Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2019 4 09 /05 /mai /2019 12:51

En recevant ce jour,le Directeur Général de la CAMWATER, le nouveau maire de Bangangte, Mr Jules Marie Kemajou a rappelé au nom de la population de sa commune, que l'instance nationale qui a le monopole de la distribution d'eau, remplisse parfaitement sa part d'obligation.

La municipalité de Bangangté, qui a trouvé les financements pour le renforcement de l'offre de l'eau, par la fondation VEOLIA, en zone rurale, et son lobbying pour un financement de 1 milliards auprès de la BAD, pour améliorer la distribution d'eau en zone urbaine, ne comprend pas que les populations soient encore privées plusieurs,jours, voir des semaines de l'eau potable,avec des pompes et des stations de refoulement en perpétuelles pannes. De même ,les bornes fontaines publiques ,construites par la ville, se voit exiger par Camwater, des cautions pour son exploitation. Résultat :sur 20 bornes fontaines, seules 5 fonctionnent .
C’était donc, le lieu de rappeler au patron de la CAMWATER, la souffrance d'une population face à une eau disponible.

Contact Rédaction : +237 678894092/655421540/656845367

Partager cet article
Repost0
9 mai 2019 4 09 /05 /mai /2019 12:45

Le 25 avril 2019, 400 élèves de quatre (4) établissements scolaires de la localité de Mbanga (Tangui et Mombo) ont été sensibilisés à la protection de l'environnement et la santé de la famille.

Ils ont été édifiés sur les techniques de recyclages notamment de compression des bouteilles plastiques afin d'éviter la pollution de l'environnement.
En marge de cette campagne, les valeurs cardinales du Groupe SABC : Responsabilité, Professionnalisme, Performance. Loyauté, Intégrité, Innovation ont été partagées avec ces derniers.
C'est sourire au lèvres que chacun des 400 élèves est retourné à la maison avec un bidon d'eau minéral Vitale.

http://www.lesbrasseriesducameroun.com

Partager cet article
Repost0
9 mai 2019 4 09 /05 /mai /2019 12:32

(Investir au Cameroun) - Selon la note d’exécution budgétaire publiée par le ministère des Finances (Minfi), les dépenses courantes de l’État camerounais se situent à 446,2 milliards de FCFA à fin mars 2019. Par rapport aux 611,3 milliards prévus, lesdites dépenses sont en retrait de 165,1 milliards de FCFA, soit un taux d’exécution de 73 %.

Dans le détail, les dépenses de personnel décroissent de 20,7 milliards (-8 %) et s’établissent à 238,5 milliards au premier trimestre 2019 contre 259,2 milliards à la même période de l’exercice budgétaire 2018. Elles sont en retrait de 25,8 milliards par rapport aux 264,3 milliards prévus, soit un taux d’exécution de 90,2 %.

MINEPIA

Travaux de la deuxième session du Comité de pilotage du Projet de Développement de l'Elevage (PRODEL) a l'hôtel Mont Febe a Yaoundé ce mardi 07 mai 2019, travaux présidés par le MINEPIA, président du Comité. Ce projet ambitieux du gouvernement a pour objectif, a rappelé Dr Taïga en ouvrant les travaux, est de favoriser un environnement propice au développement inclusif des chaînes de valeurs pour les petits producteurs et un accroissement des investissements dans la production, la transformation et la commercialisation des produits ciblés.
Les membres du COPIL ont examiné et adopté le bilan technico- financier de mise en œuvre du projet au titre de l'exercice 2018, le Plan de Travail et le Budget annuel (PTBA) pour l'exercice 2019, ainsi que le rapport de l'audit interne, entre autres points inscrits à l'ordre du jour.

Leon Bernard Gara/CP

Partager cet article
Repost0
28 avril 2019 7 28 /04 /avril /2019 12:58

C’est jeudi 25 avril dernier que les Grands Conseillers de la Communauté Urbaine de Nkongsamba ont examiné les comptes de l’exercice précédent. Une séance présidée par le Délégué du Gouvernement, Dr Kollo Basile, en présence de la tutelle administrative représentée par le Dr Galim Ngong Irénée accompagné des trois Sous-préfets de la cité. Mr Wangue Georges Liberté trônait au perchoir du modérateur alors que Mrs Akoléa Jeannot et  Michard Ngondi Laurent, respectivement Receveur Municipal et Comptable Matières étaient aux feux des projecteurs. Sans surprise, quitus est donné à la gestion de l’ordonnateur par 17 voix sur 17. Absence encore remarquée des maires El Hadj Oumarou Dandjouma et Dr Mboula Elise-Henriette epse Essamè

Selon les notes de Mr Wangue Georges Liberté, le Secrétaire Général : « Le Compte Administratif de la Communauté Urbaine de Nkongsamba pour l’exercice 2018 est arrêté en recettes à la somme de FCFA 319 311 812 (trois cent dix-neuf millions trois cent onze mille huit cent douze francs) et en dépenses, à la somme de FCFA 385 995 623 (trois cent quatre-vingt-cinq millions neuf cent quatre-vingt-quinze mille six cent vingt-trois francs). Par rapport à l’exercice budgétaire 2017, il consacre une diminution de FCFA 87 959 139 puisque ce dernier était de FCFA 407 270 951. Pour la nième fois de son histoire, l’institution communautaire a stagné sur la barre symbolique de FCFA 300 000 000.

On s’en souvient que c’est en 2010 et en 2017 que la Communauté Urbaine de Nkongsamba avait franchi et dépassé la barre de FCFA 400 000 000. Si sur la forme cet état de choses traduit une certaine dégradation des finances de la Communauté Urbaine de Nkongsamba, il reste que sur le fond, la situation de ses finances locales reste très préoccupante. En effet, l’exercice budgétaire 2018 a été particulièrement difficile. Comme tout observateur averti peut le constater, la Communauté Urbaine de Nkongsamba continue de souffrir du déficit d’industries et de grandes entreprises sur son territoire auquel il faut ajouter une mobilisation très timide des pôles de recettes pourtant identifiés depuis 2009 mais, toujours sous exploités du fait de moyens logistiques inappropriés lorsqu’ils ne sont pas simplement inexistants.

Il y a également lieu de rappeler pour le regretter que la Communauté Urbaine de Nkongsamba n’ait jusqu’ici jamais reçu de Dotation Générales à la Décentralisation (DGD) ni pour ce qui est de l’investissement, ni pour ce qui concerne le fonctionnement. La situation n’est guère reluisante en matière de transfert des ressources dans la mesure où en 2018, comme au cours des exercices précédents, l’institution communautaire n’a reçu de l’Etat aucun crédit transféré. En tout état de cause, l’un des éléments majeurs qui a justifié la contreperformance de la Communauté Urbaine de Nkongsamba en matière de recettes, reste sans doute le fait que durant tout l’exercice 2018, le trésor public n’ait reversé que deux trimestres de Centimes Additionnels Communaux (CAC) et les autres impôts soumis à la péréquation, sur les quatre trimestres attendus. Au demeurant, le budget de l’exercice 2018 voté en équilibre  de recettes et en dépenses à la somme de FCFA 694 898 344 par délibération N° 001/D/CUN/SG/11-2017 du 16 novembre 2017, est au cœur du présent Compte Administratif. ».  Le total des entrées du Comptable Matières est de 70 031 468 francs, le total des sorties est de 64 717 342 francs. Soit un solde de 5 3 14126 Francs.

Dans l’exercice de la lecture des rapports des commissions et du débat contradictoire, la commission des finances de Mme Engola Mbongo Huberte et rapportée par le Conseiller Evina Raymond note que des émissions de recettes de 320 031 312 francs, des recouvrements de 319 311 812 francs. Les restes à recouvrer sont de 719 500 francs repartis en loyers communaux de 700 500 F et l’occupation du domaine public de 19 000 francs. Soit un taux de réalisation de 45,95%. Pour les dépenses, sont présentés des engagements de 452 679 434 francs, des paiements de 385 995 623 francs et un reste à payer de 66 683 811 francs. Soit un taux de réalisation de 56,94%.

Le Conseiller Ndjeme Léopold de la Commission des Affaires Sociales et Culturelles a appelé à la « conscience collective », rappelant que beaucoup d’objectifs n’ont pas été atteints depuis six ans. Il est suivi dans cette démarche par Mme Yamga Mokuche Françoise. Mr Fowoa Aimé René resté sur sa faim a respecté la consigne de discipline. Il a constaté la concordance des chiffres dans la présentation du Compte de Gestion de Mr Akoléa Jeannot, Receveur Municipal et du Dr Kollo Basile, l’ordonnateur.

Dr Galim Ngong Irénée prenant la parole au nom de la tutelle administrative a sollicité la compréhension des Grands Conseillers non sans fustiger l’absence encore remarquée des maires El Hadj Oumarou Dandjouma et Dr Mboula Elise-Henriette epse Essamè. Leur a demandé de travailler d’avantage et d’assister l’exécutif communautaire. De capitaliser les acquis et de faire en sorte que les résultats des prochaines élections à Nkongsamba soient en faveur de la couleur du conseil. Le Président de séance a remercié les uns et les autres pour l’adoption à 100% du Compte Administratif sous la conduite du Maire Wandji Alain Thomas. Dr Kollo Basile avant de dire la clôture de la séance s’est engagé à signer le document querellé constatant la dette de la Communauté Urbaine vis-à-vis des trois communes d’arrondissement de Nkongsamba. Plus de 53 millions francs par commune, sous la forme de Dotation Générale de la Décentralisation.

Tout s’est achevé par un buffet au domicile du Délégué du Gouvernement. Ce conseil de communauté étant le dernier avant les prochaines consultations électorales.

Ngomse Fondjo Joachim - Contacts Rédaction : +237 677 861 194/699 451 920678894092

Partager cet article
Repost0
28 avril 2019 7 28 /04 /avril /2019 11:52

C’est depuis le 24 avril dernier que les chercheurs d’emplois et employeurs du Département du Moungo, défilent au Fonds National de l’Emploi. Ceci à l’occasion des Journées Découvertes Emploi (JDM) et de la Bourse de l’emploi programmées du 24 au 30 avril 2019. Pour le Directeur de l’agence FNE de Nkongsamba, Mr Tamleu Claude, il est question au cours de l’opération, de donner toutes les informations utiles à l’ensemble de la cible dans l’optique  de booster l’opération 500 000 emplois, annoncée par les autorités Camerounaises.

Dans le programme de chaque journée, il est prévu de 8 à 9 heures, les enregistrements des participants ; et de 9 à 16 heures, des visites guidées et échanges entre les conseillers emploi SIM/SEIF et le public. Sans oublier comme le rappelait Mme Bologo, une bourse de l’emploi. L'agence de cette organisation à Nkongsamba est située en face du peloton mobile de gendarmerie, perpendiculairement à la Maison de la paix... A son actif, on peut citer les services d’intermédiation (accueil, orientations et insertion professionnelle des chercheurs d’emploi) pour plus de 2500 opérations ; la formation professionnelle pour plus de 38 Camerounais ; la formation de plus d’une dizaine de personnes dans le cadre du Programme Emploi Diplômé en 2018 ; la formation aux petits métiers ; de nombreux projets financés en individuel ou groupés (PADER) pour plus de 20 millions ; des séminaires de formation et la participation aux programmes des entreprises pour plus de 10 millions. Mr Ngangue, responsable du Programme Emploi Diplômé nous en dira plus dans une de nos prochaines éditions. L’agence FNE de Nkongsamba est bien prise en compte dans le programme national de l’emploi, atteste Mr Tamleu Claude et il cite pour preuve la visite du Directeur Général du FNE, Mr Camille Moute A Bidias et du nouveau Ministre de l’Emploi et e la formation professionnelle Isa Tchiroma Bakary.

Joachim Ngomse Fondjo - Contact Rédaction : +237 678894092/699451920

Partager cet article
Repost0
28 avril 2019 7 28 /04 /avril /2019 11:36

En plus de la participation du Ministère de l'Habitat et du Développement Urbain au Festival du Mougo, du reste saluée par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement et représentant du Président de la République, Chief Joseph Dion Nguté, l'un des temps forts du séjour de Célestine Ketcha Courtès dans la ville de Nkongsamba, du 17 au 20 avril 2019, a été le conclave qu'elle a organisé.

Une rencontre tenue en présence du Préfet du Département du Moungo et au cours de laquelle le Délégué du Gouvernement et les maires des Communes d'Arrondissement de Nkongsamba 1er, 2ème et 3ème ont pris l'engagement de booster le développement harmonieux de la ville en se mettant au travail « pour favoriser la mise en œuvre urgente des documents de planification ». Ces documents, qui sont le Plan Directeur d'Urbanisme et les 3 Plans d'Occupation des Sols, sont les fruits du Contrat de Ville signé le 20 avril 2018, pour une période de six ans (2018-2024), entre l'Etat du Cameroun représenté par le MINHDU, la Communauté Urbaine de Nkongsamba et ses Communes d'Arrondissement.

La visite de travail du Ministre de l'Habitat et du Développement Urbain lui a aussi permis d'évaluer les chantiers d'assainissement, d'accès à l'habitat et de voirie exécutés par son département ministériel dans le chef-lieu du Département du Moungo. Pour ces chantiers de voirie les axes concernés sont Commissariat 3ème - Route Nationale N° 5 (Carrefour CICAB) ; Foyer Culturel-Commissariat 3ème - Carrefour CICAB ; Rond Point-Place des Fêtes-Carrefour Collège Evangélique de Nkongsamba et Mballa II-Dispensaire des Sœurs-Carrefour Massa Ga. Aux entreprises en charge de l'exécution des différents chantiers, Célestine Ketcha Courtès a prescrit « responsabilité, professionnalisme, patriotisme et surtout civisme et bonne gouvernance ». Elle n'a pas aussi manqué de leur lancer à nouveau l'appel à la mobilisation citoyenne, afin de permettre aux populations riveraines des projets d'être bénéficiaires des ''Grandes Opportunités » qu'ils offrent.

Correspondance particulière

Contact Rédaction : +237 678894092/699451920

Partager cet article
Repost0
21 avril 2019 7 21 /04 /avril /2019 11:15

Au calendrier de ses activités, la visite des chutes de Ngwa et de Mboriko, la visite de la chute d’Ekom-Nkam, la Cathédrale de Nkongsamba, le Lycée du Manengouba et les décorations Ekoki du village du Festim2019. L’ascension du mont Manengouba, environ 38 kilomètres pour les seniors,  a reçu plus de 252 inscriptions et le résultat classé par catégorie selon le Président de la Commission Technique, Mr Mbega Achille. C'est Madame Marguerite MBELLA MBELLA qui ouvre la marche après avoir sonné le départ de l'Ascension du Mont Manengouba.

Le classement officiel est le suivant :

  • Cadet Messieurs (Oumarou Isa Tambaya et Ousmanou Adamou) ;
  • Vétérans Messieurs (Difometio Pie Pecos en 2h14, Isa Tambaya en 2h39 et Tudi Bernard en 2h39) ;
  • Junior Messieurs (Mouhamadou Moustapha en 35’32, Tchoula Penda Kevin en 37’14 et Assoue Ndapa Léopold en 40’35) ;
  • Junior Dames (Moukam Marlyse en 40’35, Maîmouna Isa Tambaya en 54’02 et Yaka Judith en 1H02’) ;
  • Seniors Messieurs ( Mentan Cornelius en 1H50, Samazo Bruno en 1H 51 et Lawang Ndjidsala en 1H54) ;
  • Seniors Dames (Nkanghem Confidence en 2H36, Hadeja Isa Tambaya en 2H52 et Lateh Ilora en 3H02).

Le match e football opposait l’Aigle de Nkongsamba à l’Union de Njombé. Après l’égalité d’un but partout, on est passé au pénalty et le score final est de 6 buts contre 5. Résultat en faveur de l’Aigle de Nkongsamba qui a également Mr EBENE, meilleur joueur du Festim2019 désigné par la commission Njiké Gilbert, arbitre international. Ce dernier qui a beaucoup travaillé pour mobiliser le public a offert au lauréat un ballon de football et un sifflet. Sous le contrôle du protocole dirigé par le patriarche Epoma Penda richard, les enveloppes en espèces et cinq trophées mis à disposition par le PCO sont séance tenante remis aux meilleurs des mains du Ministre Camerounais de Relations Extérieurs. Celui-ci en la circonstance représentait le premier Ministre Joseph Dion Ngute. Il était accompagné dans le rituel protocolaire par toutes les autorités administratives du Moungo. Etait également à la tribune officielle, Mr Epanda Ebouel Henri, Chef Supérieur du Canton Baneka. Les athlètes Mbuntum Glenis (dossard 420) de culture anglophone, Mr Ndishofon Charles Trigar et Massebe Sareyou sont  désignés par la Commission Timamo Sylvain en accord avec le Maire Wandji Thomas et la vision du Sous-préfet Youfedi Hamid comme ambassadeurs de la Cité montagnarde. Ils sont chargés du plaidoyer auprès de la Fédération Camerounaise d'Athlétisme (FCA) pour que l'Ascension du Mont Manengouba (AMM) soit au calendrier national des courses de montagne une compétition internationale dès la rentrée sportive 2020... C'est d'ailleurs une vision partagée par le CODEMO (Comité de Développement du Moungo).

Patrice Elongbil Ngoma/CP – Contact Rédaction : +237 678894092 / 656845367/699451920

Partager cet article
Repost0
19 avril 2019 5 19 /04 /avril /2019 14:02

La première édition du festival du Moungo vient d'être officiellement ouverte à Nkongsamba, sous la houlette de Joseph Dion Ngute, Premier Ministre Camerounais, représentant le Chef de l'État. Les commissions de travail supervisées au sommet par le diplomate Mbella Mbella Lejeune, Ministre des Relations Extérieurs classées d’utilité publique… Le Colonel Mpoudi Ngole Eitel rassure quant à la pérennisation du projet.

Selon des informations émanant de sources locales, cette manifestation à caractère festif organisée à une époque fixe jusqu'au long week-end de pâques 2019 autour d'une activité liée au spectacle, aux arts, aux loisirs, etc aiguise déjà de grands appétits. Au centre des préoccupations, l'entrepreneuriat qui recouvre les activités qui concourent à la formation et à la croissance d'une entreprise, dont la conséquence première est la création de valeurs (richesses, emplois). Pour que la production camerounaise soit boostée, une efficience et une activité plus accrue s'impose de façon majoritairement consensuelle. Les chemins de l’industrialisation du Moungo évoqués…

Au sens strict, le département du Moungo selon le Colonel Mpoudi Ngole Eitel, Président du Codemo (Comité de développement du Moungo), en avait vraiment besoin, associé aux échanges qui ont lieu entre différentes cultures, une voie prometteuse pour sortir de la pauvreté. Tout compte fait, le festival du Moungo vient ainsi jouer un rôle essentiel dans l'animation et la régularisation de la vie culturelle locale en accueillant de nombreux visiteurs comme c'est le cas, la valeur d'un nouveau contrat avec la population qui aurait souhaité voir se proroger la durée et voir ainsi un instant supplémentaire décalé à la semaine d'après pour la clôture. Le musicien Ndedi Eyango, de la commission artistique a mis les petits plats dans les grands en invitant des vedettes comme Nkoti François, Pierre Diddy Tchakounté, Dina Bell, Hervé Nguebo, Ekambi Brillant, Coco Argenté, TakamII, Gaelle Wondje, Marvy Willy's, Adala Bikim,Luc Ekobe, David Kome, Kalangan, Fingon Tralala, Mbita Cola, Dj Gerard ben, Richman, Crispo Epole, Isnebo, etc.

Il aura fallu au Comité d'Organisation, une élaboration des stratégies de marketing, une organisation des services et activités marketing, un marketing industriel, marketing des services, un marketing social et politique.
On ne peut comprendre la nature de l'utilité du festival culturel du Moungo que si l'on a pris conscience d'une situation très générale, comme à la plupart des événements d'envergure qui attirent des exposants, touristes et certains publics extérieurs en prenant en compte l'objet social et les Initiatives locales au niveau des petites collectivités mais aussi, comme moteur de développement en complément des mesures macro-économiques et des grands projets de développement local. Mr Serge Constant Ebené propage que le festival est itinérant et va toucher pendant plus de 13 ans tous les arrondissements de se vaste département. Son soucis qui reflète la vision  de l’élite Mbella Mbella Lejeune est de capaciter l’Ascension du Mont Manengoba et le plus grand bien escompté serait d’inscrire cette compétition dans le budget de la Fédération Camerounaise d’Athlétisme (FCA), nous voulons dire concrètement, du ministère des Sports et de l’Education Physique... Les compétitions de lutte traditionnelle doivent également reprendre de plus belle dans le Moungo. Rien n'est facile à la première édition et c'est ici que les organisateurs font appel à la compréhension et l'indulgence du grand public...

Pour le cas échéant, on y trouve des entreprises commerciales tout comme des cas d'entreprises à but non lucratif. Ce soir encore de nombreux artistes musiciens, humoristes, des clubs de danses vont s’exprimer sur le podium affecté à l’organisation par la Fondation Inter Progress…

Par Serges Nana/CP

Contact Rédaction : +237 678894092/699451920

Festim2019 : Sa va bouger à Nkongsamba demain samedi 20 avril 2019 à partir de  6 heures de la place du marché. Ascension du Mont Manengouba et grande marche de santé. Une réunion d’information est convoquée ce jour à 16 heures dans l’amphi 300 de l’ISMAM.

www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
18 avril 2019 4 18 /04 /avril /2019 14:15

C’est le 11 décembre dernier, entre 14H30 et 17h45 que le budget de la Commune de Melong est adopté. Séance présidée par le Maire Kuete Jean en présence du Sous-préfet Mungamo Ekema William, du Receveur Municipal Essomba Guy Mathurin et modéré par le Secrétaire Général Mr Ngallé Pascal. Dr Galim Ngong Irénée, Préfet du Moungo est la tutelle administrative...

La répartition laisse voir des recettes de fonctionnement d’environ 575 700 000 FCFA et les recettes d’investissements de 605 473 293 FCFA. Ce budget de 2018 était de 850 716 625 FCFA.

D’après Mr Kuété Jean, Chef de l’exécutif, la réactivité des acteurs divers a permis d’avoir des financements du fonds routier de plus de 346 millions, 49 365 271 du PNDP et  89 235 825 FCFA du FEICOM. Donc les recettes externes sont de plus de 700 millions. Ces recettes serviront essentiellement à l’aménagement de la morgue, de l’hôtel de ville, du stade municipal pour ce qui est de sa piste d’athlétisme, du monument de Sa Majesté Pandong, à l’entretien des routes en zone rurale, à combler le déficit en personnel enseignant dans les écoles, à l’appui à l’administration locale pour aider à résorber l’incivisme fiscal et la sécurité aux frontières de la ville de Melong, à la réfection de la case communautaire de Bokambo, aux facilités et motivations des agents de recouvrement, aux autres catastrophes et sinistres.

Ecoutant le rapport des commissions, l’on note :

  •  Mr Epie Ngopo du Développement local et aménagement du territoire a rappelé une action sur la route Bokambo en faveur des obsèques du 1er adjoint au maire Mbesse Paul. Du ponceau à Mbouassoum et du trajet Njinjou-Malina coca ;
  • Mme Tiako de la commission des affaires sociales a questionné sur la construction de la maison de la femme ;
  • Me Ewane Jean-Bosco de la commission éducation-santé et coopération a relevé qu’environ 92 400 000 sont affectés à l’éducation donc plus de 27 millions en subvention et plus de 60 millions en dotation. Mail il souhaite au nom de ses collègues que le staff accentue le partenariat ou le jumelage avec d’autres communes du Cameroun ou de l’Etranger.
  • Mme Nouonoua Hélène de la commission Hygiène et salubrité demande d’envisager avec promptitude le recrutement de tous les agents temporaires qui rendent de grands services à la municipalité.

La tutelle administrative a remarqué que le Conseil Municipal de la ville de Melong est vivant avec des grandes pointures qui vont bien écrire les pages de l’histoire. Son réseau de renseignement lui a rapporté que lors des sessions, parmi les curieux se trouvent les militants des autres partis politiques qui viennent certainement apprendre, mais surtout s’approprier les stratégies de cet homme d’affaires qui créé le consensus. Le budget 2019 arrêté en recettes et en dépenses à 1 181 173 293 a été adopté  ainsi que toutes les délibérations à 100% des élus locaux présents. Face aux médias, le Maire Jean Kueté a laissé entendre qu'il continuerait a accompagner les sportifs, les Hommes de culture (cinéma et audiovisuel), les artisans et les associations de paysans. L'augmentation de 330 456 668 en valeur absolue et soit 38,8% en valeur relative servira principalement aux investissements dans la localité semi-urbaine et semi-rurale de Melong.

Sylvain Timamo à Melong

Contact rédaction : +237 678894092/699451920

Partager cet article
Repost0
17 avril 2019 3 17 /04 /avril /2019 14:19

C'était à la faveur des travaux du Comité Départemental de suivi de l'investissement public pour le compte de l'exercice budgétaire 2019 qui se sont tenus le 15 avril dernier dans la Salle des Actes de la CAN 1er. Les travaux étaient présidés par la Présidente dudit Comité en la personne de l'Honorable Marguerite DISSAKE en présence de Mr Ondobo Gilbert, premier adjoint préfectoral et de Mr Nyaleve Adalbert, secrétaire dudit comité.

Il ressort du Rapport du Sous Comité Technique, que le taux d'exécution physique se situe encore à 2% dû pour la plupart à l'exécution des Bons de Commandes (BC) dans certaines Communes, contrairement au 0,61% enregistré à la même période l'année dernière. Quant à l'exécution financière, elle est de 0,06% en amélioration au 1er trimestre de l'exercice précédent qui était de 0%. La situation de la contractualisation (lancement +attribution) par rapport à la même période de l'exercice précédent est peu reluisante: 22% d'exécution physique et 0% d'exécution  financière. Notons que ce taux peu honorable est dû à la non exécution à date des Bons de Commandes par certains Maires plus affairés au détriment des pauvres populations. 8, 06% de BC ont été exécutés et réceptionnés jusqu'à la tenue du comité. L'autre caillou dans la chaussure du Comité de suivi est également ces Prestataires véreux qui soient abandonnent les chantiers, les exécutent mal où ne les achèvent pas du tout. Beaucoup d'autres difficultés plombent l'exécution des projets dans le Département du Moungo. On peut citer par exemple : les dotations insuffisantes, le manque de sites, l'insuffisante maturation des projets, le retard dans l'élaboration des DAO, les erreurs d'intitulé de plusieurs projets, la non transmission à temps des rapports des Comités techniques communaux, suivi insuffisant du BIP par les Sectoriels de l'Etat, les Ingénieurs de marchés et les Maires. Pourtant certains bénéficient des crédits alloués à cet effet. En terme de recommandations, il a été  instruit globalement à tous les acteurs de la chaîne de suivi de l'exécution du BIP du Département du Moungo, la prise de conscience collective afin de faire bénéficier aux populations toute l'attention de l'Etat. 

    Rappelons que le Département du Moungo à bénéficié d'une enveloppe budgétaire de 3.040.000.710 FCFA pour l'exercice budgétaire 2019. Les autres ressources hors BIP s'élèvent à 2.494.750.317 FCFA venant des partenaires tels que le PNDP, le FEICOM, la BAD et bien d'autres. 

 Louis Marie NGAMBO/Cp

Contacts Rédaction : +237 678894092/699451920

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens