Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2019 3 24 /07 /juillet /2019 13:12

C'était au cours des travaux du Comité Départemental de Suivi participatif de l'exécution du BIP du MOUNGO, pour le compte du second trimestre de l'année budgétaire en cours. Travaux tenus le 11 Juillet dernier dans la salle des actes de la Commune de Nkongsamba 1er, sous la Présidence de Mr BILA NDAME Roland, Vice-président dudit Comité, en présence également du 1er Adjoint préfectoral ONDOBO Gilbert.

Il ressort du Rapport du Sous-comité technique de suivi d'énormes difficultés qui plombent l'exécution efficiente du BIP, notamment l'affairisme de certains Maires. Au terme de ce second trimestre pour le confirmer, seuls 30 Bons de Commande (BC) sur 63 recensés ont été exécutés à date et 04 Marchés réceptionnés pour 15,20% seulement du taux d'exécution physique, et 03,77% du taux d'exécution financière. D'où l'indignation du DDMINEPAT/MOUNGO, NYALEVE Adalbert par ailleurs Secrétaire du Sous-comité technique de suivi, du Préfet du Département du Moungo et du Vice-président dudit Comité.
15,20% du taux d'exécution physique et 03,77% du taux d'exécution financière. Tels sont les chiffres du taux d'exécution physico-financière du BIP 2019 dans le Département du Moungo pour le compte du 2e trimestre. Taux en baisse par rapport aux 25,05% enregistrés à la même période de l'année précédente. Tenez par exemple, sur les 63 BC recensés, seuls 30 ont été exécutés et 04 Marchés réceptionnés sur 110, pour un taux d'exécution de 15,20%.
En terme de contractualisation des projets, 67,27% ont été lancés, 36,36% attribués et 23,63% notifiés; d'où le courroux affiché par les principaux responsables de la chaîne d'exécution de la dépense publique dans le Département du Moungo. Des difficultés ont été évoquées au cours desdits travaux notamment : le retard dans la transmission des DAO par certains MO (Maîtres d'ouvrage), la non transmission de la liasse documentaire contractuelle

Ngotcho Ngambo Louis Marie/CP

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2019 3 24 /07 /juillet /2019 12:42

Saviez-vous que nul n’a le droit d’envier un autre car à un moment donné de son  existence sur  terre, il a occupé une position de pouvoir, qu’il soit matériel ou social. Tout se trouve dans la manière avec laquelle ce pouvoir est utilisé : pour servir ou pour asservir. Pouvoir obtenu Ceteris paribus.

Saviez-vous que bien utiliser cette position de pouvoir c’est la mettre au service des autres sans distinction, ni de race, ni de religion, ni d’ethnie, ni…ni…ni…                       ni de ?????.Nous sommes sur terre pour aspirer à la perfection et ceux des plus nantis doivent tirer les autres vers le haut ; comme par exemple dans un couple où chaque époux devrait  rechercher le bonheur de l’autre les personnes nanties n’ont pas le droit de passer leur temps à distribuer de l’argent où de l’aumône aux plus pauvres et ainsi transformer  leur vie en distributeurs automatiques comme si l’argent serait si facile à obtenir, mais il doivent trouver grâce à leur position de pouvoir les solutions pour le bien-être des citoyens qui les entourent : c’est leur devoir. Tout le monde doit manger à la sueur de son front certes! La position de pouvoir doit permettre à tous ceux qui la possèdent  de s’investir dans l’amélioration du niveau de vie des population dans son rayon géographique d’abord, de sa région, de son pays, de son continent et enfin du monde en fonction de ses moyens. Ce ne sont pas les champs d’actions qui manquent pour créer une plus value et ainsi augmenter le niveau de vie des populations ; on pourra citer entre autres la création des entreprises commerciales, agricoles, agroindustrielles, industrielles, sanitaires, éducatives , etc…Toutefois il ne faut pas seulement créer mais il faudra veiller strictement à  payer aux employés une contre partie juste et équitable en fonction du travail effectué c’est-à-dire payer un salaire qui puisse permettre à ces derniers de vivre décemment et pourquoi pas leur assurer une bonne protection sociale ? Le thème de la fête du travail du 1er mai 2019 en est révélateur ; De cette manière vous relevez votre niveau de vie en relevant le leur et fini la corruption, le vol et tous maux qui les accompagnent. Un jour on dira : qu’avez-vous fait de ce que vous aviez ?

Saviez-vous que l’état qui se trouve être le 1er employeur au Cameroun par exemple devrait mettre tout en œuvre afin que la population, dont elle en dépend, vive mieux. Il en est de même des pays les plus riches qui doivent tirer vers le haut les plus pauvres au lieu de ne rechercher que leurs intérêts car leur niveau de développement permet qu’ils « partagent » leur savoir faire(know how) en vue de participer à l’émancipation de la race humaine tout entiére. D’autre part, il n’ya pas de hasard dans ce monde chaque pays dispose des hommes et des richesses capables de participer et de promouvoir à son développement. Selon Mr. PENDA EKOKA Christian du mouvement Camerounais ‘’AGIR’’: « Tout individu a un potentiel créatif qui doit lui permettre de s’accomplir dans la vie. Il faut créer les conditions à cette fin. C’est l’objet de la politique dans une société. »  Hier nous parlions du Rwanda comme pays cité parmi les plus pauvres de la planète aujourd’hui il fait des envieux ; la Guinée Equatoriale de même, l’Angola, pour ne citer que ceux là…Qu’ont fait ces pays pour atteindre un tel niveau de développement en si peut de temps ? Chacun devrait copier le bon exemple et faire de son rayon d’actions un El Dorado. Ne récitons-nous pas chaque jour « QUE TA VOLONTE SOIT FAITE SUR LA TERRE COMME AU CEIL » ABD-RU-SHIN nous explique dans son livre intitulé LES DIX COMMANDEMENTS DE DIEU- LE NOTRE PÈRE à la page 67 : « quelle insouciance monstrueuse de la part de l’être humain de donner à son Dieu ces promesses de façon réitérée, tandis qu’en réalité il ne se soucie nullement de savoir quel est le genre de la Volonté de Dieu qui repose fermement ancré dans la création. L’être humain ment à chaque mot de la prière lorsqu’il ose la prononcer! »

Au début de mon propos  j’ai parlé de notre aspiration à la perfection, chaque état chaque personne, riche ou pauvre doit sans cesse regarder vers le Haut, doit favoriser le bien-être de tous car en le faisant il participe ainsi à son propre envol et l’humanité cheminera peut à peut vers la perfection et vers le règne que nous attendons tous.

Ngomsë Fondjo Joachim

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2019 3 24 /07 /juillet /2019 12:37

SAUVONS DES VIES !!!

APRÈS PARIS, BERLIN, LYON, BRUXELLES, ET GENÈVE,

CAP SUR DOUALA LE SAMEDI 2 NOVEMBRE 2019 POUR LA 1ERE ÉDITION DE KAMER SPORT SANTÉ SUR LE THÈME " LES RISQUES CARDIAQUES LORS DE LA PRATIQUE SPORTIVE: CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ ET LA CARRIÈRE DU SPORTIF "

L'ENTRÉE EST GRATUITE MAIS LE NOMBRE DE PLACES ÉTANT LIMITÉ, SEULS LES 200 PREMIERS INSCRITS SERONT ADMIS DANS LA SALLE.

AU PROGRAMME:
- PROJECTION D'UN FILM INTITULÉ " MORT SUBITE "

- CONFÉRENCE- DEBAT

- ATELIERS PRATIQUES SUR LA RECONNAISSANCE DE L' ARRET CARDIAQUE ET DES GESTES QUI SAUVENT

- MATCH DE GALA

C'EST L'IGNORANCE QUI NOUS TUE ET PRÉVENIR VAUT MIEUX QUE GUÉRIR CAR LE MEILLEUR TRAITEMENT EST LA PRÉVENTION.

LES ABSENTS AURONT CETTE FOIS-CI VRAIMENT TORT.

TOUS LES CONTACTS SONT SUR L'AFFICHE JOINTE.

A BON ENTENDEUR... MERCI !!!

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2019 2 09 /07 /juillet /2019 12:25

Cette jeune femme sera conduite à sa dernière demeure à Kribi samedi 13 juillet prochain. L’équipe de rédaction a siégé et  est revenue sur les circonstances de son décès. Accident ou négligence médicale ?

Témoignage : « Mardi 11 juin 2019 aux alentours d’une heure du matin, nous recevons l’appel téléphonique de Ma’a Po’o (le petit nom de la mère de Marie Claire). La pauvre dame partie de Kribi quelques jours avant pour rester au chevet de sa fille ne s’est plus à quel saint se vouer. Elle est fatiguée d’appeler les infirmières de garde sans suite. Depuis la tombée de la nuit, Marie Claire se tort de douleur et commence à perdre du sang.

Enceinte de sept mois, et internée dans cet établissement hospitalier depuis 5 jours, on n’avait relevé au départ une tension haute chez Maria qui était sortie de la maison toute seule et sans effort particulier pour prendre quelques médicaments. Au delà de la fatigue, qui était d’après nous la vraie raison de cette tension, on a observé l’insomnie.  Cependant, Marie Claire ne présentait aucun signe de danger ou de grave maladie. Bref au moment de son hospitalisation, elle n’était pas très mal en point. Mais plus les jours passent à l’hôpital, plus son état se détériore. Les doses d’ampoules qu’elle reçoit seraient souvent au dessus de la normale et quand nous essayons d’attirer l’attention d’une infirmière du service de gynécologie à cet effet, elle  nous répond en ces termes : «Vous ne pouvez pas m’apprendre son travail».
En effet, Marie Claire commençait déjà à mourir. Nous informons des amis médecins hors de la ville sur symptômes qu’elle commençait à présenter : pieds enflés, fatigue, vertiges, soif permanente et parfois des troubles de vision. Pour eux, le verdict est clair…Maria fait une éclampsie et doit urgemment subir une césarienne. Mais pour nos «amis» de l’Hôpital Régional, rien n’urge. Certaines infirmières font plutôt des critiques les plaintes de la patiente.
Pour revenir donc à la nuit du mardi à mercredi, la dernière nuit de Marie Claire Madola, on constate dès qu’on arrive à son chevet à l’hôpital qu’elle perd beaucoup de sang et sa douleur est telle que, quand j’y pense encore j’en pleure… Est ce que les infirmières ont alors son temps ? Elles vont amener la mère de la mourante à courir dans tous les sens entre la pharmacie et la chambre, surtout qu’aucune des infirmières n’a même songé observer le comportement de la malade pendant de longues heures. C’est justement la raison pour laquelle elle va nous demander de la rejoindre à l’hôpital à cette heure tardive de la nuit. C’est finalement vers 03 heures du matin, soit près d’une heure après notre arrivée qu’une infirmière viendra lui administrer une injection. Entre temps, Marie essaie de joindre son médecin au téléphone et malgré ses larmes, il ne va pas bouger le petit doigt. Même dès son arrivée en matinée, il ne fera qu’une consultation de routine en quelques minutes avant de prescrire encore des médicaments. Tôt le matin, alors que Marie n’a pas dormi dans la nuit, rien ne semble les inquiéter. Toujours le même scénario. Elle ira faire une échographie au sorti de laquelle ils vont dire que l’enfant pèse 500 grammes, moins que le poids de la dernière échographie qui pointait plus d’un kilo. Pourtant au moment de soustraire l’enfant de son ventre, nous sommes surprises d’entendre que le mort-né  pèserait près de deux kilos. Je me suis souvenu que dès fois, même leur tensiomètre n’avait pas de piles et ne marchait pas normalement et je me suis demandé si cet hôpital n’est pas plutôt un mouroir (ndlr) pour femmes enceintes. Elle va finalement rendre l’âme dans le bloc opératoire alors que rien n’avait été déployé jusque là pour une éventuelle intervention. Pris de honte, ils n’auront même pas le courage de nous tenir informés. On va juste constater que le corps sans vie de Maria est étalé à l’arrière d’une camionnette de l’hôpital. Oui je le dis encore, l’hôpital Régional de Nkongsamba aurait tué Marie Claire Madola par négligence. Nous exigeons qu’une enquête soit ouverte et nous interpellons le Ministre de la santé ».

Autrefois Reporter au journal « Scores 2000 » paraissant à Nkongsamba, Marie Claire Madola prêtait ses services à  une compagnie d’assurance à Nkongsamba...
Repose en paix Maria

Ongomele Marie Cécile/CP

Contact Rédaction : +237 678894092/699451920/656845367

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2019 1 08 /07 /juillet /2019 14:11

Il a été reçu par ses fans les 5 et 6 juillet 2019, respectivement à Nkongsamba et à Manjo. A cette occasion, l’artiste musicien a présenté son nouveau single au public. Le titre qui entre dans les anaux est  calligraphié « DEMTCHA BENE »

Un public select à la maison de la paix de Nkongsamba pour savourer le single pendant de longues heures. Les spectateurs, observateurs et critiques ne sont pas déçus par la voix, le talent de danseur de Dynastie le Tigre. Même effervescence à Manjo pour souhaiter à ce musicien d’aller plus loin et de faire bonne carrière. Les affiches et les banderoles annonçant ce show dans le département à en juger par leur bonne qualité montrent que l’ambition justifie un travail en profondeur qui va certainement être récompensé par le grand public du Cameroun et de l’étranger.

Cheba Tonze Tatiana/CP

Contact Rédaction : +237 678894092/ 699451920/ 656845367

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2019 1 08 /07 /juillet /2019 13:19

Sa Majestés Songa Daniel du village Mpoula dans l’arrondissement de Penja a organisé un culte pour magnifier son retour au bercail. Ceci en présence du Sous-préfet Njoya, du Maire Kahack Jean Pierre, du  président Ndono Mbanga et de plusieurs Chefs de Communautés. C’était le 21 juin dernier, alors que beaucoup de ses collègues et amis doutaient encore dee ce retour au pays natal longuement différé. La cérémonie a débuté autour de 13eures pour ne laisser repartir les invités spéciaux que vers 17 heures.

Les officiants du culte de circonstance ont pris l’exemple des passages de la Bible pour démontrer les déplacements massifs du peuple de Dieu, soit pour améliorer leur condition de vie, ou encore pour retrouver la paix. Le retour au village Mpoula par toutes les filles et fils dans la localité de Penja étant un signe qui va contribuer à la création des richesses dans cette partie du pays.

Dans son propos, Sa Majesté Songa Daniel a mentionné le fait qu’il ne souhaitait pas vivre seul au village, invitant ses filles et fils à venir construire des maisons autour de la chefferie et du lieu sacrée dans l’optique de rester en communion avec les ancêtres. Les terres de ce village avaient été occupées par des occupants bien connus après 1956. La PHP qui est un des occupants de ce jour a restitué 2 hectares au gardien de la tradition, mais le Chef a souhaité disposer d’au moins 6 hectares pour la réinstallation des  enfants dispersés.

Le Sous-préfet Njoya pour sa part a apprécié les efforts du Chef légitime de ce villa. En lui promettant l’accompagnement de l’administration et de la municipalité pour que tout rentre dans l’ordre. Il d’ailleurs rappelé au maire Kahack Jean Pierre présent à la cérémonie des projets de la municipalité qui pourraient être réalisés dans le village dans la l’optique de la décontraction de la ville et de Penja (logements des cadres de la municipalité, espaces pour loisirs, espaces pour le sport, etc…).

Tout s’est achevé par la visite de la Chefferie et la consommation d’un buffet ayant été apprêtés pour plus de 500 personnes.

Tatiana Cheba Tonze/CP

Contact Rédaction : +237 678894092 / 656845367 / 699451920

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2019 1 08 /07 /juillet /2019 12:33

Sous la présidence du maire Kahack Jean Pierre en présence du Préfet Galim Ngong Irénée, les 8 délibérations de cette session ordinaire du 27 juin sont adoptées par 27 voix sur 31. Les recettes sont à 636 689 342F, les dépenses à 389 512 805F et l'excédent de recettes sur les dépenses de 41 752 038F..

 

 

Cette session ordinaire qui a débuté à 13H40 avait à l’ordre du jour :

  • L’arrivée et installation du Représentant de l’Etat,
  • L’exécution de l’Hymne national,
  • La vérification du quorum par l’appel des conseillers municipaux,
  • Le mot introductif de Monsieur le Maire,
  • La lecture de la note de présentation du projet de compte administratif par Monsieur le Maire,
  • La présentation du compte de gestion du Receveur Municipal, la présentation du compte de gestion du Comptable Matières,
  • La lecture des rapports des travaux en commission suivi des débats,
  • L’élection du Président de séance pour l’adoption du compte administratif 2018,
  • Le vote des délibérations, l’intervention du Représentant de l’Etat, le Mot de clôture de Monsieur le Maire.

Le Secrétaire Général  Mr Feutat Theodore Cabral a joué le rôle de modérateur et a conduit dans leur présentation le Receveur Municipal Mme Ndome Pierrette et le Comptable Matières Mr Essouma Rigobert. Ceux-ci ont reçu quitus favorable pour leur gestion 2018.

Le Maire Kahack Jean Pierre dans ses propos introductifs autour de 13H47 minutes a souhaité la bienvenue à tous, recadrant l’ordre du jour selon les amendements et justifié le retard dans la tenue de cette session. Le retard dans l’organisation du conseil étant lié à la non maitrise du logiciel Simba. Il a aussi fait remarqué la hausse des recettes par rapport à l’exercice précédent, la maitrise de la dépense, l’avancé dans le projet de construction de la cité municipale et le projet de valorisation du centre de traitement des déchets organiques de la Commune de Penja.

Dans sa présentation Madame Ndomè Pierrette a annoncé qu’il y a un reste à payer pour les taches exécutées d’un montant de 142 898 300 FCFA, que l’exécution des émissions sont de 389 512 805 représentant 55, 14%.

Au tour du comptable matières Mr Essouma Rigobert, les informations collectées sont les suivantes : en entrées au premier semestre, environ 14 opérations d’un montant de 32 471 574 francs et au second semestre des entrées pour environ 34 684 286 francs. En sortie au premiers semestre, 5 opérations d’environ 29 191 424 francs et au second semestre, 40 opérations de près de 25 760 211 francs. Ajouté à d’autres mouvements comptables, sont obtenus à la comptabilité matières un total de 495 031 175 francs,  ce qui aurait entrainé un solde constitué de matériel durable d’environ 12 2014 175 francs.

Mr Lakoudji André est élu président de séance pour l'adoption des délibérations et il a noté l'exécution du PIA2018 à prés de 90 %. Adressant ses remerciements à l’exécutif municipal,  invitant le maire et ses adjoints à garder le cap jusqu’à la fin du mandat.

La tutelle administrative représentée par le Dr Galim Ngong Irénée, Préfet du Moungo a recommandé de travailler pour l'augmentation des ressources propres afin que la localité ne soit pas totalement dépendante des CAC (Centimes Additionnels Communaux).  Il a émis le vœu que ce Conseil municipal remporte la prochaine élection municipale pour barrer la route aux aventuriers politiques. On souvient que le conseil municipal de Penja est composé de trois partis politiques : le SDF, l’UNDP et le RDPC.

Dans son mot de clôture autour de 15H48, le maire Kahack Jean Pierre a remercié ses paires conseillers municipaux pour leur contributions diverses à cet exercice important dans la vie de la Municipalité. Il a en plus ajouté que pour les mois qui restent avant la fin du mandat, un accent sera mis  sur la recherche des solutions au problème de l’Etat Civil des  deux centres secondaires de Njombé et de Penja, la finalisation des travaux en cours et la rédaction des mémoires de cette mandature qui aurait permis de réaliser majoritairement l’assainissement de la ville. Il a montré pour exemple les nombreux drains et caniveaux, les routes et pistes agricoles réhabilitées, les écoles construits, les points d’eau, l’assistance scolaire et la formation.

Sylvain Timamo à Penja

Contact Rédaction : +237 678894092/ 656845367/ 699451920

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2019 7 07 /07 /juillet /2019 09:54

C'est dans la liesse populaire que les vainqueurs de la dernière finale de la Coupe du Cameroun de football ont été accueilli dans la ville de Nkongsamba le 02 Juillet 2019 par le n°1 du Département, le Dr Irénée GALIM NGONG accompagné son Etat-major et tout le gratin politico-administratif, judiciaire et traditionnel. La Place des Fêtes de Nkongsamba qui était le théâtre de l'événement a été pris d'assaut par les populations et tout les amoureux du ballon rond, suivi de la phase protocolaire à la Communauté Urbaine de Nkongsamba avec les facilités mises en place par le Dr Kollo Basile, Délégué du Gouvernement…

C'est dans la liesse populaire que les vainqueurs de la dernière finale de la Coupe du Cameroun de football ont été accueilli dans la ville de Nkongsamba le 02 Juillet 2019 par le n°1 du Département, le Dr Irénée GALIM NGONG accompagné son Etat-major et tout le gratin politico-administratif, judiciaire et traditionnel. La Place des Fêtes de Nkongsamba qui était le théâtre de l'événement a été pris d'assaut par les populations et tout les amoureux du ballon rond, suivi de la phase protocolaire à la Communauté Urbaine de Nkongsamba avec les facilités mises en place par le Dr Kollo Basile, Délégué du Gouvernement…

Il faut rappeler qu'a Limbé, Stade Renard de Melong était venu à bout de Dragon de Yaoundé. Une qualification pour la finale obtenue au delas du temps règlementaire (90 minutes). Pour séparer les deux équipes, il a fallu passer par les penaltys. A la fin de l'épreuve, Stade Renard de melong a marqué 4 buts contre 3 pour Dragon de Yaoundé. Il remportait ainsi le trophée et sa qualification pour la Coupe du Cameroun 2019 ou il a rencontré AS FAP. La victoire a été obtenu à l’issu d’un match plein en rebondissements et présidé par le Premier Ministre Joseph Dion Ngute. Score de la partie 3 pour Stade Renard et 2 pour As Fap.

Stade Renard de Melong qui devient ainsi une équipe africaine se voit par la même occasion mieux coté à la bourse du football. Les analystes sont revenus sur l’engagement et la détermination du Président fondateur, Mr Kuété Jean qui n’a pas lésiné sur les moyens dans le but d’atteindre ses résultats. S’agissant de la mobilisation des moyens le Président du Club a sur le plan infrastructurel réhabilité le stade de football de Melong, de l’aire de jeu aux tribunes en passant par les accès secondaires. Sur le plan logistique, l’équipe est dotée de deux véhicules, des équipements neufs et du matériel technique d’entrainement. Sur le plan des ressources humaines, l’équipe a recruté en 5 ans, plusieurs saisons les meilleurs entraineurs de football et les joueurs dans plusieurs équipes. La mobilisation des supporters n’a pas été en reste… Notre dossier dans les prochaines éditions.

Ngotcho Ngambo Louis Marie/CP

Contact Rédaction : +237 678894092 / 699451920/ 656 845 367

 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2019 6 25 /05 /mai /2019 09:39

C'était à la faveur de la cérémonie de distribution du matériel sanitaire à certaines formations sanitaires du Moungo Nord. La cérémonie très courue à eu pour cadre la Place des Fêtes de Nkongsamba le 14 Mai dernier, en présence des Autorités administratives et traditionnelles, sans oublier les Chefs de Service de Santé de District du Moungo Nord.

Dans l'escarcelle de cette dame au grand cœur, on peut citer entre autres des lits d'hospitalisation électriques et manuels,berceaux,couveuses,tables d'accouchement,microscopes,kits d'accouchement , matelas,et autres petits matériels de labo.Comme principaux bénéficiaires,les populations de des Arrondissements de Loum, Manjo, Nlonako, Nkongsamba 1,2 et 3 et Melong à travers les CSI, les CMA ainsi que les HD.
Au détour de ce geste à caractère philanthropique,des esprits mal intentionnés semblent sortir déjà de leur sommeil et prêter des intentions et autre jugement sur cette digne fille du Moungo dont le geste est unique en son genre pour la conscience collective. Matériel estimé à près de 100 millions de nos francs.

Par Ngambo Ngotcho Louis Marie/CP

 

.... DU DEVELOPPEMENT SANITAIRE ET FAIRE DE LA SANTE DES POPULATIONS DU MOUNGO, L'UNE DE SES PRIORITES

L'HONORABLE LYDIENNE EPOUBE OFFRE DES DON EN MATERIEL MEDICAL POUR LES CENTRES DE SANTE DU MOUNGO - NORD

Comme un Noël Avant l'heure, des camions remplis de matériels medical et des produits mixtes médicaments ont été réceptionné à la place de fêtes le 14 mai dernier. Il s'agissait des dons qui venaient de la ville d'Amiens au nord de la France et du ministère de la santé public du Cameroun. Des dons de matériels spécifiques Collectionnés depuis des années pour aider les centres de santé dans leur montée en puissance. À ce moment, il ne serait pas courtois, pour nous, de manquer de saisir cette occasion, pour porter aux nue cette dame qui a eu l'honneur de séduire une population pointilleuse comme celle du MOUNGO - nord grace ah son dévouement et son abnégation au travail, à sa perspicacité et même à sa pugnacité, une dame qui vaut en ce moment là palme de l'excellence. Plusieurs invités à la cérémonie. Des personnels de santé en joie. La joie des populations. Une donatrice dans l'émotion. Quelques invités de marque aux rangs desquels des sous préfets, des maires, et une grande photo de famille forte en raison de la présence du Préfet par sa présence en sa qualité de chef du département qui a exhorter principaux usagers à en faire bon usage, un impératif catégorique pour que tout le monde puisse en Profiter...

À peine déployé, ces dons ont été trié et reparti par lot de façon à permettre leur envoi rapide vers les centres de santé concernés qui en ont urgemment besoin afin que les malades internés s'en servent tous.

S'ATTAQUER AUX SOUFFRANCES
ET AUX DIFFICULTES DES POPULATIONS

S'attaquer aux difficultés des populations, à la racine profonde de leurs problèmes, voilà ce qu'une dame qui a largement fait ses preuves vient d'offrir. Nous l'avons vécu personnellement.
Un député, membre élu du parlement qui ne s'arrête pas seulement aux frontières politiques. Un geste qui non seulement nous guide sur le le plan moral et spirituel, nous aide à développer de belles qualités comme la bonté, la gentillesse et surtout l'amour.

Même si un bon traitement ne soigne pas seulement les symptômes d'une maladie, il soigne aussi les causes profondes. Voilà une clé essentielle et pour qu'elle soit une solution définitive, réveillons - nous au lieu de quoi, la pensée de certains se tourne vers le mal, le cœur prêt à tout, des raisonnements mauvais, de faux témoignages et autres observations même si finalement, l'amour est une qualité qui s'apprend. Dans ce cas précis, les malades savent ce qu'il y a de mieux pour eux et surtout, donner ne fait pas mal mais, trouve la joie dans la vérité... Page en construction

Partager cet article
Repost0
25 mai 2019 6 25 /05 /mai /2019 09:37

Située dans le village BAKAKTÉ,à un jet de pierre D'EBONE chef lieu de l'arrondissement de Nlonako dans le Département du Moungo,l'ARESOD(Association pour la Réinsertion sociale des Détenus du Cameroun) s'évertue tant bien que à redonner du sourire aux personnes ayant été privées de liberté pendant un certain nombre d'années dans les geôles camerounaises.A travers des activités agro-sylvo pastorales,le promoteur du GIC-PN n'utilise que la main d'oeuvre carcérale pour les activités de ce Groupe d'initiative commune.Resultat au bout;la formation à l'auto-emploi par l'octroi soit une parcelle cultivable,soit des animaux pour l'élevage dans les locaux du GIC.Au finish,ils sont prêts pour s'installer à leur propre compte pour les mieux lotis,ou trvavailler pour le compte du Gic et devenir administrateur à l'avenir. Voilà l'exemple d'une jeunesse responsable incarnée ici par son Promoteur en la personne de EKOUME Samuel qui a su mettre à profit les opportunités à lui offertes par le Gouvernement à travers ses multiples Projets pour la résorption du chômage et l'amélioration des conditions de vie des jeunes qui sont aujourd'hui à l'affut du gain facile.Le jeune EKOUME Samuel de nos jours,dans cet espace au paysage féerique de BAKAKTÉ,devra servir d'exemple à cette jeunesse en voie de perdition.Il est à noter que le jeune EKOUME est Président de la Sous-section RDPC de la localité éponyme et membre de plusieurs autres associations à caractère nationale et internationale.Rappelons que toutes les bêtes de la ferme et même les riverains sont sécurisés par des chiens de race prêts à rompre.Avis donc aux malfrats et autres partisans du moindre effort.

Par Ngambo Ngotcho Louis Marie/CP

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens