Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2019 1 08 /07 /juillet /2019 13:19

Sa Majestés Songa Daniel du village Mpoula dans l’arrondissement de Penja a organisé un culte pour magnifier son retour au bercail. Ceci en présence du Sous-préfet Njoya, du Maire Kahack Jean Pierre, du  président Ndono Mbanga et de plusieurs Chefs de Communautés. C’était le 21 juin dernier, alors que beaucoup de ses collègues et amis doutaient encore dee ce retour au pays natal longuement différé. La cérémonie a débuté autour de 13eures pour ne laisser repartir les invités spéciaux que vers 17 heures.

Les officiants du culte de circonstance ont pris l’exemple des passages de la Bible pour démontrer les déplacements massifs du peuple de Dieu, soit pour améliorer leur condition de vie, ou encore pour retrouver la paix. Le retour au village Mpoula par toutes les filles et fils dans la localité de Penja étant un signe qui va contribuer à la création des richesses dans cette partie du pays.

Dans son propos, Sa Majesté Songa Daniel a mentionné le fait qu’il ne souhaitait pas vivre seul au village, invitant ses filles et fils à venir construire des maisons autour de la chefferie et du lieu sacrée dans l’optique de rester en communion avec les ancêtres. Les terres de ce village avaient été occupées par des occupants bien connus après 1956. La PHP qui est un des occupants de ce jour a restitué 2 hectares au gardien de la tradition, mais le Chef a souhaité disposer d’au moins 6 hectares pour la réinstallation des  enfants dispersés.

Le Sous-préfet Njoya pour sa part a apprécié les efforts du Chef légitime de ce villa. En lui promettant l’accompagnement de l’administration et de la municipalité pour que tout rentre dans l’ordre. Il d’ailleurs rappelé au maire Kahack Jean Pierre présent à la cérémonie des projets de la municipalité qui pourraient être réalisés dans le village dans la l’optique de la décontraction de la ville et de Penja (logements des cadres de la municipalité, espaces pour loisirs, espaces pour le sport, etc…).

Tout s’est achevé par la visite de la Chefferie et la consommation d’un buffet ayant été apprêtés pour plus de 500 personnes.

Tatiana Cheba Tonze/CP

Contact Rédaction : +237 678894092 / 656845367 / 699451920

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2019 1 08 /07 /juillet /2019 12:33

Sous la présidence du maire Kahack Jean Pierre en présence du Préfet Galim Ngong Irénée, les 8 délibérations de cette session ordinaire du 27 juin sont adoptées par 27 voix sur 31. Les recettes sont à 636 689 342F, les dépenses à 389 512 805F et l'excédent de recettes sur les dépenses de 41 752 038F..

 

 

Cette session ordinaire qui a débuté à 13H40 avait à l’ordre du jour :

  • L’arrivée et installation du Représentant de l’Etat,
  • L’exécution de l’Hymne national,
  • La vérification du quorum par l’appel des conseillers municipaux,
  • Le mot introductif de Monsieur le Maire,
  • La lecture de la note de présentation du projet de compte administratif par Monsieur le Maire,
  • La présentation du compte de gestion du Receveur Municipal, la présentation du compte de gestion du Comptable Matières,
  • La lecture des rapports des travaux en commission suivi des débats,
  • L’élection du Président de séance pour l’adoption du compte administratif 2018,
  • Le vote des délibérations, l’intervention du Représentant de l’Etat, le Mot de clôture de Monsieur le Maire.

Le Secrétaire Général  Mr Feutat Theodore Cabral a joué le rôle de modérateur et a conduit dans leur présentation le Receveur Municipal Mme Ndome Pierrette et le Comptable Matières Mr Essouma Rigobert. Ceux-ci ont reçu quitus favorable pour leur gestion 2018.

Le Maire Kahack Jean Pierre dans ses propos introductifs autour de 13H47 minutes a souhaité la bienvenue à tous, recadrant l’ordre du jour selon les amendements et justifié le retard dans la tenue de cette session. Le retard dans l’organisation du conseil étant lié à la non maitrise du logiciel Simba. Il a aussi fait remarqué la hausse des recettes par rapport à l’exercice précédent, la maitrise de la dépense, l’avancé dans le projet de construction de la cité municipale et le projet de valorisation du centre de traitement des déchets organiques de la Commune de Penja.

Dans sa présentation Madame Ndomè Pierrette a annoncé qu’il y a un reste à payer pour les taches exécutées d’un montant de 142 898 300 FCFA, que l’exécution des émissions sont de 389 512 805 représentant 55, 14%.

Au tour du comptable matières Mr Essouma Rigobert, les informations collectées sont les suivantes : en entrées au premier semestre, environ 14 opérations d’un montant de 32 471 574 francs et au second semestre des entrées pour environ 34 684 286 francs. En sortie au premiers semestre, 5 opérations d’environ 29 191 424 francs et au second semestre, 40 opérations de près de 25 760 211 francs. Ajouté à d’autres mouvements comptables, sont obtenus à la comptabilité matières un total de 495 031 175 francs,  ce qui aurait entrainé un solde constitué de matériel durable d’environ 12 2014 175 francs.

Mr Lakoudji André est élu président de séance pour l'adoption des délibérations et il a noté l'exécution du PIA2018 à prés de 90 %. Adressant ses remerciements à l’exécutif municipal,  invitant le maire et ses adjoints à garder le cap jusqu’à la fin du mandat.

La tutelle administrative représentée par le Dr Galim Ngong Irénée, Préfet du Moungo a recommandé de travailler pour l'augmentation des ressources propres afin que la localité ne soit pas totalement dépendante des CAC (Centimes Additionnels Communaux).  Il a émis le vœu que ce Conseil municipal remporte la prochaine élection municipale pour barrer la route aux aventuriers politiques. On souvient que le conseil municipal de Penja est composé de trois partis politiques : le SDF, l’UNDP et le RDPC.

Dans son mot de clôture autour de 15H48, le maire Kahack Jean Pierre a remercié ses paires conseillers municipaux pour leur contributions diverses à cet exercice important dans la vie de la Municipalité. Il a en plus ajouté que pour les mois qui restent avant la fin du mandat, un accent sera mis  sur la recherche des solutions au problème de l’Etat Civil des  deux centres secondaires de Njombé et de Penja, la finalisation des travaux en cours et la rédaction des mémoires de cette mandature qui aurait permis de réaliser majoritairement l’assainissement de la ville. Il a montré pour exemple les nombreux drains et caniveaux, les routes et pistes agricoles réhabilitées, les écoles construits, les points d’eau, l’assistance scolaire et la formation.

Sylvain Timamo à Penja

Contact Rédaction : +237 678894092/ 656845367/ 699451920

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2019 7 07 /07 /juillet /2019 09:54

C'est dans la liesse populaire que les vainqueurs de la dernière finale de la Coupe du Cameroun de football ont été accueilli dans la ville de Nkongsamba le 02 Juillet 2019 par le n°1 du Département, le Dr Irénée GALIM NGONG accompagné son Etat-major et tout le gratin politico-administratif, judiciaire et traditionnel. La Place des Fêtes de Nkongsamba qui était le théâtre de l'événement a été pris d'assaut par les populations et tout les amoureux du ballon rond, suivi de la phase protocolaire à la Communauté Urbaine de Nkongsamba avec les facilités mises en place par le Dr Kollo Basile, Délégué du Gouvernement…

C'est dans la liesse populaire que les vainqueurs de la dernière finale de la Coupe du Cameroun de football ont été accueilli dans la ville de Nkongsamba le 02 Juillet 2019 par le n°1 du Département, le Dr Irénée GALIM NGONG accompagné son Etat-major et tout le gratin politico-administratif, judiciaire et traditionnel. La Place des Fêtes de Nkongsamba qui était le théâtre de l'événement a été pris d'assaut par les populations et tout les amoureux du ballon rond, suivi de la phase protocolaire à la Communauté Urbaine de Nkongsamba avec les facilités mises en place par le Dr Kollo Basile, Délégué du Gouvernement…

Il faut rappeler qu'a Limbé, Stade Renard de Melong était venu à bout de Dragon de Yaoundé. Une qualification pour la finale obtenue au delas du temps règlementaire (90 minutes). Pour séparer les deux équipes, il a fallu passer par les penaltys. A la fin de l'épreuve, Stade Renard de melong a marqué 4 buts contre 3 pour Dragon de Yaoundé. Il remportait ainsi le trophée et sa qualification pour la Coupe du Cameroun 2019 ou il a rencontré AS FAP. La victoire a été obtenu à l’issu d’un match plein en rebondissements et présidé par le Premier Ministre Joseph Dion Ngute. Score de la partie 3 pour Stade Renard et 2 pour As Fap.

Stade Renard de Melong qui devient ainsi une équipe africaine se voit par la même occasion mieux coté à la bourse du football. Les analystes sont revenus sur l’engagement et la détermination du Président fondateur, Mr Kuété Jean qui n’a pas lésiné sur les moyens dans le but d’atteindre ses résultats. S’agissant de la mobilisation des moyens le Président du Club a sur le plan infrastructurel réhabilité le stade de football de Melong, de l’aire de jeu aux tribunes en passant par les accès secondaires. Sur le plan logistique, l’équipe est dotée de deux véhicules, des équipements neufs et du matériel technique d’entrainement. Sur le plan des ressources humaines, l’équipe a recruté en 5 ans, plusieurs saisons les meilleurs entraineurs de football et les joueurs dans plusieurs équipes. La mobilisation des supporters n’a pas été en reste… Notre dossier dans les prochaines éditions.

Ngotcho Ngambo Louis Marie/CP

Contact Rédaction : +237 678894092 / 699451920/ 656 845 367

 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2019 6 25 /05 /mai /2019 09:39

C'était à la faveur de la cérémonie de distribution du matériel sanitaire à certaines formations sanitaires du Moungo Nord. La cérémonie très courue à eu pour cadre la Place des Fêtes de Nkongsamba le 14 Mai dernier, en présence des Autorités administratives et traditionnelles, sans oublier les Chefs de Service de Santé de District du Moungo Nord.

Dans l'escarcelle de cette dame au grand cœur, on peut citer entre autres des lits d'hospitalisation électriques et manuels,berceaux,couveuses,tables d'accouchement,microscopes,kits d'accouchement , matelas,et autres petits matériels de labo.Comme principaux bénéficiaires,les populations de des Arrondissements de Loum, Manjo, Nlonako, Nkongsamba 1,2 et 3 et Melong à travers les CSI, les CMA ainsi que les HD.
Au détour de ce geste à caractère philanthropique,des esprits mal intentionnés semblent sortir déjà de leur sommeil et prêter des intentions et autre jugement sur cette digne fille du Moungo dont le geste est unique en son genre pour la conscience collective. Matériel estimé à près de 100 millions de nos francs.

Par Ngambo Ngotcho Louis Marie/CP

 

.... DU DEVELOPPEMENT SANITAIRE ET FAIRE DE LA SANTE DES POPULATIONS DU MOUNGO, L'UNE DE SES PRIORITES

L'HONORABLE LYDIENNE EPOUBE OFFRE DES DON EN MATERIEL MEDICAL POUR LES CENTRES DE SANTE DU MOUNGO - NORD

Comme un Noël Avant l'heure, des camions remplis de matériels medical et des produits mixtes médicaments ont été réceptionné à la place de fêtes le 14 mai dernier. Il s'agissait des dons qui venaient de la ville d'Amiens au nord de la France et du ministère de la santé public du Cameroun. Des dons de matériels spécifiques Collectionnés depuis des années pour aider les centres de santé dans leur montée en puissance. À ce moment, il ne serait pas courtois, pour nous, de manquer de saisir cette occasion, pour porter aux nue cette dame qui a eu l'honneur de séduire une population pointilleuse comme celle du MOUNGO - nord grace ah son dévouement et son abnégation au travail, à sa perspicacité et même à sa pugnacité, une dame qui vaut en ce moment là palme de l'excellence. Plusieurs invités à la cérémonie. Des personnels de santé en joie. La joie des populations. Une donatrice dans l'émotion. Quelques invités de marque aux rangs desquels des sous préfets, des maires, et une grande photo de famille forte en raison de la présence du Préfet par sa présence en sa qualité de chef du département qui a exhorter principaux usagers à en faire bon usage, un impératif catégorique pour que tout le monde puisse en Profiter...

À peine déployé, ces dons ont été trié et reparti par lot de façon à permettre leur envoi rapide vers les centres de santé concernés qui en ont urgemment besoin afin que les malades internés s'en servent tous.

S'ATTAQUER AUX SOUFFRANCES
ET AUX DIFFICULTES DES POPULATIONS

S'attaquer aux difficultés des populations, à la racine profonde de leurs problèmes, voilà ce qu'une dame qui a largement fait ses preuves vient d'offrir. Nous l'avons vécu personnellement.
Un député, membre élu du parlement qui ne s'arrête pas seulement aux frontières politiques. Un geste qui non seulement nous guide sur le le plan moral et spirituel, nous aide à développer de belles qualités comme la bonté, la gentillesse et surtout l'amour.

Même si un bon traitement ne soigne pas seulement les symptômes d'une maladie, il soigne aussi les causes profondes. Voilà une clé essentielle et pour qu'elle soit une solution définitive, réveillons - nous au lieu de quoi, la pensée de certains se tourne vers le mal, le cœur prêt à tout, des raisonnements mauvais, de faux témoignages et autres observations même si finalement, l'amour est une qualité qui s'apprend. Dans ce cas précis, les malades savent ce qu'il y a de mieux pour eux et surtout, donner ne fait pas mal mais, trouve la joie dans la vérité... Page en construction

Partager cet article
Repost0
25 mai 2019 6 25 /05 /mai /2019 09:37

Située dans le village BAKAKTÉ,à un jet de pierre D'EBONE chef lieu de l'arrondissement de Nlonako dans le Département du Moungo,l'ARESOD(Association pour la Réinsertion sociale des Détenus du Cameroun) s'évertue tant bien que à redonner du sourire aux personnes ayant été privées de liberté pendant un certain nombre d'années dans les geôles camerounaises.A travers des activités agro-sylvo pastorales,le promoteur du GIC-PN n'utilise que la main d'oeuvre carcérale pour les activités de ce Groupe d'initiative commune.Resultat au bout;la formation à l'auto-emploi par l'octroi soit une parcelle cultivable,soit des animaux pour l'élevage dans les locaux du GIC.Au finish,ils sont prêts pour s'installer à leur propre compte pour les mieux lotis,ou trvavailler pour le compte du Gic et devenir administrateur à l'avenir. Voilà l'exemple d'une jeunesse responsable incarnée ici par son Promoteur en la personne de EKOUME Samuel qui a su mettre à profit les opportunités à lui offertes par le Gouvernement à travers ses multiples Projets pour la résorption du chômage et l'amélioration des conditions de vie des jeunes qui sont aujourd'hui à l'affut du gain facile.Le jeune EKOUME Samuel de nos jours,dans cet espace au paysage féerique de BAKAKTÉ,devra servir d'exemple à cette jeunesse en voie de perdition.Il est à noter que le jeune EKOUME est Président de la Sous-section RDPC de la localité éponyme et membre de plusieurs autres associations à caractère nationale et internationale.Rappelons que toutes les bêtes de la ferme et même les riverains sont sécurisés par des chiens de race prêts à rompre.Avis donc aux malfrats et autres partisans du moindre effort.

Par Ngambo Ngotcho Louis Marie/CP

Partager cet article
Repost0
25 mai 2019 6 25 /05 /mai /2019 09:29

Ils étaient une trentaine à avoir reçu des distinctions honorifiques allant de l'Ordre national de la Valeur au Mérite agricole,en passant la Médaille d'Honneur de Travail et la Médaille de la Force publique.

47e ÉDITION DE LA FÊTE DE L'UNITÉ À NKONGSAMBA:L'ENSEIGNEMENT SUP. N'ÉTAIT PAS EN RESTE. L'ISMAM, le tout 1er IPES du Département du Moungo,l'IBA (Institut des Beaux Arts) de Nkongsamba, une des Facultés de l'Université de Douala,sans oublier l'Enseignement professionnel avec INFO-PRO LÀ RÉFÉRENCE, la toute 1ere école de formation professionnelle ayant déjà mis sur le marché de l'emploi une centaine de jeunes camerounais en moins de 5ans d'existence,et ceci dans des filières aussi diverses que variées.Grace au dynamisme et le courage de son Promoteur âgé d'à peine 40 ans.

20 Mai 2019 à Nkongsamba:UN MOUVEMENT SPORTIF TRÈS DYNAMIQUE;COMME TÊTE DE PROUE DE CE MOUVEMENT,Me KAZE,CANT 8e D Fondateur du CERCEN(Cercle des Ceintures noires)Du Moungo.

Par Louis Marie Ngambo/CP

TRANSPORT URBAIN:À QUI PROFITE LE DÉSORDRE DANS LE SECTEUR DES MOTOS TAXI À NKONGSAMBA?
Depuis quelques semaines,le SYNAMOTAC branche du Département du Moungo dans la Region du Littoral,est en proie aux prédateurs politiciens à la quête de l'électorat ce que je n'oserai qualifier de "bétail ".Les instructions du MINAT pendant sa tournée nationale d'avril 2018,semblent être battues en brèche dans la ville de Nkongsamba,et singulièrement dans la CAN2e où,sous l'égide du Maire et d'un de ses Conseillers municipaux baladeur qui bat de l'aile dans le RDPC après avoir eu des échauffourées le 20 Mai 2018 avec son ami d'aujourd'hui et chef politique.
"Rapprochement d'intérêt après une querelle de clochers
En fait,après les instructions du MINAT ATANGA NJI le 10 Avril 2018 relatives à l'identification des benskineurs sur l'étendue du territoire national suite à l'insécurité grandissante,le Président de l'ASMOTAN(Association des Motos taxi du Moungo) ayant prit part à la rencontre avec le MINAT à Douala,lance le processus d'identification dans le Département ainsi que les 3 Arrondissements de Nkongsamba.Processus qui a abouti aujourd'hui à l'identification de plus de 400 benskineurs dans la CAN 1er avec n° sur les réservoirs,chasubles rouges avec bandes reflectorisantes,police d'assurance,vignette,permis de conduire entre autres.Toutes choses qui ont permis la réduction sensible de l'insécurité dans la ville avec l'appui du Maire de la CAN 1er El Hadj OUMAROU, au moment où les deux autres Communes attendaient la manne du ciel.
Fort à été la surprise du Président départemental du SYNAMOTAC et de l'ASMOTAN, de constater depuis le mois de Janvier qu'une opération parallèle d'identification avait été lancée par les soins du Conseiller baladeur bien connu du carrefour le plus célèbre de Nkongsamba (soit disant opération d'inscription sur les listes électorales).A suivre...

(...suite désordre dans le transport par moto à Nkongsamba).
Saisies du risque encourue en cas de bicephalisme à la tête du secteur MOTOS taxi,les autorités n'ont daigné lever le petit doigt. A la veille de la célébration de la 133e édition de la FIT,des benskineurs sont convoqués par le Maire de la CAN 2e à l'effet de distribuer les chasubles(jaune) à ceux-ci,sans n° sur d'identification sur les réservoirs,sans badges,ni la vérification des dossiers du conducteur ou du propriétaire de l'engin.Resultats au bout du compte,deux catégories de benskineurs circulent dans les artères de la ville de Nkongsamba. Les uns identifiables et les autres "identifiables "mais sous la protection du Maire de la CAN 2e et son"Association des Motos taxis de n'samba 2e" et
bonjour l'insécurité.
Au regard de la situation qui prévaut sur le terrain depuis quelques temps avec le vol de motos,l'identification mal maîtrisée des non identifiables par le Président du SYNAMOTAC entre autres,il ne serait pas superflu de constater que nous risquons nous acheminer vers une confrontation musculaire entre le deux fractions en proie aux ambitions démesurées de certains "hommes politiques" néophytes dans la ville de Nkongsamba. Vivement que les Autorités administratives, les FMO ainsi que toutes les forces vives anticipent sur d'éventuels débordements dans ce secteur d'activité où les professionnels et les usagers ne s'y reconnaissent plus facilement.

Louis Marie Ngambo/CP

Partager cet article
Repost0
13 mai 2019 1 13 /05 /mai /2019 18:12

Réunis autour du Maire Lembé Mbappé, du Préfet Galim Ngong Irénée et du Sous-préfet Voh Buikame Amstrong, les conseillers municipaux de la Commune de Mbanga ont adopté le Comptes de l’année 2018. Exercice tenu les 22, 23 et 24 avril 2019. Dans sa présentation, le maître des lieux a annoncé que le budget initial 2018 était de 564 932 200 FCFA. L’emprunt pour acquisition d’un pick-up de 25 000 000 FCFA, les ressources transférées de 112 921 000 FCFA et l’excédent de 2017 de 22 655 968 FCFA...

On avait pour Rapporteur de la séance le Secrétaire Général, Mr Mohama Ali, le Receveur Municipal Mr Paglan Louis Roger et le Comptable Matières Mr Todja Clément.

Il est important de noter comme à l’accoutumé, que le Chef de l’exécutif municipal a invité à la séance, l’essentiel des partenaires, à savoir : les chefs des villages et des quartiers les chefs des Communautés, le Chef de Centre des Impôts, les sectoriels locaux des ministères dont certaines compétences sont transférées à la Commune, les quelques prestataires qui restent et qui acceptent encore de sacrifier pour la Commune leurs intérêts financiers dans l’exécution des commandes et l’exécution des projets, l’Honorable Mbapté Jean Baptiste, Député à l’Assemblée Nationale, les opérateurs économiques tels Mr Kegmo Augustin, Tamne Pius, Noubissie Honoré et Konda… les médias.

  1. Les recettes

La commune de Mbanga a eu des recettes de l’ordre de 385 122 847 F pour un taux de réalisation de 53,02%. De ce montant sont déduites 112 921 000 francs en ressources transférées. Les ressources propres de la Commune s’élèvent à 272 201 847 francs, soit 70,67% des ressources totales, 48,1% du budget prévisionnel et 37,51% du budget définitif 2018 qui est 725 509 168 francs.

  1. Les dépenses

Les sorties sont de 297 112 499 francs dont 112 921 00 francs des crédits transférés. Les ressources propres 184 191 499 francs sont exécutées en totalité.

Avec 385 122 847 francs de recettes totales, il y a un excédent de recettes sur les dépenses de 88 010 343 francs se répartissant ainsi qu’il suit :

  • Trésor (BIP),  en compte 58 284 744 F dont 53 000 000 F non encore payés des travaux pour le Centre de Promotion de la Femme et de la famille ; le reste équivalent aux travaux spéciaux, à l’économie budgétaire dû au principe de moins disant en matière de passation de marché, etc… ;
  • Trésor TGN, en compte 1 743 329 francs ;
  • Ecobank, en compte 3 715 857 francs (compte joint PNDP/Commune de Mbanga)
  • BICEC, en compte 34 661 515 F dont 15 000 000 F de la DGD 2014 et 19 661 515 F de paiement en cours des salaires et des diverses prestations après arrêt des engagements.

Pour le Maire Lembé Mbappé, l’exercice précédent n’a pas été facile, le fonctionnement à lui seul a pris 176 709 199 francs. Cependant, l’exécutif a fait des efforts pour l’entretien des routes dans les quartiers, a fait avancé les travaux de l’abattoir municipal en lui dotant d’une source d’eau, a recherché des solutions pour la fourniture en eau et électricité dans la ville de Mbanga. Les arriérés des cotisations sociales vis-à-vis de la CNPS sont totalement payés, plus de 53 millions pendant le mandat. Plus de détail dans une interview du Maire à publier bientôt.

Par Cheba Tonze Tatiana/Cp

Partager cet article
Repost0
13 mai 2019 1 13 /05 /mai /2019 18:02

Promue ministre de l’habitat et du Développement urbain le 4 janvier 2019, Célestine Ketcha Courtes devait abandonner nombre ses mandats électifs.

Après la mairie de Bangangté, l’ancienne présidente du Conseil d’administration de Panthère sportive du Ndé s’est trouvée un successeur à la tête de la section camerounaise du Reseau des femmes élues locales d’Afrique (REFELA-CAM). Elle s’appelle Élise Henriette Essame, maire de la commune d’arrondissement de Nkongsamba 3e. Son élection à ce poste s'est faite le 8 mai 2019 à Yaoundé.

La nouvelle élue est parmi les pionnières de cette association. Enseignante de formation, diplômée de l’École normale supérieure de Yaoundé, Élise Henriette Essame est une militante du RDPC qui a évolué dans le secteur de l’éducation nationale pendant près de 30 ans.

Elle a occupé de nombreux postes de responsabilités dans les structures déconcentrées, notamment celles de professeur de français, chef de département, surveillante générale, censeur de lycée, directeur de C.E.S, proviseur de lycée, déléguée départementale, déléguée régionale.

Madame Élise Henriette Essame née Mboula a été élue maire de Nkongsamba 3e pour la première fois en 2007. Son parcours politique n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. En 2018, elle sera exclue des rangs du RDPC avant d’être réintégrée.

https://www.lebledparle.com

Contact Rédaction de Scores2000 : +237 678894092/656845367

Partager cet article
Repost0
13 mai 2019 1 13 /05 /mai /2019 17:59
Le conseil prodigué aux personnes en retraite est de se convertir à l’agriculture. C’est pour cette raison que j’ai décidé de créer un champ d’ananas bio. Je voudrais savoir si vous pouvez me venir en aide et dans quelles conditions?
Mbabi Man – Yaoundé, Cameroun

Cher Mbabi,
L’option de l’agriculture biologique est encourageante. C’est aussi ce qu’on appelle agriculture propre, parce qu’elle préserve l’environnement, protège l’agriculteur et le consommateur de par la qualité des intrants utilisés et celle des produits vendus.
En matière de culture d’ananas bio, si vous vous y engagez, vous ne serez pas le seul dans cette filière. Beaucoup d’opérateurs agricoles camerounais y opèrent déjà depuis plusieurs années. Une bonne partie de ‘‘l’ananas avion’’ encore appelée ‘‘ananas export’’ issue des plantations du Moungo dans le Littoral et d’Awaé dans le Centre non loin de Yaoundé, est produit selon le cahier de charges des certificateurs bio internationaux, pour le marché extérieur. D’où son coût élevé.
Sur le plan local, pour réduire le coût de la certification, différents acteurs de la filière bio réfléchissent depuis le début de cette année sur la mise sur pied au Cameroun du Système Participatif de Gestion (SGP). C’est un système de certification accepté au niveau local et africain. Il est contrôlé par les producteurs et autres acteurs de la chaîne.
Divers défenseurs d’une agriculture propre font de plus en plus entendre leur cause par la promotion des pratiques agroécologiques et biologiques en milieu paysan. Même le journal La Voix Du Paysan a publié dans plusieurs de ses éditions précédentes des informations sur les techniques de production bio que vous pouvez avoir sur commande.
Les produits biologiques font progressivement leur entrée dans les habitudes alimentaires des Camerounais ordinaires. L’exemple du marché ‘‘Samedi vert’’ institué tous les 3èmes samedis du mois à Bandjoun, non loin de Bafoussam dans la région de l’Ouest, illustre cette réalité que le produit bio n’est plus seulement réservé à l’export. Les prix pratiqués au ‘‘Samedi vert’’ sont loin d’être prohibitifs et sont bien à la portée du consommateur moyen.
Mais seulement, les quantités produites et leur dispersion restent une limite que seules la multiplication des exploitations bio et l’augmentation de la production pourront combler.
Cher Mbabi, vous êtes donc le bienvenu dans cette filière bio. Rapprochez-vous d’autres opérateurs biologiques dans la région du Centre où vous êtes. Car seul, vous serez fragile. Avec eux vous saurez mieux comment produire et vendre vos ananas en groupe. A moins que vous ne vouliez produire pour vos besoins familiaux.
Si vous le souhaitez, le Centre de Documentation pour le Développement Rural peut mettre à votre disposition un dossier documentaire sur la culture de l’ananas biologique. Pour cela, bien vouloir passer au bureau du CDDR sis au siège de La Voix Du Paysan à Yaoundé; tél. 699 41 41 41.

https://www.lavoixdupaysan.net

Partager cet article
Repost0
13 mai 2019 1 13 /05 /mai /2019 17:46

Booster les inscriptions sur les listes électorales.
Mme Mbé Joséphine, coordonnatrice des activités du MDP dans les 3 arrondissements de Nkongsamba. Après la
réunion de samedi 11 dernier, la dame de fer du parti du regretté Eboua Samuel prépare le défilé du 20 mai prochain et donne rendez-vous aux militants le samedi 18 mai a 16 heures à la permanence du parti a côté du Rass (Régiment d'Artillerie sol sol de Nkongsamba).

Ce qui est certain est que l'actualité sociale et politique du Cameroun interpelle tous les acteurs a une réflexion profonde. Le Mdp une fois de plus a réuni ses militants et une communication a été faite. participer au défilé du 20 mai prochain ne va pas en contradiction avec la démarche de certains partis qui expriment leur opinion sur la crise anglophone et la question sécuritaire au Cameroun.... Le message sera une fois de plus diffusée autour de la rencontre prévue lors du rassemblement des acteurs du défilé. Les lieutenants du parti travaillent. Contact: 677865327

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens