointes et ciblées à travers des correspondances aux Services, des rendez-vous avec les Élites et acteurs divers, l'utilisation des crieurs à base des mégaphones, les descentes dans les lieux de Culte, des Associations et autres cérémonies, plantations et postes de travail, les grandes agglomérations en après midi, le porte-à porte, la sensibilisation des jeunes, les appels téléphoniques des propriétaires des Cartes électorales en souffrance. Technique qui aura permis la réduction considérable des Cartes abandonnées dans les Antennes communales.

Les représentants du MRC, du SDF et du MDP ont posé de nombreuses questions sur la vulgarisation du code électoral, la transparence du scrutin, la publication des listes et la constitution d'une liste de candidature respectant la composante sociologique.

Ngotcho Ngambo Louis Marie/CP

Contact Rédaction : +237 678894092/656845367

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2019 4 25 /07 /juillet /2019 14:54

C’est à la faveur d’une réunion entre les membres de l’Association des Enfants Solidaires (AES) à Nkongsamba que l’information est diffusée. Du 01 au 31 août prochain, sera organisé dans les arrondissements du Moungo, ce tournoi de football féminin et masculin baptisé « tournoi de football de la fraternité Me Edimo Nana Ferdinand ».

Sont attendus dans les lieux d’enregistrement, les équipes des quartiers des arrondissements ou encore des grandes concentrations  des populations du Moungo-Nord. C'est-à-dire de Nkongsamba, Loum, Nlonako (Ebonè, Ndoungué), Baré-Bakem, Melong.

Pour le cas de Nkongsamba, les sites sont déjà connus, notamment le stade Saint Martin de la Cathédrale pour la poule A et le Stade du Lycée Bilingue pour la poule B. Pour plus d’informations, les délégués d’arrondissement des sports et de l’éducation physique sont mis à contribution dans l’optique d’appuyer techniquement les antennes de l’Association des Enfants Solidaires (AES). Ces antennes pour les besoins de la cause sont impliquées aux côtés des médias du Moungo dans la campagne d’information et de  sensibilisation afin que comme pour le cas des formations des jeunes à l’Entrepreneuriat, que le maximum de participants prennent la mesure de cet engagement. Selon Mr Mbankui Ernest, un des portes paroles de Me Edimo Nana Ferdinand, plusieurs prix sont annoncés pour les vainqueurs. Des conditions de participation, il suffira pour un manager, responsable de groupes de jeunes ou des équipes de football de remplir un fiche d’engagement dans une des antennes ou délégation des sports, et de payer des frais symboliques d'affiliation de 10000 Frs. Seront remis aux équipes des maillots, des shorts et des ballons. Le tournoi se déroulera en autonomie dans chaque arrondissement et les vainqueurs effectueront un gala de matches croisés à Nkongsamba pour déterminer la meilleure équipe du  tournoi de football de la fraternité Me Edimo Nana Ferdinand » pour cette édition 2019.

Le règlement du tournoi est disponible chez Me Ndongue Eugène Wilfried, huissier de justice ou encore à la poste centrale de Nkongsamba chez Mr Nono Pokam François, et à Mr Happi Dieudonné, Directeur technique des compétitions. Le match d'ouverture servant de lancement officiel du tournoi est programmé pour le jeudi 1er août au stade de la sous-préfecture de Baré-Bakem.

Pour la Cellule de Communication

Sylvain Timamo Tedjon

Attaché de Presse

ESSET

(Ecoles Supérieures des Sciences et des Techniques)

Rentrée Académique2019-2020, Niveau II  le 1er Octobre, Niveau 1  le 07 Octobre

Erigée en 1990 sous la dénomination «ECOLES SUPÉRIEURES DES SCIENCES ET DES TECHNIQUES» (ESSET), cet Institut regroupe deux campus de formation basés à Douala (Ndogbong, non loin du carrefour Zachmann)  et à Nkongsamba Centre Ville (face Quiferou).  C’est l’un des instituts ayant plus de 25 ans d’expérience dans l’enseignement supérieur. D’octobre 1990 à octobre 1996,  ESSET est présent en Grenoble-France; en Octobre 1997. ESSET s’installe à Douala au Cameroun; en Octobre 2010, IL ouvre son deuxième campus à Nkongsamba ….

S’inscrire à l’ESSET NKONGSAMBA, c’est rassuré son BTS en deux ans.

Nos Adresses

  • CAMPUS DE DOUALA

Sise non loin du Carrefour Zachmann, Ndogbong- Douala

BP. 13244 Douala

Tél: (237) 243 08 93 20 / 673 54 57 20 / 698 28 85 42

  • CAMPUS DE NKONGSAMBA

Sise entre l’hôtel de ville de Nkongsamba et la pharmacie Manengouba, face Quiferou

Tél: (237) 243 15 72 30 / 243 05 64 37

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2019 3 24 /07 /juillet /2019 15:01

IL Y À UN AN, JE DISAIS À MES FRÈRES DE LUTTE DE NE PAS FAIRE DES AVENTURES INDIVIDUELLES ET SOLITAIRES POUR ENVISAGER DE VAINCRE LE RÉGIME DU PRÉSIDENT BIYA.
LISEZ CE QUE JE LEUR DISAIS QUAND QUELQUES ESPRITS ÉGARÉS, CEUX QUI SONT EMBARQUÉS DANS LE CULTE DE LA PERSONNE, NE SACHANT PLUS COMMENT ME CONTREDIRE, N'AVAIENT PLUS QU'UNE SEULE CHOSE À ME DEMANDER : ELIMBI TU ES DE QUEL PARTI?
D'AUTRES ME DEMANDAIENT DE CRÉER MON PARTI POLITIQUE , AUJOURD'HUI ENCORE CES ESPRITS PRIMAIRES ME LE DEMANDENT ENCORE, COMME SI LES 300 PARTIS POLITIQUES QUE LES ÉGOÏSTES DE TOUTES SORTES, LES AFFAIRISTES SANS VERGOGNE, ONT CRÉÉS NE SUFFISENT PAS POUR ORGANISER LES ÉCHECS À RÉPÉTITION DE L'OPPOSITION: IL SEMBLE QU'IL Y A DES POLITICIENS CAMEROUNAIS QUI NE SE FATIGUENT PAS DE DISTRAIRE LE PEUPLE DU CHANGEMENT POUR LE CONDUIRE INEXORABLEMENT VERS LES 17 ÈME ET 18 ÈME ÉCHECS.

 

À L'OCCASION DE L'ANNIVERSAIRE DE LA LUTTE POUR FAIRE TRIOMPHER LA STRATÉGIE ÉLECTORALE D'UNION DE L'OPPOSITION, LISEZ CE QU'IL Y A UN AN JE DISAIS À QUELQU'UN QUI VOULAIT QUE JE CRÉE UN PARTI POLITIQUE.
IL Y A UN AN JE PARLAIS DE CANDIDAT DE LARGE CONSENSUS,
AUJOURD'HUI JE PARLE DE LISTES D'UNION, LISTES KAWTAL À METTRE EN PLACE POUR GAGNER ENSEMBLE AUX ÉLÉCTIONS LÉGISLATIVES ET MUNICIPALES POUR GOUVERNER ENSEMBLE ET FAIRE NOUS-MÊME LA RÉFORME DU CODE ÉLECTORAL, LA RÉFORME DE LA CONSTITUTION, LA RÉFORME DES COMMUNAUTÉS URBAINES, LA RÉFORME DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL.

LISEZ VOUS-MÊME ET N'OUBLIEZ PAS QUE LES MÊMES CAUSES PRODUISENT LES !!!

« VOICI CE QUE DIT GHIS SONHGONG!
" Mr Elimby est un homme de situation. Vous gagnerez à créer votre parti et présenter un plan d'action à l'intérêt des concitoyens."
Voici ce que je lui ai répondu :

Merci mon frère Ghis!

Voilà le genre d'invite qui donne la grosse tête à des aventuriers politiques dont l'incurie est la menace la plus grave pour ce pays. Un pays très malade, un pays dont l'intégrité physique est menacée, un pays dont l'unité difficilement édifiée est fortement compromise, un pays en délitement moral, un pays à l'économie délabrée et dont la résurgence des identités ethniques ruine le rêve de la formation d'une nation solidaire .
NON ! NON GHIS ton propos est très flatteur! Mais c'est
NON ET NON ET NON.

Ghis Sonhgong mon intelligence et mon esprit me disent de ne rien faire qui nuise au Cameroun. La prolifération des partis politiques sans spécificité a beaucoup nuit à la démocratie camerounaise. Moi je peux travailler avec d'autres camerounais, je peux me mettre sous l'autorité d'autres camerounais, je peux ajouter mon énergie à celle des autres, je ne veux pas perdre avec les autres, je veux perdre seul et gagner avec les autres. C'est au nom de tout ceci que je crois aux vertus de l'unité d'action, à la force de l'Union, à la supériorité stratégique du combat en meute sur l'aventure individuelle, comme les hyènes quand il faut vaincre le lion ; jamais une hyène ne va attaquer seule un lion: chaque hyène sait par instinct qu'elle est faible pour vaincre un lion mais par instinct chaque hyène sait qu'en meute elles vont vaincre le lion en lui livrant un combat organisé, fait d'attaques synchronisées.
Les hyènes sont-elles devenues plus intelligentes que nous les humains?
l'UPC, l'UDC, le SDF, le MP, le MRC et tous les autres partis de l'opposition non gouvernementale ont un dénominateur commun et tout nouveau parti qui se voudra de l'opposition non gouvernementale, s'ajoutera à ce dénominateur pour le rendre encore plus commun.
Tous ces partis veulent:
1- une révision de la constitution dans sons article 6-1et 2 pour que le président soit obligatoirement élu à la majorité absolue des suffrages exprimés et pour limiter le nombre de mandats présidentiels afin que pays le jouisse des bienfaits de l'Alternance politique.
Soumettre ce projet au référendum
2- Une révision du code électoral pour:
A- modifier l'article 116- 2 et 3 à l'effet de limiter le nombre de mandats présidentiels et instaurer une élection présidentielle à deux tours.
B- modifier l'article 100-2 pour instaurer dans tous les scrutins le bulletin unique pour garantir le secret du vote
C- modifier l'article 115-3 afin que tous les exemplaires du PV de la commission locale de vote aient la même valeur judiciaire.
D- modifier les articles 151, 171 et 217 qui empêchent la formation des listes de candidatures panachées
3- vaincre le régime Biya-Rdpc qui empêche la mise en œuvre de ces reformes.
Voilà le dénominateur commun qui fonde les efforts de promotion d'un travail en commun que nous imposent les faiblesses structurelles de nos partis politiques ; un travail en commun qui ne s'accommode pas des candidatures farfelues, ni de la prolifération d'initiatives pensées pour disposer de fond de commerce politique, ni d'actions intempestives conçues dans des projets solitaires, mises en œuvre sans coordination et sans synchronisation.
Au nom de ce dénominateur commun,
A cause de nos faiblesses individuelles qui n'autorisent plus personne dans l'opposition à envisager de vaincre seul le régime Biya-Rdpc, un régime redoutable, d'une inertie que les illuminés n'imaginent pas en raison d'une lecture simpliste des réalités politiques qu'ils ont longtemps choisies de contempler,
Au nom du Cameroun qui n'est pas un jouet auquel chacun peut chacun infliger un destin hasardeux,
Au nom du Cameroun qui n'appartient pas à une tranche d'âge dont on doit comprendre les frustrations, l'efficacité du combat pour un nouvel ordre politique réside dans une voie unique; celle de la mutualisation de nos ressources humaines dans une plateforme d'union de l'opposition ouverte à toutes les ambitions, à toutes les tranches d'âge, riche de sa diversité ethnique. C'est par cette stratégie et rien d'autre que l'opposition opposera au régime Biya-Rdpc, un candidat de large consensus qui jouira du soutien des autres partis de l'opposition et tirera le meilleur parti des acteurs aguerris au combat, acteurs éprouvés par de longues années de militanstisme et disponibles en grand nombre. Ces gens dont la loyauté envers leurs partis d'attache, profitera au candidat de l'Union bien plus que le fanatisme d'un groupuscule de personnes non éprouvées dont le seul vecteur de ralliement est l'appartenance à une même tranche d'âge.»

Voilà ce que j'ai dit à quelqu'un qui me demandait de venir embrouiller davantage le champ politique camerounais en créant le 300 énième parti politique.
J'ai refusé de créer le 300 énième parti politique parce que je crois que la prolifération des partis politiques n'apporte rien à la recherche de la victoire électorale sur le régime du président BIYA.
J'ai refusé d'ajouter aux aventures individuelles, solitaires et tribalistes qui condamnent l'opposition aux échecs à répétition, une nouvelle aventure individuelle, solitaire et tribaliste qui viendra favoriser les 17 ème et 18 ème échecs.
J'ai refusé parce que je crois aux bienfaits de la lutte synchronisée, organisée pour faire gagner tous ceux qui croient que C'EST L'UNION QUI FERA NOTRE FORCE AUX ÉLÉCTIONS LÉGISLATIVES ET MUNICIPALES À VENIR.
JE VOUDRAI DIRE MA SINCÈRE GRATITUDE À LA DIZAINE D'ACTEURS POLITIQUES QUI ONT L'INTIME CONVICTION QUE C'EST L'UNION QUI FERA NOTRE FORCE DANS CES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES ET MUNICIPALES QUI S'ANNONCENT, EUX QUI SONT VENUS METTRE LEURS MAINS DANS LE CAMBOUIS POUR STRUTURER UNE STRATÉGIE ÉLECTORALE D'UNION QUE NOUS AVONS DÉNOMMÉE PLATEFORME KAWTAL.

CHERS PROMOTEURS DE LA STRATÉGIE ÉLECTORALE D'UNION, la mission que nous nous sommes donnée est difficile et sera d'autant plus difficile qu'elle vise à proposer aux partis politiques de l'opposition une stratégie électorale qui contraste avec les ambitions légitimes des organisations politiques qui aspirent chacune à prendre le pouvoir pour elle-même et par elle-même. Nous, nous avons choisi de proposer aux partis politiques qui se réclament du PEUPLE DU CHANGEMENT, de se mettre ensemble pour prendre le pouvoir ENSEMBLE pour le PEUPLE DU CHANGEMENT.
Nous leurs proposons de se mettre ensemble dans des listes de consensus, les listes KAWTAL pour faire gagner le PEUPLE DU CHANGEMENT.
Nous proposons aux partis politiques de l'opposition de s'organiser de manière à avoir devant chaque liste du RDPC, UNE SEULE LISTE DE L'OPPOSITION : LA LISTE KAWTAL.
Nous voulons que dans chaque circonscription électorale, il y ait un duel LISTE RDPC # UNE LISTE DE L'OPPOSITION UNIE.

Le travail de constitution des listes KAWTAL à commencé :

* Pour cela nous demandons à ceux qui calculent l'argent que les aventures individuelles et solitaires peuvent rapporter à leur parti politique, de ne pas rejoindre la stratégie électorale d'union.
Nous demandons aux hommes d'affaires venus se faire de l'argent en politique de ne pas envisager de rejoindre la plateforme KAWTAL car la stratégie KAWTAL est une logique de partage de la victoire.

* Vous voulez gagner seul?
Personne ne vous veut dans KAWTAL !

* Vous êtes prêt à gagner en faisant gagner les autres pour gérer ensemble cette victoire ? C'EST à vous que la PLATEFORME KAWTAL est proposée.

* Vous pensez que l'opposition doit organiser une insurrection pour évincer le régime du président BIYA ? KAWTAL ce n'est pas pour vous.
KAWTAL c'est pour ceux qui posent le principe que: «il est possible de prendre le pouvoir par les élections malgré les imperfections du code électoral»

* Vous voulez souiller le pays en vous livrant à une sauvagerie indescriptible pour soi-disant renverser le régime du président BIYA ?
Vous n'avez pas de place dans la plateforme KAWTAL qui combattra tous ceux qui promeuvent la culture de la sédition.
La stratégie électorale dénommée PLATEFORME KAWTAL est proposée à ceux qui veulent prendre le contrôle du gouvernement par les élections législatives et municipales qu'il nous faut gagner démocratiquement car KAWTAL est proposée à ceux qui croient que ce sont les élections qui sont le mode d'accession au pouvoir le plus contrôlable et donc le plus sûr.
* Vous vous battez pour être LE LEADER DE OPPOSITION ?
Vous n'avez pas votre place dans cette stratégie électorale qui considère que l'objectif est unique : évincer le régime du président BIYA et non classer les opposants.

L'HEURE EST DONC AUX CANDIDATURES À EXPRIMER.
NOUS ENCOURAGEONS LES CAMEROUNAIS QUI VEULENT ÉVINCER LE RÉGIME DU PRÉSIDENT BIYA À SE PORTER EUX-MÊMES CANDIDATS AUX ÉLÉCTIONS LÉGISLATIVES OU/ET AUX ÉLÉCTIONS MUNICIPALES , ENVISAGER VOUS-MÊMES DE VENIR À L'ASSEMBLÉE NATIONALE REPRÉSENTER LA NATION EN LIEUX ET PLACES DES MAUVAIS DÉPUTÉS QUE VOUS CRITIQUEZ.
VENEZ VOUS-MÊMES PRENDRE LES PLACES DES CONSEILLERS MUNICIPAUX POUR ADMINISTRER VOS COMMUNES, POUR ADMINISTRER VOS COMMUNAUTÈS URBAINES.
NE PERDEZ PAS DE TEMPS DANS DES DISCUSSIONS STÉRILES CONCERNANT LE PARTI POLITIQUE DE ELIMBI. ELIMBI LOBE lui-même travaille à constituer une liste KAWTAL pour les élections municipales à DOUALA 1 et une liste KAWTAL aux législatives. Elimbi comme tous les candidats des listes KAWTAL seront investis par les partis politiques qui sont membres de cette stratégie électorale d'union dénommée PLATEFORME KAWTAL. Que nous soyons investis par le parti des fourmis ou par le parti des hippopotames la force des candidats KAWTAL résidera dans leurs capacités à se donner la main pour constituer des listes de candidats qui transcendent les clivages politiques, ethniques , des listes qui respectent le principe constitutionnel de préservation des droits des populations autochtones pour conjurer à jamais le spectre de la marginalisation qui nous donne en ce moment LÀ CRISE ANGLOPHONE.
Ce qui est important est que les candidats KAWTAL soient minutieusement choisis pour être des acteurs politiques d'expérience connaissant les rouages de la vie publique, les mécanismes de fonctionnement des institutions publiques pour pouvoir faire réussir la décentralisation en devenant des maires qui réussissent à faire fonctionner l'État central au profit de leur commune.
Le parti de Elimbi n'est pas l'enjeu sauf pour les légions d'imbéciles à qui les réseaux sociaux ont donné la parole pour exprimer leurs orientations ethnofascistes. L'enjeu c'est la constitution des listes de candidats qui redonnent aux camerounais le sentiment d'avoir une assemblée nationale à la hauteur des missions de contrôle de l'action gouvernementale.
L'enjeu est de constituer des listes de candidats qui prouvent aux camerounais que les acteurs politiques de la génération KAWTAL sont des véritables agents de l'INTEGRATION NATIONALE.

EXPRIMEZ DONC VOTRE INTENTION D'ÊTRE CANDIDAT, les promoteurs de la PLATEFORME KAWTAL se chargerons de vous mettre en contact utile.

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2019 3 24 /07 /juillet /2019 13:15

A l'invitation du Colonel Mpoudi Ngole, nous étions dans la ville de Mbanga, zone sud du Département du Moungo où plus de 400 personnes ont convergé pour la cérémonie de clôture du activité  programmée du 1 au 19 juillet. Le cadre est le Lycée Bilingue de Mbanga, où a eu lieu la cérémonie solennelle de remise des attestations de fin de formation de 230 jeunes, femmes et enfants du Département du Moungo.
 

Initiée et financée par le Comité de Développement du Moungo (CODEMO), dispensée par l’Institut Africain d’Informatique dans son volet technique, et accompagnée par l’Union Africaine, dans son volet jeune et son initiative 1 Million by 2021, la formation gratuite en TIC et Entrepreneuriat s’est achevée le 19 Juillet 2019.
Présidée par le Sous-Prefet de Mbanga, étaient présents la Commissaire à L’Union Africaine en Charge des RH, technologies et science, le Secrétaire Général a.i du MINREX, le 1er adjoint au Maire de Mbanga, le Président du CODEMO, les Autorités administratives, et traditionnelles.
Un don de 5 ordinateurs complets, 15 souris d’ordinateur et 4 modems internet avec un forfait de 120Go ont été offerts aux Lycées Technique et Bilingue de Mbanga.
Deux apprenants ont bénéficié de bourses scolaires complètes dont un pour le cycle d'ingénieur de 3 ans en sciences de l’informatique et réseaux de la part de l’IAI CAMEROUN en faveur d'un jeune déplacé interne, et un cycle de 2 ans (Niveau 1 et 2 d'ingénierie informatique) à ISMAM Nkongsamba, point focal IAI, en faveur d'une jeune bachelière.

Le CODEMO a été largement félicité pour son action en faveur de l’entrepreneuriat jeune dans le Moungo.. Plus d'explications dans notre édition tabloïd...

Cheba tonze Tatiana/Cp

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2019 3 24 /07 /juillet /2019 13:12

C'était au cours des travaux du Comité Départemental de Suivi participatif de l'exécution du BIP du MOUNGO, pour le compte du second trimestre de l'année budgétaire en cours. Travaux tenus le 11 Juillet dernier dans la salle des actes de la Commune de Nkongsamba 1er, sous la Présidence de Mr BILA NDAME Roland, Vice-président dudit Comité, en présence également du 1er Adjoint préfectoral ONDOBO Gilbert.

Il ressort du Rapport du Sous-comité technique de suivi d'énormes difficultés qui plombent l'exécution efficiente du BIP, notamment l'affairisme de certains Maires. Au terme de ce second trimestre pour le confirmer, seuls 30 Bons de Commande (BC) sur 63 recensés ont été exécutés à date et 04 Marchés réceptionnés pour 15,20% seulement du taux d'exécution physique, et 03,77% du taux d'exécution financière. D'où l'indignation du DDMINEPAT/MOUNGO, NYALEVE Adalbert par ailleurs Secrétaire du Sous-comité technique de suivi, du Préfet du Département du Moungo et du Vice-président dudit Comité.
15,20% du taux d'exécution physique et 03,77% du taux d'exécution financière. Tels sont les chiffres du taux d'exécution physico-financière du BIP 2019 dans le Département du Moungo pour le compte du 2e trimestre. Taux en baisse par rapport aux 25,05% enregistrés à la même période de l'année précédente. Tenez par exemple, sur les 63 BC recensés, seuls 30 ont été exécutés et 04 Marchés réceptionnés sur 110, pour un taux d'exécution de 15,20%.
En terme de contractualisation des projets, 67,27% ont été lancés, 36,36% attribués et 23,63% notifiés; d'où le courroux affiché par les principaux responsables de la chaîne d'exécution de la dépense publique dans le Département du Moungo. Des difficultés ont été évoquées au cours desdits travaux notamment : le retard dans la transmission des DAO par certains MO (Maîtres d'ouvrage), la non transmission de la liasse documentaire contractuelle

Ngotcho Ngambo Louis Marie/CP

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2019 3 24 /07 /juillet /2019 12:42

Saviez-vous que nul n’a le droit d’envier un autre car à un moment donné de son  existence sur  terre, il a occupé une position de pouvoir, qu’il soit matériel ou social. Tout se trouve dans la manière avec laquelle ce pouvoir est utilisé : pour servir ou pour asservir. Pouvoir obtenu Ceteris paribus.

Saviez-vous que bien utiliser cette position de pouvoir c’est la mettre au service des autres sans distinction, ni de race, ni de religion, ni d’ethnie, ni…ni…ni…                       ni de ?????.Nous sommes sur terre pour aspirer à la perfection et ceux des plus nantis doivent tirer les autres vers le haut ; comme par exemple dans un couple où chaque époux devrait  rechercher le bonheur de l’autre les personnes nanties n’ont pas le droit de passer leur temps à distribuer de l’argent où de l’aumône aux plus pauvres et ainsi transformer  leur vie en distributeurs automatiques comme si l’argent serait si facile à obtenir, mais il doivent trouver grâce à leur position de pouvoir les solutions pour le bien-être des citoyens qui les entourent : c’est leur devoir. Tout le monde doit manger à la sueur de son front certes! La position de pouvoir doit permettre à tous ceux qui la possèdent  de s’investir dans l’amélioration du niveau de vie des population dans son rayon géographique d’abord, de sa région, de son pays, de son continent et enfin du monde en fonction de ses moyens. Ce ne sont pas les champs d’actions qui manquent pour créer une plus value et ainsi augmenter le niveau de vie des populations ; on pourra citer entre autres la création des entreprises commerciales, agricoles, agroindustrielles, industrielles, sanitaires, éducatives , etc…Toutefois il ne faut pas seulement créer mais il faudra veiller strictement à  payer aux employés une contre partie juste et équitable en fonction du travail effectué c’est-à-dire payer un salaire qui puisse permettre à ces derniers de vivre décemment et pourquoi pas leur assurer une bonne protection sociale ? Le thème de la fête du travail du 1er mai 2019 en est révélateur ; De cette manière vous relevez votre niveau de vie en relevant le leur et fini la corruption, le vol et tous maux qui les accompagnent. Un jour on dira : qu’avez-vous fait de ce que vous aviez ?

Saviez-vous que l’état qui se trouve être le 1er employeur au Cameroun par exemple devrait mettre tout en œuvre afin que la population, dont elle en dépend, vive mieux. Il en est de même des pays les plus riches qui doivent tirer vers le haut les plus pauvres au lieu de ne rechercher que leurs intérêts car leur niveau de développement permet qu’ils « partagent » leur savoir faire(know how) en vue de participer à l’émancipation de la race humaine tout entiére. D’autre part, il n’ya pas de hasard dans ce monde chaque pays dispose des hommes et des richesses capables de participer et de promouvoir à son développement. Selon Mr. PENDA EKOKA Christian du mouvement Camerounais ‘’AGIR’’: « Tout individu a un potentiel créatif qui doit lui permettre de s’accomplir dans la vie. Il faut créer les conditions à cette fin. C’est l’objet de la politique dans une société. »  Hier nous parlions du Rwanda comme pays cité parmi les plus pauvres de la planète aujourd’hui il fait des envieux ; la Guinée Equatoriale de même, l’Angola, pour ne citer que ceux là…Qu’ont fait ces pays pour atteindre un tel niveau de développement en si peut de temps ? Chacun devrait copier le bon exemple et faire de son rayon d’actions un El Dorado. Ne récitons-nous pas chaque jour « QUE TA VOLONTE SOIT FAITE SUR LA TERRE COMME AU CEIL » ABD-RU-SHIN nous explique dans son livre intitulé LES DIX COMMANDEMENTS DE DIEU- LE NOTRE PÈRE à la page 67 : « quelle insouciance monstrueuse de la part de l’être humain de donner à son Dieu ces promesses de façon réitérée, tandis qu’en réalité il ne se soucie nullement de savoir quel est le genre de la Volonté de Dieu qui repose fermement ancré dans la création. L’être humain ment à chaque mot de la prière lorsqu’il ose la prononcer! »

Au début de mon propos  j’ai parlé de notre aspiration à la perfection, chaque état chaque personne, riche ou pauvre doit sans cesse regarder vers le Haut, doit favoriser le bien-être de tous car en le faisant il participe ainsi à son propre envol et l’humanité cheminera peut à peut vers la perfection et vers le règne que nous attendons tous.

Ngomsë Fondjo Joachim

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2019 3 24 /07 /juillet /2019 12:37

SAUVONS DES VIES !!!

APRÈS PARIS, BERLIN, LYON, BRUXELLES, ET GENÈVE,

CAP SUR DOUALA LE SAMEDI 2 NOVEMBRE 2019 POUR LA 1ERE ÉDITION DE KAMER SPORT SANTÉ SUR LE THÈME " LES RISQUES CARDIAQUES LORS DE LA PRATIQUE SPORTIVE: CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ ET LA CARRIÈRE DU SPORTIF "

L'ENTRÉE EST GRATUITE MAIS LE NOMBRE DE PLACES ÉTANT LIMITÉ, SEULS LES 200 PREMIERS INSCRITS SERONT ADMIS DANS LA SALLE.

AU PROGRAMME:
- PROJECTION D'UN FILM INTITULÉ " MORT SUBITE "

- CONFÉRENCE- DEBAT

- ATELIERS PRATIQUES SUR LA RECONNAISSANCE DE L' ARRET CARDIAQUE ET DES GESTES QUI SAUVENT

- MATCH DE GALA

C'EST L'IGNORANCE QUI NOUS TUE ET PRÉVENIR VAUT MIEUX QUE GUÉRIR CAR LE MEILLEUR TRAITEMENT EST LA PRÉVENTION.

LES ABSENTS AURONT CETTE FOIS-CI VRAIMENT TORT.

TOUS LES CONTACTS SONT SUR L'AFFICHE JOINTE.

A BON ENTENDEUR... MERCI !!!

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2019 2 09 /07 /juillet /2019 12:25

Cette jeune femme sera conduite à sa dernière demeure à Kribi samedi 13 juillet prochain. L’équipe de rédaction a siégé et  est revenue sur les circonstances de son décès. Accident ou négligence médicale ?

Témoignage : « Mardi 11 juin 2019 aux alentours d’une heure du matin, nous recevons l’appel téléphonique de Ma’a Po’o (le petit nom de la mère de Marie Claire). La pauvre dame partie de Kribi quelques jours avant pour rester au chevet de sa fille ne s’est plus à quel saint se vouer. Elle est fatiguée d’appeler les infirmières de garde sans suite. Depuis la tombée de la nuit, Marie Claire se tort de douleur et commence à perdre du sang.

Enceinte de sept mois, et internée dans cet établissement hospitalier depuis 5 jours, on n’avait relevé au départ une tension haute chez Maria qui était sortie de la maison toute seule et sans effort particulier pour prendre quelques médicaments. Au delà de la fatigue, qui était d’après nous la vraie raison de cette tension, on a observé l’insomnie.  Cependant, Marie Claire ne présentait aucun signe de danger ou de grave maladie. Bref au moment de son hospitalisation, elle n’était pas très mal en point. Mais plus les jours passent à l’hôpital, plus son état se détériore. Les doses d’ampoules qu’elle reçoit seraient souvent au dessus de la normale et quand nous essayons d’attirer l’attention d’une infirmière du service de gynécologie à cet effet, elle  nous répond en ces termes : «Vous ne pouvez pas m’apprendre son travail».
En effet, Marie Claire commençait déjà à mourir. Nous informons des amis médecins hors de la ville sur symptômes qu’elle commençait à présenter : pieds enflés, fatigue, vertiges, soif permanente et parfois des troubles de vision. Pour eux, le verdict est clair…Maria fait une éclampsie et doit urgemment subir une césarienne. Mais pour nos «amis» de l’Hôpital Régional, rien n’urge. Certaines infirmières font plutôt des critiques les plaintes de la patiente.
Pour revenir donc à la nuit du mardi à mercredi, la dernière nuit de Marie Claire Madola, on constate dès qu’on arrive à son chevet à l’hôpital qu’elle perd beaucoup de sang et sa douleur est telle que, quand j’y pense encore j’en pleure… Est ce que les infirmières ont alors son temps ? Elles vont amener la mère de la mourante à courir dans tous les sens entre la pharmacie et la chambre, surtout qu’aucune des infirmières n’a même songé observer le comportement de la malade pendant de longues heures. C’est justement la raison pour laquelle elle va nous demander de la rejoindre à l’hôpital à cette heure tardive de la nuit. C’est finalement vers 03 heures du matin, soit près d’une heure après notre arrivée qu’une infirmière viendra lui administrer une injection. Entre temps, Marie essaie de joindre son médecin au téléphone et malgré ses larmes, il ne va pas bouger le petit doigt. Même dès son arrivée en matinée, il ne fera qu’une consultation de routine en quelques minutes avant de prescrire encore des médicaments. Tôt le matin, alors que Marie n’a pas dormi dans la nuit, rien ne semble les inquiéter. Toujours le même scénario. Elle ira faire une échographie au sorti de laquelle ils vont dire que l’enfant pèse 500 grammes, moins que le poids de la dernière échographie qui pointait plus d’un kilo. Pourtant au moment de soustraire l’enfant de son ventre, nous sommes surprises d’entendre que le mort-né  pèserait près de deux kilos. Je me suis souvenu que dès fois, même leur tensiomètre n’avait pas de piles et ne marchait pas normalement et je me suis demandé si cet hôpital n’est pas plutôt un mouroir (ndlr) pour femmes enceintes. Elle va finalement rendre l’âme dans le bloc opératoire alors que rien n’avait été déployé jusque là pour une éventuelle intervention. Pris de honte, ils n’auront même pas le courage de nous tenir informés. On va juste constater que le corps sans vie de Maria est étalé à l’arrière d’une camionnette de l’hôpital. Oui je le dis encore, l’hôpital Régional de Nkongsamba aurait tué Marie Claire Madola par négligence. Nous exigeons qu’une enquête soit ouverte et nous interpellons le Ministre de la santé ».

Autrefois Reporter au journal « Scores 2000 » paraissant à Nkongsamba, Marie Claire Madola prêtait ses services à  une compagnie d’assurance à Nkongsamba...
Repose en paix Maria

Ongomele Marie Cécile/CP

Contact Rédaction : +237 678894092/699451920/656845367

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2019 1 08 /07 /juillet /2019 14:11

Il a été reçu par ses fans les 5 et 6 juillet 2019, respectivement à Nkongsamba et à Manjo. A cette occasion, l’artiste musicien a présenté son nouveau single au public. Le titre qui entre dans les anaux est  calligraphié « DEMTCHA BENE »

Un public select à la maison de la paix de Nkongsamba pour savourer le single pendant de longues heures. Les spectateurs, observateurs et critiques ne sont pas déçus par la voix, le talent de danseur de Dynastie le Tigre. Même effervescence à Manjo pour souhaiter à ce musicien d’aller plus loin et de faire bonne carrière. Les affiches et les banderoles annonçant ce show dans le département à en juger par leur bonne qualité montrent que l’ambition justifie un travail en profondeur qui va certainement être récompensé par le grand public du Cameroun et de l’étranger.

Cheba Tonze Tatiana/CP

Contact Rédaction : +237 678894092/ 699451920/ 656845367

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens