Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2019 5 06 /09 /septembre /2019 11:52

Hier, O3 septembre, la Ministre des enseignements secondaires, Nalova LYONGA, a porté à la connaissance du public d'importants arrêtés ministériels portant nominations des responsables des services déconcentrés de l'institution publique à sa charge.

Certains proviseurs des formations scolaires du département du Moungo ont été à la faveur de cette décision administrative touchés: qui promus, qui mutés, qui sans autre poste, qui admis à faire valoir leurs droits à la retraite, qui sans changement. Voici les concernés :

-Lycée bilingue d'ekangté-
Proviseur: Mme #Takam_Lilian_Oyack, Professeur des lycées d'enseignement secondaire général, matricule 545 430-Q, précédemment Censeur au lycée bilingue de Nkongsamba, en remplacement de Monsieur Ndjekalag Philippe muté.

-Lycée bilingue de Lelem-Mouantong

Proviseur: Monsieur #Kome_Evaristus_Metuge , Professeur des lycées d'enseignement secondaire général, matricule 545 694-P, précédemment Proviseur au lycée bilingue de Muyuka, en remplacement de Monsieur Priso Massot Jeanin Moïse.

-Lycée bilingue de Manengwasa-

Proviseur: Monsieur #Manang_Emmanuel_Michel_Noel, Professeur des lycées d'enseignement secondaire général, matricule 545 170-Q, précédemment Proviseur du lycée de Manengouba, en remplacement de Monsieur Souma Salomon.

-Lycée de Dibombari-

Proviseur: Madame #Nomo_Eteme_née_Ovono_Toua_Edith_Anne, Professeur des lycées d'enseignement secondaire général, matricule 553 066-E, précédemment Proviseur lycée de PK21, en remplacement de Monsieur Ndebia Jean muté.

-Lycée du Manengouba-

Proviseur: Monsieur #Ndjoume_Ewane_Godwill, Professeur des lycées d'enseignement secondaire général, matricule 640 250-M, précédemment Proviseur du lycée de Famtum, en remplacement de Monsieur Manang Emmanuel Michel Noel, muté.

-Lycée de Manjo-

Proviseur: Madame #Mbous_née_Odile_Michèle_Ngo_Menoun, Professeur des lycées d'enseignement secondaire général, matricule 566 304-N, précédemment Proviseur du lycée de Tchikang, en remplacement de Madame Essoh, née Nkeng Peh Marie Louise, admis à faire valoir ses droits à la retraite.

-Lycée d'ebone-

Proviseur: Monsieur #Ntambe_Adolf_Tanchie, Professeur des lycées d'enseignement secondaire général, matricule 566 816-K, précédemment Proviseur du lycée bilingue de Mambanda-kumba, en remplacement de Monsieur Bayigbedeg Abert Florand , admis à faire valoir ses droits à la retraite.

Des nominations qui interviennent en début de rentrée scolaire alors que certains de ces responsables ont pour la plupart déjà pris des engagements personnels et parfois collectifs dans leurs anciens lieux de travail. Que dire de la préparation psychologique des élèves? Que dire de ceux qui y ont inscrit leurs enfants? Autant de point de désagrément qui aurait pu être évité si seulement elles avaient eu lieu pendant les vacances scolaires.

JASPER MUNTU/Agence Moungo Presse

Partager cet article
Repost0
17 août 2019 6 17 /08 /août /2019 21:11

Il est 20h25 à l'école publique de Mbaressoumtou (AMP)-Le chef du quartier 5 Mbaressoumtou-carrière, Emmanuel Nounjio, s'est entretenu ce jour, 15 août 2019, journée d'assomption, avec les populations sous son administration, à la place de la chefferie du quartier 5-Mbaressoumtou Carrière en présence de M. Georges Eboua Enik, représentant du sous-préfet de Nkongsamba 1er.

Au menu des échanges, la question du bon voisinage et de la salubrité causés par des comportements récurrents d'incivisme observables chez certains résidents de ce territoire qui, entre autres, déjectent les ordures dans les caniveaux; cultivent auprès des espaces résidents; laissent divaguer leurs bêtes. Sommes toutes qui occasionnent des désagréments, des plaintes et parfois des sources conflits multiples entre voisins potentiellement menaçant pour la quiétude locale.

Ce fût aussi le lieu d'aborder l'opportunité du Programme National de Développement Participatif (PNDP) dont les facilitateurs y ont avec les populations locales mis sur pied 28 comités de développement. Le Chef du quartier Emmanuel Nounjio a exhorté les populations à participer massivement à cette dynamique étatique qui permettra que leurs problèmes soient résolus avec leur contribution.

La rencontre s'est achevée avec les propos du chef de quartier 5 Mbaressoumtou Carrière, Sa Majesté Emmanuel Nounjio qui a encouragé les enfants de Nkongsamba du pays et de la diaspora d'œuvrer pour le progrès de cette métropole. Il a aussi précisé pour conclure à l'audience en haleine, que beaucoup de choses se préparent en perspective pour le mieux-être de la population du quartier 5 Mbaressoumtou Carrière.

Didérot Dopna#AMP

Partager cet article
Repost0
16 août 2019 5 16 /08 /août /2019 09:48

Ndogmoa-beng, 17 Août 2019- Le député du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais(RDPC)pour le département du Mfoundi à l'assemblée nationale,
L'honorable Paul Eric Njomgoué (près de dame de la photo1), dans un cahier d'un retour natal au pays natal au sens puriste du terme, a communié, à la faveur de la messe d'action de grâce de ses parents, de ses frères et soeurs, avec Nkongsamba, le Moungo et le milieu de naissance dont il a été forgé.

D'ehalmoa à eboum, edjogmoa à baressoumtou, .... partout a Nkongsamba, le représentant de la nation accompagné d'une forte délégation auquelle s'est jointe des personnalités de haut vol telles que l'honorable Sime Pierre, Mme Kontchou Koemegni née Pueno(photo4), Femme d'affaires à succes, Thomas Wandji, maire de Nkongsamba 2ème et bien d'autres, s'est fait partout- à la Cathédrale de l'Emaculée-conception de Nkongsamba-au foyer Banka de Nkongsamba, le chantre d'un retour à la paix sur toute l'étendue du territoire national au delà des contributions de 650.000FCFA mobilisés sur place pour la rénovation d'une paroisse du diocèse dirigée par Mgr Dieudonné Espoir Atangana et un autre appui pour l'aménagement du foyer Banka dans lequel ses parents étaient des acteurs majeurs.

Pour le porte-parole de la famille, M.Alphonse Pougoue(photo2), cette célébration avait pour but non-politicien de "renforcer les liens entre la famille Pougoue et tous ceux et celles qui ont connus ces disparus et d'apporter leur contribution aux initiatives de développement local".

L'honorable Paul Eric Njomgoué a oeuvré ainsi avec la communauté nationale du Moungo, pour la mémoire des siens et pour le respect des institutions de la Republique.

DIDEROT DOPNA-PAUL FOUTE/Agence Moungo Press

Partager cet article
Repost0
16 août 2019 5 16 /08 /août /2019 09:37

Initié il y a trois années déjà par le Commandant du Corps National des Sapeurs Pompiers, le Général de brigade, #Mahamat_Ahmed, le programme intitulé " formation des jeunes sapeurs pompiers" qui a pour objets, la vulgarisation des gestes de prompts secours au sein de la population, la promotion de L'engagement citoyen, et l'inspiration des vocations, a animé les vacances scolaires et universitaires d'un bon nombre de jeunes du Moungo.

Sous la houlette du Commandant de compagnie des Sapeurs Pompiers de Nkongsamba, L'adjudant-chef #Dagobert_TAWAMBA, à la direction depuis février 2018, le centre de secours a fait le nécessaire afin que les populations locales soient au fait et saisissent cette opportunité de formation offerte à leurs progénitures dont la vulnérabilité est le plus souvent engagée durant ces périodes de grandes vacances
en raison des menaces de vice et d'ennui.

145 aspirants à la qualité de "jeune sapeur pompier "ont ainsi été retenus après avoir rempli les conditions administratives et financières y afférentes notamment: -appartenir à la tranche d'age 7-16 ans; adresser une demande au Commandant du Corps National des Sapeurs Pompiers; fournir un certificat médical; payer une somme de 3500 FCFA au titre de l'inscription; et payer la somme de 15000FCFA pour les tenues.

Les moniteurs de l'Adjudant-chef Dagobert TAWAMBA ont tenu la dragée haute face aux contraintes d'encadrement des adolescents en pleine puberté ou des enfants post-nourrisson.

Ces soldats du feu qui parachevent en ce jour, 21 Août, le partage de leurs savoir-faire ont ainsi assuré l'encadrement de ces enfants en deux vagues, du 17 juin au 17 juillet 2019 pour la première, et du 22 juillet au 22 août 2019 pour la seconde. Au cours desquelles, ils les ont soumis à des ateliers d'apprentissage portant sur l'engagement citoyen, les techniques de lutte contre les incendies et le secours aux victimes(secourisme).
En attendant de fêter "les jeunes sapeurs pompiers" laureats de cette promotion 2019 dont la sortie solennelle est prévue pour le vendredi 22 Août, à la Compagnie des Sapeurs Pompiers de Nkongsamba sous la présidence du Préfet du Moungo, Irené Ngalim Ngong, cette initiative rendue à la troisième édition qui participe à la construction du sens du service, de la solidarité et du civisme chez les enfants dans notre société en perte de repères, mériterait un meilleur accompagnement des pouvoirs publics et des élites du Moungo afin l'envergure soit agrandie et qu'un nombre encore plus important d'enfants et d'adolescent.e.s en bénéficient dans le futur.

DIDEROT E. DOPNA/Agence Moungo Presse

Partager cet article
Repost0
16 août 2019 5 16 /08 /août /2019 09:25

C’est le 17 avril dernier que les Comptes de gestion de la Commune de Mombo ont été examinés. Le maire intérimaire Ewang Martin présidait la séance en présence du Sous-préfet Anveurin Mbuhge et de plusieurs responsables des services de la municipalité. Le Secrétaire Général Noko Ngondy Flaubert a joué le rôle de modérateur.

La Commune de Mombo pour le dernier exercice aurait fait des recettes d’un montant de 259 630 482 francs, des dépenses de 175 890 430 francs et un excédent de recettes sur les dépenses de 83 740 052 francs. Telles sont les informations qui ressortent de la présentation de Mr Ewang Martin qui officie à ce jour à la tête de cette Commune qui au départ était piloté par Mr Djouokou Blaise, le dernier maire de la Commune de Mombo qui est aujourd’hui détenu à la Prison Centrale de Kodengui à la suite d’une enquête et d’un mandat de dépôt du Tribunal Criminel Spécial pour cause de «mauvaise gestion et distraction de fonds».

Après avoir épuisé une grande partie de l’ordre du jour les conseillers municipaux dans le rapport des commissions ont dénoncé un certain nombre de faits par rapport à la gestion des crédits et des tensions au sein de l’administration de la Mairie. Le receveur Municipal, Mr Eyambe Manfred Magloire a donné quelques explications sur la situation des comptes, mais on lisait a l’attitude des élus qu’il reste encore sous la gorge de nombreuses interrogations. Rencontré à la fin de la séance, et des nombreux échanges, élus et administrés n’expliquent pas la mauvaise entente entre le Receveur Municipal et le Chef actuel de l’exécutif. Le dernier se plaignant de la rétention de l’information par le premier. Il dit ne pas savoir la situation de la caisse depuis 2016, plus encore le Receveur Municipal ne l’informerai jamais du montant des CAC (Centimes Additionnels Communaux) et des autres recettes de la Mairie.

D’après quelques indiscrétions, le Chef de l’exécutif et certains de ses élus attendent depuis 2015 a voir la preuve du dépôt des dépenses, de l’exploitation des comptes à la Chambre des comptes à Yaoundé par Mr Eyambe Manfred Magloire, le Receveur Municipal. Le problème de tension qui existe  entre les membres de l’exécutif serait été posée sans suite à plusieurs reprises à la tutelle administrative à Nkongsmba. D’où la suspicion des autorités administratives et du service aux collectivités locales  d’être mèche avec le Receveur Municipal a qui les élus demandent des explications sur les fonds alloués à la commune d’un montant de près de 70 millions. Notre reporter a essayé sans succès de rencontrer le Receveur Municipal à plusieurs reprises pour avoir sa version des faits.

La crise qui existe à la Commune de Mombo est tellement ennuyeuse qu’elle aurait fagocité les bon comportements… pas de matériel de travail, pas de salaires réguliers et les frais de mission restés sans règlement depuis plusieurs mois. Certains griefs ont été portés au Tribunal de Mbanga et puis renvoyés au TGI de Nkongsamba pour compétence.

Contact Rédaction : +237 678894092/656845367/677861194

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2019 3 31 /07 /juillet /2019 11:39

I- DISPOSITIONS GENERALES

Article 1er : Maître EDIMO NANA Ferdinand, Président Fondateur de l’Association des Enfants Solidaires (A.E.S) organise un tournoi de football, dénommé « Tournoi de la fraternité » réservé aux équipes de football des arrondissements de Loum, Manjo, Nlonako, Nkongsamba 1er, Nkongsamba 2ème, Nkongsamba 3ème, Baré-Bakem et Mélong.

II- ORGANISATION ET ADMINISTRATION

Article 2 : 1) Les commissions locales des arrondissements de Loum, Manjo, Nlonako, Nkongsamba 1er, Nkongsamba 2ème, Nkongsamba 3ème, Baré-Bakem, et Mélong sont chargées respectivement chacune de l’organisation et de l’administration de ce tournoi dans leurs arrondissements.

2) Les litiges de ce tournoi sont réglés par les commissions locales, celles-ci sont supervisées par le promoteur.

3) Les cas d’indiscipline flagrante sont soumis à la commission technique centrale d’organisation, pour décision.

4) Les homologations seront gérées par la commission technique centrale.

III- LES ENGAGEMENTS ET AFFILIATIONS

Article 3 : Les engagements et les affiliations sont fixés à dix mille francs (10 000 FCFA), sous forme de caution remboursable à la fin du tournoi.

IV- LES SOUS-POULES ET NOMBRE D’EQUIPES

Article 4 : 1) Sous-poule A : * 04 équipes arrondissement de Loum ;

                                                     * 04 équipes arrondissement de Manjo.

2) Sous-poule B : * 04 équipes arrondissement de Baré-Bakem ;

                                * 04 équipes arrondissement de Mélong.

3) Sous-poule C   :* 04 équipes (Nkongsamba 3ème et Nlonako) au stade du Lycée Bilingue de Nkongsamba.

4)  Sous-poule D   :* 04 équipes (arrondissement de Nkongsamba 1er et Nkongsamba 2ème au stade Saint Martin de Nkongsamba).

V- PROGRAMMATION DES MATCHS, PERIODICITE ET MODALITES DE LA COMPETITION

Article 4 : 1) 1ère semaine, tournoi entre quatre équipes des arrondissements de Loum, Manjo, Nklonako et Nkongsamba 3ème (Lycée Bilingue de Nkongsamba), Nkongsamba 1er et Nkongsamba 2ème (Saint Martin Nkongsamba), Baré-Bakem et Mélong.

2) Chaque équipe jouera trois matchs en aller simple ; à l’issue de ce tournoi de quatre équipes en aller simple, un classement sera fait à la fin.

3) 2ème semaine, déroulement des demi-finales et finales dans les sous-poules de la manière suivante :

      a) Sous-poule A : - Loum, 1ère demi-finale aller simple : 1ère équipe  2ème équipe ;

                                      - Manjo, 2ème demi-finale en aller simple : 1ère équipe  2ème équipe ;

                                       - Finale entre les deux équipes gagnantes pour déterminer l’équipe représentante de la sous-poule A aux demi-finales et finales générales à Nkongsamba ;

         b) Sous-poule B : - Mélong, 1ère demi-finale en aller simple : 1ère équipe  2ème équipe ;

                                          - Baré-Bakem, 2ème demi-finale en aller simple : 1ère équipe  2ème équipe ;

                                        - Finale entre les deux équipes gagnantes pour déterminer l’équipe qui représentera la sous-poule B aux demi-finales et finale générales à Nkongsamba.

          c) Sous-poule C : - Finale directe entre les deux premières équipes de Nkongsamba 3ème et Nlonako, pour trouver l’équipe qui représentera la sous-poule C (Lycée Bilingue Nkongsamba) aux demi-finales et finale à Nkongsamba.

          d) Sous-poule D : - Finale directe entre les deux premières équipes de la sous-poule D au stade Saint Martin Nkongsamba et l’équipe gagnante représentera la sous-poule D aux demi-finales et finale générales à Nkongsamba.

NB : Les lieux de matchs où se joueront les finales des sous-poules seront déterminés par le promoteur le moment venu.

4) 3ème semaines : les demi-finales générales et finales se joueront à Nkongsamba.

          a) Un tirage au sort sera effectué pour déterminer les différentes rencontres entre équipes ou un arbre de déroulement des matches de demi-finales sera élaboré ;

          b) Le transport pour les déplacements des équipes sera à la charge de la commission d’organisation (10 000 FCFA par équipe déplacée).

          c) la finale opposera les deux équipes vainqueurs des demi-finales générales.

VI- SANCTIONS ET PAIEMENTS DES CARTONS

Article 5 : 1) Dans le souci de faire régner la discipline, toute équipe dont le/ou les joueurs seront coupables des cartons jaunes et rouges doivent impérativement payer auprès de la commission technique d’organisation pour prendre part au prochain match ; (500 FCFA pour un carton jaune et 1 000 FCFA pour un carton rouge).

VII- LES DROITS D’ARBITRAGE

Article 6 : Les droits d’arbitrage sont fixés à 2 000FCFA par équipe et par match payés avant chaque rencontre.

VIII- DUREE DES MATCHS

Article 7 : La durée d’un match sera fonction du temps qu’il fait et selon l’appréciation de l’arbitre.

IX- BALLONS – MAILLOTS ET SHORTS – MEDAILLES

Article 8 : 1) Les ballons, les maillots et shorts sont fournis par le promoteur ainsi qu’il suit :

  • Deux (02)  ballons par stade de compétition ;
  • Quatorze (14) maillots et shorts par équipe.

2) Les deux équipes de la finale générale à Nkongsamba recevront en plus chacune, un autre  jeu de quatorze (14) maillots et shorts ;

3) Les deux (02) équipes de la finale générale, recevront chacune seize (16) médailles (quatorze pour les joueurs, une médaille pour le président et une médaille pour l’entraîneur).

4) Aucun joueur ne pourra prendre part à un match sans maillot ou short fourni par le promoteur.

X- FOOTBALL-DAMES

Article 9 : 1) Le tournoi des dames se jouera à la deuxième semaine ;

2) En une seule poule de quatre équipes au stade Saint Martin de Nkongsamba ;

3) Un tournoi en aller simple pour quatre équipes féminines ;

4) Chaque équipe féminine jouera trois matchs ;

5) Les deux premières équipes joueront directement la finale-dame ;

6) La finale des dames se jouera en match de levée  de rideau de la finale des hommes.

XI- DISPOSITIONS DIVERSES ET FINALES

Article 10 : Les cas non prévus par le présent règlement spécial de ce tournoi de football dénommé « tournoi de la fraternité » organisé par Maître EDIMO NANA Ferdinand sont tranchés selon les règlements généraux de la FECAFOOT en vigueur.

Article 11 : Le présent règlement prend effet à compter du 1er Août 2019, date du début dudit tournoi de football.
Le Directeur Technique des CompétitionLe Promoteur                              Me EDIMO NANA Ferdinand

Contacts: +237 676651432/696172202/675549051

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2019 4 25 /07 /juillet /2019 15:00

C'est à la faveur de la série de concertation avec les différents acteurs du processus électoral entamé en prélude aux échéances de cette année 2019 avec les élections régionales probables et législatives et municipales certaines en début d'année prochaine.
Le 15 Juillet dernier, c'était au tour de Nkongsamba d'accueillir l'Honorable Pr TITI NWEL, Membre du Conseil Electoral. La Salle des Délibérations de la Communauté Urbaine de Nkongsamba qui a abrité les travaux, à connu la présence des autorités administratives, politiques, judiciaires et traditionnelles, ainsi que de nombreux représentants de partis politiques légalisés et représentés dans le Département du Moungo, rations de la Communauté u leL;sans oublier les représentants de la Société civile.

Dans son propos introductif, le Pr TITI NWEL du haut de sa posture d'universitaire, a amorcé les échanges par une approche anthropologique de la notion de démocratie qui, selon lui, n'est qu'un processus dynamique et perfectible, adaptable à chaque réalité selon le modèle voulu; comme quoi, explique le Membre du Conseil Electoral, la culture se transmet par apprentissage et non génétiquement.
La phase des échanges aura suivi avec les acteurs politiques et de la société civile à été riche, fructueuse et conviviale, tel que l'a reconnu le n°1 du Département le Dr Irénée GALIM NGONG au sortir des travaux.
Au delà de la concertation, l'évaluation du processus d'inscription sur les listes électorales dans le Département du Moungo à été également au menu. Il ressort du bilan à mi-parcours présenté par le Chef d'Agence départemental d'ELECAM, Mr KOULLE MBONGUI Adolphe, qu'au 31 Décembre 2018, le Département du Moungo avait enrôlé 174.028 électeurs ; ungoles listes électoraleset qu’au 30 Juin 2019, 14 260 nouvelles inscriptions ont été enregistrées; ce qui porte le fichier estimatif du Moungo à 188.248 électeurs potentiels. Au cours de la même période, 604 transferts ont été opérés, 25 modifications et 1054 radiations. Chiffres satisfaisant au regard du ratio global de l'ensemble de la Région du Littoral, en dépit des difficultés.

Le bond enregistré dans le processus d'enrôlement entre Janvier et Juin 2019 est le fruit des efforts consentis après l'application des méthodes mises en place par les différents Chefs d'Antennes animés par Mr KOULLE MBONGUI Adolphe, le Chef Agence départemental du Moungo . On peut citer entre autres: l'organisation des opérations spéciales conjointes et ciblées à travers des correspondances aux Services, des rendez-vous avec les Élites et acteurs divers, l'utilisation des crieurs à base des mégaphones, les descentes dans les lieux de Culte, des Associations et autres cérémonies, plantations et postes de travail, les grandes agglomérations en après midi, le porte-à porte, la sensibilisation des jeunes, les appels téléphoniques des propriétaires des Cartes électorales en souffrance. Technique qui aura permis la réduction considérable des Cartes abandonnées dans les Antennes communales.

Les représentants du MRC, du SDF et du MDP ont posé de nombreuses questions sur la vulgarisation du code électoral, la transparence du scrutin, la publication des listes et la constitution d'une liste de candidature respectant la composante sociologique.

Ngotcho Ngambo Louis Marie/CP

Contact Rédaction : +237 678894092/656845367

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2019 4 25 /07 /juillet /2019 14:54

C’est à la faveur d’une réunion entre les membres de l’Association des Enfants Solidaires (AES) à Nkongsamba que l’information est diffusée. Du 01 au 31 août prochain, sera organisé dans les arrondissements du Moungo, ce tournoi de football féminin et masculin baptisé « tournoi de football de la fraternité Me Edimo Nana Ferdinand ».

Sont attendus dans les lieux d’enregistrement, les équipes des quartiers des arrondissements ou encore des grandes concentrations  des populations du Moungo-Nord. C'est-à-dire de Nkongsamba, Loum, Nlonako (Ebonè, Ndoungué), Baré-Bakem, Melong.

Pour le cas de Nkongsamba, les sites sont déjà connus, notamment le stade Saint Martin de la Cathédrale pour la poule A et le Stade du Lycée Bilingue pour la poule B. Pour plus d’informations, les délégués d’arrondissement des sports et de l’éducation physique sont mis à contribution dans l’optique d’appuyer techniquement les antennes de l’Association des Enfants Solidaires (AES). Ces antennes pour les besoins de la cause sont impliquées aux côtés des médias du Moungo dans la campagne d’information et de  sensibilisation afin que comme pour le cas des formations des jeunes à l’Entrepreneuriat, que le maximum de participants prennent la mesure de cet engagement. Selon Mr Mbankui Ernest, un des portes paroles de Me Edimo Nana Ferdinand, plusieurs prix sont annoncés pour les vainqueurs. Des conditions de participation, il suffira pour un manager, responsable de groupes de jeunes ou des équipes de football de remplir un fiche d’engagement dans une des antennes ou délégation des sports, et de payer des frais symboliques d'affiliation de 10000 Frs. Seront remis aux équipes des maillots, des shorts et des ballons. Le tournoi se déroulera en autonomie dans chaque arrondissement et les vainqueurs effectueront un gala de matches croisés à Nkongsamba pour déterminer la meilleure équipe du  tournoi de football de la fraternité Me Edimo Nana Ferdinand » pour cette édition 2019.

Le règlement du tournoi est disponible chez Me Ndongue Eugène Wilfried, huissier de justice ou encore à la poste centrale de Nkongsamba chez Mr Nono Pokam François, et à Mr Happi Dieudonné, Directeur technique des compétitions. Le match d'ouverture servant de lancement officiel du tournoi est programmé pour le jeudi 1er août au stade de la sous-préfecture de Baré-Bakem.

Pour la Cellule de Communication

Sylvain Timamo Tedjon

Attaché de Presse

ESSET

(Ecoles Supérieures des Sciences et des Techniques)

Rentrée Académique2019-2020, Niveau II  le 1er Octobre, Niveau 1  le 07 Octobre

Erigée en 1990 sous la dénomination «ECOLES SUPÉRIEURES DES SCIENCES ET DES TECHNIQUES» (ESSET), cet Institut regroupe deux campus de formation basés à Douala (Ndogbong, non loin du carrefour Zachmann)  et à Nkongsamba Centre Ville (face Quiferou).  C’est l’un des instituts ayant plus de 25 ans d’expérience dans l’enseignement supérieur. D’octobre 1990 à octobre 1996,  ESSET est présent en Grenoble-France; en Octobre 1997. ESSET s’installe à Douala au Cameroun; en Octobre 2010, IL ouvre son deuxième campus à Nkongsamba ….

S’inscrire à l’ESSET NKONGSAMBA, c’est rassuré son BTS en deux ans.

Nos Adresses

  • CAMPUS DE DOUALA

Sise non loin du Carrefour Zachmann, Ndogbong- Douala

BP. 13244 Douala

Tél: (237) 243 08 93 20 / 673 54 57 20 / 698 28 85 42

  • CAMPUS DE NKONGSAMBA

Sise entre l’hôtel de ville de Nkongsamba et la pharmacie Manengouba, face Quiferou

Tél: (237) 243 15 72 30 / 243 05 64 37

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2019 3 24 /07 /juillet /2019 15:01

IL Y À UN AN, JE DISAIS À MES FRÈRES DE LUTTE DE NE PAS FAIRE DES AVENTURES INDIVIDUELLES ET SOLITAIRES POUR ENVISAGER DE VAINCRE LE RÉGIME DU PRÉSIDENT BIYA.
LISEZ CE QUE JE LEUR DISAIS QUAND QUELQUES ESPRITS ÉGARÉS, CEUX QUI SONT EMBARQUÉS DANS LE CULTE DE LA PERSONNE, NE SACHANT PLUS COMMENT ME CONTREDIRE, N'AVAIENT PLUS QU'UNE SEULE CHOSE À ME DEMANDER : ELIMBI TU ES DE QUEL PARTI?
D'AUTRES ME DEMANDAIENT DE CRÉER MON PARTI POLITIQUE , AUJOURD'HUI ENCORE CES ESPRITS PRIMAIRES ME LE DEMANDENT ENCORE, COMME SI LES 300 PARTIS POLITIQUES QUE LES ÉGOÏSTES DE TOUTES SORTES, LES AFFAIRISTES SANS VERGOGNE, ONT CRÉÉS NE SUFFISENT PAS POUR ORGANISER LES ÉCHECS À RÉPÉTITION DE L'OPPOSITION: IL SEMBLE QU'IL Y A DES POLITICIENS CAMEROUNAIS QUI NE SE FATIGUENT PAS DE DISTRAIRE LE PEUPLE DU CHANGEMENT POUR LE CONDUIRE INEXORABLEMENT VERS LES 17 ÈME ET 18 ÈME ÉCHECS.

 

À L'OCCASION DE L'ANNIVERSAIRE DE LA LUTTE POUR FAIRE TRIOMPHER LA STRATÉGIE ÉLECTORALE D'UNION DE L'OPPOSITION, LISEZ CE QU'IL Y A UN AN JE DISAIS À QUELQU'UN QUI VOULAIT QUE JE CRÉE UN PARTI POLITIQUE.
IL Y A UN AN JE PARLAIS DE CANDIDAT DE LARGE CONSENSUS,
AUJOURD'HUI JE PARLE DE LISTES D'UNION, LISTES KAWTAL À METTRE EN PLACE POUR GAGNER ENSEMBLE AUX ÉLÉCTIONS LÉGISLATIVES ET MUNICIPALES POUR GOUVERNER ENSEMBLE ET FAIRE NOUS-MÊME LA RÉFORME DU CODE ÉLECTORAL, LA RÉFORME DE LA CONSTITUTION, LA RÉFORME DES COMMUNAUTÉS URBAINES, LA RÉFORME DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL.

LISEZ VOUS-MÊME ET N'OUBLIEZ PAS QUE LES MÊMES CAUSES PRODUISENT LES !!!

« VOICI CE QUE DIT GHIS SONHGONG!
" Mr Elimby est un homme de situation. Vous gagnerez à créer votre parti et présenter un plan d'action à l'intérêt des concitoyens."
Voici ce que je lui ai répondu :

Merci mon frère Ghis!

Voilà le genre d'invite qui donne la grosse tête à des aventuriers politiques dont l'incurie est la menace la plus grave pour ce pays. Un pays très malade, un pays dont l'intégrité physique est menacée, un pays dont l'unité difficilement édifiée est fortement compromise, un pays en délitement moral, un pays à l'économie délabrée et dont la résurgence des identités ethniques ruine le rêve de la formation d'une nation solidaire .
NON ! NON GHIS ton propos est très flatteur! Mais c'est
NON ET NON ET NON.

Ghis Sonhgong mon intelligence et mon esprit me disent de ne rien faire qui nuise au Cameroun. La prolifération des partis politiques sans spécificité a beaucoup nuit à la démocratie camerounaise. Moi je peux travailler avec d'autres camerounais, je peux me mettre sous l'autorité d'autres camerounais, je peux ajouter mon énergie à celle des autres, je ne veux pas perdre avec les autres, je veux perdre seul et gagner avec les autres. C'est au nom de tout ceci que je crois aux vertus de l'unité d'action, à la force de l'Union, à la supériorité stratégique du combat en meute sur l'aventure individuelle, comme les hyènes quand il faut vaincre le lion ; jamais une hyène ne va attaquer seule un lion: chaque hyène sait par instinct qu'elle est faible pour vaincre un lion mais par instinct chaque hyène sait qu'en meute elles vont vaincre le lion en lui livrant un combat organisé, fait d'attaques synchronisées.
Les hyènes sont-elles devenues plus intelligentes que nous les humains?
l'UPC, l'UDC, le SDF, le MP, le MRC et tous les autres partis de l'opposition non gouvernementale ont un dénominateur commun et tout nouveau parti qui se voudra de l'opposition non gouvernementale, s'ajoutera à ce dénominateur pour le rendre encore plus commun.
Tous ces partis veulent:
1- une révision de la constitution dans sons article 6-1et 2 pour que le président soit obligatoirement élu à la majorité absolue des suffrages exprimés et pour limiter le nombre de mandats présidentiels afin que pays le jouisse des bienfaits de l'Alternance politique.
Soumettre ce projet au référendum
2- Une révision du code électoral pour:
A- modifier l'article 116- 2 et 3 à l'effet de limiter le nombre de mandats présidentiels et instaurer une élection présidentielle à deux tours.
B- modifier l'article 100-2 pour instaurer dans tous les scrutins le bulletin unique pour garantir le secret du vote
C- modifier l'article 115-3 afin que tous les exemplaires du PV de la commission locale de vote aient la même valeur judiciaire.
D- modifier les articles 151, 171 et 217 qui empêchent la formation des listes de candidatures panachées
3- vaincre le régime Biya-Rdpc qui empêche la mise en œuvre de ces reformes.
Voilà le dénominateur commun qui fonde les efforts de promotion d'un travail en commun que nous imposent les faiblesses structurelles de nos partis politiques ; un travail en commun qui ne s'accommode pas des candidatures farfelues, ni de la prolifération d'initiatives pensées pour disposer de fond de commerce politique, ni d'actions intempestives conçues dans des projets solitaires, mises en œuvre sans coordination et sans synchronisation.
Au nom de ce dénominateur commun,
A cause de nos faiblesses individuelles qui n'autorisent plus personne dans l'opposition à envisager de vaincre seul le régime Biya-Rdpc, un régime redoutable, d'une inertie que les illuminés n'imaginent pas en raison d'une lecture simpliste des réalités politiques qu'ils ont longtemps choisies de contempler,
Au nom du Cameroun qui n'est pas un jouet auquel chacun peut chacun infliger un destin hasardeux,
Au nom du Cameroun qui n'appartient pas à une tranche d'âge dont on doit comprendre les frustrations, l'efficacité du combat pour un nouvel ordre politique réside dans une voie unique; celle de la mutualisation de nos ressources humaines dans une plateforme d'union de l'opposition ouverte à toutes les ambitions, à toutes les tranches d'âge, riche de sa diversité ethnique. C'est par cette stratégie et rien d'autre que l'opposition opposera au régime Biya-Rdpc, un candidat de large consensus qui jouira du soutien des autres partis de l'opposition et tirera le meilleur parti des acteurs aguerris au combat, acteurs éprouvés par de longues années de militanstisme et disponibles en grand nombre. Ces gens dont la loyauté envers leurs partis d'attache, profitera au candidat de l'Union bien plus que le fanatisme d'un groupuscule de personnes non éprouvées dont le seul vecteur de ralliement est l'appartenance à une même tranche d'âge.»

Voilà ce que j'ai dit à quelqu'un qui me demandait de venir embrouiller davantage le champ politique camerounais en créant le 300 énième parti politique.
J'ai refusé de créer le 300 énième parti politique parce que je crois que la prolifération des partis politiques n'apporte rien à la recherche de la victoire électorale sur le régime du président BIYA.
J'ai refusé d'ajouter aux aventures individuelles, solitaires et tribalistes qui condamnent l'opposition aux échecs à répétition, une nouvelle aventure individuelle, solitaire et tribaliste qui viendra favoriser les 17 ème et 18 ème échecs.
J'ai refusé parce que je crois aux bienfaits de la lutte synchronisée, organisée pour faire gagner tous ceux qui croient que C'EST L'UNION QUI FERA NOTRE FORCE AUX ÉLÉCTIONS LÉGISLATIVES ET MUNICIPALES À VENIR.
JE VOUDRAI DIRE MA SINCÈRE GRATITUDE À LA DIZAINE D'ACTEURS POLITIQUES QUI ONT L'INTIME CONVICTION QUE C'EST L'UNION QUI FERA NOTRE FORCE DANS CES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES ET MUNICIPALES QUI S'ANNONCENT, EUX QUI SONT VENUS METTRE LEURS MAINS DANS LE CAMBOUIS POUR STRUTURER UNE STRATÉGIE ÉLECTORALE D'UNION QUE NOUS AVONS DÉNOMMÉE PLATEFORME KAWTAL.

CHERS PROMOTEURS DE LA STRATÉGIE ÉLECTORALE D'UNION, la mission que nous nous sommes donnée est difficile et sera d'autant plus difficile qu'elle vise à proposer aux partis politiques de l'opposition une stratégie électorale qui contraste avec les ambitions légitimes des organisations politiques qui aspirent chacune à prendre le pouvoir pour elle-même et par elle-même. Nous, nous avons choisi de proposer aux partis politiques qui se réclament du PEUPLE DU CHANGEMENT, de se mettre ensemble pour prendre le pouvoir ENSEMBLE pour le PEUPLE DU CHANGEMENT.
Nous leurs proposons de se mettre ensemble dans des listes de consensus, les listes KAWTAL pour faire gagner le PEUPLE DU CHANGEMENT.
Nous proposons aux partis politiques de l'opposition de s'organiser de manière à avoir devant chaque liste du RDPC, UNE SEULE LISTE DE L'OPPOSITION : LA LISTE KAWTAL.
Nous voulons que dans chaque circonscription électorale, il y ait un duel LISTE RDPC # UNE LISTE DE L'OPPOSITION UNIE.

Le travail de constitution des listes KAWTAL à commencé :

* Pour cela nous demandons à ceux qui calculent l'argent que les aventures individuelles et solitaires peuvent rapporter à leur parti politique, de ne pas rejoindre la stratégie électorale d'union.
Nous demandons aux hommes d'affaires venus se faire de l'argent en politique de ne pas envisager de rejoindre la plateforme KAWTAL car la stratégie KAWTAL est une logique de partage de la victoire.

* Vous voulez gagner seul?
Personne ne vous veut dans KAWTAL !

* Vous êtes prêt à gagner en faisant gagner les autres pour gérer ensemble cette victoire ? C'EST à vous que la PLATEFORME KAWTAL est proposée.

* Vous pensez que l'opposition doit organiser une insurrection pour évincer le régime du président BIYA ? KAWTAL ce n'est pas pour vous.
KAWTAL c'est pour ceux qui posent le principe que: «il est possible de prendre le pouvoir par les élections malgré les imperfections du code électoral»

* Vous voulez souiller le pays en vous livrant à une sauvagerie indescriptible pour soi-disant renverser le régime du président BIYA ?
Vous n'avez pas de place dans la plateforme KAWTAL qui combattra tous ceux qui promeuvent la culture de la sédition.
La stratégie électorale dénommée PLATEFORME KAWTAL est proposée à ceux qui veulent prendre le contrôle du gouvernement par les élections législatives et municipales qu'il nous faut gagner démocratiquement car KAWTAL est proposée à ceux qui croient que ce sont les élections qui sont le mode d'accession au pouvoir le plus contrôlable et donc le plus sûr.
* Vous vous battez pour être LE LEADER DE OPPOSITION ?
Vous n'avez pas votre place dans cette stratégie électorale qui considère que l'objectif est unique : évincer le régime du président BIYA et non classer les opposants.

L'HEURE EST DONC AUX CANDIDATURES À EXPRIMER.
NOUS ENCOURAGEONS LES CAMEROUNAIS QUI VEULENT ÉVINCER LE RÉGIME DU PRÉSIDENT BIYA À SE PORTER EUX-MÊMES CANDIDATS AUX ÉLÉCTIONS LÉGISLATIVES OU/ET AUX ÉLÉCTIONS MUNICIPALES , ENVISAGER VOUS-MÊMES DE VENIR À L'ASSEMBLÉE NATIONALE REPRÉSENTER LA NATION EN LIEUX ET PLACES DES MAUVAIS DÉPUTÉS QUE VOUS CRITIQUEZ.
VENEZ VOUS-MÊMES PRENDRE LES PLACES DES CONSEILLERS MUNICIPAUX POUR ADMINISTRER VOS COMMUNES, POUR ADMINISTRER VOS COMMUNAUTÈS URBAINES.
NE PERDEZ PAS DE TEMPS DANS DES DISCUSSIONS STÉRILES CONCERNANT LE PARTI POLITIQUE DE ELIMBI. ELIMBI LOBE lui-même travaille à constituer une liste KAWTAL pour les élections municipales à DOUALA 1 et une liste KAWTAL aux législatives. Elimbi comme tous les candidats des listes KAWTAL seront investis par les partis politiques qui sont membres de cette stratégie électorale d'union dénommée PLATEFORME KAWTAL. Que nous soyons investis par le parti des fourmis ou par le parti des hippopotames la force des candidats KAWTAL résidera dans leurs capacités à se donner la main pour constituer des listes de candidats qui transcendent les clivages politiques, ethniques , des listes qui respectent le principe constitutionnel de préservation des droits des populations autochtones pour conjurer à jamais le spectre de la marginalisation qui nous donne en ce moment LÀ CRISE ANGLOPHONE.
Ce qui est important est que les candidats KAWTAL soient minutieusement choisis pour être des acteurs politiques d'expérience connaissant les rouages de la vie publique, les mécanismes de fonctionnement des institutions publiques pour pouvoir faire réussir la décentralisation en devenant des maires qui réussissent à faire fonctionner l'État central au profit de leur commune.
Le parti de Elimbi n'est pas l'enjeu sauf pour les légions d'imbéciles à qui les réseaux sociaux ont donné la parole pour exprimer leurs orientations ethnofascistes. L'enjeu c'est la constitution des listes de candidats qui redonnent aux camerounais le sentiment d'avoir une assemblée nationale à la hauteur des missions de contrôle de l'action gouvernementale.
L'enjeu est de constituer des listes de candidats qui prouvent aux camerounais que les acteurs politiques de la génération KAWTAL sont des véritables agents de l'INTEGRATION NATIONALE.

EXPRIMEZ DONC VOTRE INTENTION D'ÊTRE CANDIDAT, les promoteurs de la PLATEFORME KAWTAL se chargerons de vous mettre en contact utile.

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2019 3 24 /07 /juillet /2019 13:15

A l'invitation du Colonel Mpoudi Ngole, nous étions dans la ville de Mbanga, zone sud du Département du Moungo où plus de 400 personnes ont convergé pour la cérémonie de clôture du activité  programmée du 1 au 19 juillet. Le cadre est le Lycée Bilingue de Mbanga, où a eu lieu la cérémonie solennelle de remise des attestations de fin de formation de 230 jeunes, femmes et enfants du Département du Moungo.
 

Initiée et financée par le Comité de Développement du Moungo (CODEMO), dispensée par l’Institut Africain d’Informatique dans son volet technique, et accompagnée par l’Union Africaine, dans son volet jeune et son initiative 1 Million by 2021, la formation gratuite en TIC et Entrepreneuriat s’est achevée le 19 Juillet 2019.
Présidée par le Sous-Prefet de Mbanga, étaient présents la Commissaire à L’Union Africaine en Charge des RH, technologies et science, le Secrétaire Général a.i du MINREX, le 1er adjoint au Maire de Mbanga, le Président du CODEMO, les Autorités administratives, et traditionnelles.
Un don de 5 ordinateurs complets, 15 souris d’ordinateur et 4 modems internet avec un forfait de 120Go ont été offerts aux Lycées Technique et Bilingue de Mbanga.
Deux apprenants ont bénéficié de bourses scolaires complètes dont un pour le cycle d'ingénieur de 3 ans en sciences de l’informatique et réseaux de la part de l’IAI CAMEROUN en faveur d'un jeune déplacé interne, et un cycle de 2 ans (Niveau 1 et 2 d'ingénierie informatique) à ISMAM Nkongsamba, point focal IAI, en faveur d'une jeune bachelière.

Le CODEMO a été largement félicité pour son action en faveur de l’entrepreneuriat jeune dans le Moungo.. Plus d'explications dans notre édition tabloïd...

Cheba tonze Tatiana/Cp

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens