Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2019 5 12 /04 /avril /2019 15:21

C’est le 16  février 2019 que s’est tenue dans un des amphithéâtres de la NVA, l’Assemblée Générale de cette association. Travaux tenus de 12 à 19 heures, sous la présidence de Mr Njiki Epara Moise et la modération de Mr Ngoko Merlin.

Tout a commencé par l’Hymne National du Cameroun, suivi d’une prière dite par Mr Kom Pierre.  A suivi le discours de bienvenu de Mr Nounjio Emmanuel, président de l’Association des Enfants Natifs et Amis de Nkongsamba (ASEN) qui en ce jour faisait sa mutation. Ce dernier a félicité les présences  physiques et celles des autres connectés à l'espace travaux par les réseaux sociaux. Il a venté l’actif de l’association ASEN parmi lesquels  la réhabilitation partielle de l’école publique Groupe3, l’investissement humain à Nkongsamba1er et l’appui aux organisations sportives. Il est pour lui question du «réarmement moral et du courage d’échanger avec les autres Nsambalais dans l’optique de fonder des idées nouvelles en faveur de  la cité montagnarde".

Le bilan de la préparation de cette assise totalise les contributions d’un montant de 330 000 francs collectés des bourses des enfants de Nkongsamba de l’intérieur et de l’extérieur, sans oublier le buffet offert par l'ainé Mr Njiki Epara Moise

Après de longues heures de débats, questions et réponses, on est passé à l’élection du bureau de la nouvelle organisation. Ce bureau de l’ANAN est composé de la manière suivante :

  • Présidente : Mme Edimo Martine Florence ;
  • Vice-président : Mr Ngoko Merlin 
  • Vice-président Chargé de la diaspora : Mr Malik Alain ;
  • Secrétaire Général : Mr Kom Pierre ;
  • Trésorier : Mr Kuatcha René ;
  • Commissaires aux comptes1 ; Mr Nana Daniel
  • Commissaires aux comptes2 : Mr Mohamadou Labaran lawal.

Des idées de projets ont été enregistrés comme la création d’un centre sportif, d'une piscine olympique, la production des casseroles artisanales, l’électrification de la NVA, les bornes fontaines à Nkongsamba, la fabrication des produits cosmétiques d’entretien, le recyclage des ordures, l’installation des forages pour eau, l’apport des poteaux à énergie solaire. Le président Emmanuel Nounjio reconnu comme Président d'honneur face aux médias, à laissé entendre qu'il restait à la disposition de tous pour qu'aucune barrière humaine ou matérielle n'entrave les grands projets de l'ANAN...

Tout s’est achevé par un buffet au domicile de l’ainé Njiki Epara au Centre Ville de Nkongsamba.

Chetou Lijouom - Contact Rédaction : +237 678894092/699451920

Arrêt des comptes 2018 de la Commune de Melong : Le Maire Kuete Jean marque des points

C’est le 28 mars dernier, entre 13H20  et 15 heures qu’a été examiné le Compte Administratif de la Commune de Melong. Ceci en présence du Préfet Dr Galim Ngong Irénée et du Sous-préfet Mungamo Ekema William de la localité.

Ce compte adopté à l’unanimité des conseillers municipaux présente des recettes de l’ordre de 613 152 040 FCFA, des dépenses de l’ordre de 607 670 216 FCFA et un excédent de recettes sur les dépenses de 6 081 824 FCFA.

Il faut noter en passant que le budget primitif de cet exercice est de 850 716 625 FCFA et le BIP reçu de 179 570 000 FCFA. Soit un total de recettes de 1 030 286 625 FCFA.

Le Secrétaire Général Mr Ngalle Pascal, lorsqu’il a pris la parole pour certains détails a remercié au nom du personnel le Maire Kuete Jean pour le paiement régulier des salaires, les cotisations CNPS et différents autres impôts. Il l’a présenté comme un des rares élus qui au delà du plan d’investissement met la main dans la poche pour venir en aide à ses populations.

Dr Galim Ngong Irénée au nom de la tutelle administrative a félicité le staff administratif pour la qualité des documents, remarqué que les recettes ont augmenté pour adouber dans son rôle le Receveur Municipal, Mr Essomba Guy Maturin. Ce dernier est Analyste Financier et Caissier Principal.

Mr Essomba Guy Maturin lors de la présentation du compte de gestion a parlé de concordance avec les chiffres énoncés par le Maire. On constate depuis peu dans la ville de Melong une bonne gestion des loyers communaux et de la morgue municipale. Les agents communaux temporaires ont obtenu le statut de permanent. On parle aussi de traçabilité dans la gestion des ressources liées à la communication. Ce qui a rappelé les scènes tristes et conflictuels entre les correspondants de presse au temps de l'ancien SG Nkodo Jean-Gaspard

Mme Patou Thérèse présentant le rapport du comptable matières a fait état des opérations de plus de 550 millions pour l’exercice 2018.

L’on a tout de même relevé que certains chantiers ne sont pas achevés comme c’est le cas à l’Ecole Publique de Manegwetang à cause de l’insécurité à Banguem. Mr Epie Ngopo a présidé la phase du vote du Compte administratif lorsque les textes requerraient le retrait de l'exécutif ainsi que des autres délibérations portant adoption des comptes du Receveur Municipal et du Comptable Matières.

Les conseillers ont donné quitus à la gestion honorable du Maire Kuete Jean pour la suite, le remerciant pour ses nombreuses actions depuis qu’il est à la tête de la Commune de Melong. C'est-à-dire la réhabilitation des routes, la réfection du stade municipal et des écoles, la mise à niveau de l’Hôtel de ville, la capacitation de Stade Renard Football Club,  la création des espaces verts, la réhabilitation de la morgue municipale, l’obtention de gros financements, près de 2 milliards du BIP pour les routes, écoles, ponts, etc.

Sylvain Timamo à Melong

Partager cet article
Repost0
10 avril 2019 3 10 /04 /avril /2019 18:25

Le 15 mars dernier, le nouvel bâtiment «Hôtel de Ville de Dibombari» a abrité la Session du Conseil Municipal consacré à l’examen des différents comptes pour l’exercice 2018. Le Maire Chief Nguime Ekollo Frédéric présidait la séance en présence du Préfet Dr Galim Ngong Irénée. Le Compte Administratif pour l’exercice 2018 a obtenu l’approbation consensuelle de ses pairs conseillers municipaux.

Le Compte Administratif de cette commune est de 1 241 697 839 FCFA. Les recettes sont de 1 058 961 978 FCFA, les dépenses de 651 351 822 et l’excédent des recettes sur les dépenses de 408 610 156 francs.  On observe une augmentation de recettes de l’ordre de 14,78% par rapport 2017.

Avant de parcourir les documents, le Maire a fait faire une projection d’un vidéogramme avec les images des réalisations. Il est connu que le Maire, Sa Majesté Nguime Ekollo Fréderic, ancien manager d’entreprises a énormément apporté à sa commune. L’achat des tracteurs, la construction d’une salle de réunion, la création d'un groupe production audiovisuel avec en évidence une chaine locale de radio, la production régulière du magazine communal baptisé "Mukeng", la construction et la réhabilitation de plusieurs routes, les appuis aux démunis, la cartographie de la ville de Dibombari, la construction d’un hôtel de ville futuriste, la construction et le soutien aux centres de santé, de nombreux forages et points d’eau, l’équipement et l’informatisation des services communaux… Le Maire a parlé de la création d’une Agence de Promotion des investissements, la constitution des réserves foncières et une nouvelle forme de partenariat avec les entreprises locales ou étrangères

Mme Moukala Epse Moutongo Black Alice Sophie, le Secrétaire Général a parlé d’un report de 9 millions et 341 694 839 FCFA sur les recettes de 2018. Pour le Receveur Municipal, Mr Nsaba David Clément, les recettes de fonctionnement sont de 544 294 149 FCFA et les recettes d’investissements sont de 514 667 829 FCFA. Soit un total de 650 351 8822 FCFA.

Pour le Comptable Matières, les acquisitions du premier semestre sont de 23 552 268 FCFA, et au deuxième semestre, les acquisitions sont de 81 160 565 FCFA. Les sorties sont les suivantes : 11 400 522 FCFA au premier semestre et 181 018 256 FCFA au second semestre et a cela vient s'ajouter sur le report de l'exercice précédent. Avec des opérations en réserve, un total de 449 388 823 FCFA. Neuf délibérations sont approuvées non sans de grandes discussions sur les priorités. Ceci sous la présidence du Conseiller Ndoumbé, élu pour diriger le vote du Compte Administratif après le retrait momentané du Chef de l'Exécutif municipal.

Au moment de la prise de la parole par la tutelle administrative, Dr Galim Ngong Irénée a venté les qualités de manager du maire de Dibombari, par ailleurs président élu de l'Association des Communes et Villes du Littoral. Il a félicité l’exécutif et le staff administratif pour le vote du budget chaque fois, avant le 31 novembre et du Compte Administratif avant le 31 mars. Cela justifie bien les performances de cette municipalité magnifiée par le PNDP, le FEICOM et d’autres institutions. La Commune de Dibombari au guichet de performance a remporté la rondelette somme de 100 millions pour respect des textes et bonne gestion. Et bien que la Commune de Dibombari soit la toute première du département à faire des recettes de plus d’un milliard, la tutelle a conseillé de trouver de nouvelles niches de recettes. Les enjoignant la nécessité de compléter la belle cartographie de la ville et la création des routes nouvelles, des points d’eau. Ce qui peut passer par la création d’une Agence de Promotion des investissements, la constitution des réserves foncières. Dr Galim Ngong Irénée, représentant la tutelle administrative a pour terminer son propos demandé aux élus de la localité de tout faire pour conserver cette mairie au couleur du parti au pouvoir.

Sylvain Timamo +237 678894092/699451920

Partager cet article
Repost0
10 avril 2019 3 10 /04 /avril /2019 17:12

En dépit des évènements qui semblent donner du tonus aux autorités administratives et autres responsables des forces du maintien de l’ordre, évènement d’ailleurs dont la prophylaxie a presque déjà été retrouvé par le chef de l’état à travers plusieurs mesures prises qui visent à maintenir la paix et promouvoir le vivre ensemble dans le pays, la région du littoral dans l’ensemble se porte relativement bien.

Du moins c’est l’atmosphère présenté au cours de l’ouverture des travaux de la réunion de coordination administrative et le comité de coordination des opérations de maintien de l’ordre de la région du Littoral, présidée ces 10 et 11 Avril 2019 par Samuel Dieudonné Ivaha Diboua dans le chef lieu du département du Moungo Nkongsamba.

Apollinaire Kameni/CP

Compte Administratif 2018 de la Commune de Bonaléa

Réunis à Bonaléa le 29 mars dernier, le Conseil Municipal a examiné le Compte administratif présenté par le Maire BELLE TITI. La tutelle administrative était représentée par le Sous-préfet BOUKAR MALLOUM OUMATE. On a aussi noté la présence de Sa Majesté NGOM PRISO Aimé Patrice d’ABO Nord et Mme KUETE MELONG Rolande du service au Collectivités locales de la Préfecture de Nkongsamba.

Le budget primitif était de 667 935 000 FCFA, le budget additionnel de 132 886 209 FCFA, soit un budget définitif de 800 821 209 FCFA.

  1. Réalisation des recettes

Les recettes propres sont de l’ordre de 419 498 464 FCFA, soit un taux de réalisation de 76,11% sur une prévision de 551 186 900 FCFA ;

Les transferts reçus de l’Etat sont de 62 099 000 FCFA, soit un taux de réalisation de 34,06% sur une prévision de 181 322 100 FCFA ;

Les recettes du partenariat avec le PNDP de Zéro FCFA, soit un taux de réalisation de 0,00% sur une prévision de 32 030 000 FCFA ;

Le Montant total des recettes est 481 597 464 FCFA, soit un taux global de réalisation de 62,91% sur une prévision de 765 539 000 FCFA ;

Excédent budgétaire de l’exercice 2017 est de 35 282 209 FCFA ;

Montant total des ressources est de 516 879 673.

  1. Dépenses budgétaires

Les dépenses sur ressources propres sont de 386 319 850 FCFA ;

Les dépenses sur les ressources transférées par l’Etat sont de 62 099 000 FCFA ;

Les dépenses en ressources de partenariat avec le PNDP de 13 639 162 FCFA ;

Le montant total des dépenses liquidées sont de 462 058 012 FCFA ;

Les payements effectués de 318 336 245 FCFA ;

Les restes à payer de 143 721 767 FCFA ;

Le montant total des dépenses engagées sont de 497 206 649 FCFA ;

Les dépenses engagées non liquidées sont de 35 148 637 FCFA et ce montant représente les projets non achevés relativement aux ressources transférées : la réhabilitation de la Bessougkang-Mpobo et la construction d’un forage à PMH à Fiko ;

Les dépenses d’investissement et équipement sont de 205 930 251 FCFA ; les dépenses de fonctionnement de 291 276 398 FCFA ;

Les charges de personnel de 88 176 126 FCFA, soit 30,27 % des dépenses de fonctionnement.

 

Le Compte Administratif de la Commune de Bonaléa enregistre ainsi un résultat de 481 597 464 FCFA, soit un taux de réalisation de 62, 91%. Il connait une baisse de 125 053 557 en valeur absolue, soit 20,61% en valeur relative, par rapport au résultat du Compte Administratif 2017.

Cette régression s’explique par le non reversement à la Commune des impôts soumis à la péréquation du troisième trimestre 2018 par le FEICOM, et par la diminution des recettes recouvrées par l’administration fiscale et reversées dans le compte de la Commune à la Trésorerie Générale de Nkongsamba, et aussi par l’indiscipline de certains agents communaux dans leurs missions de recouvrement des taxes.

Sylvain Timamo à Bonaléa Contact Rédaction : +237 678894092/656845367

Partager cet article
Repost0
10 avril 2019 3 10 /04 /avril /2019 16:59

Il s'appelle SAMA Terence âgé de 36 ans. Il a été porté à la tête de la Prison Principale de Nkongsamba le 29 Mars 2019 par un décret signé du Ministre d'État, Ministre de la Justice Garde des Sceaux Laurent ESSO.

Il a officiellement prit le commandement le 05 mars 2019 sur la place des Fêtes de Nkongsamba, installé par le Délégué Régional WANTOH Francis. Ceci en présence des Autorités administratives et judiciaires, sans oublier parents, amis, et connaissances. L’on a dénombré de nombreux Collègues Régisseurs venus des autres localités du pays, notamment celui d'Edéa Ricky N'POUTAL A.P expérimenté. Après le rituel traditionnel de prise de commandement, s'en est suivi la revue de troupes et le battement des pavés par ses Hommes, constitués en 06 carrés rythmés par la batterie musique du RASS. La cérémonie s'est achevée par la signature des documents à la Prison et autres photos de famille.

Ngotcho Ngambo Louis Marie/Cp

Partager cet article
Repost0
5 avril 2019 5 05 /04 /avril /2019 22:30

A l’entame des travaux, après les civilités d’usage, le Dr KOLLO Basile,  Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Nkongsamba a souhaité la bienvenue à Monsieur le Préfet du Département du Moungo. Le budget 2019 avait été arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 719 610 500 francs. Et parmi les documents soumis aux grands conseillers, se trouvaient le Plan d’investissement prioritaire de 2019 et un recueil des délibérations.

Dr KOLLO Basile dans son propos signifiait qu’avec la signature du Contrat de Ville en avril 2018 ; que Nkongsamba disposait désormais de tous les documents cadres de planification et de plaidoyer devant lui permettre de mobiliser les ressources nécessaires la mise en œuvre des projets contenus dans son Plan Directeur d’Urbanisme. Ceci à une condition, que le Comité de Pilotage du Contrat de Ville joue pleinement son rôle.

Sous la modération du Secrétaire Général Mr Wangue Georges Liberté, les grands conseillers posaient de nombreuses questions et obtinrent des réponses. Habituellement, avec ce qui se passe au pays, les rubriques du budget ne sont pas exécutées de manière linéaire. Mais le Délégué du Gouvernement, Dr Kollo Basile a laissé entendre que la priorité est mise  au payement du salaire du personnel, à l’enlèvement des ordures ;  la réhabilitation de certaines routes dans le centre urbain ; à l’assistance sociale et sportive; l'appui à l'organisation du sport militaire. Il a voulu rappeler dans un passé pas lointain l’accueil de tous les évêques du Cameroun à Nkongsamba,  la contribution à l’organisation des jeux FENASCO.

Les grands conseillers présents à l’unanimité ont donné leur quitus à l’exécution du budget 2019 évalué en recettes et en dépenses à la somme de 719 610 500 francs. Dr Kollo Basile n’a pas lésiné sur les mots pour féliciter ceux qui œuvrent pour le partenariat public-privé à Nkongsamba. Se souvenant de toute l’agitation contrôlée avant, pendant et après la construction du nouveau Centre Commercial de Nkongsamba.  En 10 ans à la tête de la Communauté Urbaine de Nkongsamba, il aurait gardé une expérience forte et utile pour l’exercice de la tâche à lui confiée par le Chef de l’Etat, Mr Paul Biya. Il considère d’ailleurs la CUN comme un cabinet d’étude qui a bien fait son travail. Une grande mission qui aujourd’hui bénéficie à l’ensemble des  trois Communes d’arrondissement. Faisant ainsi allusion à l’aménagement de certains axes routiers de la ville ; de la place des fêtes relookée qui jadis servait de théâtre pour un certain Maire à la veille des grandes manifestations.

Richard Ngoma/CP - Contact Rédaction : +237 678894092/699451920

Partager cet article
Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 11:33

Le Groupe Point Focal FESTIM 2019 a rendu compte les 25 et 26 mars dernier, à Mr EBENE Serge Constant, Président du Comité d'Organisation. Celui-ci arrivé à Nkongsamba dans l'optique de faire le point sur la sensibilisation des potentiels participants aux journées économiques, culturelles et touristiques du Moungo.

Accompagné de Mr Timamo Sylvain, et de la Responsable des Ressources Humaines de Proximity, il a rencontré le 24 mars, premier jour des échanges Mme Eko'o la Déléguée Départementale du ministère de la promotion de la femme et de la famille, Mr Mouelle Jacques, le Délégué des Arts et de la Culture, Mr Kotto de Obam le chef du bureau des affaires sportives du Minsep, Mr Ditchou David le président de l'association des danses traditionnelles du MOUNGO... Une visite de courtoisie au Groupe talent Mboa de Mr Tsamo Collins. À suivi un passage avec entretien à la rédaction de Nkongsamba Fm. Autour de 19 heures, il a eu une séance de travail avec 5 membres de l'équipe opérationnelle baptisée "Point Focal Moungo" à l'hôtel MBIFANO. Spécialement, était invitée Mme Ntame, présidente du RASVEMO pour évoquer la restauration des festivaliers. Séance de travail qui s'est achevée à 22 heures en présence de Mr DJANKOU NKUISSI Gabriel, Président-Fondateur de la NLONAKO Valey Nland. Le second jour, le 26 mars à partir de 8h30, Mr EBENE Serge Constant s'est rendu tour à tour à la Délégation du Commerce où il a fait le point avec Mr Nelle Embesse. Suivra la Délégation du MINESEC où il s'est longuement entretenu avec Mr NZOKI EPOH FREDÈRIC. Après cette étape, l'équipe s'est rendue à la radio Mont Manengouba. Le PCO s'est rendu à la Commune de Nkongsamba 3ème où il est reçu par le Maire. Mme Essame Elise-Henriette a organisé une séance de travail de 49 minutes en présence de 7 collaborateurs. Partout où le président est passé, de longues explications sur le FESTIM et des questions réponses sont le triptyque qui guide sa communication. Démarche en faveur de nombreuses activités du FESTIM qui se déroulera à NKONGSAMBA du 16 au 20 avril prochain. Tout est réglé pour l'organisation du tournoi de lutte traditionnelle à Nkongsamba 3ème ainsi que la visite des chutes de Ngwa et Mboriko. Dr Mboula Élise-Henriette épouse Essame rassure quant à la mobilisation des populations et s'est engagée à impliquer le Conseil municipal. Le président est revenu faire un autre tour au centre ville qui la veille faisait l'objet de toute son attention avant le déploiement de la logistique. Le PCO repart multiplier les échanges sur Douala et Yaoundé en invitant toutes les équipes à ne ménager aucun effort pour les inscriptions massives des sportifs et volontaires par la commission sports et loisirs. L'Ascension du Mont Manengouba aura bel et bien lieu le samedi 20 avril, la lutte traditionnelle et le gala de football en faveur des efforts consentis pour relancer l'Aigle Royal de Nkongsamba.

FESTIM 2019: La réunion des points focaux du FESTIM2019

Prévue à la Délégation Départementale du Commerce du MOUNGO le 26 mars dernier, elle a durée 47 minutes avec à l'ordre du jour :
- le rappel de la dernière séance du 19/03/19;
- Évaluation des dernières recommandations;
- recherche de nouvelles stratégies;
- Divers.
Après le mot de bienvenue de Mr Ollo Séraphin, Délégué Départemental qui présidait la rencontre, Nelle Embesse le rapporteur de la dernière séance a lu son bord. Puis les présentations de NOUBI PHULBERT, Mohamadou Labaran Lawal et enfin Mme Edjambo Sylvie de la Délégation Départementale de la Communication sur les tâches accomplies durant la semaine précédente. Au point trois sur la recherche des stratégies, le point focal doit intensifier la diffusion des 300 dossiers FESTIM photocopiés. Ceci en direction des commerçants de la zone autour du site, rencontrer les associations et les Chefs des Communautés. Sont attendus : les badges, casquettes, tee-shirts, flyers, affichettes et chemises estampillés FESTIM. Sont également attendus des lettres avec les programmes des conférences, les invitations à distribuer avant le 02 avril. Diderot Einstein Dopna et Mboma Richard sont revenus sur les articles à publier dans la plaquette programme, la mise à disposition des ordres de souscription, les fiches d'inscription aux activités. Mr Sylvain Timamo est revenu sur les recommandations de la séance de travail tenue la veille avec Mr EBENE SERGE CONSTANT, le PCO, ce dernier ayant programmé une autre descente le 30 mars à Nkongsamba en compagnie de Mr Pierre Zumbatch et la Fondation Inter-Progress. Mme Assongfack Nakeng, Chef du Bureau des Finances de la Délégation Départementale du Commerce du M rapportait les travaux. Après avoir déclaré clos les travaux, les 11 participants se sont retrouvés dans un Snack au Centre-ville pour prendre un verre d'eau... Ils ont levé leurs verres au plein succès du FESTIM 2019... Prévu à Nkongsamba du 16 au 20 avril prochain.
En marge de la rencontre, les membres statutaires de l'Assepm ont siégé et donné quitus au Président Ngongang Claude Bernard pour qu'il prenne toutes les dispositions dans l'optique de la participation de l’organisation au Festim 2019.

Phulbert Noubi/CP

Contacts Rédaction : +237 6 99 45 19 20 ou 6 78 89 40 92
www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 11:20

La salle des conférences du RASS de Nkongsamba a servi de cadre ce 25 Mars 2019 à la cérémonie d'installation des nouveaux commandant en second du RASS et du chef d'état-major nommés le O5 Mars dernier par un décret du chef de l'État .

Une cérémonie présidée par le commandant d'armes de la place le colonel Jean Michel MEBEBE en présence du préfet du Moungo Irénée Galim Ngong.

Kamone/CP

Partager cet article
Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 11:09

Constaté par les forces de maintien de l'ordre et les medias, lLe Centre de Santé communément appelé PMI Nlonako (Aviation), situé dans le 3e Arrondissement de Nkongsamba, a subit cette nuit du 17 Mars 2019 aux environs de 2h du matin.

Une tentative d'agression de la part d'un jeune homme âgé d'environ 18 ans,entré par effraction dans cette Formation sanitaire par la porte arrière, soi-disant accompagner son ami blessé au cours d'une bagarre dans un débit de boisson situé au Carrefour du Commissariat du 3e Arrondissement de Nkongsamba. Mais mal leur en a pris puisque le présumé agresseur a été aussitôt maîtrisé par une brave infirmière de garde et ensuite ligoté avec l'aide d'une connaissance venu en renfort dans l'attente de la saisine des FMO aux premières heures de la matinée. Pendant ce temps, l'ami blessé avec sa bouche entaillée a pris la poudre d'escampette avec l'aide du benskineur qui jouait à la sentinelle. Alerté, le CB d'Ebone et le CB Mbaressoumtou l'ont conduit en cellule pour exploitation au moment où l'ami blessé est activement recherché puisque absent -pour le moment dans les officines de santé,pourtant signalé à l'HRN tel que déclaré par son complice gardé à vue.En attendant de mettre la main sur le fugitif, l'enquête se poursuit à la Brigade de Mbaressoumtou.

Ngambo Louis Marie/CP

Partager cet article
Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 11:02

Robert et Sidonie Ndapeu ont officialisé leur union le 19 mars 2019 en la Cathédrale Notre Dame Immatriculé-conception de Nkongsamba.

Ils se sont dits oui devant Dieu et les Hommes par le lien du mariage par devant le Maire WANDJI Thomas et ses Adjoints EBONGUE Madeleine et Gabriel NGUENGANG, ainsi que l'Evêque du Diocèse de céans Mgr Dieudonné Espoir ATANGANA,en présence de nombreux parents, amis et connaissances. Félicitations Me et bon vent.

Partager cet article
Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 10:57

Dans les villages Bamilékés, on distingue généralement deux clans de notables. D’abord les 7 : ils sont nés du souci de la décentralisation. Dans les temps anciens, à la base de chaque village nouvellement créé, 7 personnes éminemment reconnues pour leur charisme et leur pouvoir spirito-traditionnel devaient être désignées et être sacrées et intronisées comme sous-chefs. Ceci pour aider le commandement du Chef supérieur dans le village ; lequel de ce fait était divisé en quartiers. Nous pouvons dire alors qu’initialement, tous les Chefs traditionnels appartiennent d’abord au clan des 7 notables, dont le Chef supérieur est leur chef hiérarchique.

Il y a une autre lignée des 7 notables qui, eux, sont des Sous-chefs traditionnels sacrés et intronisés mais qui n’ont pas de territoire de commandement. Ils sont cependant sont tous égaux sur le plan traditionnel dans le clan des 7. On compte enfin la catégorie des notables cooptés pour gonfler l’effectif dans la loge des 7, et qui sont souvent au service des Sous-chefs traditionnels. Ils siègent du côté bas dans la Chambre secrète.

De toutes ces catégories des 7 notables, y compris les cooptés, il y a un rite spécial traditionnel qu’il faut passer avant de franchir le seuil de leur porte. Exactement comme le signe de la croix chrétienne et la génuflexion qui sont obligatoires pour tout chrétien baptisé, à l’entrée et à la sortie de l’église. Cette chambre des 7 notables s’appelle le Ka’a beum.

Enfin, cette catégorie de notable constitue les faiseurs de Roi, car ce sont les 7 notables Sous-chefs, qui sacrent et intronisent tout Chef supérieur.

Le clan des 9 notables, quant à lui, est généralement constitué des Grand- enfants de la chefferie (les frères du Chef) cooptés dans ce cadre là et dont le Fô se sert pour assurer sa sécurité de peur d’un éventuel coup d’État. Ils ont aussi un rite spécial avant d’entrer dans la chambre des 9 notables. Ce rite s’appelle le Pè gouop.

Au commencement, tous ces groupes là étaient véritablement au nombre de 7 et de 9. Mais ces chiffres sont désormais purement indicatifs. En effet, avec la démographie galopante, il a bien fallu augmenter leur nombre et voire même éclater d’autres entités pour mieux décentraliser la gestion du royaume. Autrement dit, il y a de nos jours plus de 7 ou 9 membres par clan. Un peu comme on augmenterait le nombre de Parlementaires dans la société moderne. Mais en gardant le nombre symbolique de départ.

Ces deux clans vont toujours de paire dans les rites traditionnels appropriés. On ne peut donc en aucun, cas parler des 7 notables sans parler des 9 notables.

En dernier ressort, il y a des personnes de classe exceptionnelle qui, de par leur lignée traditionnelle, siègent dans les clans des 7 et des 9 notables à la fois. Toutefois, ces deux cas sont assez rares.

En guise de conclusion, la vie des Fô repose bel et bien entre les mains des 7 et des 9 notables sur le plan traditionnel ; parce qu’après tout, il s’agit des cercles assez…vicieux.

Mgr Tau Abrakas
Archevêque Gnostique
Chef Coutumier
Bafoussam – Cameroun

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens